Faire ensemble, vivre ensemble, agir pour la Paix

« Si Dieu l’avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté. Mais il a voulu vous éprouver par le don qu’il vous a fait. Cherchez à vous surpasser les uns et les autres par les bonnes actions. Votre retour à tous se fera vers Dieu, il vous éclairera au sujet de vos différends » (Sourate 48-verset 5).

posté le samedi 16 janvier 2016

le 15 janvier 2016 : Conférence -débat sur le thème : « Parcours d'Hommes » initiée par l'association « Amis de l'Afrique Francop

 

 

Conférence -débat sur le thème : « Parcours d'Hommes »

initiée par l'association « Amis de l'Afrique Francophone » (AMAF) 

représentée par Delphine Baya (présidente de l'AMAF),

dans les salons de la Préfecture du Rhône,

33 Cours de la Liberté à Lyon 3 ème , sous le patronage et le soutien 

du Préfet de Région, Préfett du Rhône,  Michel Delpuech

en partenariat avec le Lycée des Métiers Japy, représenté par  

Denise Favetta-Novel (Directrice), 

Lucie Binetti-Amouroux, (Professeur Documentaliste),

le Conseil Représentatif des Institions Juives de France, réprésenté par

Nicole Bornstein (Présidente du CRIF Rhône-Alpes-Auvergne)  

le Consulat Général du Royaume du Maroc réprésenté par Chafika  El Habti  

(Consule Générale du Royaume du Maroc à Lyon)

 

 

 

 

Aurélie, (élève de Seconde MRCU2)

 

 

 Thérèse Tchofo-Pokam (Trésorière de l'AMAF)

 

 

 

 

 

 

Ingrid (Elève de 3 eme Préparatoire Professionnelle)

 

 

 Delphine Baya (présidente de l'AMAF)

et Thérèse Tchofo-Pokam (Trésorière de l'AMAF)

 

 

 Cancel, (élève de CAP ECMS)

 

 

 Denise Favetta-Novel (Directrice du Lycée des Métier Japy)

 

 

 remercie les  différentes personnalités présentes

 

 

 rend hommage aux deux lycéens de Saint Exupéry qui ont trouvé la mort 

des suites d’une avalanche de neige dans l’Isère.

 

 

 

  Delphine Baya (présidente de l'AMAF)

et Thérèse Tchofo-Pokam (Trésorière de l'AMAF)

 

 

les élèves de CAP EVSC 

 

 

 présente un sketch sur les dangers de la drogue

 

 

 A la fin du sketch , Madou-Phine a dit « J’aime la France »

 

 

 Melinda,  (élève de Seconde MRCU2)

 

 

 Xavier Inglebert, (Préfet en charge de l’Egalité des Chances)

 

 

 Ce dernier a  retracé son parcours et a encouragé les élèves a croire en eux et  à se donner les moyens pour réussir leur  scolarité et leur future vie professionnelle. 

 

 

Il a terminé son intervention en disant aux élèves qu’il  avait été  Professeur d’Histoire –Géographie à Lille , puis  il  leur  a recommandé  de  persévérer dans ce qu’ils veulent entreprendre et de  prendre les  bons moyens  pour  se forger leur propre identité. 

 

 

 Que la Préfecture leur était toujours ouverte, c’était  leur maison et qu’ils  doivent s’inspirer  des témoignages des parcours d’hommes qu’ils vont entendre.

 

 

 Delphine Baya (présidente de l'AMAF)

et Thérèse Tchofo-Pokam (Trésorière de l'AMAF)

 

 

Madou-Phine (Elève CAP EVSC)

 

 

   le Général des Corps d'Armées Pierre Chavancy  (Gouverneur Militaire de  Lyon)

 

 

 il a demande aux élèves d’être curieux, de s’intéresser à l’Histoire,

à la Géographie, de se donner les moyens pour réussir leur vie.

 

 

 Il  leur a parlé de l’importance des rencontres dans la vie. Il a dit aux élèves qu’il était issu d’une famille  modeste et qu’il n’y avait pas de militaire dans sa famille.

Il a  ensuite dit aux élèves de profiter de leur jeunesse pour apprendre.

 

 

 

 

  
 Aurélie, (élève de Seconde MRCU2)

  

 

 Gervais Loembe, (originaire  du Congo-Brazzaville, Physicien , Astronome, …  , Enseignant, Président Fondateur de l’Association  Européenne  d’Educateurs  en Astronomie, Ecrivain,  Délégué Préfectoral du Loiret)

 

 

 a commencé son intervention en posant  aux élèves la question suivante  :

« Est ce que  la France vous aime ? » 

 

 

 Cette question  les a surpris.. Et il a répondu, la France vous aime, il a  énuméré  ce qu’il a pu réaliser grâce à la République Française. Il a  ensuite exprimé sa joie de voir Thérèse Tchoffo Pokam, (Trésorière de l'AMAF) et Delphine Baya (Présidente de l'AMAF) arborer une  tenue aux couleurs du drapeau tricolore.

 

 

 

 

 Pour lui,  les symboles de la République Française, nous devons les vivre  au quotidien

et non  pas attendre les événements  pour les arborer.

 

 

 Doliane (élève de Seconde MRCU2)

 

 

 Jamal  Hammouche, (Marocain ,Directeur de Supemod, Ecole de Commerce )

 

 

 A grandi à Vénissieux,  de confession musulmane, arrivé très jeune en France. il a pu réussir sa scolarité grâce à la vigilance de ses sœurs  et grâce à la République Française. En évoquant la mémoire de son père, il était si ému que les larmes ont embué ses yeux

 

 

 Puis il  a dit aux élèves ce qu’il a pu faire et comment il a du surmonter ses difficultés et  leur a  dévoilé  ce qu’il a du entreprendre  pour réussir sa vie et  expliqué  l’importance des études.  Il a conclu son intervention en disant aux jeunes d’éviter  de sombrer dans la victimisation en disant « Je suis Black, je suis Arabe, je suis Asiatique, c’est pourquoi, je ne trouve pas du travail ». La vie appartient à ceux qui cherchent. 

 

 

 Yasmine, (élève de CAP ECMS)

 

 

Gérard Panczer (Professeur  de  Physico -Chimie  des Matériaux

à l’Université Claude Bernard ,  Lyon1)

 

 rappelle le souvenir de ses grands parents Juifs qui ont fui la Pologne dans le dénuement total  pour trouver refuge en France  ensuite il a  évoqué  l’amour que ses grands parents  avaient pour la France, pays de liberté et les valeurs morales qu’ils lui  avaient  transmises.

 

 

 Puis il a parlé  de ce qu’il a fait au  Gabon , des formations qu’il a données au Congo-Brazzaville. En parlant des difficultés qu’il avait affrontées, il a exhorté les jeunes à  bien travailler à l’école pour  réussir plus tard leur  vie professionnelle, devant les obstacles de ne jamais abandonner et de croire en eux. 

 

 

C’est par le travail qu’on arrive au but. Il a terminé son intervention en  leur prodiguant  comme conseil  de  promouvoir  le vivre ensemble. 

 

 

 Lola, (élève de Seconde MRCU2)

 

 

le Président Alain Merieux 

(Président de l’Institut Merieux et de la Fondation Merieux).

 

 

 A évoqué ses racines lyonnaises puis a parlé de son parcours  en tant qu’Industriel lyonnais et  homme politique car il  a été Vice-Président de la Région Rhône-Alpes.

A l’évocation de son nom, les élèves ont été agréablement surpris de le voir  devant eux

et  émus qu’une personnalité d’une telle envergure vienne s’adresser à eux. 

 

 

Pharmacien, Grand Industriel lyonnais a  exposé sur  les actions de sa  Fondation  au Burkina-Faso,  au Mali, en Sierra-Leone, au Togo, en ,Birmanie, au Cambodge, au Laos en  Chine,  aux Etats-Unis, à Haïti,…. et bientôt au Congo-Démocratique. 

 

 

 incite les élèves à croire en eux,  à  bien travailler à l’école, c’est par le travail qu’on peut vraiment atteindre son objectif et à s’inspirer de bons exemples….

A la fin de son intervention, les élèves  montraient    leur admiration devant l’humilité de  cette célèbre  figure locale lyonnaise.

 

 

Mayline (élève de Terminale ARCU) 

 

 

 Pierre-Alain Muet, (Professeur d’Economie, ancien Conseiller du Premier-ministre Lionel Jospin,  ancien Adjoint au Maire de Lyon, Député de la 2e circonscription du Rhône)

a commencé son intervention en disant :

« Mme Baya m’a poussé à me replonger dans mon passé… ». 

 

 

 a permis aux élèves de  connaître davantage son parcours , en évoquant ce qu’il a pu faire, les difficultés qu’il a rencontrées et comment il  les a  surmontées, les élèves se sont rendu compte  du rôle d’un élu et d’un Député.

 

 

 Puis, il leur a parlé  de l’importance de respecter les lois dans un pays,  de vivre ensemble tout en respectant les opinions de chacun.

La République  n’exclue personne, elle est là pour  accompagner. 

 

 

 Les élèves qu’un Député s’adressent à eux. Quelle reconnaissance  dans  leur regard !

 

 

 

 

 Zineb (élève Seconde MCRU2)

 

 

 Denis Broliquier, (Maire du 2e arrondissement de Lyon)

 

 

 Ancien Journaliste au Figaro, Responsable  Pédagogique  à l’IDRAC et Maire du 2e  arrondissement. Il a articulé son discours sur cinq  grandes étapes de sa vie. 

 

 

 Comment il a  commencé à faire le tour du monde en finançant lui-même grâce à ses articles ses voyages, sa ténacité pour  se présenter aux élections départementales devant le refus de certains ténors politiques  lyonnais et comment il est devenu Maire du 2e.

 

 

 Il a montré aux élèves la carte de vœux  tricolore qu’il a distribué aux habitants de son arrondissement ainsi que le porte-clé  aux couleurs de la France qu’ils peuvent ensuite récupérer à la Mairie du 2e. Les élèves étaient ravis.

 Il a recommandé aux jeunes de s’engager dans les partis politiques de leur choix , il  a encouragé aux jeunes filles de  s’engager en politique  car pour les élections  législatives de 2017,  au regard de la parité , les différents partis politiques auront besoin de femmes engagées.  A la fin de la conférence, il a  offert à chaque participant à la conférence-débat un porte-clé aux couleurs du drapeau Français.

 

 

 Tougougaye, (élève en CAP ECMS)

 

 

 Kamel Mouellef,  (Directeur Commercial chez ZIEGLER

et  Réalisateur de bandes  dessinées).

 

 

 Ses parents étaient originaires de l’Algérie , Directeur Commercial chez ZIEGLER,  a  évoqué sa foi musulmane,  et a préféré centrer son intervention sur la mémoire des soldats oubliés lors de la Première Guerre et  de la Seconde Guerre mondiale en évoquant le rôle des  soldats venus des colonies et leur  apport dans la  Résistance , ensuite il a évoqué  l’anecdote 

 

 

 On avait présenté  à un Juif le  CV et la lettre de motivation d’un  Mohamed , Arabe et il avait dit  à l’Employeur tu es libre de l’embaucher ou de ne pas le faire. 

Cet employeur Juif  a embauché le jeune Mohamed et ils sont devenus amis et une autre anecdote  où il accompagnait un Juif né  à Sétif en Algérie.

A l’aéroport, le Policier  Algérien a dit  au Juif :

«  Soyez le bienvenu chez vous » et à Kamel « Bon séjour en Algérie ».

 

 

 Choqué , Kamel a  posé la question pourquoi vous dites à mon ami « Bienvenu chez lui » et à moi  vous me dites « Bon séjour en Algérie ». Le Policier Algérien lui répond, il est né à Sétif, en revenant en Algérie, il est chez lui,  or  vous vous êtes né à Lyon ,

chez vous, c’est la France ».

 

 

 Saandati, (élève de Seconde MRCU2)

 

 

 Pierre Durieux, (Directeur de Cabinet du Cardinal Philippe Barbarin)

 

 

Après un DESS de communication et une Maîtrise de Philosophie, il a exercé plusieurs activités en agence de communication et dans le secteur associatif, plus spécialement auprès des personnes handicapés (OCH et Foi et Lumière). Ancien Directeur de la communication du diocèse de Lyon, il est aujourd’hui Directeur de cabinet du Cardinal Philippe BARBARIN et vient de publier un livre « La méthode simple pour commencer à croire », aux Editions  ARTEGE.

 

 

 

Il a structuré  son discours en quatre dates , évoquant son adolescence et un accident dont il fut victime, sa foi en  Dieu,  son activité auprès du cardinal, et le livre qu’il vient de publier.
En évoquant sa foi catholique, il a expliqué aux  élèves comment il commençait sa journée par la prière pour puiser lumière et force, un temps indispensable aujourd'hui dans sa vie, les invitant à ne pas avoir peur de la vie intérieure et de la vie spirituelle. 

 

 

 

Il a conseillé aux jeunes de prendre soin de leurs amis et de leurs familles, qui sont les piliers d'une vie réussie, comme l'ont dit le Président Busch et St Jean de la Croix :

"au soir de notre vie, c'est sur l'amour que nous serons jugés".

 

 

 Jeff, (élève de Seconde MRCU2)

 

 

 Raphaël Ruffier-Fossoul, (Rédacteur en Chef du Magazine Lyon Capitale)

 

 

 A  commencé son intervention en expliquant qu’il a fait  ses études au Lycée  Saint Exupéry de Lyon,  Lycée où étaient scolarisés les deux élèves qui sont décédés.

 

 

 a préparé  une Maîtrise d’Histoire, ancien membre de l’UNEF-ID, syndicat étudiant , il  a effectué des stages au Progrès et à Lyon Capitale, s’est  présenté à plusieurs Concours et  a échoué à chaque fois. Découragé, il rencontre un jour dans un bar de la Croix-Rousse, une de ses connaissances qui lui donne l’opportunité de travailler à Lyon Capitale, où il est  depuis plus de 15 ans.

 

 

 Défenseur de la liberté d’expression et  il a conseillé aux élèves de ne pas baisser les bras devant les échecs. Au moment du débat face à une question posée par une élève de Seconde : « Ne pensez-vous pas que vous avez réussi parce que vous êtes des hommes ? a proposé à cette élève  que si elle veut effectuer un stage à Lyon Capitale, il est prêt à la  prendre , parce qu’elle  a  posé une question pertinente. »..

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le Lieutenant-colonel  Bruno de San Nicolas, de la Base de l’Aérienne d’Evreux en Normandie) 

 

 

 a  exposé  son parcours, les formations qu’il a suivies en France, à Angleterre,

aux Etats-Unis,…

 

 

 les missions qu’il a effectuées au Pakistan , en Albanie, au Mali …

 

 

 et  évoqué le travail d’un militaire sur le terrain. Il a  proposé aux élèves d’avoir un but dans la vie et de se donner les moyens pour que ce but devienne une réalité.

 

 

 Deux  jeunes militaires de l’opération Sentinelle sont  intervenus.

 

 

 le Lieutenant David du 27 ème Bataillon de Chasseurs Alpins d'Annecy 

 

 

 

 

Le Sergent Pierre du 27 ème Bataillon de Chasseurs Alpins d'Annecy

 

 

 

 

 

 

Ces deux jeunes ont  présenté aux  élèves leur parcours, malgré leur jeunesse , ce parcours très riche et dense, certains de nos élèves ont le même âge que ces deux militaires. Il fallait voir  tous élèves écouter  attentivement  ces  trois militaires.

Des militaires passionnés par leur métier et qui vous communiquent leur passion.

C’était vraiment génial. 

 

 

 

 

 Les élèves  de Terminale EVSC ont présenté un 2e sketch où ils dénonçaient les actes des  jeunes  qui se rendent  en Syrie.

 

 

 

 


Commentaires

 
 
 
posté le jeudi 14 janvier 2016

le 14 janvier 2016 : Rencontre avec Boualem Sansal, auteur de l’Irrévérence,  au Théâtre des Asphodèles, 17 bis rue Saint-Eusèbe à

 

 

Rencontre avec Boualem Sansal, auteur de l’Irrévérence,  au Théâtre des Asphodèles, 17 bis rue Saint-Eusèbe à Lyon 3ème. Boualem Sansal, né le 15 octobre 1949 à Theniet El Had, petit village des monts de l’Ouarsenis, est un écrivain algérien d'expression française, principalement romancier mais aussi essayiste, censuré dans son pays ...

 

 

Thierry Auzer (directeur de la compagnie des Asphodèles)

 

 

 

 

 

 

 

 

Rencontre animée par Abraham Bengio

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

en présence de Luca Franceschi, Nicolas Giemza « TIKO »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Venir rencontrer l’homme, l’écrivain et son œuvre lors de cette manifestation unique et ouverte à tous.

L’écrivain algérien Boualem Sansal, romancier mais aussi essayiste, est au cœur de la rentrée littéraire 2015 avec son dernier roman, 2084 la fin du monde, paru chez Gallimard (prix du roman de l’Académie Française, élu «livre de l’année 2015»). En 2016, il s’essaye pour la première fois à l’écriture théâtrale avec la complicité de la compagnie des Asphodèles, en adaptant son propre roman à la scène.

C’est au hasard d’une rencontre humaine entre Boualem Sansal et Thierry Auzer (directeur de la compagnie des Asphodèles) qu’est née l’envie de travailler ensemble, de rejoindre nos univers artistiques, entre une plume sans concession et un théâtre de l’irrévérence.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Commentaires

 
 
 
posté le dimanche 10 janvier 2016

le 09 janvier 2016 : Couscous solidaire en faveur des plus démunis organisé par AMEA à la Salle Condorcet à Saint Chamond,


 

Couscous solidaire en faveur des plus démunis

à la Salle Condorcet à Saint Chamond,

organisé par L'Association Musulmane El Andalous

et la Grande Mosquée de Saint-Chamond 

dont les bénéfices sont intégralement reversés

à l'association Aide Soutien Partage.

 


 Benaissa Chana

(Vice-président du Conseil Régional du Culte Musulman Rhône-Alpes)

 et

Abdelkader Laïd Bendidi

(Président du Conseil Régional du Culte Musulman Rhône-Alpes) 

 

 

 

 

Abdelkader Laïd Bendidi

(Président du Conseil Régional du Culte Musulman Rhône-Alpes) 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Aissa Gueriani

(Vice-président du Centre Culturel Musulman de Saint-Chamond)

 

 

 Aissa Gueriani

(Vice-président du Centre Culturel Musulman de Saint-Chamond)

 

 

 Aissa Gueriani

(Vice-président du Centre Culturel Musulman de Saint-Chamond)

 

 

 Sabrina

 

 

 Sabrina

 

 

 Sabrina

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Hervé Reynaud

(Maire de Saint-Chamond)

 

 

 Hervé Reynaud

(Maire de Saint-Chamond)

 

 

 Hervé Reynaud

(Maire de Saint-Chamond)

 

 

 

 

 

 

 le président Mourad Assaoui

 

 

 

 

Père Bruno Cornier (Curé de Saint Chamond)

 

 

Père Bruno Cornier (Curé de Saint Chamond)

 

 

Père Bruno Cornier (Curé de Saint Chamond)

 

 

Père Bruno Cornier (Curé de Saint Chamond)

 

 

 

 

  Cheikh Omar Belbouab

(Imam de de la Mosquée Attaqwa de Saint Chamond)

et

et Abdelkader Laïd Bendidi

(Président du Conseil Régional du Culte Musulman Rhône-Alpes)

 

 

Abdallah Haloui 

(imam de la mosquée de St Etienne-Bellevue et Membre du Collectif des Associations Musulmanes de la Loire) 

 et

  Benaissa Chana

(Vice-président du Conseil Régional du Culte Musulman Rhône-Alpes)

 

 

le Père Sami Nehme (prêtre)

 

 

le Père Sami Nehme (prêtre)

 

 

le Père Sami Nehme (prêtre)

 

 

 

 

  Cheikh Omar Belbouab

(Imam de de la Mosquée Attaqwa de Saint Chamond)

 

 

  Cheikh Omar Belbouab

(Imam de de la Mosquée Attaqwa de Saint Chamond)

 

 

  Cheikh Omar Belbouab

(Imam de de la Mosquée Attaqwa de Saint Chamond)

 

 

 

 

  Cheikh Omar Belbouab

(Imam de de la Mosquée Attaqwa de Saint Chamond)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Abdallah Haloui 

(imam de la mosquée de St Etienne-Bellevue et Membre du Collectif des Associations Musulmanes de la Loire)

 

 

Abdallah Haloui 

(imam de la mosquée de St Etienne-Bellevue et Membre du Collectif des Associations Musulmanes de la Loire)

 

 

Abdallah Haloui 

(imam de la mosquée de St Etienne-Bellevue et Membre du Collectif des Associations Musulmanes de la Loire)

 

 

 

 

 Benaissa Chana

(Vice-président du Conseil Régional du Culte Musulman Rhône-Alpes)

 

 

 Benaissa Chana

(Vice-président du Conseil Régional du Culte Musulman Rhône-Alpes)

 

 

 Benaissa Chana

(Vice-président du Conseil Régional du Culte Musulman Rhône-Alpes)

 

 

 

 

 Benaissa Chana

(Vice-président du Conseil Régional du Culte Musulman Rhône-Alpes)

 

 

Abdelkader Laïd Bendidi

(Président du Conseil Régional du Culte Musulman Rhône-Alpes) 

 

 

Abdelkader Laïd Bendidi

(Président du Conseil Régional du Culte Musulman Rhône-Alpes) 

 

 

Abdelkader Laïd Bendidi

(Président du Conseil Régional du Culte Musulman Rhône-Alpes) 

 

 

Abdelkader Laïd Bendidi

(Président du Conseil Régional du Culte Musulman Rhône-Alpes) 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 


Commentaires

 
 
 
posté le mercredi 06 janvier 2016

le 06 janvier 2015 : Face à la haine, un grand voyage scolaire à la Maison d’Izieu, avec les élèves de 4 établissement scolaires d

 

 

Face à la haine, un grand voyage scolaire à la Maison d’Izieu,

avec 140 élèves de 4 établissement scolaires de Lyon

 Lycée des Métiers Japy,

le Lycée ORT,

le Lycée Saint-Marc de Lyon

et le

Lycée d'Enseignement Professionnel Jamet Buffereau

 

 

Lieu d’histoire et de mémoire ouvert à tous,
le mémorial de la Maison d’Izieu perpétue le souvenir
des enfants et des adultes juifs qui y avaient trouvé refuge
de mai 1943 à la rafle du 6 avril 1944.
Attaché au présent et tourné vers l’avenir,
il suscite la réflexion sur le crime contre l’humanité et les circonstances qui l’engendrent.
À travers l’évocation des enfants juifs d’Izieu et de leurs éducateurs, c’est contre toute forme d’intolérance et de racisme qu’il entend lutter.

 

 

La Maison est dédiée à la mémoire. 

 Elle est le lieu où ont vécu les enfants et leurs éducateurs pendant près d’un an. Plutôt qu’une reconstitution, la muséographie privilégie une évocation de l’atmosphère de l’époque de la colonie et de la présence disparue des enfants. 

 La Maison esquisse ainsi le quotidien de la vie des enfants. Une signalétique discrète indique l’usage de chaque pièce ; des lettres et des dessins des enfants sont exposés dans le réfectoire ; le portrait de chaque enfant arrêté le 6 avril 1944 figure dans les dortoirs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 


Commentaires

 

christineb  le 08-01-2016 à 21:25:15  #   (site)

Une visite sûrement émouvante. C'est important de savoir ce qui s'est passé! J'aurais aussi aimé connaître les réactions de ces lycéens.

 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article