Faire ensemble, vivre ensemble, agir pour la Paix

« Si Dieu l’avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté. Mais il a voulu vous éprouver par le don qu’il vous a fait. Cherchez à vous surpasser les uns et les autres par les bonnes actions. Votre retour à tous se fera vers Dieu, il vous éclairera au sujet de vos différends » (Sourate 48-verset 5).

posté le mercredi 09 mars 2016

le 09 mars 2016 : Conférence-débat sur le thème : « Comment le monothéisme peut-il lutter contre le fondamentalisme ? » par le Rab

 

 

 Conférence-débat sur le thème : « Comment le monothéisme peut-il lutter contre le fondamentalisme ? » par le Rabbin Édouard Robberechts

à B’nai B’rit, 9 av. Leclerc, Lyon 7e,

à lintitative de l'association Amitié Judéo Chrétienne

 

 

 Édouard Robberechts (Maître de Conférences en philosophie juive à l’Université de Provence (Aix-Marseille I), il s’est spécialisé dans les philosophies de Franz Rosenzweig

et d’Emmanuel Lévinas)

 

 

 Nos sociétés se découvrent aujourd’hui traversées par de nouvelles vagues de fondamentalisme, que celui-ci soit religieux ou pas. Qu’est-ce qui dans le monothéisme

et nous nous baserons plus particulièrement sur le monothéisme juif peut nous apprendre à lutter contre ces phénomènes ?

 

 

 Nous montrerons que le fondamentalisme est une tentation permanente de l’humain lorsqu’il cherche à « toucher » l’absolu et ce faisant à dénier sa finitude et sa mort.

  

 

 Le fondamentalisme au delà des religions.  Sctructurellement humain.  Les religions sont un outils d'Instrumentalisation pour les textes religieux.  Le texte n'est pas  un instrument de la parole et de l'interprétation.  Le texte ne passe pas au delà.  Dans les termes bibliques,  on ne peut pas avoir la révélation et le texte final.

 

 

 C'est précisément qu'il y a révélation qu'il ya le veau d'or.  Dans la révélation,  c'est Dieu qui parle à l'homme.  Le projet divin, Dieu a une maison dans le monde. Et faire rentrer la paix, la justice et sur les valeurs.  C'est le projet par excellence, c'est le projet absolu. 

Si je ne fais pas shabbat,  je vais au goulag.

 

 

 C'est le fondamentalisme.  On devient violent,  fanatique et bête à la fois.  Pour Moise,  quand Dieu a fini de parler,  il lui a donné les tables du témoignage,  les tables divines.  Dieu n'a pas tout dit à Moise.  Un homme ne peut pas tout entendre.

 

 

 Si j'accepte que Dieu a tout dit,  c'est du fondamentalisme.  C'est de la tentation.  Nous avons besoin d'avoir des certitudes,  de toucher Dieu.  

On a peur du vide,  je suis dans une aventure qui me dépasse. 

 

 

 J'ai besoin du texte pour comprendre ce que Dieu a dit.  Est ce que j'ai bien entendu,  est ce bien ce qu'il a voulu dire ? C'est le vide qui est l'appel divin.  C'est le lieu de l'émergence du sens.  La relation avec l'absolu est nécessaire,  mais elle est dangereuse.
Je rend le message insupportable, 

 

 


Commentaires

 
 
 
posté le mercredi 09 mars 2016

le 08 mars 2016 : Journée internationale pour les droits des femmes à la Mairie de Lyon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

Thérèse Rabatel

(Adjointe au Maire de Lyon, délguée à l'égalité femmes-hommes et aux personnes en situation de handicap) 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

David Kimelfeld 

(Maire du 4 ème Arrondissement de lyon, 1 er Vice-président de la Métropole de Lyon en charge de l'économie, de l'emploi et de l'insersion) 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Jean Louis Ducrocq

(Directeur général adjoint en charge des ressources humaines de la Ville de Lyon)

 

 

 

 

 

 

 

 

 Vincent Beley

(Directeur de la maison de l'emploi et de la formation de la Ville de Lyon) 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Elise Vinet

Maîtresse de conférences en psychologie sociale à l'Université Lyon 2, 

Membre de la Cellule de Veille pour l’égalité et de lutte contre les discriminations de l’Université Lyon2. )

 

 

 

 

 

 

 Gilles Éboli, 

(directeur de la Bibliothèque municipale de Lyon)

 

 

 

 

 

 

 

 

 Malika Benzenel

(Responsable du Pôle Habitat et Insertion des familles

de l'association le MAS (Mouvement pour l'Action Sociale) 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Mohamed Barchi
(Ancien CPE du Lycée Al Kindi de Décines-Charpieu)
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  
 


Commentaires

 
 
 
posté le dimanche 06 mars 2016

le 06 mars 2016 : Conférence-débat avec Nabil Ennasri sur le thème : "Islam 2016 : Etats des lieux" au Centre Shatibi à Lyon 6 ème

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Diplômé de cet IEP en 2006, Nabil Ennasri a effectué son mémoire de Master II sur la vision des étudiants qataris envers les paradoxes de la politique étrangère de leur pays. Aujourd’hui il est doctorant à l'Institut d’Études Politiques (IEP) d'Aix-en-Provence. Son sujet de thèse porte sur la politique étrangère du Qatar. Il doit sa compréhension du Qatar aux nombreux séjours qu’il y a fait pour stage de langue, enquête de terrain, participation à des colloques etc.Il occupe par ailleurs la fonction de président du Collectif des Musulmans de France (CMF). :

  

 

 

 

 

 

 

 

 "État des lieux de l'islam en France".  Projection sur les 10 ou 25 prochaines années à venir.  Malheureusement,  les attentats en France en 2015.  Panorama historique,  le radicalisme violent. 

 

20 mars 2003,  les États Unis envahissent l'Irak, pays souverain.  Accuse de prétendu armes de destruction massives.  Insurrection les sunnites irakiens. 
Jean Pierre Filliu (conférencier).  Nous avons payé à Paris la facture des américains.  

 

 

 Dans les premiers mois de la révolte,  les gens voudront se défendre contre l'armée loyaliste. Phénomène dans la region, via les réseaux sociaux.  Les filières se mettent en place, Ingérences étrangères, face aux massacres de Homs. 

 

 

 Naissance de Daech,  supprimant les frontières entre entre l'Irak et la Syrie.  Nous sommes en 2013.  Rétablissement du califat islamique le 29 juin 2014.  Beaucoup de jeunes français font allégeance a ce prétendu califat.  

 

 

Les jeunes de France,  principalement dans les banlieues,  quittent le système scolaire. En échec scolaire Rapport dd de l'institut Montaigne.  Ces jeunes tombent dans la délinquance et se radicalisent. Toute cette violence est canalisée

La France est un pays de la colonisation.  Divorce et desamour avec les valeurs de la République française.  Vont aller sur internet,  avec des explications très superficielles, se radicaliser avec propagande qui vont les happer.  Avec une logique d'occupation occidentale vont happer ces jeunes gens. 

 

 

 Grosses erreurs en France,  bombardements des positions de Daech en Syrie et mise en place de l'état d'urgence. 

 Après les attentats du 13 novembre 2015,  51% des français éprouvent de la haine envers les musulmans.  Rétablir le juste milieu de la religion musulmane.  Nécessité pour chacun,  de s'informer et de donner une bonne perception de la vie du musulman.  Le

L'islam du juste milieu, c'est de comprendre les textes et prendre en compte le contexte.

 

 

 

 


Commentaires

 
 
 
posté le dimanche 06 mars 2016

le 06 mars 2016 : Colloque dur le thème : « La miséricorde » au Chatelard 41 Route du Bruissin à Francheville. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Interventions d Azzedine Gaci,  Nicole Fabre et René Pfertzel.  

 

 

 

 

 Mot d'accueil de Chantal Fraisse

 

 

 

 

 

 

 Modératrice Béatrice Soltner de RCF

 

 

 

 

 

 

 Nicole Fabre. Pasteure protestante. 

La miséricorde,  c'est une corde lancée à la misère.     La misère et la corde, l'évangile de Luc nous parle la tendresse et la bonté de Dieu.  Il a montré sa bonté.  Il a montré la bonté profonde pour guider nos pas sur les chemins de la Paix.  Bouleversement profond des valeurs.  C'est lié a la libération de toutes peurs.  C'est la prière centrale.  Prends pitié de nous.   C'est cette distance entre Dieu et nous.  C'est une émotion qui nous amène a une action.  Parler de la miséricorde,  c'est avoir la pitié de Dieu.  Et son regard est regard qui ne comprend pas,  sortir de l'idolâtrie.

 

 

 Heureusement Dieu est différent de moi.  La parabole du fils prodigue.  Les exégètes murmurent.  Il y a plus de joie pour un pêcheur qui se repent, que plusieurs qui n'ont pas besoin de repentance.   La miséricorde touche à ça.  Énormément devant ce Dieu qui est miséricorde.  Aller dire cet amour et cette tendresse au plus profond de ceux qui sont en détresse.  Celui qui est chargé de s'engager a ré-ouvrir ton avenir.  C'est une clé,  la miséricorde,  Dieu nous appelle a sortir de notre bulle,  au plus profond,  c'est ça qui nous transforme,  c'est cette tendresse de Dieu. 

 

 

 L'honneur de Dieu c'est ce qui est extrêmement capital,  se laisser pétrir par cette tendresse de Dieu.  Amour et résurrection sont très liés.  La miséricorde va loin,  au registre de la pitié,  de l'amour.  Nous sommes amenés a nous transformer par cette miséricorde. La perfection de Dieu n'est ce pas vouloir la vie de quiconque.  Parler de la miséricorde,  c'est parler d'une autre manière d'être au monde.  

 

 

 Azzedine Gaci,  iman et recteur de la mosquée Othmane de Villeurbanne.  

 

Il y a un verset plus miséricordieux qui dit : Sourate 39 versets 53 52
La miséricorde est au centre de notre vie.  La miséricorde est cité plus de 130 fois dans le Coran.   Rien ne lui ressemble, mais il voit tout,  entend tout,  il sait tout.  Dieu est multiple dans ses bienfaits.  Les 99 attributs de Dieu.  La miséricorde , le tout miséricordieux,  le très miséricordieux.  17 fois par jour.  Au nom de Dieu le tout miséricordieux, le très miséricordieux. 

 

 

 

 Ne pas oublier Dieu.  Souviens toi de moi dans la joie,  je me souviendrai de toi quand tu seras dans la peine.  Le désespoir n'a pas sa place dans le coeur du croyant.  N'est pas croyant celui qui désespère de la miséricorde de Dieu.  Dieu est pardonnant.  Il se peut que Dieu inscrive un pêcher en faisant naître un acte d'adoration qui td fera retourner vers Dieu.  La relation entrela foi et la miséricorde de Dieu.  Plus on croit,  plus on se rapproche de Dieu.  C'est une miséricorde qui s'étend à tous.  La miséricorde envers les parents,  c'est une dette qu'on ne pourra jamais rembourser.  Ceux qui ne font pas miséricorde,

 

 

 Dieu ne leur fera pas miséricorde.  Lien de tendresse et de miséricorde envers son conjoint.  La miséricorde envers les proches,  oncles,  tantes,  le même statut que ses propres parents.  Fais attention à tes parents.  La miséricorde envers les orphelins.  Le Prophète Mohamed ( sallala alleyi wa salem ) était né orphelin.  Tu veux voir ton coeur s'attendrir, fait miséricorde avec les orphelins,  envers tes voisins,  même la miséricorde envers les animaux.  En ces moments difficiles que nous traversons,  nous avons tous besoin de cette miséricorde de Dieu.  Soyez miséricordieux avec les gens d'ici bas. Dieu saura reconnaître la miséricorde.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 René Pfertzel.  Rabbin de la synagogue libérale Keren Or, 15 Rue Jules Valles à Villeurbanne.  

Si vous ne mettez pas de sens dans ce que vous faites,  il n'y aura pas "hagada".  Ce que dit la Bible dans la miséricorde divine. On parle des miséricordes. Dieu ne va pas nécessairement absoudre le fauteur,  mais peut être plusieurs générations après.  Dieu garde la fidélité pour des milliers.  Le mot El,  la racine est la même pour les musulmans,  qui désigne Dieu.  Nous sommes dans une théorie de punition repentance.  Pourquoi devons nous être responsable des pêchers de nos parents. 

 

 

La faute des parents sera reportée sur les enfants.  Chacun sera mis à mort pourson propre péché.  Vous êtes responsable de vos actes.  Est ce que la miséricorde divine est accordée automatiquement.  L'amour de Dieu se manifeste dans la miséricorde mais aussi dans la justice.  Dieu est un verbe : Être.  On parle du Dieu de justice.  L'attribut de compassion est dans le divin. Toutes les qualités divines doivent se retrouver dans l'être humain.  

 

 

 Et le jugement doit se retrouver dans la miséricorde. Confiance et foi,  c'est la même racine.  Dans la tradition biblique et la tradition talmudique,  ne juge pas quelqu'un avant d'avoir été à sa place.  Ne juge pas avant d'être à la place de quelqu'un.  La miséricorde exprime la justice.  La parcelle de divin que j'ai en moi,  je la transmets aux autres.  Il n'y a pas de pardon sans miséricorde.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  
 


Commentaires

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article