Faire ensemble, vivre ensemble, agir pour la Paix

« Si Dieu l’avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté. Mais il a voulu vous éprouver par le don qu’il vous a fait. Cherchez à vous surpasser les uns et les autres par les bonnes actions. Votre retour à tous se fera vers Dieu, il vous éclairera au sujet de vos différends » (Sourate 48-verset 5).

posté le dimanche 18 octobre 2015

le 18 octobre 2015 : Soirée de soutien au peuple Syriens au Double Mixte à Villeurbanne

 

 

 

 

 

 Récitation Coranique 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Présentation de la soirée...

 

 

 

 Chamsudin

 

Chamsudin 

 

 Chamsudin

 

 Chamsudin

 

 Chamsudin

 

 Chamsudin

 

 Chamsudin

 

 

 

Harry J

 

Harry J

 

 Harry J

 

 Harry J

 

 

 

 Harry J

 

 Harry J

 

 Harry J

 

 Harry J

 

 

 

 

 

 

 

Mesut Kurtis 

 

Mesut Kurtis 

 

 Mesut Kurtis

 

 Mesut Kurtis

 

Mesut Kurtis 

 

 Mesut Kurtis

 

 Mesut Kurtis

 

 Mesut Kurtis

 

 Mesut Kurtis

 

 Mesut Kurtis

 

 Mesut Kurtis

 

 Mesut Kurtis

 

 Mesut Kurtis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 


Commentaires

 
 
 
posté le jeudi 15 octobre 2015

le 14 octobre 2015 : Conférence-debat sur le thème : "L'expérience libanaise dans le dialogue islamo-chrétien"

 

 

Conférence débat sur le thème : «Expérience libanaise dans le dialogue Islamo Chrétien »

à L'Espace Saint Ignace, 20 rue Sala à Lyon 22 ème

en partenariat avec les associations : « Alternatives Catholique »

et « Participation & Spiritualité Musulmanes en Rhône-Alpes »

en présence de

Kamel Kabtane (Recteur de la Grande Mosquée de Lyon),

le Cardinal Philippe Barbarin (Archevêque de Lyon, Primat des Gaules)

et Nagy el Khoury (Directeur des relations internationales au Collège Notre-Dame de Jamhour, secrétaire général de l’Amicale des Anciens, président de la Fédération des Amicales des Anciens élèves des écoles catholiques, initiateur principal de la fête nationale islamo-chrétienne de l’Annonciation au Liban, lauréat du Prix international Sergio Vieira de Mello pour le dialogue des cultures)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partant du constat que Marie est un personnage central pour les musulmans et les chrétiens, il a amorcé entre eux une réflexion intercommunautaire. Son initiative a eu énormément d’échos sur la scène locale comme sur la scène internationale. Le gouvernement libanais en a fait une fête chômée pour tout le pays. Plusieurs intervenants de renom ont participé à ces rencontres, Lech Walesa en 2010 et le Cardinal Philippe Barbarin en mars 2015.

Son intervention portera sur son projet, et les différents problèmes communautaires auxquels il se heurte pour sa réalisation. Ces problèmes sont significatifs non seulement de la situation actuelle au Liban, mais encore des chemins de paix dans le monde d’aujourd’hui.

 

 

 

La rencontre des chrétiens et des musulmans autour de Marie. S’il y a un lieu de rencontre entre les croyants au niveau religieux c’est l’expérience spirituelle authentique, les grands mystiques nous montrent cette possibilité, s’il est vrai qu’islam et christianisme divergent sur des points doctrinaux. Mais dans l’ordre de l’expérience spirituelle, ils peuvent trouver des points de convergences.

 

 

Le dialogue de la vie  pratiqué dans nos sociétés où cohabitent diverses communautés, où des hommes et des femmes de croyances différentes, dans un esprit d’ouverture et de bon voisinage, dans la rue, dans le travail, à l’école ou à l’université, s’efforcent de partager leurs peines et leurs joies. Ce genre de dialogue donne aux mots qu’on emploie leur poids de chair, ainsi que leur  signification. 

 

 

C’est la vie quotidienne qui devient un dictionnaire vivant trouvant dans l’expérience partagé de la vie humaine dès la naissance jusqu’à la mort  une signification commune. 

 

 

 

Le 18 février 2010,  décret de la journée du 25 mars, jour de fête nationale,  fête de l'annonciation. Marie,  vénérée par les catholiques et les Musulmans du Liban.

Le monde a besoin d'un dialogue et de liberté. 

 

 

Le Liban est un message pour lequel il faut se battre pour l'humanité.  Pour coexister,  il faut d'abord exister (Albert Decoutray).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Commentaires

 
 
 
posté le mardi 13 octobre 2015

le 13 octobre 2015 : Table Ronde sur l'encyclique du Pape François "Lautato Si" au Campus Carnot à l'Université Catholique de Lyon

 

 

Table ronde sur la Présentation de l'encyclique sur l'écologie : « Laudato si »

au Campus Carnot, Amphithéâtre Jean Paul II, 23 place Carnot à Lyon 2 ème

 

 Jamais, selon les média, une encyclique n'aura été autant attendue. C'est peut-être que pour la majorité des catholiques, le thème de l'écologie peut sembler assez étranger à leur mode de pratique chrétienne et ecclésiale.
Dans cette attente s'exprime beaucoup de curiosité. Il faut noter que ce texte est sorti environ six mois avant le sommet de la Terre qui se rassemble à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015 (COP21).

Le pape semble vouloir sensibiliser les catholiques aux enjeux de ce rassemblement dont on dit aussi que les résolutions qui en découleront permettront de relever certains défis du dérèglement climatique, si l'ensemble des États adoptent des attitudes engagées.

En prenant comme nom François, et en intitulant son encyclique Laudato si, le pape, nous indique une approche clairement franciscaine du rapport chrétien au monde créé, aux différentes créatures. Ce texte permettra-t-il de susciter une insurrection chrétienne des consciences en faveur de la sauvegarde de la création ?

 

 

 

 Jean-Marie Gueullette présente, à partir du dernier chapitre de l’encyclique, la spiritualité de l’écologie comme une véritable « spiritualité holistique » chrétienne, qui appelle à la conversion dans un champ qui dépasse largement la question du rapport à la nature.

 

 

 

Jean Marie Gueulette (médecin et théologien,  dominicain). Appel à la conversion,  appelée à la dignité de Dieu.  La démarche écologique, c'est prendre conscience de sa dignité.  Plus le coeur de la personne est vide, plus il a besoin d'acheter des objets. La conversion écologique passe par l'agenda.

 

 

 

Comment combler le manque.  Dieu n'est pas un bouche-trou. Ne pas oublier le regard contemplatif.  Convergence entre cette activité écologique et cette accumulation des plaisirs.  Spiritualité de  notre juste comportement avec la nature.  

 

 

 

 

 Fabien Revol présente le texte et sa structure en relevant les thèses principales qui le composent.

 

 

Introduction par l'encyclique du Pape François,  Laudato Si,  encyclique joyeuse et dramatique.  Encyclique universelle,  qui s'adresse à tous les habitants de cette terre.  Dans ce texte,  on peut voir de grandes nouveautés.  Ce texte vise a faire un effet de génération.  Une sorte de marque de son pontificat.  Créer des groupes de réflexion autour de ce texte. 
6 chapitres pour préserver cette écologie humaine.  C'est le rapport a soi,  le rapport à Dieu. 


 

L'intime relation entreles pauvres. La culture du déchet.  Une écoute des meilleurs résultats scientifiques.  Écouter le cri de la terre.  Reprise de la richesse de la tradition judeo - chrétienne. La spiritualité joue un rôle important pour la préservation de la planète.  Démarche de conversion,  qui s'achemine vers le sacrement de réconciliation.  C'est à la lumière de l'évangile que nous pouvons nous interroger sur le devenir.  L'accueil de l'évangile de la création.  On ne peut soins de l'être humain si on ne prend soin de la nature.  Éducation de l'écologie intégrale. Le pape François se base sur la deconstruction et la reconstruction. Il faut se mettre au service du projet créateur. La peur de l'apocalypse,  n'existe pas.  Le modèle de Saint François d'Assise.

 

 La Soeur Ama-Aimée Manzan met la pensée écologique du pape François en dialogue avec celles de ses prédécesseurs les papes Jean Paul II et Benoît XVI.

 

 

Doctorante Soeur Ama Aimée Manzan.  L'influence de Saint François d'Assise da l'encyclique Laudato Si.  Écologie intégrale vécue par tous ceux qui lont connu et aimé.  Le pape Jean Paul II,  avait déjà reconnu les bienfaits de l'écologie par Saint François d'Assise.  La terre est considérée comme étant notre maison commune.  Nous devons la préserver.  L'idée de la maison commune est considérée comme étant toute l'écologie toute entière,  la préservation de l'espèce humaine. La triple harmonie , la relation avec Dieu,  la relation avec son prochain et la relation avec la terre.  Une quatrième constituée avec les pauvres.

 

 

La doctrine sociale avec l'église.  Le bien commun,  l'ensemble des conditions sociales qui permettent de contribuer a cette perception. Le bien commun est indivisible.  Destination universelle des biens,  tous les biens de ce monde,  sont destinés à tous. La possession privée des des biens.  Le cri de la terre et le cri d'un pauvre, sont liés.   La nature est pleine de mots d'amour. 

 

 

Luc Champagne. Membre de L'Antenne Sociale de Lyon.  La nécessité d'être cohérent,  l'évangile est pétrie de la pensée sociale de l'Église. 

 

 

Si nous ne bougeons pas pour la maison commune,  comment être cohérent avec nous même.  C'est en communauté que nous arriverons aux exigences évangéliques.

 

 

Tout est lié.  Le pape François nous demande de convertir nos coeurs à l'aune du bien commun.  Confort des comportements et des habitudes,  prendre soin du fragile.  La destination universelle des biens, passe par un chemin commun. 

 

 

 

 

Père Régis Charre (prêtre de Vénissieux les Minguettes)

 

 

 

 

 

 Le frère Christophe Boureux, commente certains aspects de caractère proprement théologique de cette lettre.

 

 

Frère Christophe Boureux (théologien). Le sens de la foi.  Un consentement universel,  la vérité est au centre,  mais aussi à la périphérie de la foi.   De très nombreuses références à des textes et des organisations sociales,  avec des communautés liees au soufisme.  3 critères,  universalité,  continuité et l'instauration de dialogue. 

Tisser des relations en processus dynamique.

 

 

C'est la clé de notre propre épanouissement,  être à la recherche de processus évolutif.  Avec le pape François,  nous avons un pape post-moderne. Tout est lié,  les problèmes environnementaux et l'espèce humaine.  Nous essayons d'avoir une vision intégrale.  En modernité,  on sépare la politique et la religion.  L'attachement du Pape François à la religiosité populaire. 

Épanouissement personnel et authentique.  Nouveau dialogue vers lequel nous construisons la planète.  Théologie de la confiance et de l'ouverture au dialogue.  

 

 

Association des Alternatives Catholiques.  
Cyrille Frey (ornithologue). La biodiversité, la logique de reconstitution,  chaque espèce est valorisée en tant qu'espece humaine.  Le Pape François,  utilise une science systémique, c'est une réalité physique,  c'est notre regard sur le monde.  Cette encyclique est biologique et humaine.  On devrait tous s'inspirer de cette encyclique.  C'est le principe de subsisiarite. 

 

 

 

 

 

 

Marie Hélène Lafage. La crise des états,  la crise du politique à l'économie.  Une myopie du pouvoir politique.  Produire de la croissance à court terme.  Célébration de la société civile.  Il y a une pression de la société civile à mettre sur le pouvoir politique. 

Réalisme assez profond sur le plan politique.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Commentaires

 
 
 
posté le lundi 12 octobre 2015

le 12 octobre 2015 : Conférence sur le thème : "L'argent, c'est sale ?" au Campus Saint Paul de l'Université Catholique de Lyon..

 

 

Conférence sur le thème : « L'argent, c'est sale ? »

au Campus Saint Paul de l'Université Catholique de Lyon

Amphithéâtre Alain Mérieux, 10 Place des Archives à Lyon 2ème

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelque chose qui est abjecte,  c'est le pari,  les jeux de hasard.   Le seul enrichissement qui mérite,  c'est l'enrichissement de la collectivité. L'état reconnaît le mécanisme de la prédation.  Faut il reguler l'enrichissement personnel. Le but est de créer de la richesse.  Être un créateur de richesse.  C'est le silence des philosophes sur les aspects des dérives spéculatives des salaires des footballeurs,  par exemple.  

 

 

 

Jean Peyrelevade, (président de la Banque Degroof France). Est ce que l'on peut vivre sans monnaie,  sans argent,  la réponse est négative.  Société utopique,  société de rêves.  Autrefois,  il y avait le troc.  Les coquillages,  le bétail, les femmes.  Les pièces métalliques. 

 

 

Que deviendrait la Grèce,  si elle sortait de la zone euros.  La différence en l'argent et la monnaie,  c'est l'enrichissement.  La manière la plus simple de m'enrichir,  c'est de prendre l'argent aux autres.  Cela devient une prédation.  Le moteur de l'économie,  c'est la création we richesse.

 

 

 

 

Le père Bernard Devert,  (Fondateur Habitat et Humanisme).

L'argent n'est pas sale,  mais qu'est ce que nous devons faire, ou qu'est ce que nous voulons défaire.  C'est la question du sens,  d'une approche éthique. 

 

 

Tout ce qui monte, converge (Teilhard de Chardin).  C'est une approche de la responsabilité.  La question est d'ordre spirituel,  est ce que l'argent peut devenir serviteur. 

Donner du sens à de l'argent. 

 

 

L'argent est aussi un sacré diviseur.  Le bénéfice d'hier,  ne parvient pas à satisfaire,  dans le sens dune économie positive. 

Il faut changer l'économie.  

 

 

 

 

Roger Pol Droit (philosophe). Est ce que l'argent est sale ? oui pour la monnaie fiduciaire,  ou immorale,  ou la monnaie électronique.  Es ce que le troc est violent ? Il ya un contraste avec le rapport de l'argent.  Est ce que le règne de l'argent,  il ya un aspect effrayant du capitalisme

 

 

Il ya une signification éthique de le l'argent.  C'est aussi un facteur de paix et de sérénité.   Pourquoi,  il ya si peu de réflexion philosophique.  C'est une posture qui consiste à écarter des réseaux,  les philosophes.  Pour qu'il y ait de l'argent,  il faudrait qu'il y ait un report de la consommation partagée. 

 

 

L'argent a remplacé Dieu (Nietzsche). C'est aussi la question de la mesure et de la démesure.  Où se place la mesure ?  L'eco nomie (c'est gérer les biens dans la maison)

 

 

 

 


Commentaires

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article