Faire ensemble, vivre ensemble, agir pour la Paix

« Si Dieu l’avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté. Mais il a voulu vous éprouver par le don qu’il vous a fait. Cherchez à vous surpasser les uns et les autres par les bonnes actions. Votre retour à tous se fera vers Dieu, il vous éclairera au sujet de vos différends » (Sourate 48-verset 5).

posté le lundi 16 novembre 2015

le 16 novembre 2015 : Journée d'étude sur le thème : « Connaissance du Judaisme : un peuple et sa prière » à l'Universtié Catho

 

 

Journée d'étude sur le thème : « Connaissance du Judaisme : un peuple et sa prière » à l'Universtié Catholique Campus Carnot, 23 place Carnot à Lyon 2 ème

« Le Judaisme : une histoire » par

Jean Marie Thomas (délégué episcolal auprès du Diocèse de Lyon),

« Le Shabbat, la transmission familiale dans le judaisme » par

Michael Barer (Directeur de MJC juive à Genève)

)

 

 

 

« Le Judaisme : une histoire » par

Jean Marie Thomas (délégué episcolal auprès du Diocèse de Lyon),

 

 

Connaissance du judaïsme : un peuple et sa prière. Les fondements.  Israël est un pays d'invasions.  C'est un lieu de passage difficile pour les habitants.  
Abram devient Abraham,  en hébreu,  c'est celui qui traverse,  c'est celui qui transgresse.  Une alliance avec le Dieu Un et Unique.  La circoncision signifie : alliance. 
L'hébreu,  c'est baraka.  La bénédiction,  c'est la vie que je reçois de Dieu.  
La tradition relate que Dieu conclut une alliance privilégiée avec Abraham.  Levinasse, disait: la preuve de Dieu,  c'est le visage de l'autre. 

Le peuple juif est le témoin des nations devant leternel. 
Abraham aura 2 fils Isaac issu de Sarah, né en terre promise et Ismael, ancêtre des arabes.

 

 

L'expérience de l'Égypte,  Joseph,  fuyant la famine et les clans patriacaux descendent en Égypte. 
Moise échappé du massacre, il est élevé à la de pharaon.  Sa mission : libérer le peuple de l'esclavage,  les conditions de la promesse.  L'exode,  la sortie d'Égypte des enfants d'Israël,  transmission des tables de la loi qui donne le sens de la liberté.  Arche de l'alliance.  Cage de la présence divine au sein du peuple.  Sanctuaire dans le désert la tente du témoignage.  Thora veut dire enseignements.  Donner une direction,  pas à pas,  tu découvres.  Les tables de la loi étaient gravées.  40 ans dans le désert.  A la sortie d'Égypte,  Moise mène les juifs dans le désert,  jusqu'au mont Sinai. Dieu y révèle alors au peuple juif la torah et les 10 commandements.  
La torah,  enseignement donné par Dieu,  "Tout se trouve en elle". 

 

 

La torah écrite,  le pentateuque. Les 5 premiers livres du testament.  Le tanak - le Premier Testament (la Genèse,  l'Exode,  le Levitique, les Nombres et le Deuteronome). 
Nous pouvons dans le langage humain dire que c'est l'unité de la révélation.  Les prophètes vont rappeler aux uns et autres,  la transmission.  La mémoire d'un peuple est inscrite. 
La torah orale : " Michnah, Guemarah,  Talmud". Il était interdit de consigner par écrit.  La loi orale risque d'être déformée entre les différentes communautés.  A côté de la torah écrite,  ils vont développer une torah orale,  interprétation de l'écrit dans le but d'y enraciner une pratique.   Agriculture,  prières,  shabbat et fêtes,  vie familiale.  Le Midrash,  une recherche de sens.  Ainsi un verset de l'Ecriture peuvent être interprété d'une façon différente. 

Le peuple juif est gardien dd cette tradition.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Michael Barer (Directeur de MJC juive à Genève)

 

 

Michael Barer. Né à Lyon,  4 enfants.  Juif Azkhenaz.  Directeur de MJC juive à Genève. Visitee des établissements scolaires et visites de synagogues.  Essaye de changer le monde à son petit niveau.  Attitude positive,  ne pratique pas le shabbat à lettre.  

 

 

 

 

 

 

 

 

Qu'est ce qu'on peut manger,  les animaux aux pieds fourchus,  ruminants herbivores, doit être vidé de son sang.  
Art de vivre à tous moments de l'existence, où,  comment et quand ? La famille,  les préceptes. Depuis la chute du temple,  assure la cohésion du peuple.  La liturgie et les repas,  la mère de famille a un rôle quasi-sacerdotale.  
La maison,  protégé par la mezouza (petit boîtier près de la porte). 
Égalité fondamentale homme femme,  complémentarité.  La maison est un petit temple et la table est un autel.  La femme s'occupe de l'éducation des enfants et transmission des valeurs juives.  Sricte applications des lois alimentaires.  
Les mitvots (bonnes actions), tables de la loi. Entre Dieu et l'homme. 

Entre l'homme et son prochain. 

La sphère du religieux,  ordonne tous les aspects de la vie.  
365 prescriptions négatives
248 prescriptions positives.  Soit 613 commandements.  

 


Visite de la Grande Synagogue de Lyon 13 quai Tilsitt à Lyon 2ème

 

 

 

 

Vivre les rendez vous de Dieu,  un temps,  un rythme,  une fête c'est un rendez vous.  E  calendrier est à la fois lunaire et solaire. 

Un jour de 24 heures,  commence la veille à la première étoile.  
La kippa sépare le monde d'en bas et le monde d'en haut.  
Le shabbat est source de liberté pour l'homme.  Dieu est source de liberté pour l'homme.  Dieu est créateur de l'univers.  Tous les hommes sont égaux devant lui. 
Dans une maison rendue accueillante,  c'est la maîtresse de maison qui allume 2 bougies.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 


Commentaires

 

abdelmalik  le 17-11-2015 à 17:23:28  #   (site)

Merci d'avoir visité le blog.

colea  le 17-11-2015 à 12:18:08  #   (site)

Merci pour tous vos articles qui montrent qu'un partage bienveillant est possible, cela donne de l'espoir et du réconfort,
léa

 
 
posté le lundi 16 novembre 2015

le 15 novembre 2015 : Instants de recueillement silencieux sur les marches de l’Hôtel de Ville de Lyon à la mémoires des victimes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Commentaires

 
 
 
posté le dimanche 15 novembre 2015

le 15 novembre 2015 : Moments de recueillement et de prières pour la France à la Grande Mosquée de Lyon

 

 

 Une prière pour la France ce dimanche à la Grande Mosquée de Lyon

 

 

 

 

 

 

 

 

 "Cette situation nous ne pouvons l’accepter car il s’agit là d’une véritable déclaration de guerre qui est faite à notre pays par des forces barbares, qui pensent qu’en agissant ainsi mettre la France et les Français à genoux, nous ne pouvons l’accepter, car elle est contraire à l’Islam , à ses principes et à sa morale.
Nous citoyens de ce pays appelons l’ensemble de la communauté nationale à se dresser comme un seul homme pour dire non à ces barbares qui par la terreur veulent transporter dans notre pays la guerre et la désolation qu’ils ont semés par ailleurs", ont indiqué les 25 signataires du communiqué parmi lesquels de nombreux représentants de mosquées de l'agglomération lyonnaise.

 

 

Une prière pour la France et pour la paix était organisée, le Dimanche 15 novembre, à la grande mosquée Lyon. Principal message délivré : celui de rester unis « face à la barbarie ».

Hommes et femmes étaient ensemble, pour se recueillir.Cérémonie œcuménique, après-midi, à la grande de Lyon environ deux cents personnes avaient répondu à l’appel lancé par les principaux responsables du culte musulman de l’agglomération.

« Je suis heureux de vous voir tous. Il nous faut expurger cette peur qui hante nos concitoyens. Notre message est de rester unis et solidaires », a souligné Kamel Kabtane, recteur de la grande mosquée de Lyon.

« La France n’est pas en guerre contre l’Islam, mais contre la barbarie et une certaine forme de radicalisation », a souligné de son côté Jean-Louis Amat, représentant le préfet de région Michel Delpuech.

Pour Jean-Dominique Durand, adjoint au maire, « Lyon s’est dressée contre le nazisme. A Lyon, également, de se dresser contre une nouvelle barbarie, contre les nouveaux barbares qui veulent nous diviser ».

Tandis que Laid Bendidi, président du Conseil régional du culte musulman, a condamné l’acte criminel perpétré, la cérémonie s’est déroulée en présence également d’Azzedine Gaci, recteur de la mosquée Othmane de Villeurbanne, de Nicole Bornstein, présidente du Crif Rhône-Alpes, d’Etienne Tissot, président de l’église protestante unie de France et du père Delorme spécialiste du dialogue inter-religieux.

La France n’est pas en guerre contre l’Islam, mais contre la barbarie et une certaine forme de radicalisation

directeur de cabinet du préfet

Jean-Louis Amat

 

 

 

 

 

 Mot d'accueil de Kamel Kabtane (Recteur de la Grande Mosquée de Lyon)

 

 

 

 

 

  Mot d'accueil de Kamel Kabtane (Recteur de la Grande Mosquée de Lyon)

 

  Mot d'accueil de Kamel Kabtane (Recteur de la Grande Mosquée de Lyon)

 

  Mot d'accueil de Kamel Kabtane (Recteur de la Grande Mosquée de Lyon)

 

 

 

 

 

 

 

 Réciation Coranique par l'Imam de la Mosquée de Meyzieu

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Allocution d'Abdelkader Laïd Bendidi

(Président du Conseil Régional du Culte Musulman Rhône-Alpes)

 

 locution d'Abdelkader Laïd Bendidi

(Président du Conseil Régional du Culte Musulman Rhône-Alpes)

 

locution d'Abdelkader Laïd Bendidi

(Président du Conseil Régional du Culte Musulman Rhône-Alpes) 

 

 Allocution de Jean Dominique Durand (Adjoint au Maire de Lyon)

 

 

 

  Allocution de Jean Dominique Durand (Adjoint au Maire de Lyon)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Allocution de Jean Louis Amat (Sous-Préfet)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Allocution du père Christian Delorme

(Délégué épiscopal en relation au Dialogue Interreligieux auprès du Diocèse de Lyon)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Allocution de Nicole Bornstein

 

 Allocution d'Etienne Tissot

 

 

 

 

 

 

 

Prière Musulmane pour France lue par Azzedine Gaci

(Imam et Recteur de la Mosquée Othmane de Villeurbanne)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Etienne Tissot et Anne Auzias

 

 Anne Auzias et Nora Berra

 

Abdelkader Laïd Bendidi

(Président du Conseil Régional du Culte Musulman Rhône-Alpes)

 photo bYg

 

 le père Christian Delorme

(Délégué épiscopal au Dialogue Interreligieux auprès du Diocèse de Lyon)

 photo bYg

 

 Abdelkader Laïd Bendidi et Azzedine Gaci

 photo bYg

 

 photo bYg

 

le Sous-Préfet Jean Louis Amat et Chafika el Habti

(Consule Généraledu Royaume du Maroc à Lyon) 

 photo bYg

 

le Sous-Préfet Jean Louis Amat, Chafika el Habti 

(Consule Générale du Royaume du Maroc à Lyon) et

Kamel Kabtane (Recteur de la Grande Mosquée deLyon)

 photo bYg

 

 photo bYg

 

 photo bYg

 

 photo bYg

 

 photo bYg

 

  photo bYg

 

 l'Iman Abdelhawad Bourekhis et le président de la Mosquée de Givors

avec Bernard Yacine Gouttenoire

photo bYg

 

 


Commentaires

 
 
 
posté le samedi 14 novembre 2015

le 14 novembre 2015 : Village de la solidarité internationale place Bellecour à Lyon 2ème

 

 

 Le pays invité est la Tunisie. La thématique s'intitule: Les enjeux du changement climatique et les Objectifs du Développement Durable.
Le Village aura lieu du 13 au 15 novembre 2015 sur la place Bellecour. Un chapiteau de 1200m² sera implanté pendant trois jours place Bellecour avec un espace associatif, un marché de commerce équitable, un podium de la solidarité, des animations thématiques et culturelles, des conférences, des expositions, un espace restauration et buvette...

 

 

Le Village est un grand rendez-vous annuel de la solidarité internationale à Lyon.Il réunit une centaine d'acteurs associatifs, du commerce équitable, de l'économie sociale et solidaire et du monde agricole.

 

 

 La Semaine de la Solidarité Internationale (SSI) est le grand rendez-vous national de sensibilisation à la solidarité internationale et au développement durable.
Dans le Rhône, le Réseau Silyon est chargée de l'organisation de la Semaine de la Solidarité Internationale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Commentaires

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article