Faire ensemble, vivre ensemble, agir pour la Paix

« Si Dieu l’avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté. Mais il a voulu vous éprouver par le don qu’il vous a fait. Cherchez à vous surpasser les uns et les autres par les bonnes actions. Votre retour à tous se fera vers Dieu, il vous éclairera au sujet de vos différends » (Sourate 48-verset 5).

posté le samedi 25 mai 2019

le 25 mai 2019 : Conférence du Ramadan à la Grande Mosquée Mohamed VI de Saint Étienne avec le Docteur Tarik Abou Nour Imam-Khatib

 

 

 Conférence du Ramadan à la Grande Mosquée Mohamed VI de Saint Étienne avec le Docteur Tarik Abou Nour Imam-Khatib, chercheur en jurisprudence islamique et finances. Auteur et responsable du site www.doctrine-malikite.fr, porte parole du Charia board du (CIFIE) et chargé des relations publiques avec les traditions musulmanes.


Thème : "L'impact sur les médias sociaux" 

par le Docteur Tarik Abou Nour 

 

 

 La Grande mosquée Mohammed VI - son nom officiel - est l'une des plus grandes de France, et l'une des plus abouties esthétiquement. Avec ses vitraux colorés, ses fins moucharabiehs et son enveloppe jaune soleil, elle n'a rien à envier à ses cousines marocaines.

 

 

A l'heure où le gouvernement assure que "l'islam a toute sa place en France", cette mosquée fait office de bonne élève de la République. 

 

 

 Récitation coranique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Présentation par l'imam Mohammed Bah, le muezzin de la mosquée, originaire de Guinée-Conakry,

 

 

 

 

 

 

Tout d'abord, dans le Coran,  il est précisé,  ceux qui ont la science et la foi, les prophètes nous ont laissé la science, le Prophète Mohamed ( Sallallah Aleyi Wa Salem ) est venu pour toute l'humanité, avec la miséricorde d'Allah ( Wa Azeogel ).  Il incarnait les valeurs du Coran,  qu'il a transmis à ses compagnons pour se purifier.  

 

 

 Il faut rester dans l'équilibre de la lecture et les besoins du Coran avec l'intellect et la compréhension.  La première des intentions de l'acquisition de la science de la chaîne de transmission interrompue, la science absolue appartient à Allah. 

 

 

Le livre en lui seul,  n'est qu'un objet, mais il peut nous permettre d'apprendre la science, apprendre une sagesse.  Une chose essentielle, c'est de respecter les savants,  tout ça c'est la sagesse, la science utile,  c'est le discernement.  

 

 

Et à travers la transmission de la science,  il est y a les réseaux sociaux, mais à condition  de s'en servir à bon escient,  mais,  quand il s'agit de la religion,  il faut faire très attention. Il y a  celui qui émet l'information et il y a celui qui reçoit l'information,  il faut être très prudent. L'information est diffusée par tous.  On peut prendre les bonnes actions,  comme on peut prendre les mauvaises actions.  

 

 

 Prendre sa religion dans les poubelles d'internet, on risque de prendre n'importe,  restons très prudent,  surtout quand il s'agit de la science de la religion.  Il faut aller chercher la science auprès de ceux qui la détiennent. Les mosquées diffusent la vraie science et non pas celle propagée par les réseaux sociaux.

 

 

 Est ce normal d'être devenu addict de nos smartphones,  il appartient aux parents de contrôler leur utilisation par les adolescents. Il faut utiliser les réseaux sociaux à bon escient en créant des groupes de travail en lien avec la religion.

 

  
 


Commentaires

 
 
 
posté le samedi 25 mai 2019

le 25 mai 2019 : Conférence " Le Sens des Épreuves " Organisé par Centre Firdaws Saint Etienne au Centre Firdaws Saint Etienne 1

 

 

 Conférence " Le Sens des Épreuves " Organisé par Centre Firdaws Saint Etienne au Centre Firdaws Saint Etienne 1 bis, rue Elisée Reclus, 42000 Saint-Étienne 

 

 

 {Allah n’impose à aucune âme une charge supérieur à sa capacité}

(sourate 2 v. 286)

Nous traversons tous dans notre vie des moments plus ou moins difficiles: précarité (fins de mois difficiles…), maladie, deuil,… Face à ces épreuves, il nous faut cependant trouver la force nécessaire pour passer outre, mais aussi pour nous dire que c’est la volonté d’Allah soubhanah wa ta’ala et les accepter en nous disant que si elles nous ont été imposées il y a une raison...

 

 

 ..."Ce jour-là ma vie a basculé et je fût plongé dans un coma profond qui bouleversa à jamais mon existence...

Par la grâce de Dieu je me réveilla de cet étrange sommeil qui dura six semaines...mon corps fût brisé et les médecins ne croyaient plus à mon rétablissement...pourtant..."

 Lyazid, victime d'un grave accident,écrasé par un engin de chantier, apporte son témoignage bouleversant et instructif... Inchallah... 

  

 

 Récitation coranique par Driss

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dès que le premier homme est venu sur terre,  il a été éprouvé.  Allah ( Wa Azeogel ) nous envoie des épreuves pour nous éprouver.  La grandeur de la récompense va de lien avec la grandeur de l'épreuve.  Quand Allah (Wa Azeogel),  aime quelqu'un,  il l'éprouve. Les deux prophètes qui ont été les plus éprouvés sont le Prophète Abraham et le Prophète Mohamed (Sallallah Aleyi Wa Salem). A la fin des temps,  les épreuves seront plus virulentes et vont se succéder. La première personne qui a été éprouvé,  c'est Adam,  la seconde épreuve,  il ne fallait pas manger le fruit de l'arbre défendu.  

 

 

 Quand nous sommes éprouvés par rapport à la religion,  quand on sort de l'islam,  c'est l'épreuve suprême.  Il faut faire face à cette épreuve, il faut patienter,  Allah ( Soubhanallah Wa ta Allah ) nous appelle à la patience.  Quand nous perdons un être cher,  nous nous devons d'accompagner cette personne.  Quand on subit une épreuve,  on en veut à Allah ( Wa Azeogel ). 

 

 

 

 

En fait,  il veut nous éprouver,  il nous demande de patienter,  d'endurer, c'est une purification pour nous et c'est aussi une élévation.  Allah nous éprouve dans cette vie d'ici bas pour que nous ayons une meilleure vie dans l'au delà.  Il faut vivre avec ces invocations, Allah n'impose pas une épreuve qu'on ne puis pas la supporter.  Il faut du temps,  il faut être patient. 

 

 

 Dans le paradis, il y a plusieurs degrés, le Firdwas,  Allah ( Soubhanallah Wa ta Allah ) veut nous élever au plus haut degré.  La pire année que le Prophète ( Sallallah Aleyi Wa Salem ) ait connu,  c'est l'année de la tristesse,  c'est cette année où il a perdu son épouse Khadija,  il a aussi perdu son oncle,  mais c'est aussi l'année où il a fait le voyage nocturne où il est allé prier avec tous les prophètes. Donc l'épreuve elle est là,  par la prière. Le Prophète ( Sallallah Aleyi Wa Salem ) a été beaucoup éprouvé,  mais il invoquait Allah ( Soubhanallah Wa ta Allah ),  il lui demandait le secours.  Les épreuves qu'ont vécu les prophètes n'ont rien à voir à ce que nous vivons ici, dans ce bas monde. Quand une épreuve nous touche,  il faut demander l'aide d'Allah (Wa Azeogel),  dans l'épreuve,  on doit invoquer Allah.  Dans la sourate Al Fatiha c'est bien précisé : "C'est toi seul que nous adorons et c'est toi seul dont nous implorons ton secours,  guide nous dans le droit chemin, le chemin de ceux que tu as comblé de faveurs et non pas ceux qui ont encouru ta colère, ni des égarés". 

 

 

 L'épreuve est destinée à endurer dans la patience,  elle est là pour faire ressortir notre véritable nature,  c'est aussi le moyen de communiquer avec Allah ( Wa Azeogel ), toutes les épreuves,  que ce soit la tristesse, l'argent,  la santé,  les épreuves sont là pour radoucir les cœurs.  Les gens qui ont été enduré dans leur vie,  ce sont les gens les plus humains.
  
 


Commentaires

 
 
 
posté le samedi 25 mai 2019

le 24 mai 2019 : Iftar (Repas de rupture de jeûne) de l'association Valeurs Spirituelles Musulmanes de France à l'Église Saint Mic

 

 

 

 

Présentation de la soirée  

 

 

le chant Samaa par les enfants  

 

 

Si le Samâ‘ ou «l'audition spirituelle » ou «le chant soufi » ou encore « Qasâïd » est un vin dont s'abreuvent les esprits, les oreilles sont autant de coupes servant à cette ivresse divine. 

 

 

Le prophète Abraham auquel l'ange apporta l'annonce de son agrément au sein de l'amitié intime auprès de Dieu, dansa de joie et surtout d'ivresse spirituelle. 

 

 

A travers ce modèle prophétique, la tradition fonde cette pratique sur ce geste immémorial survenu à la suite de la Visite de l'Ange. 

 

 

 

 

On Cite aussi le hadîth de 'Aïsha rapporté dans le Sahîh Al-Bukhârî où les Abyssins chantaient et dansaient en présence du prophète(paix et salut sur lui)et celui ci se contenta seulement de demander (que disent -ils) et on lui répondit: ils disent: 'Muhammad est un serviteur vertueux'. 

 

 

Le chant Soufi (qasîd) est un ensemble de poèmes et de chants composés (par la voie de l'inspiration en général) par les plus grands saints de l'Islam à travers l'histoire. 

 

 

 C'est une expression sincère des états les plus purs du cœur. Ses thèmes tournent autour de l'amour de Dieu et de Son prophète, de la confiance en Dieu, du besoin extrême à Lui et des différentes valeurs nobles qui composent l'éthique soufie.

 

 

C'est l'expression humaine, enivrée de vin divin, dans son image la plus pure et la plus saine. 

 

 

Il se chante généralement en groupe dans les mosquées ou les confréries. Les chants soufis véhiculent toujours des messages éducatifs pour le cheminant. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Iftar organisé par VSMF - avec nos amis Abdelkrim Oussara, Mourad Aissaoui, Abdel Malik Richard Duchaine et le Père Christian Delorme . Lyon 

 

 

 

 

 

  
 


Commentaires

 
 
 
posté le vendredi 24 mai 2019

le 23 mai 2019 : Iftar (Repas de rupture du jeûne du Ramadan) à la Mosquée Al Forquane de Vénissieux

 

 

 

 

 


 Intervention de Mourad Merabet

(Recteur de la Mosquée Al Forquane de Vénissieux)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 Intervention de Michèle Picard

(Maire de Vénissieux)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 Intervention de Benaissa Chana

(Président du Conseil Régional du Culte Musulman Rhône-Alpes)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 Intervention de Kamel Kabtane

(Recteur de la Grande Mosquée de Lyon et Président de l'Institut Français de Civilisation Musulmane)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 Interventioin d'Abdelkader Laïd Bendidi

(Vice-Président du Conseil Régional du Culte Musulman Rhône-Alpes)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  
 


Commentaires

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article