Faire ensemble, vivre ensemble, agir pour la Paix

« Si Dieu l’avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté. Mais il a voulu vous éprouver par le don qu’il vous a fait. Cherchez à vous surpasser les uns et les autres par les bonnes actions. Votre retour à tous se fera vers Dieu, il vous éclairera au sujet de vos différends » (Sourate 48-verset 5).

posté le dimanche 11 décembre 2016

le 10 décembre 2016 : Soirée caritative culturelle au profit de la la Mosquée de Décines Charpieu au Toboggan à Décines

 

 

 

 

 

 

Interventions de Cheikh Mohammed Minta et Cheikh Youssef Ibram

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Intervention de d'Abdelbasset Zouiten 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chants anasheed  par "Le Silence des Mosquées"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Intervention de l'humoriste Samy Amara

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
  
 


Commentaires

 
 
 
posté le dimanche 11 décembre 2016

le 10 décembre 2016 : le 13 ème Arbre de Noël de l'AMAF (Association des Amis de l'Afrique Francophone) à Notre Dame des Minimes

 

 

 Bonjour,

 

Notre arbre de Noël a eu lieu aujourd’hui à l’Institution Notre Dame des Minimes. Nous l’avons organisé en partenariat avec le Valdocco le Grand Lyon et les Amis du Valdocco. Le Valdocco accompagne l’AMAF dans le projet de l’arbre de Noël depuis 2006.

Nous avons été accueillis  très chaleureusement par M. Régis MICHEL, Directeur de l’Institution Notre Dame des Minimes. Certains jeunes n’ont pas voulu qu’on mélange les équipes, nous avons refusé d’accéder à leur demande, ces jeunes ont préféré ne pas jouer , voulaient uniquement jouer dans un gymnase et sont repartis chez eux. Ceux qui ont accepté de jouer, se sont prêtés au jeu et  ont fait honneur à notre association.  Je tiens à porter à votre connaissance que l'Institution Notre Dame des Minimes ouvre ses portes gracieusement à l'AMAF depuis 10 ans.

Le Père Pierre VERGER absent était représenté par le Père Pascal HARMEL, Salésien de Don BOSCO qui est très impliqué dans les actions en faveur les jeunes. Il est important de signaler  que les Pères Salésiens de Don BOSCO accompagnent  l’AMAF dans cette activité depuis son 1er  arbre de Noël du  13 décembre 2004. Ensuite,  M. Laurent GUILHERMET  de l’Office des Sports du 4e et Directeur du Club de football Croixroussien. est venu  soutenir les jeunes; il leur a  donné trois coupes. Ce fut une grande joie pour moi de voir le Père HARMEL et M. GUILHERMET.

Valentin du Valdocco et un autre stagiaire du Valdocco ont encadré les jeunes durant le tournoi de football.

Constance ORIEUX et Safia OULD-AKLOUCHE ont encadré les candidates à l’élection de Miss Mama-Moké et Miss AMAF Lyon 5e. Safia et moi- même avions fait quelques courses pour l’arbre de Noël.

Toussaint SOVI-GUIDI de l’AMAF s’est occupé  de l’installation de la sono dans la salle et de m’accompagner à faire les courses pour le XIIIe arbre de Noël. 

Isabelle TSHOMBA de l’AMAF est allée avec son mari récupérer les lots à l’Hôtel de Ville de Lyon. Ensuite, Isabelle a partagé les lots de la Mairie centrale en  3 tas :  pour Toussaint , pour elle et pour moi , chacun d’entre nous à  emballer les cadeaux de la Mairie. Isabelle et ses  enfants sont venus vendredi soir m’ apporter les lots que Toussaint et moi –même avons emballés.

Georgette AGBOVI de l’AMAF,  absente de Lyon a envoyé son fils pour ramener le sapin  dans la salle.

Mme Thérèse PIN de la paroisse  et sa fille ainsi que et d’autres femmes de la paroisse ont emballé certains lots offerts par les paroissiens de Notre Dame du Point-du Jour. Thérèse  PIN et sa fille sont allées récupérer les lots qui étaient à la paroisse pour les transporter aux Minimes.


Azzedine BENELKADI  est allé chercher  les cadeaux chez Ali KISMOUNE, Adjoint au maire en charge de la Politique de la Ville de Lyon , cadeaux  qu’Ali a reçus  de  la chaîne TF1.

Le Père Pierre VERGER a accepté que nous déposons les cadeaux offerts par Ali à la paroisse et les cadeaux offerts par les paroissiens.

Safia, Thérèse PIN,  Thérèse TCHOFO-POKAM, Isabelle, M. Jean Philippe LACROIX ..se sont occupés de servir le goûter à tous les participants.

A la fin de  l’arbre de Noël, M. Jean-Philippe LACROIX du Valdocco , Thérèse TCHOFO-POKAM, Isabelle TSHOMBA et moi-même avions nettoyé la salle.

La salle Dominique SAVIO était pleine  des enfants, jeunes et adultes  de toutes origines , de tous milieux et nous remercions très vivement tous et toutes ceux et celles qui ont répondu favorablement à notre invitation.

Comment  avons-nous financé cette activité ?
M. Régis MICHEL , Directeur de l’Institution Notre Dame des Minimes  a mis la salle à titre gracieux ainsi que le terrain de football. Il a également  demandé au Gardien  de  travailler aujourd’hui. Nous exprimons notre reconnaissance au  Gardien  et surtout à M.  Régis MICHEL.

Natacha HOUNOUNOU  sympathisante de l’AMAF ,  Marie Louise TUZOLANA Présidente d’ACLCO bana Mboka d’Oullins , sympathisante de l’AMAF et Constance ORIEUX de l’AMAF ont préparé les beignets. C’est la première fois depuis la création de l'AMAF que je n’ai pas préparé les beignets  à une fête de notre association. Natacha n’a pas voulu que je prépare et a souhaité que je consacre mon énergie à la recherche des lots et à l’organisation de l’arbre de Noël.

Constance a voulu  aussi préparer la boisson africaine à base de fleurs d'oseille, je lui ai dit  de  laisser pour une autre fois.

Les paroissiens de Notre Dame du Point du Jour  ont offert des lots.

Mme Elizabeth PELISSON a offert des livres.

Zineb AZZOUZ dit Mouni  de l’AMAF a  offert des papillotes et des chips.

Mme Thérèse PIN  de la Paroisse de Notre Dame et Coopératrice Salésienne a donné à l’AMAF des lots.

La paroisse Notre Dame du Jour a accepté de mettre une annonce gratuite dans son journal paroissial  "La Passerelle", les prêtres et les chrétiens ont aussi accepté que nous déposons nos lots dans leurs locaux.

M. Laurent GUILHERMET du Club Croixroussien a offert trois coupes.

M. Mohamed BELMILOUD, Directeur du Laboratoire Transfo-Lab offre depuis  4 ans des lots à l’AMAF lors de son arbre de Noêl.
Mme Andrée MICHON, Présidente du Comité Miss Auvergne-Rhône-Alpes , malade est venue de l'Ain pour soutenir l'AMAF. Depuis 2005, le Comité Miss Rhône-Alpes soutient l'AMAF dans ses différentes actions.

M. Ali KISMOUNE, Adjoint au maire en charge de la Politique de la Ville a offert de nombreux lots.

Mme Myriam PICOT, Maire du 7e a donné  à l'AMAF deux coupes et des médailles aux couleurs du drapeau tricolore. Depuis 2010, la Mairie du 7e accompagne l'AMAF dans ses différentes actions.

M. Thomas RUDIGOZ, Maire du 5e,  comme il le fait depuis qu’il  a été élu Maire du 5e, a encore soutenu l’AMAF dans  cette action qui permet aux enfants, jeunes et adultes  de tous milieux et de toutes origines de se retrouver et de passer un moment agréable ensemble.

M. Denis BROLIQUIER, Maire du 2e  a offert des lots comme l’année dernière.

M. Jean -Paul BRET, Maire de Villeurbanne  soutient l’AMAF dans l’organisation de son arbre de Noël depuis 6 ans.

M. Gérard COLLOMB, Sénateur maire de  Ville de Lyon  offre depuis l’année dernière des  nombreux lots à l’AMAF pour son arbre de Noël.

M. Laurent WAUQUIEZ, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes a attribué à l’AMAF, sa  première subvention  pour l'organisation  de l'arbre de Noël afin de  permettre  à l'AMAF de satisfaire les enfants et jeunes qui viennent  à l'arbre de Noël.

Nous avons avancé l’argent pour faire quelques courses et  avons commandé les écharpes de Miss en attendant  de recevoir la subvention  de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

M. Abdel Malik Richard DUCHAINE  chargé du Dialogue Inter religieux auprès du Culte Musulman  en Auvergne Rhône-Alpes vient à notre arbre de Noël depuis plus de 4ans.

M. Abdelkader BENSADAT a filmé toutes les activités du XIIIe arbre de Noël pour immortaliser cet événement.

Aidée par Mathilde Miss Lyon, Mme Anne LORNE Conseillère Régionale a proclamé les résultats des deux élections et M. Thomas RUDIGOZ en sa qualité de Maire du 5e a remis les cadeaux aux 10 élues.

Mathilde Miss Lyon a accompagné toutes les candidates aux deux élections pour les mettre en confiance.

Uarda  qui réside à Rilleux, élève de Première ARCU  au Lycée des Métiers JAPY a été élue  Miss AMAF-Lyon 5 –2016, 
Erynné,qui  habite  à Sainte –Foy-Les Lyon, élève de Terminale ASSEP au Lycée Don BOSCO  a été élue 1ère Dauphine de Miss AMAF-Lyon 5e.
Sania, de Vaulx-en-Velin , élève de CAP au Lycée des Métiers a été élue 2e Dauphine de Miss AMAF-Lyon 5e.
Kimberly, de  Lyon 5e, élève de Première  à l’Institution Notre Dame des Minimes a obtenu le prix du jury.
Sira, du  Point du Jour,  élève au Collège des Battières  a été élue Miss Elégance.

Johana, de Sainte-Foy-Les Lyon, élève de Terminale au Lycée Don BOSCO, a été élue Miss Mama Moké 2016.
Michèle,de  Lyon 5e , scolarisée au Lycée des Métiers JAPY  a été élue 1ère Dauphine de Miss Mama Moké 2016.
Christiane , de Tassin, élève de Terminale SPVL au Lycée Don BOSCO a été élue 2e Dauphine de Mama Moké.
Kallen , de la Duchère, élève de Seconde au Lycée Chabrières d’Oullins  a obtenu  prix de l’élégance.

Melissa  de la Croix Rousse , élève ASSEP à Alexis CARREL, prix du jury.

Une maman a fait la réflexion suivante : « Delphine, nous étions tous là  de différentes origines pour passer un moment agréable ensemble, c’est cette France que j’aime ! Nous venons d’arriver de Paris il y a quelques mois. Grâce à l’AMAF, mes enfants connaissent leur Maire, M. Thomas RUDIGOZ  et sont fières d’habiter  dans le 5e arrondissement. N'hésite pas de faire appel à moi car l'AMAF transmet les valeurs à nos enfants ».

Une autre maman m’a dit : « A quand la prochaine fête, nous viendrons vous aider, c’est  bien d’assister à une fête et de côtoyer ceux et celles qui administrent notre ville ou notre Région et même les Miss que nous voyons seulement à la télévision ou dans les journaux !  Ce genre de fête fait tomber les barrières ».

Une maman Albanaise est venue me voir , des larmes aux yeux et m’a dit « Mme, puis-je vous embrasser, je suis très heureuse de voir que ma fille ait  élue Miss.  C'est la première fois depuis que je suis en France j'assiste à une fête en compagnie des personnes qui ne sont pas de ma communauté, des personnes que je ne connaissais pas avant de venir à votre fête  et qui prennent soin de ma fille »!

Un grand merci  à ceux et celles qui ont permis à l’AMAF d’organiser  son XIIIe  arbre de Noël.

Mme Gilda HOBERT Députée  avait confirmé sa présence, dommage elle n'a pas pû être des nôtres.

Les autorités présentes : Mathilde Miss Lyon 2016 , Charlotte Présidente du Comité Miss Lyon et deux autres membres de ce Comité, Mme Andrée MICHON Présidente du Comité Miss Lyon,  Mme Thérèse PIN Coopératrice de Don BOSCO,  M. Jean Philippe LACROIX Président des Amis du Valdocco,  Père Pascal HARMEL, M. Abdel Malik Richard DUCHAINE Chargé du Dialogue inter religieux auprès du Culte Musulman en Auvergne-Rhône-Alpes,  M. Roland CALBA  Correspondant au Quotidien le Progrès, Mme  Bénédicte LOUIS élue de l’opposition du 5e, M. Laurent GUILHERMET Directeur de l’Office des Sports du 4e ; Mme Anne LORNE Conseillère Régionale  , M.  Denis BROLIQUIER Maire du 2e  et M. Thomas RUDIGOZ Maire du 5e.

Excusés : Père Pierre VERGER , Cheidia MAOUI,  Laurent MORIN Educateur du Valdocco, Mme Claude DUFAY ma voisine,  Mme Denise FAVETTA-NOVEL Directrice du Lycée des Métiers JAPY et Mme Caroline COLLOMB.

A très bientôt !

Delphine BAYA 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Je vous remercie Madame Delphine Baya 

(présidente de l'Association des Amis de l'Afrique Francophone (AMAF)


Nos sociétés démocratiques sont mises en danger par le fanatisme et les extrémismes religieux, mais aussi par la xénophobie et le rejet de la différence. Face à cette menace, les Etats et les religions devraient œuvrer ensemble, afin d’encourager le dialogue et le respect mutuel.

Les religions ont une responsabilité essentielle dans la promotion des valeurs et les principes communs qui fondent le vivre ensemble.

Les Etats, dans le cadre d’une laïcité de reconnaissance, devraient veiller à ce que leur neutralité reste inclusive et ouverte à la diversité, et rechercher des «aménagements raisonnables» pour des pratiques religieuses controversées.

L’objectif devrait être de garantir l’égalité effective du droit à la liberté de religion et d’éviter toute restriction de ce droit non nécessaire dans une société démocratique.

L’éducation est la clé pour combattre l’ignorance, briser les stéréotypes, bâtir la confiance et le respect mutuel, et promouvoir l’adhésion sincère aux valeurs communes du vivre ensemble.

L’école, le collège, le lycée doivent être un forum de rencontre et de dialogue constructif entre individus de convictions différentes, et les aider à s’ouvrir à d’autres visions du monde.

Dans ce contexte, les Etats et les communautés religieuses devraient collaborer afin que l’enseignement du fait religieux devienne une opportunité d’écoute réciproque et de développement de l’esprit critique.

Le Conseil de l’Europe devrait établir une plate-forme de dialogue stable avec des hauts représentants de religions et d’organisations non confessionnelles, afin de favoriser l’engagement actif de toutes les parties prenantes dans des actions visant à promouvoir le vivre ensemble.


Alors, en quoi consiste ma mission: c'est d'instaurer le dialogue avec les autres religions.

Et surtout ne pas convertir. "Mon rôle se résume en trois termes: écoute, respect et engagement.

Je découvre la religion de l'autre en respectant sa foi telle qu'elle est.

Je me laisse transformer par l'autre tout en restant moi-même".

Alors, comment dépasser les clichés.

A être plus tolérant avec les autres qui ont une religion différente. 

Dans ce monde qui est multi-culturel, multi-confessionnel et multi-religieux, ce qui est important c'est de dialoguer, car parfois des choses pareilles nous rapprochent.

 Dans la Bible, comme dans les Evangiles, comme dans le Coran, il y a plusieurs passages qui parlent de ceux qui accueille.

Au final ce dialogue inter-religieux est l'une des conditions d'une citoyenneté européenne.

Au-delà des déchéances de nationalité, le véritable ciment de notre société ce sont nos attributs communs, notre socle de valeurs et notre gamme de devoirs, tout ce que constituent la responsabilité de chacun et la solidarité avec tous au sein de nos sociétés.

Aujourd'hui, notre priorité est de construire notre vivre-ensemble dans le respect de toutes les minorités.

Delphine Baya, vous incarnez ce faire ensemble pour un mieux vivre ensemble, vous réussissez la paternité et l’exclusivité de la culture associative.

En effet vous avez le secret de pouvoir réunir de manière improbable des acteurs et des personnalités.

Et quand on demande votre recette, vous répondez tout simplement : «Je refuse toute forme de communautarisme… et je veux aider les jeunes à s'intégrer en France». 

Vous nous laissez pas indifférent.

Par votre action, Delphine Baya vous consolidez les liens entre la France, l’Afrique, le Moyen et le Proche-Orient et avant tout : promouvoir

la paix, la tolérance et la solidarité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  
 


Commentaires

 
 
 
posté le jeudi 08 décembre 2016

le 07 décembre 2016 : Atelier terrorisme 3 : La désislamisation de la France est-elle une solution au radicalisme et au djihadisme

 

 

 La désislamisation de la France est-elle une solution au radicalisme et au djihadisme ? Avec les Alternatives Catholiques au Café le Simone 45 Rue Vaubecour à Lyon 2ème

 

 

 avec Paul Colrat, Jamilla Farah et Djiali Elabed.

 

 

 Présentation de la soirée 

 

 

par Sabine

 

 

 

 

 Intervention de  Jamilla Farah

 

 

 

 

 

 

 

 

Intervention de  Djiali Elabed

 

 

 

 

 

 

 

 

 Intervention de Paul Colrat

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Commentaires

 
 
 
posté le mardi 06 décembre 2016

le 06 décembre 2016 : Rencontre avec Azouz Begag à la Bibliothèque Municipale de la Part-Dieu, 30 bd Vivier-Merle Lyon 3ème

 

 

 Rencontre avec Azouz Begag

Organisée en partenariat avec la Délégation Académique à l’Action Culturelle et les lycées Edouard Branly et Jacques Flesselles de Lyon, Condorcet de SaintPriest et la Côtière de La Boisse, cette rencontre portée par les élèves est cependant ouverte à tous, dans la limite des places restant disponibles.

 

 

 Né à Lyon en 1957, Azouz Begag est chercheur en économie et sociologie au CNRS, écrivain et diplomate. Également homme politique, il a exercé notamment la fonction de ministre délégué à la Promotion de l'égalité des chances entre 2005 et 2007. Par ailleurs, il est parrain de l'ONG Bibliothèques sans frontières qui oeuvre pour renforcer l'accès à l'information, à l'éducation et à la culture partout dans le monde.

 

 

Auteur prolifique, il écrit aussi bien à destination de la jeunesse, des adultes ou de la communauté scientifique. Il rencontre le succès dès son premier roman Le Gône du Chaâba paru en 1986 qui raconte son enfance villeurbannaise dans un bidonville et sa réussite scolaire. 

 

 

 Les lycéens pour ce rendez-vous auront plus particulièrement lu Salam Ouessant, son dernier roman paru en 2012. Azouz Begag signe ici une chronique familiale placée sous les embruns de l'île d'Ouessant où un père récemment divorcé part à la reconquête de ses filles.

 

 

 Dans cette remise en cause paternelle affleure aussi la nostalgie de l'enfance et la quête d'identité. Mais qu’est-ce qui a bien pu passer par la tête de ce père divorcé pour emmener à Ouessant, contre leur gré, deux gamines qui fantasment sur le soleil algérien ?

 

 

 Dans sa vie, il est passé à côté de pas mal de choses : le Lyon de son enfance, son pays « d’avant », un amour de jeunesse, son ex-femme, et maintenant peut-être même ses adorables pestes de filles… Leur arrivée à Ouessant sous une pluie battante n’augure rien de bon. Mais il faut toujours compter sur la magie des îles…

 

 

 À propos de son livre, Azouz Begag confie : « Nos enfants, comme nos parents, nous renseignent sur le temps qui passe. Ils segmentent nos vies. Salam Ouessant parle de ce temps qui passe et dans lequel il nous faut trouver du sens.

 

 

 Comme on est en pleine mer, je dirais qu’il nous faut trouver « un cap », une boussole, pour faire la traversée ».

 

 

 Peut-on écrire qu’il y a des romans d’anciens combattants comme, au temps déjà lointain des "cheveux longs et des idées courtes", la jeunesse acnéique de France se montrait imperméable aux antiennes des anciens qui s’en allaient répétant, ad libitum, ce que fut leur 20 ans héroïque dans le bruit et la fureur des hommes ? Cela est sans doute un peu sévère, mais les premières pages du nouveau roman d’Azouz Begag font penser à d’autres, déjà lues et moult fois encore.

 

 


Commentaires

 

anaflore  le 07-12-2016 à 05:53:04  #   (site)

laisser ouessant aux ouessantins ........

 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article