Faire ensemble, vivre ensemble, agir pour la Paix

« Si Dieu l’avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté. Mais il a voulu vous éprouver par le don qu’il vous a fait. Cherchez à vous surpasser les uns et les autres par les bonnes actions. Votre retour à tous se fera vers Dieu, il vous éclairera au sujet de vos différends » (Sourate 48-verset 5).

posté le samedi 15 octobre 2016

le 15 octobre 2016 : Conférence-débat sur René Guénon, témoin de la Tradition Universelle au Musée Africain à Lyon 7 ème

 

 

 René Guénon, également connu sous le nom d’Abd al-Wâhid Yahyâ, né le 15 novembre 1886 à Blois, en France, et mort le7 janvier 1951 au Caire, en Égypte, est un auteur français, « figure inclassable de l’histoire intellectuelle du xxe siècle ».

 

 

 Le musée africain de Lyon, ou musée africain des cultures de l'Afrique de l'Ouest, est doté de l'une des collections les plus anciennes et riches de France consacrée aux objets d'Afrique de l'Ouest. Il est situé au 150, cours Gambetta dans le septième arrondissement de Lyon.

 

 

 Il a publié dix-sept ouvrages de son vivant, auxquels s'ajoutent dix recueils d'articles publiés à titre posthume, soit au total vingt-sept titres régulièrement réédités. Ces livres ont trait, principalement, à la métaphysique, à l'ésotérisme et à la critique du monde moderne.

 

 

 Dans son œuvre, il se propose soit d'« exposer directement certains aspects des doctrines métaphysiques de l'Orient», doctrines métaphysiques que René Guénon définissait comme étant « universelles », soit d'« adapter ces mêmes doctrines [pour des lecteurs occidentaux] en restant toujours strictement fidèle à leur esprit ». Il ne revendiqua que la fonction de « transmetteur » de ces doctrines, dont il déclarait qu'elles sont de nature essentiellement « non individuelle », reliées à une connaissance supérieure, « directe et immédiate », qu'il nomme « intuition intellectuelle ». Ses ouvrages, écrits en français (il contribua également en arabe pour la revue El Maarifâ), sont traduits en plus de vingt langues.

 

 

 Son œuvre oppose les civilisations restées fidèles à l'« esprit traditionnel  qui, selon lui, « n'a plus de représentant authentique qu'en Orient " à l'ensemble de la civilisation moderne, considérée comme déviée. Elle a modifié en profondeur la réception de l'ésotérisme en Occident dans la seconde moitié du xxe siècle, et a eu une influence marquante sur des auteurs aussi divers que Mircea EliadeRaymond Queneau ou encore André Breton.

 

 

 

 

 

 

 René Guenon est un métaphysicien français faisant autorité dans les domaines de l’ésotérisme, du symbolisme et de l’étude comparée des religions.


 

 Il est également connu sous le nom d’Abd al-Wâhid Yahyâ.

 

 

Visionnaire, il prophétise, dès les années vingt, la « crise du monde moderne » et cherche à apporter ses connaissances à chacun, par le biais de livres et d’articles concernant les savoirs traditionnels. 

 

 

 Jalousé ou admiré, l’auteur ne laisse personne indifférent, amis comme ennemis s’attachant à reconnaître son exceptionnelle érudition, son honnêteté intellectuelle (ayant démissionné des fonctions les plus importantes dans divers sociétés secrètes avant de se convertir à l’Islam) et son absence de recherche de pouvoir ou d’argent…

 

 

 Il finit sa vie en Égypte, marié et père de famille, touché par le soufisme et s’éloignant de disciples qu’il n’a jamais souhaité reconnaître comme tels … Il laisse une œuvre considérable, constamment rééditée. 

 

 

 Oeuvre incontournable en occident.  Les civilisations orientales se sont construites sur des valeurs métaphysiques et spirituelles.  D'où la naissance de l'orient et de l'occident.  Pour René Guenon,  présenter une éducation occidentale ne pouvait qu améliorer les rapports entre l'orient et l'occident. 

 

 

 Au sens étymologique du terme,  c'est la transmission,  c'est ce qui transmet quelque chose de sacré,  la doctrine,  des rites.  Ce lien sacré peut avoir un lien avec l'humanité.  La tradition est le véhicule de la connaissance,  ce véhicule est le contenu et le contenant.  Cette connaissance spirituelle est venue à l'homme pour qu'elle soit transmise.

 

 

C'est ce que toute l'oeuvre de Guenon repose sur la connaissance et la transmission.  La connaissance métaphysique relève de la pure intelllectualite. L'ésotérisme ne sort pas de l'irrationnel. La doctrine de l'unité est essentiellement un.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  
 


Commentaires

 
 
 
posté le vendredi 14 octobre 2016

le 14 octobre 2016 : Assemblée Générale de l'Association Musulmane El Andalous (AMEA) à Saint-Chamond (Loire)

 

 

 Cher Abdelmalik,

 

Nous serions heureux de vous avoir parmi-nous à l'occasion de notre prochaine Assemblée Générale des Adhérents qui se tiendra vendredi 14 octobre à partir de 19h Salle Condorcet  à Saint-Chamond.
En effet, cette rencontre nous permettra de vous présenter notre structure, son fonctionnement et ses actions. Les débats prendront fin à 20h, et nous vous proposerons de poursuivre les échanges autour du buffet de l'amitié.

 

L'équipe de l'AMEA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 le Père Bruno de la Paroisse de Saint Chamond

 

 

 

 

 

 

 le Père Joël Satre
 

 

 

 

 

 

 

 

Kamel Kabtane (Recteur de la Grande Mosquée de Lyon)  
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  le Père Joël Satre et Kamel Kabtane 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

  

 

 le Père Bruno et Mourad (Président d'AMEA)

 

 


Commentaires

 
 
 
posté le jeudi 13 octobre 2016

le 13 octobre 2016 : Table-ronde organisée dans le cadre des Assises des religions et de la laïcité Résistance et spiritualités

 

 

 

 

Lyon a été l’un des principaux centres de la Résistance intérieure lors du second conflit mondial. Capitale des Gaules, elle est aussi connue pour être un point d’accueil des spiritualités. Cette table ronde réunit ces deux courants pour une mise au point sur ce qu’a été le rôle des différentes sensibilités en ce moment tragique. Elle sera suivie par la diffusion du film documentaire Pierre Chaillet, le jésuite de la Résistance, en présence de la réalisatrice Marie-Christine Gambart 

 

 

 Avec Jean-Pierre Chantin, chercheur en histoire religieuse contemporaine (ISERL)

 

Jean-Philippe Pierron, professeur en philosophie à l’Université Lyon 3 (IRPHIL)
Christian Sorrel, professeur d’histoire contemporaine à l’Université Lyon 2 et membre du LARHRA
Régis Le Mer, documentaliste au CH

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Pierre Chaillet Un jésuite atypique Théologien, professeur, agent de ren seignements, chef de la Résistance, figure de proue de l'aide aux juifs, président du Comité des oeuvres sociales de la Résistance, sous-ministre, patron de presse, juste parmi les nations, puis, la cinquantaine venue, rentré dans l'obscurité, le jésuite Pierre Chaillet (1900-1972) a été tout cela à la fois. Michel Debré dira dans ses mémoires que " l'histoire de France mérite de garder le nom, tant il a compté dans la résistance spirituelle au poison nazi. "

Né le 13 mai 1900 dans un petit village du Doubs, il connaît une enfance paysanne à la dure. Elève au petit séminaire de Maîche où naîtra sa vocation religieuse, il entre dans la Compagnie de Jésus à 22 ans.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  
 


Commentaires

 
 
 
posté le lundi 10 octobre 2016

le 10 octobre 2016 : Cérémonie de remise des diplômes de la promotion 2015/2016 du certificat "Connaissance de la laïcité" et du

 

 

  INVITATION
 

Dans le cadre de la 6ème édition de la Semaine de l’intégration

Michel DELPUECH Préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Préfet du Rhône

a le plaisir de vous convier à la cérémonie

de remise des diplômes de la promotion 2015/2016

du certificat

"connaissance de la laïcité"

et du diplôme universitaire

"religion, liberté religieuse et laïcité"

 

le lundi 10 octobre 2016 à 14 H dans les salons de la préfecture du Rhône


 

 

  

en présence de

Jacques COMBY, président de l’université Jean Moulin Lyon3

Thierry MAGNIN, recteur de l’université catholique de Lyon

Kamel KABTANE, président de l’Institut Français de Civilisation Musulmane Benaïssa CHANA, président du Conseil Régional du Culte Musulman Rhône-Alpes 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

  

 

 

 

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 


Commentaires

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article