Faire ensemble, vivre ensemble, agir pour la Paix

« Si Dieu l’avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté. Mais il a voulu vous éprouver par le don qu’il vous a fait. Cherchez à vous surpasser les uns et les autres par les bonnes actions. Votre retour à tous se fera vers Dieu, il vous éclairera au sujet de vos différends » (Sourate 48-verset 5).

posté le samedi 30 janvier 2016

le 30 janvier 2016 : Conférence-débat su le thème : «  Soirée spéciale Fatwas » par Cheykh Ounis Guergah, professeur de droit musu

 

 

 Conférence-débat su le thème : «  Soirée spéciale Fatwas »

par Cheykh Ounis Guergah, professeur de droit musulman comparé, directeur scientifique de l’IESH (Institut européen des sciences humaines de Paris) et membre du Conseil européen de la  fatwa,

à la Mosquée Othmane 51 rue Octavie à Villeurbanne

 

 

 

 

 

 

Création d'un site internet ou encore sur Facebook,  pour que les internautes musulmans puissent avoir des réponses sur la création d'un conseil européen de la Fatwas.  Chacun a été choisi en fonction des ses compétences,  afin de pouvoir représenter les musulmans de France.  

 

 

 Thème de la prière en groupe à la Mosquée. Empêchement pour faire la prière en groupe à la Mosquée.  Avoir la possibilité de faire au moins,  une prière en groupe à la maison,  c'est très important pour les enfants. 

La prière en groupe est 27 fois plus élevées que les autres prières.

 

 

Karim Menhoudj  (Délégué Régional -Sud-Est de l'UOIF) 

 

 

 Rappel aux musulmans de faire la prière de juma'a à la Mosquée.  On  va essayer de faire le maximum pour le faire.  Sinon, on trouve des solutions,  on fait les 4 rakats de la prière de dhor.  Si on n'a pas la possibilité de les faire à la mosquée a l'heure, il faut profiter des heures de pause dans la journée pour les accomplir. 

Cela devient une dette de faire ses prières de dhor et asr avant la prière de maghreb. 

 

 

 Azzedine Gaci (Imam et Recteur de la Mosquée Othmane)

 

 

 Pendant le mois de Ramadan,  nous avons la possibilité de commencer la prière du tahawid avant la prière de ischa.  C'est un problème pour tous les musulmans de France.  Les transports en commun s'arrêtent à une heure précise.  Il ne devrait pas y avoir de divergence dans la pratique de la prière.  Possibilité de faire la prière dans les transports en commun,  train,  bus tramway,  métro en restant assis. 

C'est important, aussi, d'avoir ses ablutions.  

 

 

 

 

 Le port du hijab,  c'est une obligation,  mais ce n'est pas un pilier de l'islam.  Le port du hijab varie selon les régions où les pays. C'est une adoration vis à vis d'Allah ( subhanallah wa ta allah ).  L'éducation des enfants est une priorité.  Il ne faut pas quitter les études et le travail à cause du port du hijab,  c'est une ibadat,  faire ses études et travailler c'est une adoration. 

 

 

 

 

 Avoir un enfant hors mariage, il faut passer à la mairie pour faire une reconnaissance prénatale.  Afin que l'enfant soit reconnu par le père.  Il ne suffit pas de faire le mariage hallal et de réciter al Fatiha pour être marié. 

La véritable reconnaissance,  c'est le mariage civil. 

Une union libre ou le pacs sont à prohiber.

 

 

 Les imams ne sont pas autorisés à marier un  couple si il n'y a pas de mariage civil. 

Sous peine de 6 mois de prison ferme et 7500 € d'amende.  

 

 

Azzedine Gaci (Imam et Recteur de la Mosquée Othmane)

  

 

Karim Menhoudj  (Délégué Régional -Sud-Est de l'UOIF)

 

 

 

 
 
 


Commentaires

 
 
 
posté le samedi 30 janvier 2016

le 29 janvier 2016 : Conférence-débat sur le thème : « Islam et Politique »  par Abdelhakim El Hadouchi. Diplômé de sciences polit

 

 

Conférence-débat sur le thème : « Islam et Politique » 

par Abdelhakim El Hadouchi.

Diplômé de sciences politiques à l'IEP (Institut d'études politiques de Lyon)

chez les Alternatives Catholiques 48 rue de la Charité à Lyon 2ème.

 

 

 Islam et politique Charte sur la laïcité. 

 

Islam est-il lié à DAESH ?  
L'islam est une religion paisible et pacifique.  
Le Coran,  c'est le lien entre le croyant et son créateur. 
C'est la parole de Dieu. 
La première séquence,  le signe de la fin des temps,  entre la richesse et la pauvreté.
Tous les Prophètes au nombre de 25.    
Rappel de l'unicité de Dieu. 
Les 10 premières années portent sur la famille et les enfants.  

 

 

 Il y a la traduction et l'interprétation.  Il y a les versets clairs,  tels que ceux qui se rapportent à l'alcool.  Le texte ne parle pas.  Nous avons un livre,  écrit révélé. 

Nous avons un autre livre,  c'est celui de la création.  Onne peut pas lire le livre sans en comprendre le texte et le contexte. La première finalité primordiale,  c'est de protéger la vie humaine.  La protection de l'intellect.  Tout ce qui peut nuire à l'être humain. 

C'est aussi la filiation.  C'est la propriété, la protection des biens.  L'islam a pour vocation de défendre la justice.  La lecture du Coran reste dans l'immuable. C'est l'école malikite avec les savants Shatibi et Abdessalem Yassine.  

Le Coran ne contient pas de décret politique. 

 

 

 Le  Coran est un livre spirituel révélé avec des principes fondamentaux du politique,  c'est l'obéissance.  Sourate 4 verset 59.  Un verset ne peut vivre sans les autres.  

 

La concertation mutuelle.  A ne pas confondre avec la consultation. 
La question de L'équité est applicable aux responsables.  
Sourate 16 les abeilles. 

 

 

 Les 23 ans de la révélation.  

 

Les phases 2 et 3 sont éloignées des réalités.  
Comment le religieux va inter réagir face au politique.  
Le politique est une dimension.  L'islam à travers la lecture du Coran,  peut être une source pour légitimer des actions de la politique. 

 

 

 Dans le Coran,  il y a beaucoup de versets qui nous appellent à méditer. 
En prenant en compte les principes.  
Quelques grandes lignes de l'histoire de l'islam. 

 

 


Commentaires

 
 
 
posté le vendredi 29 janvier 2016

le 28 janvier 2016 : Diner du Crif au Casino le Lyon Vert à la Tour de Salvagny

 

 

 

 

 Lucie Binettti Amouroux et son Mari avec Delphine Baya (Présidente de l'AMAF) 

 

 

  Lucie Binettti Amouroux et son Mari, Delphine Baya (Présidente de l'AMAF),

Thérèse Tchofo-Pokam et AbdelKader Bensadat dit Kader de l'AMAF 

 

 

 

 

Delphine Baya (Présidente de l'AMAF), Andrée Michon (présidente d'honneur de l'AMAF) 

Thérèse Tchofo-Pokam et AbdelKader Bensadat dit Kader de l'AMAF 

 

 

Thérèse Tchofo-Pokam, Denis Broliquier (Maire du 2 ème Arrondissement de Lyon) et AbdelKader Bensadat dit Kader de l'AMAF  

 

 

 

 

 Jean Dominique Durand (Adjoint délégué à la Mémoire et aux Anciens Combattants à la Mairie de Lyon), le Père Thierry Magnin (Recteur de l'Université Catholique de Lyon),

Jean Massonnet ( Président des amités Judéo-chrétiennes)

et Jean Marie Thomas (Responsable Episcopal en lien avec le Judaïsme)

 

 

 Monseigneur Patrick Le Gal (Archevêque, auxiliaire de Lyon) 

Jean Dominique Durand (Adjoint délégué à la Mémoire et aux Anciens Combattants à la Mairie de Lyon), 

Jean Massonnet ( Président des amités Judéo-chrétiennes)

Jean Marie Thomas (Responsable Episcopal en lien avec le Judaïsme)

et Abdel Malik Richard Duchaine  (Dialogue Inter Religieux)

 

 

 Gérard Collomb (Sénateur Maire de Lyon, Présiden te de la Métropole de Lyon),

Claude Lévy (Ancienne présidente des Amitiés Judéo-Chrétiennes et Vice présidente de l'association "Mains Ouvertes"), 

Jean Massonnet ( Président des amités Judéo-chrétiennes)

et Jean Marie Thomas (Responsable Episcopal en lien avec le Judaïsme)

 

 

 Abdel Achache (1er Adjoint au Maire  à la Mairie du 3 ème Arrondissement de Lyon

et Chafika El Habti (Consule Générale du Royaume du Maroc) 

  

 

 Marcel Amsalem (Président d'Honneur du CRIF Rône Alpes),

Abdellkader Laïd Bendidi (Président du CRCM Rhône Alpes)

et Mustapha Ghouila

 

 

 

 

 

 

Nathan Amouyal (COEXISTER) et Alain Blum (Président  de la LICRA Rhône-Alpes)

 

 

Alain Blum (Président  de la LICRA Rhône-Alpes), Nathan Amouyal (COEXISTER)

et le Rabbin  Nissim Malka (Grand Rabbin de Lyon)

   

 

 Evelyne Haguenauer (Ancienne Adjointe au Maire de Lyon),

Aliza Bin-Noun (Ambassadeur d'Israël en France)

Nicole Bornstein (Présidente du CRIF Auvergne Rhône Alpes)

et Nathan Amouyal (COEXISTER

 

 

 le Général Christian Péraldi (Général de Brigade, Général Adjoint Territorial)

et Delphine Baya (Présidente de l'AMAF)

 

 

Clayton Stanger (Consul Général des Etats Unis)

et Dominique Nachury (Députée du Rhône) 

 

 

Zineb Bensadat et  Clayton Stanger (Consul Général des Etats Unis)

 

 

 le Général Christian Péraldi (Général de Brigade, Général Adjoint Territorial)

et Myriam Wertenschlag (Epouse du Grand Rabbin Régional) 

 

 

 

 

Clayton Stanger (Consul Général des Etats Unis),

Evelyne Haguenauer (Ancienne Adjointe au Maire de Lyon)

et  le Général Christian Péraldi (Général de Brigade, Général Adjoint Territorial)

 

 

 

 

 

 

 

 

 Richard Benitah (Président de Radio Judaïca)

 

 

Hélène Geoffroy (Députée-Maire de Vaulx en Velin)

et   Evelyne Haguenauer (Ancienne Adjointe au Maire de Lyon)

 

 

AbdelKader Bensadat dit Kader de l'AMAF 

et Clayton Stanger (Consul Général des Etats Unis)

 

 

Allocution  de

 

 

 Nicole Bornstein (Présidente du Crif Auvergne Rhône-Alpes)

 

 

  Nicole Bornstein (Présidente du Crif Auvergne Rhône-Alpes)

 

 

  Nicole Bornstein (Présidente du Crif Auvergne Rhône-Alpes)

 

 

  Nicole Bornstein (Présidente du Crif Auvergne Rhône-Alpes)

 

 

 

 

 

 

 

 

Allocution  de

 

 

Francis  Kalifa (Vice-Président du Crif National)

 

 

 Francis  Kalifa (Vice-Président du Crif National)

 

 

Francis  Kalifa (Vice-Président du Crif National)

 

 

Allocution de  

 

 

 Aliza Bin-Noun (Ambassadeur d'Israël en France)

 

 

 Aliza Bin-Noun (Ambassadeur d'Israël en France)

 

 

 Aliza Bin-Noun (Ambassadeur d'Israël en France)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Allocution de 

 

 

 Najat Vallaud Belkacem (Ministre de l'Education Nationale)

 

 

 Najat Vallaud Belkacem (Ministre de l'Education Nationale)

 

 

 Najat Vallaud Belkacem (Ministre de l'Education Nationale)

 

 

 Najat Vallaud Belkacem (Ministre de l'Education Nationale)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Najat Vallaud Belkacem (Ministre de l'Education Nationale)

et  Abdellkader Laïd Bendidi(Président du CRCM Rhône Alpes)

 

 

 

 


Commentaires

 
 
 
posté le vendredi 22 janvier 2016

le 21 janvier 2016 : Conférence-Débat sur le thème : « Il y a-t-il un avenir pour les Chrétiens au Proche-Orient ? »

 

 

Conférence-Débat sur le thème : « Il y a-t-il un avenir pour les Chrétiens au Proche-Orient ? » par le Cardinal Philippe Barbarin, (Archevêque de Lyon, Primat des GaulesPrésident de la Fondation Saint Irénée, a créé en 2014 le jumelage entre les diocèses de Lyon et de Mossoul) et Odon Vallet, (historien des religions, Docteur en droit et en Sciences des religions, enseignant et écrivain, créateur de la Fondation Vallet dont le but est d’attribuer des bourses à des étudiants de l’académie de Paris, du Bénin et du Vietnam pour poursuivre leurs études.)

 

 

le Père Thierry Magnin 

 

 

 Recteur de la Faculté Catholique

 

 

 

 

 

 

 Odon Vallet, (historien des religions)

 

 

  le Cardinal Philippe Barbarin, (Archevêque de Lyon, Primat des Gaules)

 

 

 Odon Vallet, (historien des religions)

 

 

  le Cardinal Philippe Barbarin, (Archevêque de Lyon, Primat des Gaules)

 

 

 Odon Vallet, (historien des religions)

 

 

  le Cardinal Philippe Barbarin, (Archevêque de Lyon, Primat des Gaules)

 

 

Présentation du thème et des conférenciers par :

André Svebor Dizdarevic

(Maître de conférences en Droit international des droits de l'homme à l'Université Catholique de Lyon)

Monique Boccard, Historienne de l’art, témoignage d’un
voyage à Erbil à la rencontre des réfugiés de la ville de Mossoul.

 

 

 

 

 

 

André Svebor Dizdarevic

(Maître de conférences en Droit international des droits de l'homme à l'Université Catholique de Lyon)

 

 

  La France est dans une situation épouvantable.  L'Irak,  c'est un pays de plus vieilles religions.  Relent de conflits entre l'Orient et l'Occident.  C'est la 1 ère fois que ce pays vit une situation très difficile.  La 1 ère croisade en 1494,  nous avons un climat de violence,  dont on se remettra jamais de cette situation.  Le passé récent, le 1er juillet 1916, 20000 morts français et anglais.  Une autre cause terrible,  ces sont les traités.  Avoir supprimé le traité austro-hongrois. Ce sont les français qui ont favorisé la mise en place dela famille El Assad.  Le roi du Maroc et le roi de Jordanie,  ont la légitimité pour être les successeur du Prophète.  Les églises de Jérusalem,  il y en a 14,  les orthodoxes du Saint Sépulcre.  La vertu de la force ne pourra pas régler ce conflit par Pierre de Villiers.   Combien y aura t il de chrétiens au Proche Orient ou au Moyen Orient.  Il y a  les coptes.  C'est la première communauté au Proche Orient.  La religion est sur la carte d'identité.  Cela pose de très gros problèmes.  
Israël Palestine, c'est très dangereux,  il faut prendre des pincettes pour en parler. 

Est ce la valise ou le cercueil ?

Mieux vaut dire, je vous promet du sang,  de la sueur et des larmes (Churchill).  
Obama dit, si on veut mener la guerre contre l'islam,  on la perdra.  
Ils veulent supprimer la présence occidentale.  Ça ne sert a rien d'éradiquer la violence.  
Il faut se préparer à des conflits de longue durée,  on ne peut pas accueillir toute la misère du monde.  L'état islamique est affaibli. 

 

 

  Visite à Karakoch en Irak,  puis visite à Mossoul avec le patriarche Louis Sako.  Le patriarche sous estimait son adversaire.  Leur très très grande épreuve,  c'est que ce conflit va durer plusieurs années.  Dans 15 jours,  un nouveau voyage à Erbil.  Nous sommes dans une période de jumelage,  le plus ancien jumelage est avec Koupela.

 

 

 Odon Vallet, (historien des religions)

 

 

  le Cardinal Philippe Barbarin, (Archevêque de Lyon, Primat des Gaules)

 

 

Odon Vallet, (historien des religions)

 

 

 le Cardinal Philippe Barbarin, (Archevêque de Lyon, Primat des Gaules)

 

 

 

 

Odon Vallet, (historien des religions)

 

 

  le Cardinal Philippe Barbarin, (Archevêque de Lyon, Primat des Gaules)

 

 

 

 

 

 

 Odon Vallet, (historien des religions)

et Dominique Nachury (Députée du Rhône) 

 

 

  Odon Vallet, (historien des religions)

et Dominique Nachury (Députée du Rhône) 

 

 

 Odon Vallet, (historien des religions)

et Dominique Nachury (Députée du Rhône) 

 

 

  Odon Vallet, (historien des religions)

et Dominique Nachury (Députée du Rhône) 

 

 


Commentaires

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article