Faire ensemble, vivre ensemble, agir pour la Paix

« Si Dieu l’avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté. Mais il a voulu vous éprouver par le don qu’il vous a fait. Cherchez à vous surpasser les uns et les autres par les bonnes actions. Votre retour à tous se fera vers Dieu, il vous éclairera au sujet de vos différends » (Sourate 48-verset 5).

posté le mardi 19 février 2019

le 19 février 2019 : Grand Rassemblement : Contre l'antisémitisme çaSuffit# Organisé par Licra Auvergne Rhône-Alpes 


 

 Grand Rassemblement : Contre l'antisémitisme çaSuffit# Organisé par Licra Auvergne Rhône-Alpes 

 

 

 Appel à mobilisation contre l'antisémitisme.

 

L'antisémitisme n'est pas une opinion mais un délit, nous sommes tous concernés, l'antisémitisme est l'affaire de la nation toute entière.
Venez nombreux à ce rassemblement et dire non à l'antisémitisme

 

 

 A Lyon aussi, les partis et mouvements politiques républicains appellent à la mobilisation contre l'antisémitisme et invitent toutes les associations, les organisations syndicales et professionnelles et tous les républicains à se retrouver à LYON, mardi 19 février, à 19h, Place Bellecour au niveau du veilleur de Pierre.

 

 

 Les actes antisémites se sont dramatiquement multipliés au cours de l'année 2018. Ça suffit !

 

 

 le Pasteur Pierre Blanzat, le Pasteur Daniel Thévénet et le Recteur Kamel Kabtane 

 

 

 L'antisémitisme n'est pas une opinion, mais un délit. Il est redevenu une incitation au meurtre. Ilan Halimi, les enfants de l'école Ozar Hatorah, les victimes de l'Hyper Cacher, Sarah Halimi, Mireille Knoll, tous ont été assassinés, parfois torturés, parce que Juifs. Ça suffit !


 

 Nous sommes tous concernés. L'antisémitisme n'est pas l'affaire des Juifs. Il est l'affaire de la Nation toute entière.

 

 

 Nous portons dans le débat public des orientations différentes, mais nous avons en commun la République. Et jamais nous n'accepterons la banalisation de la haine. C'est pourquoi nous appelons l'ensemble des Français à se réunir dans toutes les villes de France pour dire ensemble : NON, l'antisémitisme, ce n'est pas la France ! » .

 

 

le Père Chistian Delorme  

 

 

 Premiers signataires de l'appel sur le Rhône : (mise à jour régulière)


 

 Formations politiques: EELV Lyon et Rhône, Ensemble 69,Génération.s - Comités Métropole de Lyon et environs, Gauche Républicaine & Socialiste 69, La France Insoumise 69, En Marche - Métropole de Lyon / Rhône, Manufacture de la Cité, Le Gram Métropoles, Le Parti communiste du Rhône, Parti de gauche 69, le Parti Socialiste du Rhône, le Mouvement Démocrate Rhône, Mouvement radical - Lyon Métropole, Les Centristes, Les Républicains 69, Les Radicaux de Gauche 69, Place publique Rhône, Union des Démocrates et des Ecologistes 69, UDI Métropole de Lyon

 

 

 Associations / Organisations syndicales et professionnelles: 

Association 2MSG, Amitié Judéo-Chrétienne, Association David et Jonathan Lyon

 

 

  Association Frères d'armes, 

Ensemble Vocal Oméga,HES - Groupe de Lyon, ISMCORUM, La LGP Lyon- Lesbian and Gay Pride de Lyon, Licra Auvergne Rhône-Alpes, Ligue des droits de l’homme Rhône, Lila-association engagée, Raja-Tikva, CFTC, CFDT Lyon Rhône, CGT69, FSU69, UNSA Auvergne-Rhône-Alpes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Philippe Cochet et Benaissa Chana

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Commentaires

 
 
 
posté le dimanche 17 février 2019

le 17 février 2019 : Rencontre à l'Eglise Évangélique de Décines Charpieu ou nous partagerons l'évangile (Injil) sur le pardon de

 

 

 

 

 

 Bienvenue à chacun dans cette œuvre de Dieu !

Les «ASSEMBLÉES DE DIEU», établies en France par le Mouvement de Pentecôte, sont, au XXème siècle, la continuation fidèle des Assemblées ou Églises (le mot grec « ecclésia » signifie : Assemblée) chrétiennes des temps apostoliques, décrites par les Ecritures.

Répandues dans le monde entier et formées d’hommes et de femmes de toutes races, de toutes couleurs et de toutes les conditions sociales, amenées à une foi vivante par la prédication du «Plein Evangile» accompagnées de signes et de miracles, avec la puissance du Saint-Esprit ; elles forment un rassemblement chrétien au sein duquel beaucoup redécouvrent le «Christianisme» des temps apostoliques, dans toute sa spontanéité, sa puissance et son efficacité primitive.

 

 

 

 

 

 

 Mot d'accueil de Lucien Marzocchi

(Pasteur de de l'Eglise Evangélique de Décines Charpieu)

 

 

 

 

 

 

Nos amis les musulmans 

 

 

 avec l’évangéliste Salah Mokrani.

 

 

 

 

 Mohamed

 

 

Hocine 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Témoignage de Fatiha 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Témoignage de Samir 

 

 

 

 

 

 

 

 

Intervention de Salah Mokrani 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Remerciements de Faouzi Hamdi 

(Imam et recteur de la Mosquée Okba de Vaulx en Velin) 

 

 

 

 

 

 

 

  
 


Commentaires

 
 
 
posté le dimanche 17 février 2019

Le 17 février 2019 : Conférence « Cheminement, vie familiale, carrière. Quel équilibre adopter ? » par FethAllah Otmani (Enseignan

 

 

 Conférence « Cheminement, vie familiale, carrière. Quel équilibre adopter ? » par FethAllah Otmani (Enseignant et Conférencier), organisé par le Centre Tawhid Shatibi 8 rue Notre Dame Lyon 6 ème 

 

 

 

 

 

 

 Récitation coranique

 

 

 

 

 

 

 C'est indispensable,  d'avoir cette question d'équilibre,  ça renvoi a cette question d'égalité. On considère cette question d'équilibre,  est on vraiment juste vis à vis de soi même et vis à vis des autres.  La justice ne se voit pas que pour soi même, on ne peut pas être dansune approche personnelle,  c'est une question du bien être.  Le bien être,  c'est la joie,  c'est une chose qui ne dure pas, même dans la dimension de la prière,  ça ne dure pas.  La pente est ardue,  Allah ( Soubhanallah Wa ta Allah ) nous demande de faire des efforts.  

Il suffit de donner la bonne proportion dans tout ce que l'on entreprend,  nous sommes dans la religion du juste milieu.  Chercher le juste milieu sur un chemin qui n'est pas le bon, on ne trouvera jamais ce sentiment de cohérence.  Nous avons une multitude de chemins, mais est ce le bon chemin,  que cherchons nous au juste ? Est ce la satisfaction de Dieu ?

 

 

 Il suffit de donner la bonne proportion dans tout ce que l'on entreprend,  nous sommes dans la religion du juste milieu.  Chercher le juste milieu sur un chemin qui n'est pas le bon, on ne trouvera jamais ce sentiment de cohérence.  Nous avons une multitude de chemins, mais est ce le bon chemin,  que cherchons nous au juste ? Est ce la satisfaction de Dieu ?

 

 

 Ce juste équilibre que nous recherchons,  si nous sommes dans la voie du juste milieu,  c'est qu'on délaisse d'autres petites choses qui pourraient être importantes. C'est la justice par excellence,  c'est cette notion de Taqwa,  être juste,  cet équilibre là ne doit pas être excessif. La vraie question,  est ce un équilibre que nous recherchons pour avoir un confort personnel.  Nous avons un idéal de la constance,  même dans l'adoration, et si on y n'arrive pas, on dit queon est déséquilibré.  Le vrai vecteur pour savoir si nous sommes en équilibre,  c'est le coeur.  Il faut revenir à un fonctionnement sain avec la justice,  il y a plein de choses qui peuvent se produire,  il faut empêcher toute forme de tyrannie.  L'équilibre,  c'est la compensation. Nous avons des rapports d'interdépendance.

 

 

 La misaine,  c'est ce qui permet de donner la juste mesure.  C'est le paradigme qui est l'équilibre par rapport à quoi au juste ? Le chemin il est où ? Nous avons une certaine conception du déséquilibre.  Il y a des vocations de vie, nous sommes dépendant d'Allah ( Soubhanallah Wa ta Allah ),  c'est le monde de l'invisible, c'est le Coran,  c'est une chaîne de transmission qui se transmet dans le lien.  Il faut se poser la question de la voie.  

 

 

 C'est la même chose dans une relation de couple.  Sommes nous toujours en notion d'équilibre par rapport au Coran,  qui nous enseigne les signes qu'Allah ( Soubhanallah Wa ta Allah ) nous envoie.  Les 5 prières, c'est l'école qui nous apprend à couper nos journées,  c'est ce temps qui nous permet de se poser des questions,  ce sont des solutions de compensation par la lecture du Coran et de faire du dikhr.  La première des choses qu'il faut corriger,   et c'est dans la nuit qu'elles se corrigent, en réalité,  on ne maîtrise rien,  c'est notre créateur qui gère notre vie.  C'est une halakhah,  c'est une justice qui nous permet de rééquilibrer notre vocation de vie.  La vraie question,  c'est de savoir ce que l'on veut et de trouver les ingrédients qui nous permettent de  forger notre vie, la clarté et la clairvoyance. 

 

 

 

 
 


Commentaires

 
 
 
posté le jeudi 14 février 2019

le 14 février 2019 : Conférence : « De l’Imam, guide divin, à l’ayatollah, source d’imitation ». Organisé par Faculté de Théologie

 

 

 Conférence : « De l’Imam, guide divin, à l’ayatollah, source d’imitation » .

Organisé par Faculté de Théologie, UCLy Campus Carnot 

 

 

 Conférence du Centre d'Études des Cultures et des Religions.

 

 

 Conférencier : Mohammad Ali Amir Moezzi, directeur d'études en Exégèse et Théologie de l’Islam chiite à EPHE - École Pratique des Hautes Études

 

 

 L’imamisme duodécimain, branche majoritaire de l’islam chiite, est présenté dans ses sources fondamentales comme la religion mystique de la figure du Guide (imâm). Celui-ci est un être théophanique infaillible qui a pour mission d’initier ses fidèles à la connaissance des mystères de Dieu, de l’univers et de l’homme, notamment à travers le dévoilement du sens caché de l’Ecriture. Avec « l’occultation » du dernier imam au 4e/10e siècle, l’autorité du Guide divin sera progressivement remplacée par celle du juriste-théologien (faqîh). A travers un parcours millénaire et quelques tournants historiques majeurs (période bouyide, Ecole de Hilla, constitution du « clergé » chiite), la question de l’autorité spirituelle semble illustrer l’évolution d’une religion mystique vers une idéologie de pouvoir. 

 

 

Présentation par Michel Younès

Professeur de théologie et d’islamologie à l’Université catholique de Lyon, dirige le Centre d’études des cultures et des religions (CECR). 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Faire le point sur le chiisme dans le monde,  c'est une minorité importante.

Le chiisme est la religion de l'imam,  ce mot n'a pas le même sens dans le sunisme.

 

 

 L'imam est un guide dans l'immamologie, ce sont des sources de hadiths.  Dans le chiisme,  les Hadiths tiennent une place plus importante.  Avec l'imam Ali, dont le 12 ème est l'imam caché.  C'est considéré comme étant un corpus saint. Selon ces sources, l'imam est le premier créé dans le monde,  c'est une créature de lumière qui est initiée par Dieu sous forme d'un être divin.  Cet être de lumière qui est un témoin de Dieu sur terre. Donc l'imam est un être de lumière,  qui est un nom des attributs de Dieu.  Théophanie est une notion de la présence de Dieu.  Avec une dimension ésotérique, Dieu a un niveau caché. Les sunnites disent,  vous divinisez vos imams.  Il y a un Dieu non manifesté,  qui reste inconnaissable.  De la même manière,  il y a la Parole de Dieu qui a un niveau caché, le Prophète a pour mission d'initier une minorité en sens caché du Coran.  Cette minorité caché est le chiisme au sens caché de leur Imam.

 

 

 C'est le secret des secrets,  c'est la divinité de l'homme. Le titre le plus usuel dans le chiisme,  c'est le "halem",  c'est la  connaissance. La connaissance a 4 sources,  il y a des sciences occultes qui augmentent la science de l'imam, la science céleste,  des sources écrites et la source orale. La science se transmet par imposition de la main,  et puis il y a les pouvoirs surnaturels,  avec les miracles, tout ces pouvoirs,  c'est ce qu'on appelle le "haim",  c'est la connaissance.  Le mot "halem" signifie le sage.  Il y a des hadiths qui disent ques nos semblables sont les héritiers du Prophète.  Ce qui nous donne une idée changement sémantique.  Ce qui nous fait une religion du chiisme, une religion à part entière.  

 

 

 C'est à partir du 4 ème siècle de l'hégire,  que nous appellerons, l'âge d'or.  Ce sont les iraniens qui occupent la place des persans, les grands empires musulmans sont sous domination chiiste. C'est le seul courant de l'islam où il y a une activité politique.  

 

 

 Ce siècle est le siècle de la raison,  tout le monde s'en réclamera, les intellectuels arabes découvrent la dialectique,  et la logique grecque.  On dit que l'islam est une religion rationnelle.  Pour cela,  on va prendre comme critère central, la raison. Nous avons énormément de traités qui justifient,  il y a un phénomène complexe qui se met en place,  par la substitution de la figure de l'imam  par les docteurs de la loi.  Ce n'est qu'à partir de ce moment là,  que l'islam chiite devient la religion de l'état.  Ce clergé,  avec le temps,  devient indépendant,  ce clergé devient un état dans l'état.  Ce sont ces docteurs de la loi de l'imam caché, qui deviennent des ayatollahs. 

Dans l'inconscient collectif,  l'ayatollah est le divin,  l'autorité spirituelle,  c'est un maître initiatique par référence.

 

 

 

 

 L'islam est une religion dualiste.  L'imam ne peut être qu'un homme, l'ami de Dieu peut être une femme,  mais elle n'a jamais été Imam. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  
 


Commentaires

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article