Faire ensemble, vivre ensemble, agir pour la Paix

« Si Dieu l’avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté. Mais il a voulu vous éprouver par le don qu’il vous a fait. Cherchez à vous surpasser les uns et les autres par les bonnes actions. Votre retour à tous se fera vers Dieu, il vous éclairera au sujet de vos différends » (Sourate 48-verset 5).

posté le lundi 27 juin 2016

le 26 juin 2016 : Conférence du Ramadan à la Grande Mosquée de Lyon sur le thème : "Le rapport au Coran et textes sacrés dans notr

 

 

Dans le cadre des conférences inter-religieuses du mois de Ramadan, une conférence sur "Le rapport au coran et textes sacrés dans notre religion" par Abolfazl Khoshmanesh et une récitation du coran par Rahim Khaki 

 Grand Récitateur international du coran.

 

i

 

 

 

 

 

 

 

 Rahim KHAKIun Grand Récitateur international du coran

 

 

 

 

 Rahim Khaki 

 Grand Récitateur international du coran.

 

 

 Rahim Khaki 

 Grand Récitateur international du coran.

 

 

 

 

 

 

 Rahim Khaki 

 Grand Récitateur international du coran.

 

 

Mondher Najjar 

(imam de la Grande Mosquée de Lyon 

fonctionnaire tunisien diplômé en droit musulman (Fiqh) de l'université de la Zitouna à Tunis)

 

 

Abolfazl Khoshmanesh 

diplômes obtenus

Baccalauréat en sciences Experimentales 1988 à Qom.

Licence Maîtrise ès ET Études coraniques ET des traditions islamiques de l'Université d 'Imam Sadeq, Téhéran, respectively en 1991 et 1996.

Doctorat de les sciences coraniques et de la tradition islamiques de l'Université de Qom, 2004.

Langues parlées: Farsi, Arabe, Français, Anglais. Connaissance de la langue allemande.

Œuvres publiées

Port du Coran, Recherche sur la Méthodologie de l'apprentissage du Coran par cœur.

Articles traduits

1-Jomier, Jacques, Le nom divin '' al Rahman '' in the Coran. Mélanges, Louis, Signon II, Damas, 1957, pp. 361-381.

2-Blachère, Régis, Remarque sur le substantif nafs '' souffle vital ''; '' Amé '' in the Coran. Semitixca 1 (1948) pp. 69-77; also Dans Anlecta 5. Institut français de Damas, Damas, 1975, pp. 51-60.

3-Cuypers Michel, Structurs réthoriques de la sourate (al-Muddathther) DANS LE Coan. Luaman, Téhéran, 13II, (1997), pp. 37-74.

4-Moussa, Abdallah, De l'hébraïsassions moderne du Coran: à propos de la Translation du Coran par André Chouraqui. Arabica, 42i, (1995), p.127-126, (Le Coran, l'Appel, Paris, 1990)

5- Rippin, Andrew, Rahman et les hanifs, études islamiques présentées à Charles, J. Adams. Edité par Wael B. Hallâq & Donald P. Little, Leiden EJ Brill, 1991, pp. 153-168.

6-Neuwirth, Angelika, Images et métaphores dans la section d'introduction des sourates mecquoises, Approches du Coran, Ed. GR Hawting & Abdul-Kader A. Shareef. Londres, Routledge, 1993, pp. 3-36.

7 Jacqueline Chabbi, Histoire et tradition sacrée, La biographie impossible de Mahomet.

8-Claude Giliot, les juifs 'informateurs de et Chrétiens de Mahomet,Reprise d'ONU Problème Traité par Aloys Sprenger et Théodore Nöldeke.

Articles rédigés

1- Les démarches du Prophète verser CONSTRUIRE LA sociétémusulmane SELON le ​​martyre Motahary, Ar-Rachad-Revue d'enseignement et de recherche, Qom, Septembre 2007.

2- La méthode des Ahl ul-Bayt verser la formation de l'homme parfait, Ibid., Mars 2007.

3- La liberté et la liberté de pensée SELON le ​​professeur Motahari, Ibid, juin 2006.

4- Régime du droit de femme en islam, Ibid., Juin 2006.

5- La cruauté ou La rationalité des lois de l'islam, Ibid., Juin 2006.

6- Sayyed Jamal-ud-din Assad Abadi, grand réformateur contemporain de l'umma musulman - Biographie et pensée, Ibid, Juin 2005..

7- Préparatifs et intimité Avec le Saint Coran, Ar-Rachad-Revue d'enseignement R. et de recherche, Qom, Juin 2005.

8- Discussions Coraniques, Essai Pour Une compréhensions moderne du Coran par le Coran, Ar-Rachad-Revue d'enseignement et de recherche, Qom, Juin 2005.

 

Cours dispensés

Exégèse du saint Coran, Histoire du saint Coran, langue anglaise spécialisée, langue et la littérature arabe, Terminologie et Etymologie coraniques, Idées Nouvelles - sur les Domaines des Études coraniques et traditions islamiques, Religions Comparées. 

 

 

 Abolfazl Khoshmanesh 

 

 

Abolfazl Khoshmanesh 

 

 

 

 

Abolfazl Khoshmanesh 

 

 

 

 

 

*

 

 

 

 

 

 

 

  
 


Commentaires

 
 
 
posté le vendredi 24 juin 2016

le 23 juin 2016 : Conférence-débat sur le thème : « Juifs et musulmans dans l’espace ottoman XV-XIXe siècle » organisée par l'asso

 

 

 

 Conférence-débat sur le thème : « Juifs et musulmans dans l’espace ottoman XV-XIXe siècle » organisée par l'association Raja-Tikva à la Bibliothèque Municipale de la Part-Dieu.

 

 

Eliane Benbanaste-Stadler, hispaniste de formation, enseignante, a participé a la formation des enseignants au sein de la MAFPEN dans différentes académies sur le thème de l 'Espagne des trois religions. Le judéo-espagnol de Turquie, sa langue maternelle, l'a conduite à organiser des ateliers, des conférences, à monter avec Robert Beraha une émission de radio « ayer y hoy », à élaborer des spectacles au sein de l'association Vidas Largas dont elle a été co-présidente.

 

 

 Frédéric Abécassis est né à Casablanca. Agrégé d’Histoire,  il a enseigné en Égypte, puis à l’École normale supérieure de Lyon où il est actuellement maître de conférences en histoire contemporaine. Il est rédacteur en chef de la revue L’Année du Maghreb, présente sur le portail Revues.org. Ses recherches portent sur l’histoire de l’enseignement en Égypte à l’époque contemporaine, les processus de construction communautaire en situation coloniale, en Égypte et au Maroc, et l’histoire des diasporas post-coloniales au départ du Maghreb.

 

 

 Cette conférence fait partie du troisième volet historique du séminaire itinérant de Raja – Tikva Association Rhône-Alpes, consacré à l’Histoire des relations entre juifs et musulmans des origines à nos jours, ouvrage codirigé par Benjamin Stora et Abdelwahab Meddeb. L'émergence de l'Empire Ottoman (prise de Constantinople en 1453) et l'expulsion des juifs d'Espagne (1492) et du Portugal (1497) eurent lieu dans la deuxième moitié du XVe siècle. Les routes de l'exil conduisirent ces juifs à Amsterdam, dans le Sud Ouest de la France (Bayonne), et pour le plus grand nombre en Afrique du Nord ,dans l'Empire Ottoman. Commença alors une convivance  de cinq siècles, dont il importe de présenter les parts respectives de mythe et de réalité. Les juifs de la Péninsule Ibérique élaborèrent une culture fondée à la fois sur un attachement et une fidélité à leur culture d'origine et sur une présence active dans le tissu urbain des villes de l'empire : Sarajevo, Varna, Roustchouk, Salonique, Istambul, Bursa, Edirne, Izmir, Rhodes etc… Les liens tissés dans cet immense espace où plusieurs minorités juives et chrétiennes cohabitaient avec les musulmans, façonnèrent les identités séfarades dans la langue et dans les coutumes tout en alimentant un substrat culturel commun. La fin de cette convivance est un processus de longue haleine, marqué par l'émergence de mouvements nationaux au XIXe siècle, le démembrement de l'Empire ottoman au terme de la Première guerre mondiale et la formation d'États-nations au Proche-Orient au cours du XXe siècle. La migration de masse qui clôt cette histoire ne saurait l'effacer et ne doit pas empêcher de la considérer dans sa globalité.

 

 

 RAJA-TIKVA est une association d’amitié arabo-juive en Rhône-Alpes ouverte à toutes et à tous. Elle a vu le jour en 2002 pour faire face aux replis identitaires qui se développent à l’ombre d’une  mondialisation vécue comme une menace à l’encontre des solidarités construites sur les bases de fidélités culturelles, nationales, ethnico-linguistiques, spirituelles, territoriales …. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 


Commentaires

 
 
 
posté le mardi 21 juin 2016

le 21 juin 2016 : Cérémonie d'hommage à Jean Moulin à Caluire et Cuire

 

 
 Cérémonie d'hommage à Jean Moulin, Espace du Souvenir Français,
Place Jean Gouailhardou à Caluire et Cuire,
en présence de Philippe Cochet (Député-maire de Caluire et Cuire)
 

 

  21 juin 1943, trahi, Jean Moulin est arrêté à Caluire par la Gestapo, dans le cabinet du docteur Dugoujon. Torturé, il meurt de ses blessures dans le train qui le mènera en Allemagne. 73 ans plus tard, Jean Moulin reste l'un des héros majeurs de la Résistance française.
 

 

 

 

 

  
 

 

  Allocution de Phippe Cochet

(Député-maire de Caluire et Cuire)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

  

 

 

   

 

 

 

 

Villa du Docteur Dugoujon où Jean Moulin fut arrêté par Klaus Barbie

au cours d'une réunion, le 21 juin 1943,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 le Père Christain Delorme et Abdelkader Haya

 

 

  avec le Père Christian Delorme 
 
 


Commentaires

 
 
 
posté le lundi 20 juin 2016

le 20 juin 2016 : Rencontre débat sur le thème :"Culture et foi chrétiennes aux sources de l'Europe : fondements et actualités"

 

 

 Rencontre débat sur le thème :

"Culture et foi chrétiennes aux sources de l'Europe : fondements et actualités"

à l'initiative de la Faculté de Théologie de l'UCLy

et le Consulat Général de Roumanie.  

 

 

 

 

 

 

 Animée par Vianney Vendrely

(Coordinateur adjoint de Pluriel,  Faculté de théologie UCLy)

 

 

 Mot d'accueil du père Thierry Magnin

(Recteur de l'Université Catholique de Lyon)

 

 

 

 

Gabriela Dancau

(Consul Général de Roumanie à Lyon) 

 

 

 

 

 

 

 Le père Constantin Necula (Prêtre orthodoxe francophone,  professeur à l'université de Sibiu et conseiller de IPS Laurentiu, Archevêque de la Transilvanie)

 

 

 Inulta Badea Gueritée (Journaliste à Courrier International et coordinatrice dd l'ouvrage sur le dialogue religieux en Europe)

 

 

 Le père Olivier Peyron (Chargé d'enseignement en patristique,  Faculté de Théologie UCLy, Doctorat en  Sciences Ecclésiastiques Orientales PIO Rome)

 

 

Nous avons des racines chrétiennes profondes européennes.  Nous avons besoin d'une unité commune entre les églises roumaines et les églises de France.

C'est possible d'être dans une très crise identitaire européenne. 

 

 

 Après les attentats du 13 novembre 2015,  les gens se sont dit : "Oh Mon Dieu". L'Europe croit en Dieu.  On parle de Dieu,  on prie,  on parle de nos valeurs communes. C'est l'église catholique qui finance l'unité des principaux journaux d'obédience religieuses. 

 

 

 L'Europe est la conjonction de l'orient et l'occident.  On redecouvre les racines européennes dans le christianisme.  On revient à une identité culturelle qui a été transmise par les pères de l'Église.  La déclaration universelle des droits de l'homme de 1948,  également dans le Concile Vatican II avec Nostra Etatae.

 

 

 Mais être chrétiens aujourd'hui,  c'est reconnaître nos racines communes. 

C'est le christianisme qui permet d'être libre,  ce sont des paroles chrétiennes.  Quand nous parlons de pédagogie dans lespace européen.

Nous sommes européens depuis des siècles.

 

 

 L'Europe est profondément humaine,  il ya des choses horribles dans nos vies.  La place de la religion dans notre quotidien,  n'est pas importante.  On devrait apprendre à croire en quelques choses.  On  peut parler très honnêtement des valeurs chrétiennes en Europe.  C'est extrêmement important de d'affirmer ses valeurs.  Il y a des valeurs chrétiennes,  notre histoire en fait partie. 

Nos valeurs se basent sur ce que lon croit.

 

 

On vit au quotidien d'un héritage chrétien,  mais aujourd'hui,  il s'agit de la transmission.  Les valeurs communes,  nous les avons.  La laïcité est un terme très noble.  C'est pour distinguer une fonction cultuelle par rapport au culturel.  Nous avons besoin de retrouver le sens de cette unité.  La terre de France a été témoin de ce dialogue entre les différentes communautés. 

Le dialogue permet de retrouver le sens de la réalité.

   

 

 Il ne suffit pas d'être chrétiens pour être européen.  L'Europe existe parce qu'elle est chrétienne. 

L'église est un espace de rencontre avec Dieu. La dimension d'être peuple de Dieu,  revêt une importance particulière. 

C'est un grand don du peuple européen. 

 

 

 Quoique l'on fasse,  nos valeurs sont là !

Toutes les religions sont présentes en Europe.  On est chrétien sans le reconnaître.  C'est  par la religion que nous apprenons à vivre ensemble. 

Il faut apprendre à nos enfants à jouer ensembles. 

 

 

Il faut redonner un sens à notre identité et nos racines chrétiennes.  Remettre Dieu dans la manière de penser le monde.  Les 12  n'étaient que 12 au début.  Il ne faut pas avoir peur d'être minoritaire. 

L'Europe trouve sa source dans la sainteté 

 

 

Nous avons besoin d'être respecté dans la dimension européenne. 

Nous n'avons pas compris l'islam,  nous n'avons pas compris cette culture islamique.  Nous ne savons pas accueillir les migrants à leurs justes valeurs.

  

 

 Chaque européen devrait parler sa langue maternelle.  Mais avant tout, il faut une langue de l'âme.  

 

Nous,  les êtres humains,  nous avons toujours peur de ce que nous ne connaissons pas. Nous avons des à prioris. Tant que je ne connais pas l'islam, j'en mesure les  conséquences, qui favorisent les extrêmes.  

 

 

 A la base,  il y a une source des martyrs et des saints en Europe.  L'islam est porteur de valeurs fécondes,  être a l'écoute bdu dialogue.  Il faut retrouver ce sens de Dieu, il faut retrouver ce lien qui nous unis à Dieu.  

 

 

 

 


Commentaires

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article