Faire ensemble, vivre ensemble, agir pour la Paix

« Si Dieu l’avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté. Mais il a voulu vous éprouver par le don qu’il vous a fait. Cherchez à vous surpasser les uns et les autres par les bonnes actions. Votre retour à tous se fera vers Dieu, il vous éclairera au sujet de vos différends » (Sourate 48-verset 5).

posté le samedi 03 février 2018

le 03 février 2018 : Conférence CID de Décines-Charpieu « Le don d'organes en islam » par le Docteur Abdelhamid Fatah


 

 Conférence CID de Décines-Charpieu « Le don d'organes en islam » par le Docteur Abdelhamid Fatah

(Chef de Service de réanimation polyvalente au Centre Hospitalier de Bourgoin Jallieu)

 

 

 La vie en islam est sacrée,  respect de la religion,  sauvegarder la vie humaine. 

 

 

 

 

 Quand on parle de dons d'organes,  parle-t-on de mort clinique ?  Absence totale de conscience et d'activité motrice spontanée.  Absence de tous réflexes du tronc cerabral.  Absence de ventilation spontanée attestée par une épreuve d'hypercarpnie. Soit 2 EEG en l'absence de facteurs.

 

 

 Depuis quand greffe-t-on ?

 

On ne peut pas prélever un organe sansle consentement de la famille.  
Notre corps ne nous appartient pas,  il appartient à l'état.  
Actuellement,  il y a une pénurie de Don d'organes.  
 

 

 Celui qui donne un coeur,  il sauvé une vie.  Dans notre communauté musulmane,  on ne donne pas,  mais on prend.  Quand on donne, on sauvé une vie dans l'humanité.  (Coeur, poumon rein,  pancréas. 

On peut donner quand on est vivant,  une partie du foie et un rein (ne pas mettre en danger de mort)

 

 

 Ce qui est interdit en islam,  c'est le don de spermatozoïdes pour un homme

et d'ovaires pour une femme. 

 

 

 Les références pour les dons d'organes (Coran 5 verset 32).

Aucun verset,  et aucun hadiths n'interdit le don d'organes.  Soulager quelqu'un qui est dans la douleur, c'est un acte d'adoration.  Conseil Européen de la fatwa.  Pas de commerce d'organes,  but non lucratif et consentement du donneur.  

 

 

On ne peut pas reprocher à un médecin de prélever.  Un musulman est sensé être altruisme,  c'est une acte d'adoration.  

Solidarité nationale à l'égard des malades greffés faire face à la pénurie d'organes.   

 

 

 L'être humain est dépôt (inviolable), pas de commerce d'organes humains,  but non lucratif.  Les organes sont gratuits.  Consentement du donneur.  Testament du donneur ; héritiers doivent respecter sa volonté qui prime sur celles des proches. 

 

 

 

 
 
 


Commentaires

 
 
 
posté le jeudi 01 février 2018

Le 01 février 2018 : Conférence-débat « Syrie, quelle possible reconstruction? » Organisé par Collectif des Amis d’Alep et la Mair

 

 

Conférence-débat « Syrie, quelle possible reconstruction? » Organisé par Collectif des Amis d’Alep et la Mairie du 1er arrondissement de Lyon 

 

 

 Exposition photos 

Je suis de là bas, je suis d'Alep 

 

 

 Photographies de Zakaria Abdelkafi 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 La question de la reconstruction en Syrie pourrait paraître secondaire au moment où plusieurs régions (La Ghouta, Hama, Idleb) subissent un déluge de bombardements russes et du régime syrien et que l'urgence humanitaire n'y a jamais été aussi criante qu'aujourd'hui même.

 


Et pourtant c'est maintenant que tout se joue pour l'avenir de ce pays ensanglanté et où les dégâts sont estimés à 200 milliards d' euros.
Il est donc important pour les forces de l'opposition démocratique de prendre part au débat.

Table ronde animée par Hana Jaber, chercheuse principale à Arab Reform Initiative.

avec:
- Bassma Kodmani- Directrice de Arab Reform Initiative (ARI) (sous reserve)
- François Croquette - Ambassadeur de France pour les Droits de l’Homme
- Brita Hagi Hasan - Ex-président du Conseil de la Ville d’Alep (excusé)
- Akram Al-Ahmad - Journaliste et formateur aux metiers du journalisme.
- Elias Warde - Président de l'association: Energy Development Ecology (EDE) qui oeuvre en Syrie.

Organisation Collectif des Amis d'Alep en partenariat avec la Mairie de Lyon 1er

Interprète Riadh Benali 

 

 Nathalie Perrin-Gilbert

(Maire du 1 arrondissement de Lyon).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 Hana Jaber,

chercheuse principale à Arab Reform Initiative.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Elias Warde 

- Président de l'association: Energy Development Ecology (EDE) qui oeuvre en Syrie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Akram Al-Ahmad 

- Journaliste et formateur aux metiers du journalisme

 Interprète Riadh Benali 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 Bassma Kodmani-

Directrice de Arab Reform Initiative (ARI) 

 

 

 

 

 

 

 

 

  François Croquette 

- Ambassadeur de France pour les Droits de l’Homme

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Commentaires

 
 
 
posté le jeudi 01 février 2018

le 30 janvier 2018 : 4 ème Conseil d'Administration de l'Association du Message de Tibhirine "Ribbat Es Salam" à la Maison Diocésa

 

 

 L’association a pour objectif : de faire connaitre  le Message des Moines de Tibhirine : le lien de la Paix,  Ribat-el-Salam, message d’épanouissement au quotidien des liens d’estime, d’amitié, de confiance et d’admiration entre les chrétiens et les musulmans. 

de chercher à contribuer au dialogue, à la convivialité et à l’accueil de l’autre dans la diversité des convictions religieuses et la délicatesse des relations personnelles.

 

 Elle cherchera à cette fin la recherche de tous concours, la réunion de tous moyens, et à la réalisation de tous travaux . 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
 


Commentaires

 
 
 
posté le lundi 29 janvier 2018

le 28 janvier 2018 : Conférence pour chrétiens et musulmans "Qui est le Messie dans la Bible et le Coran ?" au Centre Théodore Mo

 

 

 Conférence pour Chrétiens et Musulmans : « Qui est le Messie dans la Bible et dans le Coran ? » par le Pasteur Sylvain Romain Spécialiste mondial du dialogue chrétiens-musulmans

A l'Espace Protestant Théodore Monod 22 rue Romain Rolland à Vaulx en Velin


 

 

  

 

 

 


 Le Pasteur Stephen Backman 

du Centre paroissial Espace protestant Théodore Monod, situé dans le quartier de la Soie, à Vaulx-en-Velin. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Comprendre et aimer les musulmans en France Salah Mokrani Christ aux musulmans de France : Mieux comprendre pour mieux aimer, tel pourrait être l'objectif de ce livre. L'auteur traite d'un sujet qu'il connaît bien, étant lui-même un ancien musulman. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Sylvain Romain (HopeToShare) est pasteur adventiste spécialisé dans le dialogue entre musulmans et chrétiens. Il a travaillé pendant 30 ans dans ce domaine, sur place et en Europe, et va nous décrire les points communs des religions musulmane et chrétienne, et comment mieux comprendre l'autre.

 Sylvain Romain – Théologien et islamologue – Spécialité l’intégration

Sous une forme ou une autre, l’Islam est de plus en plus présent en Europe occidentale. En particulier, la vague de réfugiés actuelle pose à beaucoup des défis considérables.

Il y a un grand besoin de conseil spécialisé sur le thème de l’Islam. En tant que Français et marié à une Croate, Sylvain Romain a un cœur ouvert à l’Internationale. Sa riche expérience fait de lui la personne idéale pour partager son savoir.

 

 

 Mon but n'est pas de jeter des pierres ou de construire des murs,  mais  plutôt de construire des ponts.  Le messie n'est qu'un messager.  

 

 

Pour preuve, son expérience inclut une année entière parmi les réfugiés en Asie du Sud-est, dans les pays arabes et aussi en Allemagne. Il a vécu 6 ans en Turquie et plusieurs années en Albanie et au sud des Balkans. Il voyage régulièrement sur les côtes nord-africaines, au Sahara occidentale, à la frontière syrienne et dans des îles grecques en tant que conseiller.

 

En tant qu’islamologue, qui connaît l’islam en théorie et en pratique, il a donné des exposés, des conférences publiques et séminaires sur six continents dans des dialogues interreligieux qui ont contribué à la résolution de biens des conflits. Les domaines de compétences s’étendent des institutions religieuses aux mosquées en passant par les universités et les autorités politiques.

Sa contribution ne se limite pas au niveau religieux mais comprend également les composantes sociologiques, psychologiques, culturelles et linguistiques de la problématique de la migration et des réfugiés. Cela en premier lieu avec l’objectif premier d’une meilleure communication, c’est-à-dire un évitement de conflit et une intégration durable. En plus du français, il parle encore neuf autres langues, dont les langues des demandeurs d’asile qui viennent chez nous – et qui viendront encore. De sorte, qu’il en est proche non seulement sur le plan géographique mais aussi sur celui de la pensée et de la culture (arabe, bosniaque, chinois, anglais, français, espagnol, turc). 

 

 

 Habitant dans un espace germanophone, son souhait est de mettre à disposition son expertise sous forme de séminaires qu’il présente à des autorités politiques, des pédagogues et des institutions sociales et religieuses. C’est pourquoi, il est important pour lui de rendre les cadres complexes compréhensibles, clairs et tournés vers les solutions.

 

 

 Les besoins et les attentes d’institutions particulières seront pris en compte. Les séminaires seront de toute façon présentés de manière interactive.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  
 


Commentaires

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article