Faire ensemble, vivre ensemble, agir pour la Paix

« Si Dieu l’avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté. Mais il a voulu vous éprouver par le don qu’il vous a fait. Cherchez à vous surpasser les uns et les autres par les bonnes actions. Votre retour à tous se fera vers Dieu, il vous éclairera au sujet de vos différends » (Sourate 48-verset 5).

posté le vendredi 04 mai 2018

le 03 mai 2018 :Conférence/table ronde sur le thème : « PMA, GPA, euthanasie, don d’organes, les différentes traditions religieuse

 

 

 

 

 

 

 

 

 Conférence/table ronde sur le thème : « PMA, GPA, euthanasie, don d’organes, les différentes traditions religieuses peuvent-elles éclairer les questions soulevées par les états généraux de la bioéthique ? »

au Centre interculturel de Décines,

 

Table ronde animée par le Professeur F. CHAPUIS de l'EREARA dans le cadre de la révision des lois bioéthique 2018

 

En présence de : 
• Le cardinal Philippe BARBARIN, archevêque de Lyon ; 
• Dr Daniel BORNSTEIN, pédiatre à Villeurbanne ; 
• Mohamed MINTA, recteur du Centre interculturel de Décines (CID) ; 
• Nissim SULTAN, rabbin à Grenoble ; 
• Azzedine GACI, recteur de la mosquée Othman ; 
• Dr Isabelle CATHIGNOL, médecin gériatre. 

 

1/ INTRODUCTION 
de 19H à 19H10 
par le Pr Chapuis, directeur de l'Espace Ethique Régional 
Pourquoi cette soirée ? Comment s'inscrit elle dans le processus officiel des Etats Généraux de la Bioéthique ? 
 

 

 

  

 

 

2/  TABLE RONDE 
de 19H10 à  20H15
exposé formel des différents points de vue avec 3 tours de table successifs : 
( possibilité de projection si nécessaire) 
  • 1er tour de table : 15 mn
Dans une société laïque, en quoi votre religion  peut elle éclairer les questions de société en général et les questions bioéthiques en particulier ?  
5 mn d'exposé chacun  dans l'ordre :  Juif, Chrétien, Musulman
  • Le rabbin Nissim Sultan,
  • Le Cardinal Philippe Barbarin
  • l'imam Azzedine Gaci 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • 2eme tour de table :21mn 
    Fin de vie , Euthanasie :  
    présentation du contexte par le Prof CHAPUIS : 3mn 

7mn mn d'exposé chacun dans l'ordre : chretien , musulman, juif 
  • Le Docteur Isabelle Cathignol  
  • L'imam Cheykh Mohammed Minta 
  • Le Rabbin Nissim Sultan 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • 3eme tour de table : 21mn 

début de vie, PMA  : présentation du contexte par le Prof CHAPUIS : 3mn 
7mn mn d'exposé dans l'ordre Musulman, Juif, Chrétien
  • L'mam Cheykh Mohammed Minta 
  • Le Docteur Daniel Bornstein 
  • Le Cardinal Philippe Barbarin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3/ DEBAT PUBLIC 
de 20h15 à 21H15

questions réponses avec le public animé par le Prof Chapuis
plusieurs séries de 3 questions du public, 
avec 3 réponses courtes des intervenants désignés dans chacune des questions

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
4/ BUFFET CONVIVIAL
de 21h15 à 22H30
moment convivial pour mieux se connaitre ,  continuer les échanges, profiter de la librairie à disposition

 

 

 

  
 


Commentaires

 
 
 
posté le mercredi 02 mai 2018

le 02 mai 2018 : 14 ème Concours de la Francophonie, Cérémonie de Remise des diplômes à l'Hôtel Métropole de Lyon

 

 

 Ce concours est organisé par l’Association « Les Amis de l’Afrique Francophone », (L’AMAF)  présidée par Madame Delphine BAYA. Il est financé par le Rotary-Club de Lyon Charbonnières, présidé par M. DELAHOUSSE. Ce concours est ouvert exclusivement à un public scolaire : écoles primaires, collèges et lycées de la Métropole de Lyon ,du Département du nouveau Rhône et de la Région Auvergne Rhône-Alpes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Listes des personnalités présentes à notre soirée à l’Hôtel de la Métropole de Lyon.

 

Après deux semaines de  nuits blanches, au cours desquelles Safia et moi-même avions travaillé chacune de notre côté, jusqu’à tard dans la nuit  pour  faire la compilation de toutes les idées des élèves , et pour préparer la soirée de remise des prix du concours de la Francophonie de l’AMAF. A 2h, du matin, nous nous téléphonons pour faire le point avant de s'endormir. 

Notre soirée  de remise des prix; s’est déroulée à l’Hôtel de la Métropole de  Lyon, en présence de nombreuses autorités  de  Lyon, de la Métropole  lyonnaise et du Congo-Brazzaville : M. Gilbert  DELEUIL, Sous préfet du Rhône et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, M. Michel NOIR, ancien Maire de Lyon et ancien Ministre de Commerce, M. Sylvain MAKOSSO-MAKOSSO,  ancien Recteur de l’Université publique de Brazzaville et ancien Ministre de l’Éducation nationale, M. Max VINCENT Vice-président Déléguée à la Coopération décentralisée qui représentant M.  David KIMELFELD, Président de la Métropole de Lyon,  M. Omar TOUYER, Consul général du Royaume du Maroc à Lyon et dans la Région, M . Youssef MAHER, Vice-consul général  du Royaume du Maroc à Lyon, M. Hervé BRUN, Adjoint au Maire de Lyon, représentant M.  Pascal BLACHE, Maire du 6e , M. Jérôme PAYEN, chef du protocole de M.  David KIMELFELD, Président de la Métropole de Lyon, Mmes Christine MEUNIER-BRIDAY et Laure GUILLOT-CHENE du Protocole de la Métropole,  M. David Imbert chargé de la logistitique à la Métropole, Président  M.  Guy LAVOREL, Président honoraire de l’Université Jean MOULIN Lyon 3, M. André TARGE du Rotary-Club de Lyon Charbonnières, M. ROUSSEL, Président du Rotary-club de Lyon Charbonnières, Mme Nicole BORNSTEIN,  M. Benaïssa CHANA, Président du Culte Musulman en Auvergne-Alpes, M. Richard Abdel Malik DUCHAINE chargé du Dialogue inter religieux auprès du culte musulman, M. Jo HAZOT, organisateur du voyage à Auschwitz, M. Jean-Paul GABARRE qui est venu exprès de l’Ardèche, M. Philippe DI LORETO, Directeur des Relations internationales à la Métropole, Mme Isabelle LAGARDE, chargée des missions aux acteurs locaux à la Métropole, Mme Myriam CARDELLA, Directrice adjointe du lycée des Métiers JAPY, M. MUSCELLA, Président du Conseil d’administration du lycée des Métiers JAPY, M. Cyril GUILLERMIN, Conseiller pédagogique au lycée des Métiers JAPY, Mme  Marie Cécile LACROIX du Valdocco le Grand Lyon, Mme  Thérèse PIN de la paroisse Notre Dame du Point du Jour, le Professeur Charles KABEYA de la Faculté Catholique de Lyon,  M. Philippe MAUREAU du Rotary club de Lyon Charbonnières, M. Daniel LECLERCQ et Mme Colette GARRAUD de l’association des Recherches Historiques de l’Ouest Lyon 5e,M. Thierry MERLIET, Directeur de l’école primaire Saint Irénée /Saint Just, Mme CHOMART, principal du l’école primaire, M. Shoki ALI SAÏD,  Président de France Ethiopie Corne de l’Afrique, M. Abdoulaye KANTE, Directeur d’ADEA, M. eléazar BAFOUNTA, ancien Adjoint au maire de Vénissieux, Mme Arlette GRENIER de Lyon 5e,  , Mme André MICHON, Présidente du Comité Miss Lyon, Mme Charlotte BOSSON de GASPARY, Présidente du Comité Miss Lyon, Julie  TAGLIAVACCAN Miss Lyon 2018,  Mmes Françoise PERCI-DUSSERT et Nora DJAR, Professeur au lycée des Métiers JAPY, Mmes Nassira BAADA et Régine DEHAN, Professeur au lycée Saint Marc, Mme ETEVENEAUX,  un Professeur de français de l’Institution Notre Dame des Minimes représentant la direction de cet établissement scolaire, des nombreux membres du Rotary  club de Lyon Charbonnières,  les parents des participants au concours, Mme Amel AYARI qui est venue de la Tunisie pour assister à notre soirée, Abess de Cap diversité, M. Lié MOUNOUKO, de l'Association des Congolais de Lyon..…

Les parents sont venus de Lyon, de la Métropole, l’Ain, du Rhône, de l’Isère et de Saône et Loire et nous leur  exprimons  nos remerciements..

Deux écolières de  Saint Irénée/ Saint Just : Julie et Louise , ont souhaité la bienvenue à tous les invités, et nous avons tous ensemble entonné l’hymne national car c’est la République qui nous rassemble.

Ensuite ce fut le tour de Meriem  élève au collège GRIGNARD de présenter M. Max VINCENT, Vice-président de la Métropole de Lyon. Safia  a donc donné la parole à M. Max VINCENT, Vice président de la Métropole chargée de la coopération décentralisée, qui a encouragé et félicité les participants au concours de la Francophonie.

Puis Safia a donné la paroel à Mélinda, élève de Terminale ARCU au lycée des Métiers JAPY , elle a présenté Safia OULD-AKLOUCHE, chargée de communication  , de l’éducation et trésorière adjointe de  l’AMAF,, elle a  présenté brièvement  l’AMAF et suivi d’une présentation d’un diaporama montrant  quelques actions de l’AMAF.

Pour remercier nos partenaires, nous avons donné la parole à Mme Nicole BORNSTEIN, Présidente du CRIF-Auvergne-Rhône-Alpes et à Mme Andrée MICHON Président du Comité Miss Auvergne-Rhône-Alpes.

Cependant M. Michel NOIR, ancien Maire de Lyon et ancien Ministre de Commerce avait accepté d’être le Président d’honneur du  XIV e concours de la Francophonie. Nous avons invité M. le Sous-préfet   à se joindre à l’AMAF pour donner à M. NOIR son prix du refus de tout compromis avec les extrêmes.

Puis ,M. André TARGE, Vice président du jury a présenté le Rotary-Club de Lyon Charbonnières et les objectifs de ce club.

Ce fut le tour de M. LAVOREL de prendre la parole en sa qualité de Président du Jury.  Il a parlé de la Francophonie.

Enfin, ce fut le temps de donner la parole à celui qui représentait l’État, M.  Gilbert DELEUIL, Sous-préfet du Rhône. Il a expliqué le rôle de la Francophonie, a parlé des valeurs républicaines ensuite a félicité les écoliers,  collégiens, lycéens et étudiants qui ont participé au concours de la Francophonie.

Safia  était la modératrice de la soirée, elle a appelé  4 élèves qui ont  rédigé et présenté les meilleurs récits et leur a demandé de présenter leurs œuvres.

Nous  avons proposé à M. Michel NOIR de remettre les certificats aux personnalités qui agissent au quotidien pour aider les autres.

Nous avons alterné entre les remises des prix du concours et celles des certificats de reconnaissance. Les autorités présentes ont été invitées à venir remettre un prix à un participant au concours . Il y avait 10 prix d’excellence et 20 prix d’honneur. Pour les certificats de reconnaissance, nous avons primé 16 personnalités. Elles ont découvert qu’elles recevaient un prix lorsqu’elles ont entendu leurs noms et prénoms.

Comment avons financé  l’organisation  de cette soirée ?

L’AMAF n’a reçu aucune subvention pour l’organisation de cette soirée, mais elle a reçu des aides en nature de la Métropole de Lyon : mise à disposition gratuite de la salle  + rafraichissement à la fin de la soirée.

La Métropole a aussi mis à notre disposition des agents de sécurité et du matériel dont nous avions besoin..

Safia a confectionné toute seule , tous les diplômes.

Nous avons bénéficié aussi du soutien de la Métropole pour l’organisation de la soirée : les précieux conseils de M. Jérôme PAYEN, de Mme Laure GUILLOT-CHENE  et de M. David IMBERT du Service de la Logistique de la Métropole.

La Métropole de Lyon, a vraiment accompagné  du début jusqu’à la fin de la soirée.

 

 


Commentaires

 
 
 
posté le vendredi 27 avril 2018

le 22 avril 2018 : Conférence-débat sur la Mosquée Al Aqsa au Centre Tawhid Shatibi

 

 

 

 

La mosquée al-Aqsa ou al-Aksa est la plus grandemosquée de Jérusalem. Elle a été construite au VII esiècle et fait partie, avec le Dôme du Rocher, d'un ensemble de bâtiments religieux construit sur l'esplanade des Mosquées (Haram al-Sharif) qui est le troisième lieu saint de l'islam. 

 

 

 La mosquée al-Aqsa est située sur un lieu très symbolique : le mont du Temple, site du temple de Jérusalem, reconstruit au vie siècle av. J.-C. et agrandi au ier siècle av. J.-C. par Hérode, avant d'être détruit en 70 par les Romains. Le Mur des Lamentations témoigne de ce passé. La mosquée semble avoir été édifiée sur « le secteur ajouté au Ier siècle à l'époque d'Hérode pour permettre la construction d'une basilique royale et de sa colonnade, la stoa » ; elle prend place sur « une structure hérodienne en forme de basilique romaine classique ».

 

 

 La majorité des historiens de l'art affirment que durant la période chrétienne, le lieu fut laissé à l'abandon, sans doute pour marquer le triomphe du christianisme sur l'ancienne religion. Selon eux, ce n'est qu'avec l'arrivée de l'islam que l'esplanade des mosquées est à nouveau utilisée pour des édifices religieux. 

 

 

 

 Ce fait est appuyé par l'étude d'Andreas Kaplony sur les sources textuelles historiques, qui indiquent que l'esplanade du Temple, sous les Byzantins, avait été négligée et qu'il s'agissait d'un lieu de non-architecture, où la nature avait repris ses droits.

 

 

 Pourtant, de 1938 a 1942, des fouilles sont entreprises par l'archéologue Robert William Hamilton. Les photographies prises à l'époque, présentées par l'archéologue Zachi Zweig lors d'une conférence en 2008, montrent l'existence dans les soubassements de l'édifice, d'un mikvé datant de l'époque du deuxième Temple, et de mosaïques d'un bâtiment public, probablement une église. Une opinion récurrente dans les ouvrages du xixe siècle est qu'une église avait été établie à cet emplacement en 530 par l'empereur Justinien. Toujours selon cette étude d'Andreas Kaplony , il semble que les juifs de la ville aient tenté, sous Julien (règne de 361 - 363) puis lors de l'occupation sassanide de la ville (614 - 628) d'y reconstruire un temple, en vain.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  
 


Commentaires

 
 
 
posté le dimanche 22 avril 2018

Le 21 avril 2018 : Conférence du Centre Interculturel de Décines «Comment appliquer les concepts coraniques dans notre vie de to

 

 

 Conférence du Centre Interculturel de Décines « Comment appliquer les concepts coraniques dans notre vie de tous les jours » avec Mourad Hamza (Conférencier et Imam de la Mosquée d'Aix en Provence) à la Mosquée de Décines Charpieu.

 

 

 

 

 La première sourate qui a été révélée,  c'est  : "Iqra,  bis ma rabbi qa" (Lis au nom de ton seigneur qui t'a créé). Tu dois apprendre la science et la connaissance,  c'est un des principes fondamentaux du musulman.  Quand Allah ( Soubhanallah Wa ta Allah ) a fait descendre le Coran,  c'est pour avoir cette connaissance,  avoir cette sagesse qu'il y a dans le livre.  

 

 

 Quiyam li,  c'est quand tu te lèves dans la 3 ème partie de la nuit, pour te mettre en intimité avec ton créateur, puisque la lumière descend d'Allah.  Tu ne peux pas affronter la société si tu n'as pas cette connaissance.  Si on ne connaît pas notre islam,  comment pouvons nous l'expliquer aux gens.  

Quand Allah ( Soubhanallah Wa ta Allah ) nous parle de la Sourate Al Baqarah, il commence par la fin.  Il parle de la vache jaune,  parce qu'elle faisait penser au veau d'or de Pharaon.  

 

 

 On ne donne pas la zakat à sa mère,  comme on ne donne pas de Zakat à sa soeur qui vit seule, puisqu'elle est sensée de vivre avec toi son ton toit.  Si vous faites le bon choix avant de se marier,  il n'y a pas de raison pour divorcer.

 

 

   Mais Allah est audient et omniscient.  Les mères allaitent leurs enfants pendant 2 ans,  et pendant cette période,  le mari doit rester auprès de sa femme, ou il doit lui verser une allocation de compensation.

 

 

 Le code civil français est inspiré du Coran.  Si on est vraiment sincère,  Allah ( Soubhanallah Wa ta Allah ) est capable de faire beaucoup de choses pour nous. 

 

  

 

 
 


Commentaires

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article