Faire ensemble, vivre ensemble, agir pour la Paix

« Si Dieu l’avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté. Mais il a voulu vous éprouver par le don qu’il vous a fait. Cherchez à vous surpasser les uns et les autres par les bonnes actions. Votre retour à tous se fera vers Dieu, il vous éclairera au sujet de vos différends » (Sourate 48-verset 5).

posté le mardi 02 février 2016

le 02 février 2016 : Conférence-débat sur le thème : « Libye 2011-2015 : de la révolution au chaos » par Jacques Fontaine, (agrégé

 

 

 Conférence-débat sur le thème : « Libye 2011-2015 : de la révolution au chaos »

par, Jacques Fontaine (agrégé de Géographie, maître de conférences

à l'Université de Franche-Comté,

et qui fut enseignant à l'Université de Constantine (Algérie),

 

 

 

 

 

 Gilbert Meynier est un historien français né en 1942 à Lyon. Il est actuellement professeur émérite à l’université Nancy II depuis 2002. C'est un spécialiste de l'histoire de l'Algérie.

 

  

 

 

 Jacques Fontaine (agrégé de Géographie, maître de conférences à l'Université de Franche-Comté, et qui fut enseignant à l'Université de Constantine (Algérie), s'est spécialisé dans les questions économiques, démographiques et géopolitiques des pays de Tamazgha. Il est l'auteur d'une thèse, puis d'une synthèse, consacrées à l'Algérie, et également d'articles portant sur ses thèmes de prédilection). A l'ENS Lyon Salle F105, parvis René Descartes à Lyon 7ème

 

 

 La Libye, ce pays immense mais majoritairement désertique et par conséquent peu peuplé, acteur central de la région du Maghreb dont il est le coeur, vit en 2011 son « printemps arabe ». En effet, du 15 février au 23 octobre 2011, la révolution enflamme le pays, conduisant à la mort son chef d’Etat, le colonel Kadhafi. Quelle est la situation du pays plus de quatre ans après cet épisode révolutionnaire ? Par comparaison avec le modèle de relative réussite tunisien, que peut-on encore espérer des promesses de la révolution libyenne ?

 

 

 

 

 
 


Commentaires

 
 
 
posté le mardi 02 février 2016

le 02 février 2016 : Assemblée Générale de l'association Inter religieuse "Mains Ouvertes"

 

 

 

 

Une association déclarée doit régulièrement signaler à l'administration, dans les 3 mois, les changements liés à l'évolution de ses dirigeants ou des dirigeants de ses associations membres. 

 

 

 

 


Commentaires

 
 
 
posté le dimanche 31 janvier 2016

le 31 janvier 2016 : Conférence -débat sur le thème : « L'Islam et les médias » par Farid Omeïr (ex Correspondant en Égypte pour l

 

 

Conférence -débat sur le thème : « L'Islam et les médias » par Farid Omeïr

(ex Correspondant en Égypte pour la Tribune de Genève). 

Au Centre Shatibil (Centre Tawihd) 8 rue Notre Dame à Lyon 6 ème  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Choc pétrolier dans les années 70. Les occidentaux se reconnaissent dans l'Etat d'Israël. 

 

 

 

 

 La révolution islamique en Iran en 1979, dirigée par l'ayatollah Khomeiny.  

L'hégémonie du  monde communiste s'effondre au début des années 1980. 

Les femmes s'habillent tout de noir avec le tchador.  La fin des 30 glorieuses.  La politique du regroupement familial par la suite. 

La France commence a être confrontée au chômage. 

 

 

 Ce n'est pas le thème musulmans qui est mise en cause, cest plutôt,  l'immigration.

Les grèves ouvrières d'origine de l'immigration,  les grèves musulmanes,  les grèves chiites. On assimile ces grève à la religion. 

 

 

La presse s'interroge et s'intéresse aux autres,  la presse écrite n'hésite pas a faire la une sur l'islam.  Alors que la presse télévisée est au service de l'Etat.  

 

 

 Très peu de journalistes sont spécialisés sur l'islam.  Le fait d'être sur place est primordial pour écrire des articles en relation avec l'islam et les Musulmans. Autrefois,  on fait appel à la Grande Mosquée de Paris ou de Lyon,  alors qu'ils ne sont pas des  experts.

Bonne référence à François Burgat.  

 

 

 

 

 Nouveau tournant en 1989 avec la chute du mur de Berlin,  l'affaire Salman Rushdi avec l'écriture de son livre "Les versets sataniques".  L'affaire du foulard à Creil.  

Quand on consulte le dictionnaire sur le mot islamiste,  on comprend qu'on veut parler de lislam. On  va parler de Tariq Ramadan en 1994. La dérive veut que le bon musulman,  c'est celui qui ne pratique pas sa religion.  

 

 

 La guerre civile en Algérie dans les années 1990. Offensive contre tout ce qui est un peu trop musulman.  Les attentats du 11 septembre 2001.  

 

 

 

 

 2004,  la loi d'interdiction du port du voile à l'école.  De 2004 à 2011, les révolutions des Printemps Arabes,  on est contre le hallal.

 

 

 L'ennemi aujourd'hui,  c'est le djihadisme. 

En 2017, ce sera le fait musulman.  

 

 


Commentaires

 
 
 
posté le dimanche 31 janvier 2016

le 31 janvier 2016 : Commémorations du 71ème Anniversaire de la Libération du Camp d’Auschwitz Birkenau - au Veilleur de Pierre,

 

 

Commémorations du 71ème Anniversaire de la Libération du Camp d’Auschwitz Birkenau - au Veilleur de Pierre, Place Bellecour à Lyon 2ème, en présence de

Denis Broliquier (Maire du 2 ème Arrondissement de Lyon),

Nicole Bornstein (Présidente du Crif Auvergne Rhône-Alpes),

Marcel Dreyfuss (président du Consistoire israélite de Lyon),

Jean Dominique Durand (Adjoint au Maire de Lyon, à la mémoire et aux Anciens Combattants),

Benjamin Orenstein (Président de l'Amicale des Déportés d'Auschwitz et de Haute-Silésie) 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Allocution de 

  

 

 Benjamin Orenstein 

(Président de l'Amicale des Déportés d'Auschwitz et de Haute-Silésie) 

 

 

Benjamin Orenstein 

(Président de l'Amicale des Déportés d'Auschwitz et de Haute-Silésie) 

 

 

Benjamin Orenstein 

(Président de l'Amicale des Déportés d'Auschwitz et de Haute-Silésie) 

 

  

 

 

 

 

 

Evelyne Haguenauer (Ancienne Adjointe au Maire de Lyon) 

Nathan Amouyal (COEXISTER) 

 

 

 

Marcel Dreyfuss (président du Consistoire israélite de Lyon) 

Evelyne Haguenauer (Ancienne Adjointe au Maire de Lyon)

 

 

Priscillia Ivars (Présidente de COEXISTER Lyon)  

 

 

Priscillia Ivars (Présidente de COEXISTER Lyon) 

et le Rabbin  Nissim Malka (Grand Rabbin de Lyon)

 

  

  Priscillia Ivars (Présidente de COEXISTER Lyon), Nathan Amouyal (COEXISTER)
et le Rabbin  Nissim Malka (Grand Rabbin de Lyon)

 

 

 


Commentaires

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article