Faire ensemble, vivre ensemble, agir pour la Paix

« Si Dieu l’avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté. Mais il a voulu vous éprouver par le don qu’il vous a fait. Cherchez à vous surpasser les uns et les autres par les bonnes actions. Votre retour à tous se fera vers Dieu, il vous éclairera au sujet de vos différends » (Sourate 48-verset 5).

posté le mercredi 09 janvier 2019

le 09 janvier 2019 : Visite de courtoise du nouveau Préfet du Rhône Pascal Mailhos au Conseil Régional du Culte Musulman

 

  

Nordine Messili, Benaissa Chana, Pascal Mailhos, Abdelkader Laïd Bendidi, Président Mosquée Turque Eyup Sultan de Vénissieux,

Hamza Morel, Caroline Gadou et Hulusi Gursoy

 

 


Commentaires

 
 
 
posté le samedi 05 janvier 2019

le 05 janvier 2019 : Rencontre islam et écologie organisé par Permaculteurs Musulman à la Mosquée Al Wifaq 85 rue Le Corbusier à S

 

La permaculture, ou comment cultiver de manière éthique

Si de plus en plus de gens en sont adeptes, cette méthode éthique d’aménagement du territoire reste un mystère pour beaucoup d’autres. Loin de la culture de l’abondance et du gaspillage, zoom sur la permaculture, cette nouvelle façon de cultiver avec éthique. 

 

Avec la permaculture : tout le monde y gagne

La permaculture est la contraction des mots “permanent” et “culture”. C’est une approche éthique de la culture qui repose sur trois principes fondamentaux :

  • Prendre soin de la nature,

  • Prendre soin de l’Homme,

  • Partager de manière équitable.

Autrement dit, la permaculture est une philosophie de vie, mais surtout, une autre façon de concevoir les cultures. L’avantage ? chacun y tire profit : aussi bien l’homme que la nature, faune et flore confondues. 

 

 

 Rencontre islam et écologie organisé par Permaculteurs Musulman à la Mosquée Al Wifaq 85 rue Le Corbusier à Saint Etienne 

 

 

Intervention de Chamsi  

 Une alternative à l’agriculture bio

L’agriculture biologique a longtemps été présentée comme une alternative à l’agriculture conventionnelle, si bien, qu’on la croyait idéale. Or, il s’avère que bien souvent, elle est peu, voire pas du tout efficace en plus d’être coûteuse. Elle a l’inconvénient de ressembler étrangement à l’agriculture conventionnelle : la guerre contre les insectes et les maladies est en permanence déclarée, les vergers sont aussi organisés en monoculture et plus encore. Le point le plus important — et celui qui a conduit bon nombre d’agriculteurs à se pencher sur la permaculture —  est le fait que les interactions entre les insectes, entre les plantes, entre les arbres et entre les oiseaux, n’étaient pas ce qu’elles devaient être. Aucun échange bénéfique entre eux

 

 

 La nature, ce terreau exceptionnel

La nature est un terreau de solutions aussi incroyables que surprenantes, aussi simples qu’efficaces, à partir du moment ou l’on se donne les moyens de le faire correctement. En effet, ce réservoir exceptionnel devrait être notre principal source d’inspiration dans la recherche de solutions pour pallier aux problèmes environnementaux et sociaux auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui. Problèmes que nous avons nous-mêmes créés, et qui, bien que d’apparence insurmontables, peuvent être réglés le plus naturellement possible !

 

 

 La permaculture au coeur de la nature

La permaculture invite à se mettre au niveau de la nature, à s’en inspirer. Ainsi, dans ce domaine, tout est conçu pour favoriser la diversité des plantes mais aussi de la faune, et ce, même si l’on ignore encore l’utilité de certaines espèces.  Le but est que chacun y trouve sa place, se nourrisse et se développe au gré de ses besoins, de ses envies. Dans la permaculture, faune et flore ont leur rôle et surtout leur place. Tout le monde est le bienvenu.

 

 

 Une régulation naturelle

Si dans l’agriculture conventionnelle on fait appel à des produits chimiques pour venir à bout des insectes ravageurs, en permaculture, ce sont les oiseaux qui s’en chargent. Ce qui est fascinant ici, c’est que plus les insectes sont nombreux, plus les oiseaux en sont friands. Cela diminue considérablement les risques d’infestation.

De plus, la diversification des espèces — le fait que le pommier par exemple soit isolé des autres pommiers — fait que les insectes mangeurs de pommes se propagent moins rapidement que dans un verger ordinaire. Pour les plus récalcitrants, des pièges sont installés.

 

 

 

 

 Cette régulation naturelle a été imaginée, pensée, mise en place, après observation du fonctionnement des écosystèmes et des savoir-faire traditionnels. Une recette gagnante, très fructueuse, basée sur l’éthique et l’autosuffisance, mais surtout, une recette dans laquelle êtres vivants et environnements sont respectés. Le secret de la permaculture réside dans la cohabitation de toutes les espèces : poules, arbres, lapins, insectes, arbustes, plantes, etc. Tous les composants de l’écosystème sont reliés et interagissent. Les éléments profitent des uns, mais ils profitent également aux autres. De même, les déchets des uns font le bonheur des autres.

 

 

 

Intervention de Bernard  

Une méthode qui porte ses fruits

Parmi les résultats de la permaculture on constate :

  • Une variété de produits sans pesticides,

  • Un rendement et une qualité de fruits raisonnables,

  • Une fertilité qui augmente,

  • Une diminution des insectes et des maladies,

  • Une autonomie et une autosuffisance.


 Phénomène de mode ou système durable ?

On pourrait croire que la permaculture n’est qu’un effet de mode, un phénomène nouveau qui finira par s’essouffler. Mais il n’en est rien. C’est un système de culture qui a plus de 30 ans d’existence et d’expérience.

La permaculture repose sur des réflexions, des études, des résultats.  D’ailleurs, il y a de plus en plus de formations proposées afin d’initier un public d’intéressés toujours grandissant.  Si autrefois elle était réservée à un comité assez restreint car peu connue ; aujourd’hui, elle s’est largement diffusée via les réseaux sociaux.

 

Quid des permaculteurs musulmans

La permaculture de part ce qu’elle offre à l’homme et la nature est une philosophie qui est en corrélation avec nos principes religieux. Le respect de la faune, de la flore, de l’Homme et le partage, ça vous parle ? C’est dans cette optique que des permaculteurs musulmans ouvrent leurs portes pour initier les curieux et les intéressés. 

 

 

 

 

 

Intervention de Nathalie  

 Nombreuses sont les personnes et les musulmans qui s’écartent de la sur-consommation et souhaitent réduire leur production de déchets jusqu’à en venir au zéro déchet. 

 

 

L’alimentation saine, l’écologie, les modes de vies dits alternatifs tels que la simplicité volontaire sont abordés pour s’entre aider et apprendre ensemble. Beaucoup d’entre elles ont fait ce choix du zéro déchet. 


 


Commentaires

 
 
 
posté le jeudi 03 janvier 2019

le 03 janvier 2019 : 10 Récitateurs autour du Coran à l'Espace Viviani 126 avenue Viviani à Lyon 8 ème Organisé par la Mosquée El

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  
 


Commentaires

 

Zigzag  le 03-01-2019 à 22:46:06  #   (site)

RESPECT

Sala malikoum...sarha.

 
 
posté le mardi 01 janvier 2019

le 01 janvier 2019 : Rencontre Internationale de Récitations et de Tafsir au Centre Interculturel de Décines Charpieu

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  
 


Commentaires

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article