Faire ensemble, vivre ensemble, agir pour la Paix

« Si Dieu l’avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté. Mais il a voulu vous éprouver par le don qu’il vous a fait. Cherchez à vous surpasser les uns et les autres par les bonnes actions. Votre retour à tous se fera vers Dieu, il vous éclairera au sujet de vos différends » (Sourate 48-verset 5).

posté le samedi 27 janvier 2018

Le 26 janvier 2018 : Soirée avec Mahaleb en concert au profit des enfants de Syrie à la Maison des Passages 44 rue Saint George

 

 

Soirée Mahaleb (musique turque et arménienne) en concert au profit des enfants de Syrie

à la Maison des Passages 44 rue Saint Georges à Lyon 5 ème 

 

 

  Association de secours aux enfants syriens. Indépendante de toute obédience politique ou religieuse, l'association Alwane qui signifie "couleurs" en arabe soutient,  en Syrie principalement, des actions générées par des civils  et apportant des aides  socio-éducatives et psychologiques aux enfants syriens victimes du contexte violent et destructeur dans lequel se trouve la Syrie actuellement.

Elle souhaite également sensibiliser et informer sur la situation de ces enfants de familles déplacées ou réfugiées,  par le biais de projets  culturels et socio-culturels : concerts, théâtre, vidéos, expositions, conférences, témoignages...

 

 

 Buffet syrien à partir de 19h30

 

Artisanat en provenance d’ateliers de femmes syriennes, savons d’Alep, oeuvres d’artiste syriens…

 

 

Dans un voyage emprunt d’aventure et de nostalgie, Mahaleb réunit les musiques turques et arméniennes. Avec Carole Marque-Bouaret (chant, clarinette turque et sas), Elsa Ille (accordéon) et Jérôme Salomon (percussions), les langues se délient, les musiques se lient et le retour aux sources semble essentiel.

Un moment de partage, de convivialité et d’authenticité. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Commentaires

 
 
 
posté le samedi 27 janvier 2018

Le 25 janvier 2018 : La nuit de la théologie « La violence dans les textes sacrés » à l'Institution des Chartreux Rue Pierre Dupon

 

 

 La nuit de la théologie « La violence dans les textes sacrés » à l'Instution des Chartreux Rue Pierre Dupont à Lyon 1 er La nuit de la théologie - La violence dans les textes sacrés.


Débat avec Thomas Römer et Marc Alain Ouaknin.

Jeudi 25 janvier à 18h30 à l’Institution des Chartreux.

Une rencontre animée par Nicolas Weill (Le Monde). 

 

 

 Meurtres, guerres, sacrifices : comment interpréter ces violences accomplies par Dieu ou au nom de Dieu ?

 

Un événement conçu et organisé avec l'Institution des Chartreux, dans le cadre de la Nuit des Idées. En partenariat avec le Fonds de dotation des Chartreux, la Fondation Saint-Irénée, RCF et la librairie La Procure.
La violence dans les textes sacrés. 
 
Thomas Rhomer.  On oppose souvent l'ancien et le nouveau testament.  Pour comprendre le texte biblique,  il faut en comprendre le contexte.  La Bible parle de l'origine de la violence avec Cain et Abel. Il y a des textes très très choquant.  La n'est pas là pour faire plaisir. 
Dieu accepte l'un et rejette l'autre.  Dans le texte biblique,  c'est assez difficile à trouver.  
Après le déluge,  qui est aussi une autre forme violence.  Ce n'est pas le sacrifice de la violence,  mais c'est de la manière de gérer cette violence. 

 

 

 Marc Alain Ouaknin. Tout d'abord,  ce sont des textes.  La foi,  c'est un élan dans nos textes et je vais grandir avec ces textes, et on peut apprendre avec ces textes.  On peut apprendre la foi en Dieu et comprendre les textes.  La lecture,  c'est un jeu.  Qu'est le terrain de jeu, lorsque l'on lit la Bible ? Un texte ça s'interprète. Je ne peux à aucun moment chercher un texte à la violence.  

En hébreu le mutisme de la violence,  c'est l'incapacité de se parler.  Comment avoir le moins de violence possible,  c'est avant tout,  d'établir le dialogue.  Le déluge va apparaître,  c'est la violence où Dieu dit qu'il va détruire la terre.  

 

 

 

 

 

 Thomas Rhomer.  On oppose souvent l'ancien et le nouveau testament.  Pour comprendre le texte biblique,  il faut en comprendre le contexte.  La Bible parle de l'origine de la violence avec Cain et Abel. Il y a des textes très très choquant.  La n'est pas là pour faire plaisir. 

 

Dieu accepte l'un et rejette l'autre. 
Dans le texte biblique,  c'est assez difficile à trouver.  
Après le déluge,  qui est aussi une autre forme violence.  Ce n'est pas le sacrifice de la violence,  mais c'est de la manière de gérer cette violence. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   
 


Commentaires

 
 
 
posté le jeudi 25 janvier 2018

le 25 janvier 2018 : Cérémonie d'Inauguration du Centre Interculturel de Décines-Charpieu

 

 

 Inauguration pour le centre interculturel de Décines-Charpieu ce jeudi matin. L'établissement, ouvert au public depuis début octobre, a accueilli de nombreux élus et représentants de cultes dans la salle de prière pour hommes.

Parmi eux, Danièle Cazarian, députée de la circonscription, David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon, mais aussi le Cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon. Une belle occasion pour le recteur et responsable du lieu, Mohamed Minta, de remercier les fidèles qui ont contribué au financement du projet cultuel mais aussi culturel et de se féliciter de "la bonne collaboration et relation" avec Laurence Fautra, maire de Décines. Cette dernière, qui assume la réalisation du projet de l'ancienne équipe municipale, a rappelé son attachement au principe de laïcité. 

 

 

 

 Récitaion Coranique par l'Imam de la Mosquée de Meyzieu

 

 

SOURATE 24 
AN-NŪR (LA LUMIÈRE)

 

 

 

 

 

 

 

Intervention de Mohamed Benabdi

Président du Centre Intercultuel de Décines Charpieu 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Intervention de Cheykh Mohammed Minta 

Imam et Recteur de la Mosquée de Décines Charpieu 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Intervention de Benaissa Chana

Président du Conseil Régional du Culte Musulman Auvergne Rhône Alpes  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Intervention d'Ahmet Ogras 

Président du Conseil Français du Culte Musulman

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Intervention de Laurence Fautra

Maire de Décines Charpieu 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Intervention de Danièle Cazarian 

Députée du Rhône  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Intervention de David Kimelfefd

Président de la Métropole de Lyon 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 Intervention d'Emmanuel Aubry

(Préfet, secrétaire général de la préfecture du Rhône, préfet délégué pour l'égalité des chances) 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Bachir Bakhti ((directeur général de la Fondation pour l’Islam de France) et Caroline Gadou ((sous-préfet, directrice de cabinet du préfet de la zone de défense Sud-Est, préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes, préfet du Rhône)

 

 

 Emmanuel Aubry

(Préfet, secrétaire général de la préfecture du Rhône, préfet délégué pour l'égalité des chances)  Bachir Bakhti ((directeur général de la Fondation pour l’Islam de France) et Caroline Gadou ((sous-préfet, directrice de cabinet du préfet de la zone de défense Sud-Est, préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes, préfet du Rhône)

 

 

le Cardinal Philippe Barbarin (Archevêque de Lyon, Primat des Gaules) et Azzedine Gaci (Recteur et Imam de la Mosquée Othmane de Villeurbanne) 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  
 


Commentaires

 
 
 
posté le jeudi 25 janvier 2018

le 24 janvier 2018 : Échange entre le Grand Rabbin et l'Archevêque de Lyon à l'Université Catholique de Lyon Campus Carnot Amphi J

 

 

 Échange entre le Grand Rabbin et l'Archevêque de Lyon à l'Université Catholique de Lyon Campus Carnot Amphi Jean-Paul II  À l’issue de la Semaine de Prière pour l’Unité des chrétiens, le Grand Rabbin Gilles Bernheim et le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, échangent sur le thème :   « Cieux, épanchez-vous là-haut, et que les nuages déversent la justice, que la terre s’ouvre et produise le salut » 

(Isaïe 45,8)

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 Présentation par Jean Marie Thomas

( Délégué épiscopal en relation avec le judaïsme

 

 

 

 

 

 

 

 

 Doyen de l'Université Catholique de Lyon

 

 

 

 

 

 

 

 

 Connaître l'étymologie des mots. 

Distiller,se séparer d'un mélange goutte à goutte.

Dans l'idolâtrie égyptienne tout est déterminé.  La lecture du déterminisme, 

qui n'est pas à même de comprendre du monde de l'esprit et de la nature.

 

 

 Quand on dit ruisseller la justice.  Je désire non pas jouir d'autrui, mais servir les autres. N'oublie pas que tu as été étranger en Égypte.  Que la terre s'entrouve, c'est une terre qui respire.  La gratuité,  le salut est gratuit, l'objet de la transmission n'appartient pas à celui qui le donne,  mais c'est à celui qui le reçoit

 

 

 Dans le texte,  il faut comprendre le salut et la germination.  Quand je parle,  ce sont des paroles qui germent.  La germination et le salut vont de pair.  Ne pas confondre le rien et le néant. 

 

 

 Quand Dieu a créé le monde,  il faut comprendre que c'était le néant.  Dieu créé à partir du néant.  Ce que l'on donne,  appartient à l'autre,  alors on peut parler du don de Dieu.

 

 

 

 

 

 

Le même mot est dans la même racine hébraïque,  pour nous les chrétiens,  c'est la venue du messie.  

 

 

 Celui qu'est mon sauveur,  Jésus,  il pleure,  il porte les péchés des autres, le salut du sauveur,  la justice. 

 

 

 La terre elle va faire germer le salut et la justice.  La venue de cette justice,  pour nous chrétiens,  descendu du ciel, comme étant le fruit du salut.  

 

 

 

 C'est la vierge Marie,  qui donné le fruit de ses entrailles,  le sauveur.  Tu sais à quel point tu es aimé de Dieu.  Le semeur est sorti pour semer sa parole.

 

 

 Il faut que les cieux s'ouvrent et les nous les accueillons comme étant la catechèse. Le salut devient le sauveur.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Commentaires

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article