Faire ensemble, vivre ensemble, agir pour la Paix

« Si Dieu l’avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté. Mais il a voulu vous éprouver par le don qu’il vous a fait. Cherchez à vous surpasser les uns et les autres par les bonnes actions. Votre retour à tous se fera vers Dieu, il vous éclairera au sujet de vos différends » (Sourate 48-verset 5).

posté le dimanche 04 octobre 2015

le 04 octobre 2015 : Cérémonie du Culte de la Cité au Grand Temple de l'Eglise Protestante Unie, 3 quai Victor Augagneur à Lyon 3e

 

 

 

Cérémonie du Culte de la Cité au Grand Temple de l'Eglise Protestante Unie, 3 quai Victor Augagneur à Lyon 3eme,

en présence de

Pierre Blanzat (Pasteur de l'Eglise Protestante Unie Rive Gauche),

Michel Delpuech (Préfet de la Région Rhône-Alpes, Préfet de Defense Sud Est, Préfet du Rhône),

Gérard Colomb (Sénateur-Maire de Lyon, Président de la Métropole de Lyon),

Jean Jack Queyranne (Président du Conseil Régional Rhône-Alpes),

Christophe Guilloteau (Présitent du Conseil Départemental du Rhône),

Yves Grellier (Président de la Région Rhône-Alpes de la Cimade),

Etienne Tissot (Président de l'Eglise Protestante Unie de Lyon).

 

 

 

 

 

 Pierre Blanzat

(Pasteur de l'Eglise Protestante Unie Rive Gauche)

 

 

 

 Yves Grellier

(Président de la Région Rhône-Alpes de la Cimade),

 

 Yves Grellier

(Président de la Région Rhône-Alpes de la Cimade),

 

 Yves Grellier

(Président de la Région Rhône-Alpes de la Cimade),

 

 
 


Commentaires

 
 
 
posté le samedi 03 octobre 2015

le 03 octobre 2015 : Conférence-débat sur le thème : « Les priorités dans la vie d'un musulman d'aujourd'hui » à la Mosquée Othman

 

 

Conférence-débat sur le thème : « Les priorités dans la vie d'un musulman d'aujourd'hui »

à la Mosquée Othmane , 51 rue Octavie à Villeurbanne

par Cheykh Ahmed Miktar (imam du centre islamique de Villeneuve d'Ascq, Aumonier en chef des des Hopitaux du Nord Président de l'association « Les imams de France »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelles sont les priorités que le musulman doit accomplir. Le sens de la priorité, c'est dans les actes d'adoration.  La bonne parole,  digne d'intelligence.  Elle ordonne le louable et banir le blamable.  Le statut de la femme en islam,  elles ont les mêmes droits que les hommes.

Face à Allah ( azeogel ) elles sont égales.

 

 

 

  Ici en France, les français de confession musulmane,  sont ordonnés de louer le louable et interdit le blamable. 

Lorsque nous sommes en phase avec le louable, par le comportement. 

 

 

 

La main haute est meilleure que la main basse selon le Prophète ( sallala alleyi wa salem ). Inviter les gens à Allah. Celui qui fait la prière de fajr à la  mosquée,  est sous la protection d'Allah.
Quand tu donnes une sadaka,  elle ne diminue pas ton argent. 

 

 

 

Tu as un enfant,  tu as le devoir de le nourrir,  mais c'est Allah qui le nourrit.  La quête de la science est une obligation.  L'éducation est une obligation.  Rendez vous avec Allah en visitant un malade.  Une priorité,  c'est le savoir individuel.  Tu dois savoir qui est ton seigneur. 

Qui est Allah ? Tout le monde doit savoir al chahada. 

 

 

 

Tu adores Allah dans son unicité.  Si tu sais qui est ton seigneur,  tu dois savoir l'adorer.  O les gens apprenez le ritede votre pèlerinage. 
Priorité individuelle dans le savoir,  dans la prière. La prière interdit la turpitude et le blamable. Dieu est grand.  Le péché pour le croyant est semblable à une montagne.  Il ne faut pas désespérer de la présence d'Allah. 

 

 

 

Le retour vers Allah.  Nous avons un pied dans l ' égarement et un autre dans la droiture.  Notre religion est une religion de droiture.  Ne laisse jamais l'action d'aujourd'hui à demain.  
Nous recitons 17 fois par jour Al Fatiha. 

 

 

 

La vérité vient d'Allah ( subhanallah wa ta allah ).  Je dois savoir qui est mon seigneur.  Le Prophète ( sallala alleyi wa salem ),  c'est un homme,  comme tous les hommes.  C'est lui a eu la révélation.  Quelles étaient les qualités du Prophète ( sallala alleyi wa salem ). 

 

 

 
 


Commentaires

 
 
 
posté le mardi 29 septembre 2015

le 29 septembre 2015 : Soirée-débat sur le thème : «  Quelles solidarités avec les chrétiens d'Orient ? » à la Faculté Catholique

 

 

Soirée-débat sur le thème : «  Quelles solidarités avec les chrétiens d'Orient ? »

à la Faculté Catholique Campus Carnot Amphi Jean Paul II,

Soirée-débat organisée à l'occasion de la parution des actes du colloque : "La vocation des chrétiens d'Orient, défis actuels et enjeux d'avenir dans leurs rapports à l'islam".

Avec

Le Cardinal Philippe Barbarin, (Archevêque de Lyon, Primat des Gaules),

Monseigneur Pascal Gollnisch, (directeur Général de l'OEuvre d'Orient)

et Le Professeur Michel Younès, (directeur du CECR).

 

 

 

 

 

 

Présentation de la soirée par Bertrand Pinçon

(Doyen de la faculté de théologie, Prêtre du diocèse de Lyon )

 

 

 

 

Intervention de Michel Younes, déroulement de la situation actuelle en Orient,  avec les chrétiens d'Irak et de Syrie. 

La question la solidarité des chrétiens d'orient,  au moins pour qu'ils restent dans la région où il sont nés.  L'ambiguïté de certains pays de la région. 

Si bien que les chrétiens d'Orient est complexe. 

La question de l'accueil des chrétiens d'orient et des réfugiés. 

Quel type de solidarité pouvons nous apporter.  

 

 

 

 

 

 

Intervention de Monseigneur Pascal Gollnisch : Historique sur l'exode.  Le christianisme est né en Orient,  les byzantins,  les arabes,  les croisés,  les Turcs,  les européens et les américains. 

Ce sont les conciles qui ont essayé d'exprimer le divin et l'humain.  
Discriminations,  politiques,  juridiques,  professionnelles,  de voisinages. 

Actes de violence ponctuels ne font pas une persécution.

Les frères musulmans ont incendié des églises en Égypte. 

Violences avec DAESH, État Islamique, les militaires. 

Les conflits les plus durs en Irak et en Syrie.  Il faut neutraliser leurs forces.

Depuis un an, DAESH,  a pris Mossoul et rien n'a été récupéré. Ils ont pris Palmyre et bien d'autres villes aussi,  sans que la coalition internationale ne soit intervenue. 

Pendant ce temps les minorités fuient leurs pays.  
La question musulmane nous questionne,  l'islam bouscule la foi chrétienne. 

A question très importante,  c'est le devenir des chrétiens d'orient. 

Faut il prendre les armes ?

 

 

 

 

 

 

Le Cardinal Philippe Barbarin.  
Évocation de son déplacement à Karakoch au cours de l'été 2014,

avec Monseigneur Louis Sako. 

L'espérance chrétienne,  ce n'est pas que demain ça ira mieux.  Mais c'est la foi en Dieu.  Témoignage poignant de son déplacement à Erbil,  contre les avis contraires de la préfecture et de l'ambassade de France. 

Évocation de l'appel des 110,  grand rassemblement interreligieux,  place Bellecour à Lyon le 1 er octobre 2014.  Projet de faire un jumelage de famille à famille,  un jumelage spirituel.  Le Cardinal a ressenti la poid de la peine de la population. 

Comment accueillir les réfugiés dans la cité. 

Il est absolument nécessaire que nous nous parlions. 

Évocation de son voyage au Liban,  le 25 mars,  jour de la fête nationale,  avec le recteur Kamel Kabtane

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Commentaires

 
 
 
posté le dimanche 27 septembre 2015

le 27 septembre 2015 : Conférence-débat sur le thème : « Le mariage, un engagement pour la vie » à la Maison des Syndicats

 

 

Conférence-débat sur le thème : « Le mariage, un engagement pour la vie »

à la Maison des Syndicats à Valence (Drôme)

par Abdallah Deliouah (imam de la Mosquée de Valence)

et Abdallah Berrouachedi (Imam)

 

 

Récitation coranique.  Invocations coraniques.

 

 

 

 

Présentation de la nouvelle association Mawaddat, mettre en relation un homme et une femme en vue d'une future union dans le but de se marier, par Sophie et Hassan.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est la compatibilité qu'il faut tenir compte.   Ce n'est pas un site de rencontre.

Exigences,  être divorcé,  non pas religieusement,  mais juridiquement. 

C'est un grand service que l'association rend a la communauté musulmane. 

Il n'y a pas de mariage temporaire,  c'est un mariage pour la vie.  

 

 

 

 

Abdallah Deliouah.  Le mariage dans la religion musulmane,  c'est un contrat entre deux personnes,  un  contrat qui rend licite d'être ensemble,  le mariage donne un cadre pour la vie commune. Le principe de pérennité.  Le mariage avec l'intention de divorcer,  c'est illégal. 

Vis à vis de Dieu,  c'est interdit.

Le mariage,  c'est la moitié des la religion.  Il ne faut pas le retarder,  il faut se marier au plus vite. 

Les parents ont un devoir d'accompagnement,  le devoir de conseiller ses enfants.  Il faut toujours garder le lien avec ses parents.  

L'aspect financier ne doit pas être un frein à la décision de se marier.

Le mariage est une cause de richesse. Le mariage est un moyen efficace de stabilité. 

 

 

Abdallah Berrouachedi. 
Lorsque quand on lit le Coran,  c'est Dieu qui s'adresse a nous. 

Cest la perfection totale et absolue.

C'est un signe qui nous demande a réfléchir. 

 

Le mariage est une cause de richesse. Le mariage est un moyen efficace de stabilité.  Se marier est une préservation à la débauche, préserver l'honneur de chacun.  Chercher l'équilibre, par l'esprit et le corps.  Pour pouvoir avancer,  il faut chercher l'équilibre.  Pas de monachisme dans la religion musulmane.

 

 

Il ne faut pas opposer les caractères féminins et masculins,  il sont complètementaires.

Tout a une signification,  le but de la sérénité,  la tranquillité, 

 

 

Le divorce est un échec.  Chercher la stabilité.  Chercher un homme et une femme qui se conviennent. 

S'en-traiter pour satisfaire Dieu,  pour affronter les difficultés de la vie. 

Former une cellule,  une famille saine.  Avoir des enfants,  c'est la continuité de notre existence,  préserver la descendance.  
Allah appelle la grande corruption sur terre quand il n'y a pas de filiation. 

Contraire au mariage entre deux  personnes du même sexe.

 

 

c'est un combat de tous les jours, par l'endurance par la patience.

Il va vers le conjoint,  il faut faire un effort pour aller vers l'autre. 

 

 

Sourate 2 Al Baqarah,  verset 187. "L'homme est un vêtement pour sa femme,  comme la femme est aussi un vêtement pour son mari."
L'homme sans défaut n'existe pas,  de même,  la femme sans défaut n'existe pas non plus.  Les sites de rencontres sont une catastrophe.

Les fiançailles sont une promesse de mariage.  On fixe la date de mariage,  on fixe la dot. Légalement, il n'y a pas de mariage.  Les fiançailles n'autorisent rien. 

Laisser une période de 3 à mois pour la préparation du mariage civil et religieuse. 

Faire une fête simple. Dans la simplicité,  il n'est pas nécessaire de dépenser beaucoup d'argent.  
Quand un imam récite "Al Fatiha" au moment des fiançailles,  ce n'est pas un mariage.  

 

 

C'est de la faute aux imams des pays d'origines. 

Un mariage religieux doit avoir lieu avec le mariage civil. 

 

 

Il y a 3 liens,  le lien du sang, le lien de filiation, et le lien de l'allaitement.

Le Coran décrit le mariage avec des termes précis.  
Sourate 2 Al Baqarah,  verset 187. "L'homme est un vêtement pour sa femme,  comme la femme est aussi un vêtement pour son mari."
L'homme sans défaut n'existe pas,  de même,  la femme sans défaut n'existe pas non plus.  Les sites de rencontres sont une catastrophe.

 

 

C'est l'attirance que l'on a vers l'autre,  c'est un sentiment,  c'est un choix, c'est une volonté. 

Il faut cette reconnaissance de l'autre,  c'est une miséricorde. 

C'est une bonté,  c'est être Pardonneur.

 

 

 

 
 


Commentaires

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article