Faire ensemble, vivre ensemble, agir pour la Paix

« Si Dieu l’avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté. Mais il a voulu vous éprouver par le don qu’il vous a fait. Cherchez à vous surpasser les uns et les autres par les bonnes actions. Votre retour à tous se fera vers Dieu, il vous éclairera au sujet de vos différends » (Sourate 48-verset 5).

posté le dimanche 11 mars 2018

le 10 mars 2018 : Assemblée Générale de l'association «  Le Message de Tibhirine, Lien de Paix Ribat Es Salem » au Centre Intercul

 

 

 

  

 Assemblée Générale de l'association «  Le Message de Tibhirine, Lien de Paix Ribat Es Salem » au Centre Interculturel de Décines

 

 

Je vous rappelle notre prochaine AG qui se tiendra samedi 10 mars à 15H à la nouvelle mosquée de Décines qui a été inaugurée en grande pompe il y a quelques jours en présence de très nombreux officiels dont David Kimelfeld, président de la Métropole, et le Cardinal Philippe  Barbarin

Ce nouveau "Centre Interculturel de Décines" s'étend sur 6 niveaux avec une capacité d'accueil de 1500 fidèles : 2 salles de prières, 15 salles de classe, une salle de conférence et d'exposition,une médiathèque ...

Selon David Kimelfed, "il permettra aux fidèles de la religion musulmans de prier dans des conditions dignes. Il sera également un espace d'enseignement et de connaissances, et concourra au vivre-ensemble et à la cohésion dans notre métropole".  

 

 

 Nous serons heureux de vous y accueillir et de recevoir les personnes que vous aurez pu inviter . 

Fraternellement  Sébastien de Pothuau

 


 Monseigneur Henri Tessier

(Eveque Emérite d'Alger)

et

Cheykh Mohammed Minta

(Imam de la Mosquée de Décines-Charpieu)

 

 

 Mot d'accueil de Cheykh Mohammed Minta

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 Allocution de Sébastien de Pothuau

(Président de l'association "Le Message de Tibhirine, Lien de Paix Ribat Es Salem"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Intervention de Monseigneur Henri Tessier 

(Eveque émérite d'Alger)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 Intervention de Damien Chaveriat

(Trésorier de l'association "Le Message de Tibhirine, Lien de Paix Ribat Es Salem")

 

 

 

 

 

 

 Intervention d'Abderahame Aït Rabah 

 

 

 

 

 

 

 


Mohamed Benabdi 

(Président de la Mosquée de Décines-Charpieu)

et

Monseigneur Henri Tessier

(Evêque Emerite d'Alger)

 

 

 

 

 


 Intervention  de Mohamed Benabdi 

(Président de la Mosquée de Décines-Charpieu)

 

 

 

 

 

  
 


Commentaires

 
 
 
posté le vendredi 09 mars 2018

Le 08 mars 2018 : Spectacle chants andalous et populaires du Maghreb au Centre Culturel a Vie Associative 234 cours Emile Zola à V

 

 

 Spectacle chants andalous et populaires du Maghreb au Centre Culturel a Vie Associative 234 cours Emile Zola à Villeurbanne

 

 

 Avec le groupe Taqsim, sous la direction d’Abdelhamid Taghouti, venez découvrir les plus belles chansons du répertoire maghrébin.

Taqsim vous transportera en interprétant du Malouf et des chants populaires comme Chouchana, Taht el yasmina, Alech ya ghazali, Qom tara,… Un spectacle unique de deux heures qui reprendra les grands titres de Cheikh el Afrit, Hbiba Msika, Cheikh Raymond, Braham Souiri, Salim Hilali, Raoul Journo … vous pourrez danser et vous replongez dans les plus belles pages de la chanson maghrébine. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Commentaires

 
 
 
posté le dimanche 04 mars 2018

Le 04 mars 2018 : Conférence-débat « Les pratiques religieuses au travail et dans les études » au Centre Tawhid Shatibi par l'Imam

 

 

 Conférence-débat « Les pratiques religieuses au travail et dans les études » au Centre Tawhid Shatibi par l'Imam Abdallah Dliouah (Imam de la Mosquée de Valence)

 

 

 La facilité de la pratique religieuse.  Allah (Soubhanallah Wa ta Allah) a voulu la facilité et non pas nous contraindre. Notre Père Ibrahim nous a parlé de notre soumission à Allah.  Toutes les obligations religieuses ne doivent avoir aucune gêne.  Ce n'est pas de nous priver de notre nourriture,  mais Allah veut la facilité.  

 

 

Choisir un avis plus facile,  choisissez toujours la simplicité.  Ne soyez pas de ceux qui repoussent la difficulté.  Allah nous demande de faciliter,  pour la personne qui est malade,  ou celui qui est en voyage.  A chaque fois que vous êtes retenus pour cause de maladie,  Allah ne diminue pas nos obligations,  mais il nous les facilite.  Dans le cadre des adorations,  l'utilisation de la dérogation garantit une récompense identique à celle de la pratique de la religion.  

 

 

 Le grand Imam Soufian Thawri dit : "La vraie jurisprudence est un la dérogation donnée par un savant digne de confiance,  la dureté est accessible à tous". Le vrai savant est celui qui comprend la situation des gens à qui il donne des fatwas pour trouver dans la religion ce qui facilite la pratique de l religion.

 

 

 Facilité dans le domaine des ramifications et rigueur concernant les fondements de la religion. Ce qui est important, c'est de donner une bonne vision de la religion. 

 

 

 Facilité ne veut pas dire la négligence.  La pratique religieuse nécessite un effort.  Quand on dit facilité,  ça ne veut pas dire négligence.  Toutes les obligations religieuses ont une notion d'effort.  On ne doit pas transformer la religion ou la modifier.  Celui qui manque la prière de Asr, est comparable à celui qui a perdu sa famille et ses biens. Ni excès,  ni exigence.  C'est la voie eu juste milieu.  

 

 

 L'observance : La règle immuable basé sur un argument qui ne fait pas l'objet de divergence. 

 La dérogation : Autoriser un interdit tout en gardant le principe d'interdiction.  

Malheur à ceux qui prient et négligent la prière.  Ce n'est pas possible d'avancer la prière avant l'heure. 

 

 

Comment réagir en présence d'un salarié faisant sa prière sur les lieux de travail ?

Dans le cadre du travail, de nouveaux facteurs d’aménagement du travail émergent en lien avec le fait religieux. Parmi eux, la demande de temps de prière. L'employeur peut interdire les prières pendant et sur les lieux de travail. En revanche, le salarié peut faire sa prière pendant ses temps de pause, mais à condition de ne pas faire de prosélytisme.

 

 

 Aménagement du temps de travail : la prière pratiquée pendant ou en dehors du temps de travail

La question n’appelle pas les mêmes réponses selon que la prière est pratiquée pendant ou en dehors du temps de travail.

À condition de ne pas entraver l’accomplissement normal de leurs tâches par les autres salariés et de le faire sans ostentation, ce qui pourrait s’apparenter à du prosélytisme, le salarié peut certainement faire sa prière pendant les temps de pause.

S’agissant en revanche des prières pendant le temps de travail, l’employeur est en droit de s’y opposer. Il a en effet toute liberté pour interdire aux salariés de quitter leur poste au cours de l’exécution de leur prestation de travail, et cela pour quelque motif que ce soit. Il n’est pas non plus tenu d’aménager le temps de travail des salariés pour leur permettre de faire leur prière. Ainsi, le Conseil d’État a jugé (48) que le refus de modifier les horaires de travail d’un salarié pour lui permettre de se rendre à la mosquée chaque vendredi de 14 à 15 heures ne constitue pas une atteinte grave et manifestement illégale à la liberté de l’intéressé de pratiquer la confession de son choix.

 

 

Remarque : Cette position est conforme à celle de la Commission européenne des droits de l’homme qui décide que l’employeur ne peut pas être contraint d’aménager l’emploi du temps de ses salariés pour leur permettre de respecter leurs préceptes religieux. Adopté pour la première fois en 1981 à propos d’un enseignant musulman qui souhaitait disposer de 45 minutes pour prier le vendredi, le principe a été rappelé s’agissant d’une salariée qui, chrétienne, refusait de nouveaux horaires de travail lui imposant de travailler le dimanche.

Il reste conseillé aux DRH ou aux managers d’aborder ce genre de demandes, comme celles concernant les autorisations d’absences avec le plus d’objectivité possible. 

 

 

 Remarque : La même solution s’impose en cas de demande des salariés de disposer d’un local pour l’accomplissement de leur prière. L’employeur n’a nullement l’obligation d’accepter, mais là encore il doit lui être recommandé d’examiner cette demande de bonne foi.

Cela étant dit, le DRH est en droit de sanctionner le salarié qui utiliserait sans autorisation des locaux de l’entreprise à des fins religieuses. Il a ainsi été jugé que le fait pour un individu de procéder sans autorisation à l’abattage rituel de moutons sur son lieu de travail commet une faute de nature à justifier son licenciement, voire une faute grave. Sans doute les circonstances dans lesquelles ces décisions ont été rendues étaient-elles particulières. Il n’en demeure pas moins que des salariés qui utiliseraient sans autorisation des locaux de l’entreprise pour effectuer leur prière encourraient des sanctions disciplinaires. 

 

 

 

 

 

 

 

  
 
 


Commentaires

 
 
 
posté le jeudi 01 mars 2018

le 01 mars 2018 : Conférence de Tobias Specker, professeur à la faculté de théologie de Francfort « De la parole de Dieu au langag

 

 

 Conférence de Tobias Specker, professeur à la faculté de théologie de Francfort « De la parole de Dieu au langage des hommes » à l' Université Catholique de Lyon Campus Carnot 23 Place Carnot à Lyon

 

 

 Théologien protestant, Karl Barth est souvent considéré comme un adepte de l’exclusivisme théologique. Aucun autre théologien du 20e siècle n’a été aussi engagé que Barth à l'idée de la transcendance et de la souveraineté de Dieu. En plus, il met la parole de Dieu au centre de sa théologie. De ce point de vue, on peut considérer que ses préoccupations théologiques se trouvent dans une convergence assez surprenante avec les préoccupations d’une théologie islamique. Ses déclarations provocantes au sujet de l’islam établissent l’ancrage spécifique de la théologie chrétienne dans sa rencontre avec l'islam. Le but de cette communication est de penser avec Barth au-delà de Barth.

 

 

 Michel Younes

Professeur en Théologie à l’Université Catholique de Lyon (UCLy) Enseignant-Chercheur à la Faculté de Théologie, UCLy Responsable du Centre d’Études des Cultures et des Religions, UCLy Coordinateur de la Plateforme Universitaire de Recherche sur l’Islam en Europe et au Liban (PLURIEL) pour la Fédération des Universités Catholique en Europe et au Liban Co-directeur du Diplôme Universitaire : Religion, liberté religieuse, laïcité (UCLy, Université Lyon3)

 

 

 

 

 

 

 L'oeuvre de Karl Barth continue d'inspirer de nombreux chercheurs en théologie et en sciences religieuses. Si personne n'a jamais remis en doute la profonde érudition de Barth, on s'aperçoit à la lecture de la Kirchliche Dogmatik que le théologien protestant ne ménage pas les religions. On trouve par exemple dans cette oeuvre quelques pages particulièrement sévères à propos la religion islamique et notamment de sa doctrine de l'unicité divine. C'est parce que l'islam, de par sa visibilité croissante, est devenu un acteur incontournable du dialogue interreligieux à construire qu'il a semblé nécessaire de passer les propos de Barth à l'épreuve d'une certaine déconstruction philosophique. On espère ainsi contribuer à une théologie des religions assez critique de ses sources pour ne point exclure sur des critères doctrinaux la contribution des différentes fois au dialogue interreligieux. 

Karl Barth et l'islam. Sur l'unicite de Dieu

 

 Karl Barth (1886-1968) est une sorte de monstre sacré. Suisse, protestant calviniste, Barth a soulevé d'innombrables questionnements théologiques au sein de son oeuvre. L'ensemble du protestantisme contemporain a subi son empreinte, à divers degrés. Ses écrits sont relativement difficiles à aborder pour l'amateur spirituel du samedi soir. Aussi, son travail gagnerait à être abordé par petites tranches, sans qu'il soit question de couvrir son entière étendue.

 

 

 Karl Barth est le fondateur de la "théologie de la crise". Il refuse d'appliquer au christianisme le concept de religion (ce qui permet d'abstraire le christianisme d'un jugement englobant les religions). Selon lui, seul le christianisme est la révélation, et les autres religions incarnent des tentatives inabouties d'appréhension de Dieu. Il s'agit donc de les rejeter. En définitive, il y a d'un côté "la Révélation", et de l'autre "les religions".

 

 

 Karl Barth a déclaré que les meilleures évaluations de son oeuvre se trouvent chez les catholiques. Il s'est d'ailleurs targué d'avoir été le théologien protestant le plus écouté des catholiques depuis tous les temps (L'Eglise en péril).

 

 

 Il a écrit que le mot "laïc" devrait être rayé du vocabulaire chrétien. Les laïcs n'existent pas. Tout chrétien est par essence un théologien, un homme du culte.

 

 

 Chez Barth le péché est par essence un mensonge, en ce sens qu'il s'agit d'un refus de la Vérité.

 

 

 Il était violemment opposé à la peine de mort, car cette dernière empêche toute possibilité de rédemption personnelle. Ainsi, la société a-t-elle le droit de prononcer un "jugement dernier" sur n'importe quel homme?

 

 

 Pour lui, Dieu est "le Tout-Autre", il est fondamentalement éloigné de l'homme. Jésus-christ est la seule réponse possible au problème théorique des relations humain/Divin. En sa nature, il dissout les oppositions entre les deux pôles.

 

 

 L'homme ne peut pas déduire Dieu spéculativement, comme le font les catholiques. L'homme ne peut qu'écouter la parole de Dieu.

 

 

 La théologie libérale contemporaine a mis selon lui l'homme et sa subjectivité à la place de Dieu, au centre de la théologie. C'est Dieu qui doit occuper cette place.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Le travail de Karl Barth a essuyé de grosses critiques. Hans Küng a écrit que sa pensée "méprise la liberté au nom d'un esprit missionnaire exclusif". Elle dénote un "particularisme borné, suffisant, exclusif, qui condamne en bloc les autres religions".

 

 

 Louis Bouyer considère de son côté que Barth détruit beaucoup plus de choses qu'il n'en édifie. "Barth, dès qu'il raisonne, est un des sophistes les plus spécieux de l'histoire de la pensée chrétienne" (La doctrine de la parole de Dieu).

 

 

 Ou encore: "La théologie de Barth est le plus saisissant des appels jetés dans la nuit vers la lumière. Mais on dirait toujours qu'elle meure au seuil du jour" (Connaissance et mystère).

 

 

 Tobias Specker SJ, b. En 1971, depuis 2014, professeur junior de «théologie catholique face à l'islam» à Sankt Georgen

Conférence dans le cadre des "entretiens du mercredi": "Musulmans et chrétiens - comment peut-on se parler?" Cathédrale de Düsseldorf.

27 à 29,10. Conception, modération et mise en œuvre de l'atelier CIBEDO "Honnête de parler de Mahomet - Approches catholiques".

24.09.-01.10. Conception et réalisation de l'école d'été chrétienne-musulmane «Spiritualité et spiritualité dans le christianisme et l'islam» à Prizren (KOS) et à Tirana (ALB); Sankt Georgen / Forum Dialog Berlin.

Conférence d'ouverture "Inimitabilité du Coran de la perspective chrétienne"; Atelier Interdisciplinaire "Convergences, Différences et Perspectives dans le Dialogue Islamo-Chrétien". Université de Fribourg.

 

 

 Deux sessions de formation (une demi-journée): "Ce que les chrétiens peuvent apprendre des musulmans." Académie d'été "slm" du Cusanuswerk, Münster.

Formation continue pour les lycéennes et les enseignantes: "Islam kompakt". École de grammaire de l'archevêque Edith-Stein Munich.

23.-24.02. Participation à la conférence "Mondialisation et intégration" à l'ITCJ Abidjan. Conférence: "La relation entre le Coran et la Poésie - antidote contre le fondamentalisme".

Table ronde avec le rabbin Friberg et Gönül Yerli dans la synagogue "Beth Shalom", Speyer: Mercy - Culture de l'amour dans le contexte du judaïsme - Christianisme - Islam.

12.-01.13. Discours liminaire à la "Denkwerkstatt Interreligious Theology", Département de théologie catholique, LMU Munich.

 

 

 

  

  
 


Commentaires

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article