Faire ensemble, vivre ensemble, agir pour la Paix

« Si Dieu l’avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté. Mais il a voulu vous éprouver par le don qu’il vous a fait. Cherchez à vous surpasser les uns et les autres par les bonnes actions. Votre retour à tous se fera vers Dieu, il vous éclairera au sujet de vos différends » (Sourate 48-verset 5).

posté le samedi 03 décembre 2016

le 03 décembre 2016 : Marche blanche à la mémoire d'Anne Laure, Cours Vitton à Lyon 6ème

 

 

 

 

 

  

 

 La marche blanche, toute empreinte de calme et de dignité, n’aura duré que quelque 45 minutes. Le temps pour un millier de Lyonnais d’aller du boulevard des Brotteaux à la place Kléber, dans le 6e arrondissement, en empruntant le cours Vitton. Et de marquer un temps d’arrêt au croisement de la rue Garibaldi. A l’endroit précis où, le 23 octobre, Anne-Laure Moreno a été fauchée à 28 ans, du fait d’un chauffard irresponsable.

Aux côtés de son amie Julie, elle-même très grièvement blessée.

 

 

 

 

 

 

 Julie qui, assise dans son fauteuil roulant, se trouvait ce samedi après-midi en tête de la manifestation. Tout à côté des parents de son amie Anne-Laure, mais aussi du sénateur-maire de Lyon Gérard Collomb et du maire du 6e arrondissement, Pascal Blache.

 

 

 

 

 Julie qui, assise dans son fauteuil roulant, se trouvait ce samedi après-midi en tête de la manifestation. Tout à côté des parents de son amie Anne-Laure, mais aussi du sénateur-maire de Lyon Gérard Collomb et du maire du 6e arrondissement, Pascal Blache.

 

 

 

 

 

 

 

 Le maire de Lyon Gérard Collomb a annoncé que, d’ores et déjà, quelque quatre millions d’euros ont été provisionnés afin que très prochainement, des travaux d’aménagement du cours Vitton soient entrepris. Ceci afin de renforcer la sécurité sur cet axe où les accidents graves de la circulation s’enchaînent. 

 

 

 Ce projet viendra en complément des premières dispositions prises en urgence et qui sont effectives depuis maintenant plusieurs jours. Une action que Gérard Collomb entend aussi poursuivre en déposant au Sénat un projet loi visant à durcir les sanctions à l’encontre des chauffards coupables de multiples infractions.

Il devrait rencontrer à cet effet des hauts responsables du ministère de la Justice.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 "Elle a été fauchée en pleine jeunesse. Nous voulons que sa mort en évite beaucoup d’autres", concluait Gérard Collomb lors de son discours. Avant que la marche blanche ne se fasse, dans un silence de plomb, comme pour contrer le vacarme des voitures qui bombent cours Vitton, grillant les feux et brisant des vies.

 

 


Commentaires

 
 
 
posté le vendredi 02 décembre 2016

le 02 décembre 2016 : Conférence-débat :"Les apports de la civilisation musulmane à l'occident" par Bahri El Fegir à la Grande Mos

 

 

 

 

 

 

 

 

 Présentation de la Conférence par Kamel Kabtane

(Recteur de la Grande Mosquée de Lyon

et Président de l'Institut Français de Science Musulmane)

 

 

 

 

 

 

 Abricot, artichaut, banane, café, sucre, épinards… Non, ce n’est pas une liste de courses… Le point commun entre ces mots ? Figurez-vous que ces termes français, présents dans le Petit Robert, et qui font partie de notre quotidien, sont tous issus de la langue arabe ! Et la liste est bien plus longue, en effet, plus d’un millier de mots arabes ont été absorbés par la langue française (et plus d’un quart des termes espagnols sont d’origine arabe !), témoignage de l’influence d’une civilisation dans tous les domaines de la société occidentale. Les mots d’origine arabe nous rappellent ainsi l’impact incontestable du monde islamique en Europe tant au niveau scientifique, intellectuel et culturel.

 

 

 Au Moyen-Âge, le commerce et les croisades intensifièrent les échanges entre Occident et Orient à tous niveaux. De plus, l’empire islamique exerçait une telle fascination que de nombreux chrétiens (à l’instar du fameux mathématicien italien Leonardo Fibonacci qui se rendit en Egypte et en Syrie) voyageaient en terre musulmane pour revenir avec des savoirs inestimables. Sous le califat d’al-Ma’mûn qui fonda la Maison de la Sagesse, les Arabes s’activèrent à traduire les ouvrages des penseurs grecs qui servirent d’inspiration pour de grandes découvertes scientifiques plus tard reprises par les Occidentaux.

 

Les Arabes apportent une nouvelle vision de la maladie jusque-là uniquement considérée comme un châtiment divin ou causée par des forces du mal, et donc traitée de manière très archaïque. La médecine arabe part du principe que le soin du corps permet de s’impliquer au mieux dans l’adoration de Dieu sur terre, et donc d’assurer le salut de l’âme. Voici quelques apports que l’Occident doit aux musulmans :

 

 

 Les premiers hôpitaux (incluant centre de traitement et maison de convalescence) furent fondés sous le Harûn al-Rashid au 9e siècle, ainsi que des asiles pour aliénés et maisons de retraite.

A Paris, le premier hôpital fut créé par Louis IX à son retour des croisades de 1254 à 1260.

Le Canon de Médecine d’Ibn Sîna (Averroès) en 1025 a été traduit plus de 35 fois et diffusé dans toute l’Europe. Il restera une référence pendant de nombreux siècles, notamment dans les maladies infectieuses.

• Ibn al-Haytham (m. 1039, Alhazen) est le génie fondateur de l’optique moderne. Il est l’inventeur de la chambre noire, des lois de la réflexion, et des théories sur la lumière.

• Abou al-Qâssim al-Zahrawi (m. 1013, Aboulcassis) est l’un des plus grands chirurgiens de cette époque. Dans son encyclopédie de pas moins de 30 volumes  (!), il révolutionne notamment la manière d’opérer les ligatures artérielles, de réparer les luxations etc. Ses théories resteront une référence jusqu’à la Renaissance.

• Ibn Nafis (m. 1288), savant syrien qui a découvert la circulation pulmonaire. Ses écrits ne parviennent en Europe qu’au 16e siècle.

 

 

 

 

 – Les Arabes reprennent les chiffres indiens et inventent le zéro (al-sifr). Ce système de numération à 10 chiffres, beaucoup plus souple et facile que les chiffres romains, séduira les Occidentaux qui l’adoptèrent grâce à Fibonacci.

L’algorithme inventé par al-Khawarizmi (m. 850), le « Père de l’Algèbre »

Astronomie

Alors que les Chrétiens avaient la conviction que la Terre était le centre de l’Univers, et considéraient comme hérésie toute opinion contraire, les scientifiques musulmans s’approprièrent l’héritage des grecs et s’illustrèrent dans de nombreux travaux repris jusqu’aujourd’hui. Leur apport est si incontestable dans le milieu, que plusieurs noms d’étoiles sont d’origine arabe, et des cratères de la Lune portent le nom de grands astronomes musulmans.

 • Al-Battâni (m. 923) a repris les travaux de Ptolémée (ce qui lui valut le surnom de « Ptolémée des Arabes ») et calcula l’inclinaison de l’axe terrestre.

 • L’iranien al-Tûsi (m. 1274) a imaginé un système planétaire le plus avancé de son temps et qui sera intensivement utilisé. Le célèbre allemand Copernic (m.1543) s’inspirera des travaux d’al-Tûsi dans sa théorie sur l’héliocentrisme.

 • Les Arabes inventèrent ou perfectionnèrent des instruments d’astronomie dont se serviront plus tard les Européens pour découvrir le Nouveau Monde.

Exemples : l’astrolabe, l’horloge astronomique, le cadran solaire (pour les heures de prière), la boussole etc…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Commentaires

 
 
 
posté le jeudi 01 décembre 2016

le 30 novembre 2016 : Atelier terrorisme 2 - "Quel traitement politique, médiatique et juridique du djihadisme en France ?"

 

 

 

 

 

 

 Paul Colrat, 27 ans, fondateur des Alternatives catholiques

et du café « Le Simone » à Lyon

 

 

 

 

 

 

 Vincent Sizaire, magistrat et auteur de "Sortir de l'imposture sécuritaire", vient nous parler état d'urgence, sécuritarisme et traitement médiatique, juridique et politique du terrorisme.

 

 

 

 

 L'état d'urgence,  permet de prendre des mesures coercitives et restrictives très rapidement pour faire face au terrorisme.

 

 

Tous les attentats qui ont été déjoués,  se sont réalisés en dehors de l'état d'urgence. 

 

 

 

 

 La majorité des personnes qui ont été arrêtés est liée à leur appartenance religieuse ou d'origine ethnique. 

 

 

 Le terme de sûreté est employé à tord et à travers,  c'est au coeur du projet de la loi,  c'est le droit qui domine. 

 

 

 C'est la garantie aussi que la loi est la même pour tous.  La sûreté c'est ce qui permet de garantir une protection de pouvoir. 

 

 

 En droit,  on va distinguer l'intention et le mobile. Qu'est ce que ça veut dire troubler l'ordre public ? Il y a également l'apologie du terrorisme. 

 

 

 

 

 

 

 La seule fonction du terrorisme,  c'est de basculer dans l'arbitraire.  Le terrorisme a servi à criminaliser des faits reprobatoires.

Le terrorisme,  c'est une criminalité organisée

 

 C'est le même processus que le crime mafieux. Dans le cas du Bataclan,  c'est un crime contre l'humanité,  le terrorisme sert à emousser le pire des crimes qui puisse exister. 

 

 

 Comment sortir de l'état l'urgence ? l'état d'urgence ne peut pas durer éternellement.  Déjà un an,  c'est trop. Il y a pleins d'autres solutions. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Nées à Lyon en 2011, les Alternatives Catholiques (dits “les Altercathos”) sont une association loi 1901 ayant pour but de promouvoir l’engagement des laïcs dans la cité. À l’occasion de plusieurs ateliers de discussion, de conférences et de débats, nous désirons examiner les enjeux politiques contemporains à la lumière de la Doctrine sociale de l’Église, afin d’élaborer un discours audible pour le monde qui nous entoure. Chaque mercredi, une conférence approfondit un thème d’actualité.

 

Nous avons ouvert en avril 2016 le Simone, café culturel catholique et espace de coworking(bureaux partagés pour des petites entreprises).
Le café est ouvert du lundi au samedi de 9 h 30 à 19 h 30. Le Coworking accueille déjà plus d’une vingtaine d’entrepreneurs.
Nos événementssont ouverts à tous.
 

 

 


Commentaires

 
 
 
posté le mercredi 30 novembre 2016

le 29 novembre 2016 : Conférence Laudato Si à l’Université Catholique avec Florence Leray (professeur de philosophie, journaliste

 

 

Dans la cadre du cycle de conférence "La réception de l’encyclique Laudato si’ dans la militance écologique", la Chaire Jean Bastaire et l'association Chrétiens et pic de pétrole accueillent Florence Leray, professeur de philosophie, journaliste spécialisée dans les questions écologiques et Rédactrice en chef du Bulletin de l’Institut métapsychique international (IMI). 

 

 

 Florence Leray, qui a vécu au Mexique avec les Indiens Lacandon, s’intéresse particulièrement à la manière dont les peuples premiers peuvent nous inspirer pour repenser notre rapport au monde. Dans l’encyclique Laudato si’, le pape François lui-même fait référence aux communautés aborigènes qui considèrent la Terre non pas comme un « bien économique », mais comme un « espace sacré » avec lequel nous interagissons.

 

 

À la lumière de Martin Heidegger et de Philippe Descola, Florence Leray propose de repenser la question des limites et le clivage entre l’homme et la nature. Par-delà l’heuristique de la peur, est-il possible aujourd’hui de concevoir une pensée du lien, plus propice à susciter l’enthousiasme ? 

 

 

 

 

 

 

 "Laudato Si,  une encyclique pour les peuples premiers ?"

La terre est un bien commun,  elle nous nourrit. Est partie cet été en Mongolie, est convaincue du réchauffement climatique,  c'est l'ère d'une menace globale,  c'est un poison qui se répand sur le globe. Les communautés autochtones ont un lien direct avec la nature.  La pensée du peuple de la nature et la pensée du peuple de culture. Passer d'un rapport de domination à un rapport de partenariat. 

 

 En 1953 Heidegger,  est convaincu que ce rapport à la nature, il s'agit en quelque sorte, d'une domination concrète par la technique.  L'homme occidental a soumis la nature à une sorte d'appartenance à un instrument à produire. 

 

 

 Passage de l'encyclique Laudato Si. Il serait erroné de penser que les êtres vivants soient les premiers à disposer de la terre comme une sorte de domination.  Il n'est pas possible de penser qu'il n'est pas paradigme sans domination de la représentation de la nature. 

 

 

Pour les penseurs de la Grèce antique, selon Aristote, l'homme et les animaux évoluent dans un univers intact. Les mouvements indigènes ne revendiquent pas une protection de la nature,  ils défendront une montagne ou une rivière. La main de l'homme a façonné la nature,  comme la forêt amazonniene qui a été transformée pendant des millénaires. 

 

 

 Le pape François n'appelle t il pas à être près de la nature.  "Loué sois tu mon seigneur pour notre soeur la terre".  

 

Nous retrouvons un lien entre la nature et les animaux.  Il existe en Mongolie des espaces vierges de la nature.  Mais au cours de ces 30 dernières années,  nous constatons,  que notre mode de vie change. 
Les sociétés primitives pensaient que la terre était habitée des esprits.  Les propos du pape François,  l'univers se déploie en Dieu,  l'idéal n'est pas de passer de l'intérieur à l'extérieur.  La nécessité de ne pas séparer les chants de la terre, c'est pour ainsi dire que c'est Dieu lui même qui nous parle.  Les choses de ce monde ne sont pas réellement divines,  mais doit s'étendre au bon niveau écologique.  La pape François nous invite a un réel changement de paradigme.  Il nous parle de conversion pour promouvoir une gratitude et une gratuité.  Pour le croyant le monde ne se limite pas de l'extérieur, mais de l'intérieur.  Nous faisons partie d'un même écosystème. 

 

 

 

 

 

 

 Discutant. Christophe Boureux,  dominicain au Couvent de la Tourette à Eveux.    

 

 

Je me méfie beaucoup de l'entrée de l'écologie en technocratie. 

 

 

 Comment établir un rapport entre humain et non humain.

 

 

 

 

 

 


Commentaires

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article