Faire ensemble, vivre ensemble, agir pour la Paix

« Si Dieu l’avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté. Mais il a voulu vous éprouver par le don qu’il vous a fait. Cherchez à vous surpasser les uns et les autres par les bonnes actions. Votre retour à tous se fera vers Dieu, il vous éclairera au sujet de vos différends » (Sourate 48-verset 5).

posté le lundi 12 mars 2018

le 10 mars 2018 : Conférence-débat « La place des Musulmans en Europe » par Azzedine Gaci au CID de Décines Charpieu

 

 

 La présence des musulmans en Europe occidentale et en France n'est pas nouvelle. Ce qui est nouveau, c'est leur visibilité. Pendant longtemps, ils étaient là et n'étaient pas vus. Beaucoup occupaient des emplois modestes, éboueurs, agents de sécurité, bref des invisibles. Quelques uns avaient monté dans la hiérarchie sociale mais ils étaient peu nombreux et rien, sinon la consonance de leurs noms et prénoms, ne les distinguait de leurs collègues de travail, les « gaulois » Leurs lieux de culte ne se remarquaient pas, des garages et des hangars dans de lointaines banlieues. Leurs logements se fondaient dans l'habitat social. Leur culture n'était perçue qu'à travers les souvenirs de la colonisation et les voyages touristiques. Le couscous avait été adopté au point d'être devenu un plat aussi français que la ...pizza. Et l'arabe dialectal était méprisé par notre université qui le traitait en patois indigne d'être enseigné.

 

 

 Ce temps est révolu. Le nombre des musulmans a augmenté, les comportements et les regards ont changé. La première génération venue chercher du travail avait cherché à passer le plus inaperçu possible. Les générations suivantes, celles nées en France et de nationalité française, affirment leurs différences sous des formes parfois agressives. Le temps du plein-emploi et d'une croissance relativement égalitaire des revenus est également révolu. Le chômage n'a cessé de croître, frappant particulièrement les jeunes issus de l'immigration maghrébine. La population « gauloise » a considéré que cette population leur « volait » » des emplois devenus rares et coutait cher. Dans ce contexte d'inquiétude, les discriminations à l'embauche, au logement, voire à l'école sont devenues plus fortes et ont suscité des réactions et des rejets de la part des « discriminés ».

 

 

 Cette émergence est manifeste dans le débat public où apparaissent des notions comme charia, halal, haram, fatwa, hidjab, burqa, djihad, inconnues de la population « gauloise » il y a une dizaine d'années. Une grande chaîne du Service Public organise, à une heure de pointe, plus de deux heures de discussions de grande qualité, autour de deux leaders d'opinion, d'origine juive (échangeant quelques mots en hébreu). Cette émission n'est pas une exception, comme le montrent de nombreuses émissions de radio, de télévision et d'articles dans la presse. Ceux qui sont qualifiés d'experts et les représentants de tous les cultes, y compris des imams des différentes obédiences peuvent s'exprimer. Des livres pour tout public paraissent et le Coran a de nouveaux et courageux lecteurs. Les mosquées, ouvertes à la visite, se multiplient dans nos villes, même si elles sont souvent privées de minarets.

 

 

 La chariacet ensemble de prescriptions, auxquelles les musulmans doivent se soumettre, dont le contenu a varié selon les lieux et les époques, n'a sa place que dans les pays musulmans, où la religion n'est pas séparée de l'État. Cela est reconnu par de nombreuses autorités musulmanes (dont Tariq Ramadan) en Europe. Les musulmans d'Europe, libérés des institutions d'origine, exercent librement leur pouvoir d'interprétation. Beaucoup le font sans le dire, notamment les femmes, qui rejettent avec force la condition de soumission inscrite dans la charia, dont les châtiments corporels et autres brimades dont elles sont victimes. Il faut aider ces femmes dans leurs efforts, trop peu connus, essentiels à l'apaisement de nos sociétés.

 

 

 En revanche, des accommodements sont possibles sur des comportements autant culturels que religieux, en tenant compte des sensibilités propres à chaque pays. Il en est ainsi pour le voile, le hijab, qui n'est pas une obligation stricte mais un élément d'un comportement « pudique » en vue de tenir les hommes à distance. Laissons les musulmanes décider librement de leur tenue, comme c'est le cas dans de nombreux pays européens.

Il en va de même pour l'alimentation, la viande de porc et l'abattage rituel. Laissons tous les Français manger et boire comme ils le souhaitent, sous les seules réserves qu'ils ne compromettent pas leur santé ni celle des autres et qu'il s'agisse de choix librement consentis.

 

 

 

Azzedine Gaci (Recteur et Imam de la Mosquée Othmane de Villeurbanne)
"La place des musulmans en Europe".

 

Beaucoup d'hommes et femmes souffrent du climat islamophobe qui sévit actuellement en France.  

 

 

 Le défi intellectuel,  le défi de la connaissance du savoir. C'est le défi de l'intelligence,  c'est le défi d'avoir une profonde connaissance de nos textes.  Il faut se reapproprier l'essence même de notre religion.  Aujourd'hui c'est bien de s'interroger sur tous ces problèmes.  Il faut sortir de notre paresse, c'est à nous musulmans de France de sortir de ce contexte.  Avoir la science et la connaissance avant le travail et l'action.  Il y a ceux qui savent et ceux qui ne savent pas.  Les premiers mots de la révélation,  c'est : "Lis au nom de ton seigneur qui t'a créé".

 

 

Le défi  de la communcation cultuelle. Nous avons un discours qui doit changer,  qui doit s'universaliser. En France,  nous sommes potentiellement,  donneurs d'organes.  Ce sont des lois qui nous concernent.  On a l'impression que ça nous concerne pas.  Nous sommes à côté.  Nous devons avoir un discours de l'authenticité de nos textes,  avoir un discours adapté à la communauté. L'apprentissage de la langue arabe dans les écoles est très important.  Les parents ne leurs apprennent pas les sciences islamiques. Il faut changer,  il faut transformer,  c'est de notre responsabilité.   Nous avons actuellement 2500 lieux de culte, ce sont des salles de prières, pour la plupart. 

 

 

 Nous n'avons pas de vraies mosquées.  Il y a les écoles confessionnelles,  nous avons besoin d'écoles confessionnelles.  Il y a à peu près 5 écoles reconnues.  Il y a des établissements spécialisés,  tels que le Centre Shatibi.  Nous avons besoin de jeunes qui ont vécu en France.  L'adolescence, est un âge délicat,  car,  il n'y a aucune structures ayant la capacité de les accompagner dans profil d'éducation spirituelle musulmane.  Les défis sont très importants.  

Le défi de l'appartenance, algérien,  tunisien,  marocain,  turc. Il faut dépasser les clivages d'appartenance. 

 

 

 On ne peut pas imaginer un musulman non croyant. Il faut qu'il apprenne.  C'est une obligation d'acquérir la science et la connaissance,  de la naissance jusqu'à la mort.  Le Prophète ( Sallallah Aleyi Wa Salem ) aime les gens qui apprennent,  qui ont la science et la connaissance,  les portes du paradis leurs seront ouvertes le jour du jugement dernier.  

 

 

 Tous ceux qui qui ont participé ou qui participent à la construction d'une Mosquée,  c'est une sadaqa pour toujours.  Le meilleur cadeau que tu puisses donner à tes enfants,  c'est une bonne éducation.  

 

 

 Le défi d'apprendre à travailler ensembles. Autrefois, les savants musulmans,  étaient à la tête des toutes les sciences et dans tous les domaines.  C'est une obligation que d'apprendre.  Aujourd'hui,  nous avons besoin de tous ces intellectuels.  Actuellement,  il y a en France plus de 6 millions de musulmans.  Le pire,  c'est que nous n'avons personne pour représenter les musulmans à la télévision. 

 

 

 C'est un travail très important à faire.  Il faut faire appel aux compétences pour gérer les mosquées.   C'est le défi le plus important.  

Notre message, il faut soit calme serein,  il faut qu'il soit crédible.  Être musulmans c'est savoir aimer.  Quand on aime quelqu'un,  il ne faut pas hésiter à lui dire.

 

 

 Mais toi,  en tant qu'être humain,  tu auras toujours une place dans mon coeur.  Ta langue est humectée du souvenir de Dieu.  Ne désespérez jamais de la miséricorde de Dieu. 

 

 

 Il faut entrer dans le dialogue interreligieux, ce n'est pas faire du prosélytisme.  Au contraire,  il faut ouvrir les mosquées, il faut laisser entrer la lumière.  Le conseil théologique des imams du département du Rhône a été mis en place en début d'année 2018. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Commentaires

 
 
 
posté le dimanche 11 mars 2018

le 10 mars 2018 : Talk show : HumanitéS organisé par la Mosquée Othmane de Villeurbanne au Centre Culturel de Vie Associative de V

 

 

Le Talk Show HumanitéS, c’est demain ! Soyez au rendez-vous pour cet événement exceptionnel. À noter que les bénéfices iront au projet d’agrandissement de la mosquée.

Partagez et surtout venez !  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Commentaires

 
 
 
posté le dimanche 11 mars 2018

le 10 mars 2018 : Assemblée Générale de l'association «  Le Message de Tibhirine, Lien de Paix Ribat Es Salem » au Centre Intercul

 

 

 

  

 Assemblée Générale de l'association «  Le Message de Tibhirine, Lien de Paix Ribat Es Salem » au Centre Interculturel de Décines

 

 

Je vous rappelle notre prochaine AG qui se tiendra samedi 10 mars à 15H à la nouvelle mosquée de Décines qui a été inaugurée en grande pompe il y a quelques jours en présence de très nombreux officiels dont David Kimelfeld, président de la Métropole, et le Cardinal Philippe  Barbarin

Ce nouveau "Centre Interculturel de Décines" s'étend sur 6 niveaux avec une capacité d'accueil de 1500 fidèles : 2 salles de prières, 15 salles de classe, une salle de conférence et d'exposition,une médiathèque ...

Selon David Kimelfed, "il permettra aux fidèles de la religion musulmans de prier dans des conditions dignes. Il sera également un espace d'enseignement et de connaissances, et concourra au vivre-ensemble et à la cohésion dans notre métropole".  

 

 

 Nous serons heureux de vous y accueillir et de recevoir les personnes que vous aurez pu inviter . 

Fraternellement  Sébastien de Pothuau

 


 Monseigneur Henri Tessier

(Eveque Emérite d'Alger)

et

Cheykh Mohammed Minta

(Imam de la Mosquée de Décines-Charpieu)

 

 

 Mot d'accueil de Cheykh Mohammed Minta

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 Allocution de Sébastien de Pothuau

(Président de l'association "Le Message de Tibhirine, Lien de Paix Ribat Es Salem"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Intervention de Monseigneur Henri Tessier 

(Eveque émérite d'Alger)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 Intervention de Damien Chaveriat

(Trésorier de l'association "Le Message de Tibhirine, Lien de Paix Ribat Es Salem")

 

 

 

 

 

 

 Intervention d'Abderahame Aït Rabah 

 

 

 

 

 

 

 


Mohamed Benabdi 

(Président de la Mosquée de Décines-Charpieu)

et

Monseigneur Henri Tessier

(Evêque Emerite d'Alger)

 

 

 

 

 


 Intervention  de Mohamed Benabdi 

(Président de la Mosquée de Décines-Charpieu)

 

 

 

 

 

  
 


Commentaires

 
 
 
posté le vendredi 09 mars 2018

Le 08 mars 2018 : Spectacle chants andalous et populaires du Maghreb au Centre Culturel a Vie Associative 234 cours Emile Zola à V

 

 

 Spectacle chants andalous et populaires du Maghreb au Centre Culturel a Vie Associative 234 cours Emile Zola à Villeurbanne

 

 

 Avec le groupe Taqsim, sous la direction d’Abdelhamid Taghouti, venez découvrir les plus belles chansons du répertoire maghrébin.

Taqsim vous transportera en interprétant du Malouf et des chants populaires comme Chouchana, Taht el yasmina, Alech ya ghazali, Qom tara,… Un spectacle unique de deux heures qui reprendra les grands titres de Cheikh el Afrit, Hbiba Msika, Cheikh Raymond, Braham Souiri, Salim Hilali, Raoul Journo … vous pourrez danser et vous replongez dans les plus belles pages de la chanson maghrébine. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Commentaires

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article