Faire ensemble, vivre ensemble, agir pour la Paix

« Si Dieu l’avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté. Mais il a voulu vous éprouver par le don qu’il vous a fait. Cherchez à vous surpasser les uns et les autres par les bonnes actions. Votre retour à tous se fera vers Dieu, il vous éclairera au sujet de vos différends » (Sourate 48-verset 5).

posté le vendredi 09 juin 2017

le 08 juin 2017 : Commémoration de la Journée Nationale en hommage aux "Morts pour la France" en Indochine

 

 

Jeudi 8 Juin Journée Nationale en hommage aux "Morts pour la France" en Indochine
 
A l'occasion de la journée nationale d'hommage aux" Morts pour la France" en Indochine  

Henri-Miche COMET (Préfet de la Région Auvergne-Rhône Alpes préfet de la zone de défense et de sécurité Sud-Est) 

Gérard COLLOMB (Sénateur-Maire de Lyon Président de la Métrople de Lyon), et depuis quelques jours, Ministre de l'Intérieur

vous prie de bien vouloir honorer de votre présence la cérémonie organisée le 8 Juin 2017 à 11h00 au Jardin du Combattantd'Indochine-Boulevard Ambroise Paré à Lyon 8 ème

avec le concours de la mairie du 8 arrondissement et des associations regroupées au sein du comité d'entente de Lyon des anciens combattants d'Indochine

DEROULEMENT DE LA CEREMONIE DU 8 JUIN

9H30 :   Office religieux en l'église de la St Trinité

10h30 :   formation du cortège derrière  les drapeaux

10h45 :  mise en place au jardin du combattant d'Indochine

Boulevard Ambroise Paré Lyon 8 èm

10h50 :  arrivée des autoritées - cérémonie

 

 

 Lecture de l'Epitre par Roger Dague

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Roger Dague et le prêtre de la Paroisse de la Sainte Trinité 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Allocution de Jean Dominique Durand

(Adjoint au Maire de Lyon)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Allocution de Caroline Gadou

(Sous Préfète)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Commentaires

 
 
 
posté le dimanche 04 juin 2017

le 04 juin 2017 : 1 ère Conférence du Ramadan à la Mosquée Othmane avec Cheykh Mohamed Minta (Imam de la Mosquée de Décines)

 

 

1 ère Conférence du Ramadan à la Mosquée Othmane

avec Cheykh Mohamed Minta (Imam de la Mosquée de Décines-Charpieu) dont le thème est : "Ramadan le mois du pardon" 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Bismillah Arhamane Arhahim.  La miséricorde d'Allah ( Soubhanallah Wa ta Allah ) est immense.  Il nous a fait descendre cette miséricorde,  non seulement pour le monde,  les annimaux , les plantes et pour les croyants.

Chaque moment,  chaque instant,  devrait être consacré à adorer Allah. 

 

 

 Est ce que chaque heure,  chaque minute,  nous la consacrons à adorer Allah ?

Pourtant,  je t'ai donné la vie,  je t'ai donné la santé,  alors que fais tu pour ta mission à l'égard de Dieu.  Dieu nous pardonne nos manquements et nos erreurs, pas seulement nos péchés,  et Dieu sait combien nous en commettons.  Les 5 prières quotidiennes,  du vendredi au vendredi.

 

 

 Celui qui jeûne pendant le mois de Ramadhan,  motivé par la foi,  aura ses péchés pardonnés.  Je jeûne permet de pardonner,  la prière nocturne permet de pardonner.  

L'haleine du jeûneur, est plus agréable que celui qui n'a pas jeûner. 

 

 

 Implorent le pardon d'Allah jusqu'à la rupture du jeûne.  Les anges,  ceux qui portent le trône d'Allah,  implorent le pardon d'Allah.   Chaque jour,  Allah ( Soubhanallah Wa ta Allah ) embellit les portes du paradis.  On enchaîne le rebelle auprès du shaytan.  Le salaire qu'Allah réserve au jeûneur,  c'est le pardon.  Les anges implorent le pardon.  Quand on dit : "Amine", cela fait parti du pardon.  Le pardon,  c'est le visa pour rentrer au paradis.  Aucun d'entre nous n'aura accès au paradis,  sans le pardon d'Allah, sauf s'il nous adresse sa grâce et sa miséricorde. 

 

 

 Allah nous demande,  "hatez vous de demander le pardon avant d'entrer au paradis". Il y a le marché du paradis,  tout ce que l'âme désire,  on le trouve dans ce marché.  En récitant Al shahada, notre profession de foi,  nul ne peut être adoré en dehors d'Allah.  Allah aime que nous nous pardonnons entre nous,  même si quelqu'un nous a fait du mal.  Il faut toujours pardonner, même à celui qui m'agresse.  Sachons pardonner et Allah nous pardonnera.  

 

 

 

 

 

 


Commentaires

 
 
 
posté le dimanche 04 juin 2017

le 04 juin 2017 : "Non à la censure, oui à la liberté d'expression" au Centre Tawhid avec l'Union des Jeunes Musulmans. 

 

 

 "Non à la censure, oui à la liberté d'expression" au Centre Tawhid avec l'Union des Jeunes Musulmans. 

Avec Cheihk Mohamed Minta (Imam de la Mosquée de Decines),

Yamine Makri (Président des éditions Tawhid)

et le Professeur Hani Ramadan en viio conférence depuis Genève (Suisse)

 

 

 

 

 Récitation coranique

 

 

 Sur décision du Ministre de l'intérieur,  le Professeur Hani Ramadan est interdit de territoire français. 

 

 

 Intervention de Syria Charity, et diffusion d'une vidéo

 

 

 

 

 

 

 

 

 Intervention de Cheihk Mohamed Minta

 

 

 La liberté d'expression,  l'islam est une religion pour libérer l'homme et de la servitude des hommes.  L'islam est une religion qui apporte la liberté totale à l'homme.  La foi,  la croyance,  Allah ( Soubhanallah Wa ta Allah ) n'a pas voulu imposer la croyance aux hommes,  il a donné la liberté totale aux hommes. 

 

 

L'islam garanti la liberté d'expression aux hommes,   à condition de ne pas transgresser cette liberté. Allah a appris à l'homme,  à s'exprimer clairement à condition que l'honneur et la dignité soit respecté.  

 

 

 Le système social en islam est basé sur la liberté d'expression.  Il est dit,  consultez vous dans vos affaires. En islam, on a le droit de pouvoir exprimer son opinion. 

 

 

 Le Prophète ( Sallallah Aleyi Wa Salem ),  incitait ses compagnons à s'exprimer en toute liberté.  Ce que n'avons pas le droit, en islam,  c'est de porter atteinte à ceux qui veulent exprimer leurs opinions.  La seule chose que l'islam condamne,  c'est la diffamation.  

 

 

 

 

Intervention de Yamine Makri.  

 

 

Le cas de notre frère Hani Ramadan,  est une situation grave. Quand on parle de liberté d'expression,  quand on laisse le choix,  quand on veut témoigner de Dieu sur la place publique,  on trouve toujours des occasions pour interdire la possibilité de pouvoir s'exprimer. 

 

 

 La Taqwa,  on ne peut pas vivre dans ce monde sans parler de cette piété,  de l'origine. Dans toutes choses,  il y a une origine.  L'état d'urgence actuellement fait sauter le pouvoir judiciaire. 

 

 

 On est soumis aux directives de la police.  Ici en France,  on restreint la liberté d'expression.  Le désaccord n'interdit pas l'injustice.  Nous musulmans,  nous ne devons pas accepter cela.

 

 

 Si il n'y a pas de liberté d'expression,  il n'y a pas de liberté de témoigner en Dieu.  L'être humain,  quand il est libre,  il va vers Dieu.  

 

 

 

 

 Intervention du Professeur Hani Ramadan en vidéo conférence. 

 

 

 On me reproche  certaines de mes interventions qui datent de 2002, 

il y a 15 ans.  

Je me suis toujours opposé à la lapidation des femmes,  notamment en Iran et au Nigeria

 

 

 On me reproche de comparer la femme à une pièce de 2 euros,  qui passe de mains en mains. 

 

 

La censure est une contrainte à la liberté d'expression.  L'usage des mots et l'usage de certaines expressions,  sont réductrices par rapport à l'islam.  

 

 

 Les musulmans sont appelés à vivre la laïcité.  Nous nous engageons,  nous, musulmans à vivre un dialogue constructif.

A la censure,  il faut opposer la diffusion.    

 

 

 

 


Commentaires

 
 
 
posté le samedi 03 juin 2017

le 03 juin 2017 : Conférence du Ramdan au Centre Tawihd avec Samah Djedid sur le thème "Le repentir".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Zakat France avec Abderhamane Ait Rabah

 

 

Présentation de Zakat France par la soeur Nadia.

C'est souvent un pilier que l'on oublie. 

C'est à l'initiative de Cheihk Mohamed Minta que Zakat France a été créé.

 

 

En 2016 Zakat France a collecté 90000 €.

La zakat est destinée aux pauvres et aux nécessiteux, 

c'est le droit aux pauvres. 

 

 

Le voyageur en détresse en est bénéficiaire.  Zakat France examine les dossiers pour savoir si les personnes concernées,  sont éligibles à la zakat.  

 

 

 

 

Le repentir par Samah Djedid

(Samah Djedid a terminé son doctorat à l’âge de 29 ans à l’Université Badji Mokhtar d’Annaba (Algérie) et des études postdoctorales à l’Université d’Athènes (Grèce). Elle a publié plus de 15 articles scientifiques dans des revues réputées. Actuellement elle est enseignante chercheuse au département de Biologie à l’Université Badji Mokhtar d’Annaba).

 

 

Comment vivre heureux.  Sourate Nour, implorons le pardon de Dieu tous ensembles,  sur terre et dans au delà.  Tous musulmans est exposés à commettre des péchés.  Il faut savoir se repentir,  mais ce n'est pas donner à tous le monde. Écouter de la musique,  n'est pas compatible avec la foi.  Les péchés commis en privé,  par exemple,  le délaissement de la prière.  Nous avons besoin de revenir sur ce lien avec Allah (Azeogel).

 

 

Quand on commet des péchés,  petits ou grands,  et cet impact de nos péchés va diminuer notre foi. Si tu veux dire "la illallah", je dois cultiver cette pratique dela foi.  Nos coeurs s'endurcissent on s'éloigne de la foi,  et le coeur est malheureux.  On est fait pour adorer Allah.  Le Prophète ( Sallallah Aleyi Wa Salem ) dit,  quand on commet un péché,  une tâche noire sur met sur notre coeur.  Jusqu'au moment où cette tâche noire recouvre complètement le coeur.  Un péché va embellir un autre péché.  Et ce péché va être embelli par shaytan.  Un péché aura un impact sur notre vie. Si je ne me ressaisi pas, le châtiment de la tombe sera plus obscurci, sans parler du jugement dernier.  Pour se repentir, il faut faire une aumône purificatrice.  

 

 

Qu'est ce que le le repentir,  Tawbah,  c'est être conscient que l'on a commis un péché. Il faut stopper,  ne pas revenir au péché,  il va falloir réparer,  il faut pardonner.  Comment reconstruire,  être convaincu qu'Allah est miséricordieux,  quelque soit la taille de nos péchés. Car Dieu est clément et miséricordieux.  Sourate 53.  Reviens quand tu peux, la porte de la miséricorde d'Allah restera toujours ouverte.   Il ne faut pas juger celui qui commet des péchés.  Allah a ce pouvoir de tout transformer en bonnes actions.  Dieu pardonne et il est miséricordieux.  Il faut tout de suite demander pardon à Dieu,  pour éviter que les péchés m'envahissent.

 

 

Cela va nous aider à prendre conscience de notre rapport à Dieu.  La personne qui commet des péchés,  n'est pas apaisé. Il est important qu'il y a un impact sur mes adorations.  On doit pouvoir s'éloigner des personnes qui sont néfastes pour nous.  Parfois, il fait changer ou déménager,  nettoyer son compte Facebook.  Éliminer certaines personnes qui nous sont pas recommandables.  Il va falloir multiplier nos actes d'adoration envers Dieu, par le comportement,  la prière, l'aumône, le bon conseil,  le dikhr.  Crains Dieu où que tu sois.  Ai un bon comportement envers les gens,  pas uniquement les musulmans.  Choisir les bonnes fréquentations.  Ne pas penser aux péchés d'avant,  les amours de jeunesse.  Les tentations viennent dans nos coeurs comme une tâche noire, une par une.  La lutte contre les péchés, c'est le jihad.  Ceux qui auront combattu sur le sentier d'Allah ( Soubhanallah Wa ta Allah )  seront récompensés.   Allah aime ceux qui se repentent régulièrement et qui se purifient dd leurs péchés.  Allah aime les personnes qui se repentent à chaque péché.  

 

 

Il faut éprouver de l'amertume pour chaque péché, et éprouver des actes d'adoration,  avoir une grande crainte de retomber dans le péché. Ressentir dans son coeur l'humilité,  la crainte de Dieu,  c'est un signe d'humilité. 

On va éprouver de la pitié pour ceux qui commettent des péchés. 

Il faut faire du dikhr pour se rapprocher d'Allah. 

Être utile et agréable aux autres, remercier Allah pour qu'il nous guide. 

Les portes s'ouvrent,  pour celui qui demande pardon à Dieu.  
En fin de vie,  il faut toujours demander le pardon à Dieu, 

par le "sthirfar Allah".  
Au moment du hadj,  demander pardon à Dieu, également à salât jenazza, on demande pardon pour le mort.  

 

 

 

 


Commentaires

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article