Faire ensemble, vivre ensemble, agir pour la Paix

« Si Dieu l’avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté. Mais il a voulu vous éprouver par le don qu’il vous a fait. Cherchez à vous surpasser les uns et les autres par les bonnes actions. Votre retour à tous se fera vers Dieu, il vous éclairera au sujet de vos différends » (Sourate 48-verset 5).

posté le samedi 05 décembre 2015

le 05 décembre 2015 : Journée nationale d'hommage aux morts pour la France pendant la guerre d'Algérie et des combats du Maroc et

 

 

Journée nationale d'hommage aux morts pour la France pendant la guerre d'Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie

au Mémorial AFN 1952-1964

au Parc de Parilly, avenue Mendès-France à Bron

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Message du Secrétaire d’Etat chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire

(5 décembre 2015)

 

 

A l’automne 1955, il y a 60 ans, ce que l’histoire n’a pas encore retenu sous le nom de guerre d’Algérie a débuté depuis près d’une année et fait des milliers de victimes, françaises et algériennes.

Au même moment, la Tunisie et le Maroc s’acheminent vers leur indépendance – qu’ils obtiennent au cours du printemps 1956 – après avoir été le théâtre de combats qui comptent aussi leurs « morts pour la France ».

Près d'un million et demi de combattants, militaires de carrière, appelés et rappelés, membres des formations supplétives et assimilées ou membres des forces de l'ordre, ont servi la République en Afrique du Nord entre 1954 et 1962 avec courage, détermination, loyauté et sens du devoir.

Ce furent huit années meurtrières, durant lesquelles 23 000 combattants français et assimilés tombèrent pour la France. Mais la guerre d’Algérie fut aussi celle des civils, victimes des affrontements et des massacres, des rapatriés et des harkis, victimes du déracinement.

Pour des centaines de milliers de femmes et d’hommes, l’année 1962 fut celle de l’abandon d’une terre qui les avait vus naître et qu’ils aimaient. Pour les harkis et leurs familles, ce fut aussi l’obligation de recommencer une nouvelle vie dans un pays qui ne les a pas toujours accueillis comme ses fils.

Depuis la fin de ces terribles événements, 53 années se sont écoulées. Aujourd’hui, en cette journée nationale, nous pensons à toutes les victimes : aux combattants tombés en Afrique du Nord, aux victimes civiles, aux disparus à qui un hommage spécifique a été rendu au cimetière du Père Lachaise le 31 octobre.

Tous ces morts et disparus ont rejoint la mémoire collective nationale. Le souvenir de leur sacrifice fonde aussi la mémoire partagée entre la France et l’Algérie.

Plus de 50 ans après, la mémoire doit exercer son rôle de rassembleur. Nous le devons aux « morts pour la France » et à leurs familles dont le souvenir doit être entretenu, mais aussi aux jeunes d’aujourd’hui et aux générations futures qui doivent aller de l’avant et regarder le futur sereinement.

Plus de 50 ans après, et au regard des épreuves terribles que notre pays traverse actuellement, la mémoire doit aussi nous inciter à être ambitieux pour dessiner un avenir fait de dialogue, de confiance et d’échanges fraternels entre les peuples.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 


Commentaires

 
 
 
posté le mardi 01 décembre 2015

le 01 décembre 2015 : Conférence-débat sur le thème : « COP21 : La solution est-elle spirituelle ? » à l'Université Catholique

 

 


 

 

Conférence-débat sur le thème : « COP21 : La solution est-elle spirituelle ? »

à l'Université Catholique de Lyon Campus Saint Paul Amphithéatre Alain Mérieux

10 place des Archives à Lyon 2 ème,

 

 

 

 

Accueil du père Thierry Magnin

(Recteur de l'Université Catholique de Lyon)

 

 

 

 

 

 

Denis Lafay

(Directeur de la rédaction d'Acteurs de l'économie-La Tribune)

 

 

L'avenir de la planète est pour un peu entre les mains des politiques, pour l'essentiel dans la conscience de chaque individu. Et donc, de sa détermination à résister aux démons du capitalisme amoral et à souscrire au capitalisme éclairé, c'est-à-dire d'entreprendre et d'innover dans la considération du bien commun, dépend la réalité de cet avenir.

 

 

Un enjeu somme toute fondamentalement spirituel, puisque le sort collectif et ultime résulte de l'issue de chaque combat, chaque espérance, chaque détermination « intérieurs ».

 

 

 

 

Philippe Lansac

(Directeur d'antenne de RCF Lyon).

 

 

Nicolas Hulot a interpellé les religieux dans le cadre de la COP21,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haim Korsia

(Grand Rabbin de France). 

 

 

Interroge tes anciens,  il te répondra dans le Deuteronome.  Cette capacité d'interroger le passé,  c'est aussi interroger l'avenir.  L'homme n'a pas le droit de dominer la Terre, il doit l'utiliser.  En travaillant la terre,  nous devons la conserver,  en faire un jardin.  Faire chanter la nature plus fort que l'homme.  Le milieu écologique,  n'est pas très lié au monde religieux. 

Par exemple,  le jeûne. Jeûner un jour pour la planète. 

Ne pas couper le lien religieux et la nature. 

 

 

C'est une pensée,  c'est une espérance,  c'est un art de vivre.  Si on fait de pêche intensive,  il n'y aura plus de poissons.  Valoriser l'innovation,  sera une façon de vivre autrement. 

 

 

Toutes les questions que l'on peut se poser sur le sens de la vie.  Ça nous oblige à nous aider a vivre autrement. L'homme a des racines comme il a aussi des branches.  Il y a la notion de fragilité.  On prend conscience de notre fragilité. 

Dès qu'on met en mouvement le monde des idées,  les actes suivent aussi.

Ce n'est pas parce que tu vas finir le travail,  que tu ne pourras pas vivre autrement. 

 

 

Axel Kahn

(Scientifique, agnostique),

 

 

il n'y a pas de notion transcendante dans la spiritualité.  L'écologie est une question d'esprit. Comme tout bon agnostique,  j'ai comme livre de chevet,  la Bible.  Cette donation en usufruit de la Terre. La nouvelle alliance entre Dieu et l'homme,  il y a un éventail très permissif. Les idées religieuses,  sont multimillenaire.  Quand on parle d'écologie,  c'est pour lutter contre l'urbanisation du parc de la Vanoise.

 

 

Ce qui est important,  c'est cette idée erronée de progrès.  Il ga de soit que ces progrès et ces connaissances,  seront au profit de l'humanité.  C'est la la finalité envers les autres et même  ceux qui ne sont pas encore nés. Rien n'est supérieur à une plante,  la notion de supériorité n'existe pas.  C'est la notion de responsabilité qui doit primer. 

 

 

Les gens les plus optimistes,  je les ai trouvé sur les hauts plateaux de l'Ardèche,  comme la chanson de Jean Ferrat,  "Comme la montagne est belle".  Oui,  il y a un problème spirituel,  quand on laisse l'homme à sa curiosité. Une des clefs de la réussite,  est le cri de la Terre.

 

 

le Cardinal Philippe Barbarin

(Archevêque de  Lyon, Primat des Gaules).

 

 

Dans le Concile Vatican II,  on n'en parle pas. Tu dois honorer et garder la Terre. Grande maîtrise de l'homme dans l'ensemble de la création. La forêt elle chante,  les petites fleurs aussi chantent.  Dans le titre,  on parle de la maison commune. 

Comme le pape François en parle dans son encyclique Laudato Si.

 

 

Quand il y a plus,  c'est le progrès.  Quand dans une situation,  il y a beaucoup moins de choses.  Dans le sens spirituel,  tout vient de toi au mon Seigneur.  C'est un point commun que nous avons avec toutes les autres religions,  musulmans, et tous les autres. 

C'est ça qui va réveiller les hommes.

 

 

C'est à Madagascar,  quand j'ai vu la forêt brûler. Je me suis dit,  mais qu'est ce quils font ? Ils détruisent ce qu'ils ontde plus cher. J'aime les gens qui nettoient les plages. 

Nous proclamons que tu es grand,  tu nous a confié l'univers. 

 

 

Le bien commun,  la maison commune,  l'encyclique du Pape François Laudato Si (Loué sois tu). L'homme n'a pas le choix, il est l'heure de changer. Il n'y aucune raison d'abdiquer. 

 

 

 

 


Commentaires

 
 
 
posté le dimanche 29 novembre 2015

le 29 novembre 2015 : Journée caritative pour la Syrie à l'Espace Viviani 126 av Viviani à Lyon 8ème au profit de Syria Charity

 

 

 

 

Journée caritative pour la Syrie à l'Espace Viviani 126 avenue Viviani à Lyon 8ème

au profit de Syria Charity

 

 

(Syria Charity- ex. ligue humanitaire pour une Syrie libre est une ONG française se situant à Paris et couvrant plusieurs pays européens. Son but principal est de venir en aide au peuple syrien nécessiteux. Ainsi, l'association a mis en place plusieurs projets médicaux et humanitaires. C'est suite aux bombardements et aux affrontements en Syrie et face à une situation qui ne cesse de se dégrader que l’association Syria Charity -ex. ligue humanitaire pour une Syrie libre a vue le jour. C'est une association française créée en décembre 2011 sous la loi de 1901. Elle a été fondée par des citoyens franco-syriens, comprenant plusieurs médecins comme le docteur Adnan Seddik, chirurgien à l’hôpital de Montceau, ainsi que des ingénieurs et bénévoles. Elle n'a pas d'orientation politique ou religieuse. Cette association a été créée afin d'aider et subvenir aux besoins de la population syrienne miséreuse qui est moralement et physiquement exténuée de subir toutes ces violences, tortures, souffrances; devenant leur quotidien. Elle est confrontée également au manque de nourriture, de produits de base tels que vêtements chauds, couvertures... ).

 

 

docteur Adnan Seddik, chirurgien à l’hôpital de Montceau

 

 

docteur Adnan Seddik, chirurgien à l’hôpital de Montceau

 

 

docteur Adnan Seddik, chirurgien à l’hôpital de Montceau

 

 

 

 

Cheykh Zakaria Seddiki, (est né en Algérie. Fils d'un mystique et juriste malékite. Il fut baigné dès son plus jeune age dans les sciences religieuses et l'éducation mystique. A l'age de 18 ans il part pour 10 années d'études érudites, au près des théologiens et maîtres spirituels égyptiens, dans la prestigieuse université d'al Azhar. Il sera entre autre un élève studieux de Cheikh Mohammed al-Ghazali. Il finira par être diplômé de la faculté de droit musulman),

 

 

Tous les musulmans doivent être sur les pas du Prophète ( sallala alleyi wa salem ),  notre Prophète bien aimé.  Entre aidez vous,  soyez solidaire.  Taqwa, c'est dans le sens de la solidarité qu'il faut l'entendre. C'est le dépassement,  c'est la protection e la justice.  Un musulman ne peut pas vivre pour sa propre personne,  vous êtes au pluriel. L'acte de solidarité est obligatoire pour tout le monde.  L'ensemble des croyants et des musulmans,  Allah ( subhanallah wa ta allah ) s'adresse a tout le monde.  Il faut que chaque personne ait cet esprit de solidarité.  Peut on avoir plusieurs véhicules,  alors que beaucoup de personnes n'ont rien.  Ce peuple syriens,  cette nation,  ce pays

 

 

  C'est le peuple qui est déplacé,  plus de 7000000 de personnes.  Qui apporte ce soutien aux enfants syriens,  on est en train dd faire de ces victimes,  de futurs monstre.  Notre seigneur, Allah ( subhanallah wa ta allah ),  nous demandera des comptes. Pour Dieu,  rien ne se perd.  Allah, n'egard pas celui qui a bien agit.  Il doit agir selon ses possibilités.  Il faut lutter pour qu'il n'y ait plus de victimes sur terre. 

 

 

Cette solidarité,  ce partage, il faut l'appliquer.  C'est un engagement fondamentalement islamique.  Soyons engagés,  dans la foi du partage,  dans la foi de la solidarité. 

 

 

Khakid Belhrouzi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lotfi Double Kanon Lotfi Belmri dit Lotfi Double Kanon est né le 6 juillet 1974 à Annaba dans le quartier populaire de « La Colonne » au sein d'une famille chaouia, est un rappeur algérien.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mohamed Alolaiwy (Président de l'ONG Charity Syria)

 

 

Mohamed Alolaiwy (Président de l'ONG Charity Syria)

 

 

Mohamed Alolaiwy (Président de l'ONG Charity Syria)

 

 

Cheykh Tareq Abo El Wafa, (Doctorat de droit public comparé à l’université de La Sorbonne) Maîtrise législation islamique et droit musulman de la faculté de la législation islamique et de droit musulman (Bac+5 Al ijaza alalia) à l’Université d’AL-AZHAR (Egypte) ( Mention excellent ) Diplôme des études supérieures en sciences pénales (Egypte) Diplôme des études supérieures en droit public comparé (Egypte)

Shaykh Tarek fut professeur à la faculté de la législation islamique et droit musulman-Université d’AL-AZHAR-Egypte. Shaykh Tarek a occupé  le poste de professeur  au département des études supérieures « Magister Al-Fiqh wa-oussoloh » à l’IESH « Institut Européen des sciences humaines » de Paris. Il a été également conseiller de droit Islamique à l’Association Islamique de l’Ouest de la France. Il est également membre de l’Union Internationale des savants musulmans. Il est enfin le président de la ligue des lauréats d’Al-Azhar en France).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 


Commentaires

 
 
 
posté le samedi 28 novembre 2015

ld 28 novembre 2015 : Conférence-débat sur le thème : « Qui sera le groupe sauvé » par l'Imam Abdallah Deliouah (Imam de la Mosqué

 

 

  La Mosquée Othmane

 

 

Conférence-débat sur le thème : « Qui sera le groupe sauvé »

par l'Imam Abdallah Deliouah (Imam de la Mosquée de Valence)

à la Mosquée Othmane, 51 rue Octavie à Villeurbanne.

 

 

 Karim Menhoudj

 

 

 Karim Menhoudj

 

 

Dans l'islam le Prophète ( sallala alleyi wa salem ) nous demande de s'unir.  Qui sera le groupe sauvé. Ce cédez pas à la division.  Ne pas céder à la division des sectes.  Allah ( subhanallah wa ta allah ) nous met en garde contre la division.  Ou de diviser en sectes rivales.  Allah nous met en garde.  Obeissez à Dieu.  Vous n'aurez aucune chance au succès. N'importe quel verset du Coran et n'importe quel hadith,  recommande de rester unis. Nous vous avons fait une communauté du juste milieu. Observe les horizons, il y aura des milliers et des milliers de personnes,  il y aura 70000 personnes qui entreront au Paradis sans être jugés.

 

 

C'est un privilège.  La communauté musulmane, il y aura énormément de gens qui entreront au paradis. Ce hadith rappelle que nous devons rester unis et non nous desunir. La communauté musulmane s'est divisé en 73 branches. Mais une seule sera sauvée. C'est une constatation. La communauté musulmane est la dernière. C'est un signal que Dieu nous a envoyé. Il y a une multitude de versions, mais aucune version n'est authentique. Beaucoup de formulations différentes. Il y a plusieurs versions de ce hadith.  Cette version a forgée par certaines sectes, parce que ça les arrangeaient. Vous allez vous diviser,  sauf une. Ce hadith a été transmis par différentes sectes, par exemple,  les chiites,  revendiquent certaines versions de ce hadith.  On va admettre que ce hadith est authentique. Le Prophète ( sallala alleyi wa salem ) nous a toujours parler d'union, vous serez touché par la division. 

 

 

C'est une constatation.  Tous ces groupes sont en enfer,  sauf un.  On parle ici des sunnites. Quand on remet en question les versets du Coran, on devient une secte.  Personne ne détient les clefs du paradis ou celles de l'enfer. 

Abou Bakr Seddik,  dit : "Tout le monde ira au paradis,  sauf un. C'est moi". 

 

 

Certains savants musulmans disent que ce hadith,  en parlant de la oummah, c'est toute l'humanité musulmane toute entière. Celui qui meurt en ayant l'attestation de foi dans son coeur,  il ira au paradis.  "Lahillah illallah, Mohamed rassoul Allah". Au moment du jugement dernier,  Allah ( subhanallah wa ta allah ) donnera sa miséricorde pour ceux qui auront péché.  L'enfer,  c'est un hadith de la menace du Prophète ( sallala alleyi wa salem ).  ?

 

 

C'est l'orgueil qui est visé.  L'orgueil est un péché grave.  C'est une expression de menace.  Les hadiths de laparole et de la menace. Manger l'argent des orphelins,  c'est aller en enfer. 

 

 

 

 

 

  

Notre rôle,  c'est d'attirer les gens vers Dieu.  Le chemin de l'islam est large,  nous sommes complémentaires sur beaucoup de choses.  Arrêtons de voir que le mal chez les gens. 

Les musulmans qui fréquentent la mosquée et qui différents des un des autres,  sont une richesse.  Qui sera donc ce groupe sauvé ?  Tous les gens de la sunnah,  seront sauvés. 

 

 

 

 


Commentaires

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article