Faire ensemble, vivre ensemble, agir pour la Paix

« Si Dieu l’avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté. Mais il a voulu vous éprouver par le don qu’il vous a fait. Cherchez à vous surpasser les uns et les autres par les bonnes actions. Votre retour à tous se fera vers Dieu, il vous éclairera au sujet de vos différends » (Sourate 48-verset 5).

posté le mardi 05 juin 2018

le 02 juin 2018 : Iftar (Repas de Rupture de jeûne) de l'association Gibraltar au Parc du Fort Montluc à Lyon 3 ème

 

 

 Assalamouralaykoum, bonjour à tous.

Avec un peu de retard, on revient avec vous sur cette belle soirée d'iftar public. Près d'une centaine d'invités ont honoré par leur présence et leurs délicieux plats notre invitation. Il y a eu de belles rencontres et des échanges fraternels enrichissants. Nous vous remercions tous pour votre participation, votre générosité, votre bienveillance.

C'est par ce genre d'initiative que nous construirons ensemble la société de demain, basée sur le respect mutuel et l'entre-connaissance, très loin des tentations de division de certains.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci à tous pour ce beau moment et on se donne rendez vous prochainement pour de nouvelles rencontres pour construire le vivre-ensemble et le faire-ensemble. 

 

 

NB : mention spéciale à nos amis chrétiens des Artisans de paix Meyzieu qui nous honorent par leur présence chaque année  

  
 


Commentaires

 
 
 
posté le lundi 04 juin 2018

le 03 juin 2018 : Conférence du Ramadan à la Grande Mosquée de Givors « La miséricorde en islam » par Azzedine Gaci (Recteur et

 

 

 Conférence du Ramadan à la Grande Mosquée de Givors

« La miséricorde en islam » par Azzedine Gaci

( Recteur et Imam de la Mosquée Othmane de Villeurbanne )

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le mois de Ramadan,  c'est le mois de la spiritualité, c'est le mois de la miséricorde,  c'est le mois du pardon.  C'est aussi le mois du raccourcissement du feu de l'enfer,  c'est un mois d'école pour un an de pratique.  Nous sommes appelés à faire ce long voyage a l'intérieur de nous.  La première décade,  c'est celle de la miséricorde.  Il ne faut pas qu'il y ait de discorde, c'est la Rahma, soyez miséricordieux dans cette vie d'ici bas.  

 

 

 Ne désespérez jamais de la miséricorde de Dieu,  il est le tout pardonneur, il est le tout miséricordieux.  Il y a une chose qu'Allah ( Soubhanallah Wa ta Allah ),  ne supporte pas, c'est l'injustice.  Il pardonne tout, il accorde le pardon. La miséricorde a été citée 130 fois dans le Coran.  Dans les 99 noms divins cités dans le Coran,  nous le faisons dans le souvenir de Dieu. C'est le début de la spiritualité.  Pour les musulmans,  la notion du péché est lié à la miséricorde.  Le Prophète ( Sallallah Aleyi Wa Salem ) le dit souvent,  vous allez rentrer au paradis par vos grâces et vos actions que auriez dans le monde d'ici bas.

 

 

 Ne pas oublier le respect que l'on doit à ses parents,  envers son papa et envers sa maman, même,  s'il ne sont pas musulmans. Le fait de mal se comporter envers ses parents,  c'est un grand péché.  

 

 

 Si tu veux attendrir ton coeur, nourris un orphelin, c'est faire miséricorde de ton coeur, envers les épouses et les époux.  Le Prophète ( Sallallah Aleyi Wa Salem ) demande de la générosité,  de l'amour et de la miséricorde. Il ne faut pas être injuste envers son épouse.  

 

 

 Ton véritable jihad,  c'est celui que tu fais auprès de tes parents, prendre soins d'eux, prendre de leurs nouvelles, de leur santé. 

 

 

 La miséricorde,  c'est aussi de visiter tes voisins,  de visiter des malades.  

Profitez de ce mois de Ramadan pour faire la miséricorde autour de vous. 

 

 

 Le jeûne du mois de Ramadan,  c'est de se contrôler , par les gestes,  par la langue,  par le comportement.  

 

 

 


Commentaires

 
 
 
posté le lundi 04 juin 2018

le 03 juin 2018 : Les Rencontres Interreligieuses du mois de Ramadan à la Grande Mosquée de Lyon ayant pour thème "Quelle place p

 

 

 Les Rencontres Interreligieuse du mois de Ramadan à la Grande Mosquee de Lyon ayant pour thèmes "Quelle place pour les femmes dans nos religion ?"... a connu beaucoup de succès tant le public surtout féminin, était nombreux . Un débat intéressant et passionnant. Nos intervenantes ont été à la hauteur de l'événement. Nadia Bouatil qui a défendu le point de vue musulmans l'a fait avec compétence et brio . Son propos était mesuré, clair et argumenté. Le public a beaucoup apprécié . 

 

 

 


 Kamel Kabtane

(Recteur de la Grande Mosquée de Lyon et Président de l'institut Français de Civilisation Musulmane )

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 Wassim Al Chaar

(Maître de conférences à l’Université Catholique de Lyon et enseignant-chercheur à l’Université Jean Monnet à Saint Etienne)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 Carole Tidghi

(Directrice du magazine de " La Vie Juive")

 

 

 Dieu créa l'homme et femelle à son image.  Il n'est pas possible que l'homme ne soit pas seul. L'homme et la femme ne font qu'un pour Dieu.  Que signifie une femme dans le judaïsme. La femme fut créée pour être une aide pour lui ou une aide contre lui.  A quel moment doit être dans un sens ou dans un autre ? Autrement dit, la femme n'aurait été créée que pour les besoins de l'homme. 

 

 

 Une femme a des organes internes,  tandis que l'homme a des organes externes.  Tout ce que doit faire la femme, c'est à l'intérieur de la maison.  C'est ce que la femme juive est tenue de faire vis à vis de Dieu.  Quand la femme a ses menstrues,  elle doit se cacher et être disponible quand elles sont terminées.  

 

 

 Pour l'homme, on lui fait une circoncision pour le parfaire.  La femme a une plus dimension divine, , elle a ce rôle d'aider son mari à se parfaire. 

Tout le rôle de la femme n'est pas uniquement d'être au service de son mari,  la femme est un réceptacle, elle est à la fois d'être à la maison, élever les enfants et être au service de mari. 

 

 

 La femme et la pudeur, elle se couvre,  car elle doit être cachée, de la même manière, les rouleaux de la thora sont cachés. La femme doit être cachée pour le bien de son époux.  

Sarah, la femme d'Abraham,  c'est une beauté cachée. 

 

 

 

 

 


 Nicole Fabre

(Pasteure de EPUdF, aumônier des hôpitaux)

 

 

 Dans l'ancien testament et dans les évangiles, certaines femmes étaient étrangères.

 

La 5 ème femme,  c'est Marie,  qui va accueillir la parole de Dieu. Cette parole qui va prendre chaire dans son corps.  
Il y a d'autres femmes qui suivent Jésus dans sa vie. Au moment de la crucifixion,  il y a plusieurs femmes qui sont présentes,  c'est la même chose au moment de la résurrection. 

 

 

 Paul,  dans ses écrits, précisait que la femme est née en seconde,  elle doit se voiler la tête lorsqu'elle prend la parole en public.  Nous sommes profondément liés,  hommes et femmes dans nos vies au quotidien.  

Qu'est devenue la femme, à la fin du moyen âge, quand le protestantisme est né.  C'est une chose importante,  ce sont des appels à Dieu. Le célibat n'est pas le statut des croyants.  On parle de la fille aînée de l'église dans le milieu catholique,  en France.  ?

 

 

 Ce sont des femmes du peuple,  au niveau des nobles, il y avait, aussi,  des femmes qui ont fait perdurer la réforme religieuse.  Dans l'armée du salut, hommes et femmes sont impliqués autant l'un que l'autre.  C'est en général,  la femme du pasteur qui enseigne aux enfants.  De plus en plus, les femmes prennent la place du ministère pastoral. 

 

 

 Tout ce qui attrait à la spiritualité, cela devient de l'ordre de l'intime,  comme il en est de la prière personnelle.  Le femme va être un renouveau de la lecture biblique. Il faut que la société change.  C'est le même mot quand Dieu dit qu'il vient à mon secours,  c'est cette alliance qui vient entre l'homme et la femme. 

 

 

 


 Nadia Bouatil

(Chargée du dialogue interreligieux à la Mosquée Othmane de Villeurbanne)

 

 

 Je vais vous parler du statut de la femme en islam. Nous parlons du voile islamique, de femmes soumises on les fait passer pour des terroristes. On nous assène tous les jours les mêmes discours,  sur cette religion rétrograde.  C'est l'islam la clef de l'émancipation. 

 

 

 Que dit le Coran. Quel portrait fait on de la femme ? Les femmes et les hommes sont égaux en terme de prescription.  Cette question de la création est fondamentale, les termes s'adresse autant aux hommes que les femmes,  quels que soient notre appartenance.  Quelle est la place, ou quel rôle ont les femmes dans la religion ?

 

 

 Cette complémentarité est nécessaire dans la vie des croyants. Dans le Coran, on fait l'éloge de nombreuses femmes, de leur responsabilité, avec des compétences très différentes,  de la femme pieuse à la femme forte. Dieu fait la part belle aux femmes. 

 

 

 Aicha,  la femme du Prophète ( Sallallah Aleyi Wa Salem ) avait une influence très efficace,  de son vivant, le Prophète a toujours eu cette reconnaissance envers elle.  Le Prophète a été un des plus grands défenseur du statut de la femme,  qu'il soit social ou politique,  que ce soit dans le Coran et la Sunnah.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

  
 


Commentaires

 
 
 
posté le dimanche 03 juin 2018

le 02 juin 2018 : Iftar (Repas de Rupture de jeûne) de l'association Valeurs Spirituelles Musulmanes de France à l'église Saint Mi

 

 

Iftar (Repas de rupture de jeûne du mois de Ramdan) avec l'association VSMF (Valeurs Spirituelles Musulmanes de France) à la Salle Chirat, sous l'Eglise de Saint Michel de la Guillotière 45 avenue Berthelot à Lyon 7 ème. 

 

 C'est avec grande joie que nous vous accueillons lors de cette 2ème édition, pour un partage fraternel et convivial, ouvert à tous.

 

 

Au programme:
-Mot de bienvenue
-Chants sacrés (Samaa)
- Repas de rupture du jeûne  

 

 

 En présence d'un public nombreux et de différentes personalités religieuses dont le Père Christian Delorme (Délégué Diocésain aux Relations Interreligieuses après du Diocèse de Lyon),


Kamel Kabtane (Recteur de la Grande Mosquée de Lyon et Président de l'Institut Français de Civilisations Musulmanes,


Benaissa Chana (Président du Conseil Régional du Culte Musulman Rhône Alpes)

 

et Abdelkader Laïd Bendidi (1er Vice Président du Conseil Régional du Culte Musulman Rhône Alpes)

 

 

Présentation du programme de la soirée  

 

  

 

 

Quelques mots sur les principes du Mois de Ramadan 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Chants Samaa

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Intervention de Frère Jean de la Communauté de Taizé 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Intervention du Père Christian Delorme

(Délégué Diocésain aux Relations Interreligieuses) 

 

 

 

 

 

 

 Intervention de Kamel Kabtane

(Recteur de la Grande Mosquée de Lyon et Président de l'INstitut Français de Civilisations Musulmanes) 

 

 

 

 

 


 Intervention de Benaissa Chana

(Président du Conseil Régional du Culte Musulman Rhône Alpes)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 


Commentaires

 

WB  le 04-06-2018 à 00:12:25  #

Merci infiniment cher Richard pour tout le don de soi dont tu fais toujours preuve à l'égard de tes concitoyens sans exception et pour les œuvres de bienfaisance. Bravo
Merci pour ces belles photos

édité le 04-06-2018 à 00:12:56

 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article