Faire ensemble, vivre ensemble, agir pour la Paix

« Si Dieu l’avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté. Mais il a voulu vous éprouver par le don qu’il vous a fait. Cherchez à vous surpasser les uns et les autres par les bonnes actions. Votre retour à tous se fera vers Dieu, il vous éclairera au sujet de vos différends » (Sourate 48-verset 5).

posté le dimanche 28 juillet 2019

le 28 juillet 2019 : Marche blanche pour Mamoudou Barry Organisé par Association des Jeunes et Etudiants Guinéens du Rhône de la P

 

 

 Marche blanche pour Mamoudou Barry Organisé par Association des Jeunes et Etudiants Guinéens du Rhône de la Place Bellecour au Palais de Justice Rue Servient à Lyon

 

 

En réponse à l’agression mortelle et raciste dont a été victime Docteur. Mamoudou Barry universitaire à Rouen le 19 juillet, l’Association des Jeunes et étudiants Guinéens du Rhône en collaboration avec plusieurs autres associations afro, organise ce dimanche 28 juillet une marche pacifique pour réclamer justice pour Dr Barry arraché de façon lâche à l’affection des siens. L’itinéraire de la marche est la suivante : 14h rassemblement à la Place-Bellecour- rue de la république- place de la république-rue Stella- quai Jules Courmont -pont Wilson-quai Victor Augagneur- rue de la part Dieu rue de Créqui-Palais de Justice. 

 

 

A Lyon aussi, ils se sont organisés pour rendre hommage à Mamoudou Barry, ce jeune guinéen tué à Rouen le 19 juillet dernier. Une agression qualifiée de raciste.

Ils étaient plus de 250 personnes, pour un grand nombre appartenant à la communauté

guinéenne de l'agglomération lyonnaise, être rassemblées Place Bellecour dans le 2 ème arrondissement de Lyon. Les uns portaient des pancartes avec la photo du jeune homme de 31 ans et inscription A la mémoire de Mamoudou Barry. 

D'autres brandissaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire « Halte au racisme » et « justice pour le docteur Mamoudou Barry ».

Tous étaient présents en hommage à ce jeune père de famille à la vie très tranquille, et tous ont pu se recueillir dans la plus grande dignité et le plus grand calme.

Saïdou Diallo était l'organisateur de cette marche blanche à Lyon et surtout était et ami d'enfance du défunt, il raconte : « Le racisme à Lyon, on le sent et on le ressent au quotidien ».

C'est un fait, Saïdou Diallo n'est pas amer, nous croyons en la justice et nous espérons que la justice sera rendue pour notre frère Mamoudou. Saïdou insiste également sur le fait que tant que la justice ne sera pas rendue, les actions comme ces marches blanches continueront.

Mamoudou et Saïdou se connaissent depuis le collège, ils sont arrivés ensemble en France en 2012. Depuis toujours avec les amis on l'appelait le sage, c'était une vraie référence pour toute une jeunesse. 

Le cortège est parti de la place Bellecour dans le centre-ville de Lyon pour se rendre rue Servient dans le 3è arrondissement de Lyon, devant le Palais de Justice, comme un symbole.

 A Lyon aussi, ils se sont organisés pour rendre hommage à Mamoudou Barry, ce jeune guinéen tué à Rouen le 19 juillet dernier. Une agression qualifiée de raciste.

Âgé de 31 ans, Mamoudou Barry, père d'un enfant de deux ans, est décédé des suites de ses blessures après avoir été roué de coups dans la rue lors d'une agression qualifiée de raciste par ses proches à Canteleu, dans la banlieue de Rouen. Il avait soutenu une thèse de droit sur les Politiques fiscales et douanières en matière d'investissements étrangers en Afrique francophone le 27 juin dernier à Rouen, selon le site de l'Université. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

avec Jean Paul Gabarre  

 

 

 

 

 

 

 

 

Rachid Guergour et Jean Paul Gabarre  

 

 

au centre Jean Eric Sendé 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean Eric Sendé 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

avec Shoki Ali Saïd 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Marche blanche pour demander de la justice pour le Dr. Mamoudou Barry, Guinéen assassiné en Rouen, France, victime du racisme. /// Marcha blanca para pedir justicia por el Dr. Mamoudou Barry, guineano asesinado en Rouen, Francia, víctima del racismo. 28.07.2019 

 

 

 

 

 Il y a peu, c'était la finale de la coupe africaine de football. Ce soir-là, avant le match, dans la ville de Rouen en #France#mamoudoubarry, professeur, chercheur et militant panafricaniste de Guinée, qui s'était déjà titré en tant que médecin en droit, est sorti de sa voiture pour interroger un homme qui venait de l'insulter pour être noir. 

 

 

 

 Mauvaise décision. Peu de temps, il est tombé au sol des coups et, des nucado, #perdiólavida. La dernière chose qu'il a entendu était quelque chose comme "on va la mettre à vous tous sales noirs". 

 

 

 

 Il avait 31 ans. Ils jouaient l'Algérie contre le Sénégal, c'est-à-dire l'Afrique du Nord (magrebina) contre l'Afrique sub-saharienne ("noire"), connue la première pour sa forte discrimination vers la deuxième.

 

 

 Dans la voiture, attendait sa femme, qui l'avait supplié de ne pas sortir. Ses amis les attendaient pour une soirée. Sa petite fille n'était pas là.

 

 

La police a déjà pris le responsable, qui avait des antécédents, des déséquilibres psychologiques et a accepté les charges. Au début on croyait qu'il était algérien, puis turc, il s'est avéré être français. 

 

 

Ce dimanche en France toutes les associations africaines ont été organisées pour sortir manifester, poursuivre la justice par Mamoudou et par tous les africains et africains qui doivent souffrir ça de jour en jour. 

 

 

Dans la marche eux-mêmes criaient : "Arrêtez de nous haïr, nous sommes des êtres humains et nous avons le droit à la vie", pendant que les gens autour chismeaba et continuaient avec le vôtre. Trop fort. 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Commentaires

 
 
 
posté le jeudi 25 juillet 2019

le 25 juillet 2019 : Rencontre Avec Des Écolières Et Écoliers De Gaza, Organisé par Collectif 69 de Soutien au Peuple Palestinien 

 

 

 Rencontre Avec Des Écolières Et Écoliers De Gaza Organisé par Collectif 69 de Soutien au Peuple Palestinien et Palestine en vue à la Maison des Passages 44 rue Saint Georges à Lyon 5 ème avec leur accompagnateur, enseignant le français.

 

 

 Profitant de leur voyage en France,(ce qui est exceptionnel), nous avons l'occasion de parler avec eux de l'éducation et de la vie quotidienne dans les conditions du blocus de Gaza, qu'ils ont pour la plupart toujours connu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 La situation à Gaza est catastrophique . Nous assistons à une détérioration des conditions économiques, sociales et sanitaires dans cette prison à ciel ouvert. la situation empire, rien ne bouge. 

  

 

 Pour plus de deux millions habitants toujours enfermés elle reste très grave à tous les niveaux. Les rues commerçantes sont vides et le pouvoir d’achat est en en chute permanente Beaucoup de magasins ont annoncé leur faillite totale. 

 

 

Beaucoup d’usines sont fermées actuellement faute d’électricité , sachez que les foyers de Gaza n' ont le droit qu' à quatre heures d’électricité par jour. Sur le plan économique, la situation ne cesse de s’aggraver avec les conséquences dramatiques du blocus et des mesures locales qui ont causé l’augmentation du chômage, et du niveau de pauvreté, sans oublier l’incapacité de bâtir une véritable économie dans la Bande de Gaza. 

 

 

 En janvier 2018, le taux de chômage à Gaza dépasse les 73% de la population civile. La pauvreté est 85% de la population de Gaza qui vit en dessous du seuil de pauvreté Une situation jamais vue dans cette région en souffrance permanente. 

 

 

Beaucoup d’enfants palestiniens notamment à Gaza souffrent d’insuffisance rénale. Ils doivent passer tous les jours plusieurs heures à l’hôpital pour subir des dialyses. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Pour pallier à leurs absences des écoles, une opération de transformation de la salle de dialyse en salle de classe se pratique au sein de l’hôpital même à Gaza afin de permettre à ces enfants de suivre leur scolarité normalement comme tous les autres enfants. Ils y apprennent différentes matières et oublient momentanément leurs douleurs. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  
 


Commentaires

 
 
 
posté le mercredi 24 juillet 2019

le 24 juillet 2019 : Cérémonie de clôture des Écoles Buissonnières de Lyon et de Vaulx-en-Velin, à l'Athanor, 2 rue

 

 

Cérémonie de clôture des Écoles Buissonnières de Lyon et de Vaulx-en-Velin, à l'Athanor, 2 rue Commarmot à Lyon 1 er 

 

 

 Cet événement s'inscrit dans le cadre des écoles Buissonnières de Lyon et de Vaulx-en-Velin, projets initiés par Les Cités d'Or et co-portés par 11 acteurs de l'éducation populaire et de la jeunesse du territoire ainsi que par la Fédération des Centres sociaux du Rhône.

 

 

Ce projet a été réalisé grâce au soutien financier de la Fondation Abbé Pierre, du Commissariat Général à l’Égalité des Territoires(CGET) de la Fondation Gatte fossé de la Fondation BNP Paribas de la Fondation Solidarités Crédit Agricole Centre Est et de la Ville de Lyon. 

 

 

Olivier AILLAUD, directeur de l'Espace Projet Inter associatif (EPI),

Mesudiye BEDIR, directrice de la Maison des Dialogues,

Isabelle BLOCHERLEBROU,responsable de l'espace CARCO,

Anne DUFAUD, directrice de la Mission Locale de Vaulx-en-Velin,

Matthieu GARNIER, directeur du Centre social Bonnefoi,

Marie GALICHET, directrice de l'Arche de Noé,

Pascale GAUTIER, déléguée générale de la Fédération des Centres sociaux du Rhône,

Jean-Loup JAMIN, président de l'association La Manoeuvre, Isabelle KUNTZ, directrice du CRIJ Rhône-Alpes

Karim MAHMOUD-VINTAM, délégué général des Cités d'Or,

Frédérik METAYER, directeur du Centre social Pierrette Augier de Vaise,

Sylvain PARATTE, directeur du Centre social Quartier Vitalité

Aîcha RAMDANI, présidente de l'association FRAMETO 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La vie est faite d’épreuves, de choix, de renoncements, de sursauts, de

rencontres.

Qu’allez-vous, qu’allons-nous retenir de ces 6 mois ?

J’ai choisi d’en retenir une chose : qu’il est difficile, mais qu’il est exaltant, de

construire une communauté.

Difficile parce que c’est un effort quotidien pour entretenir une unité de sens

et une unité d’action entre des personnes issues d’horizons et porteuses

d’intérêts les plus divers.

Difficile parce qu’il ne s’agit pas de penser dans le même sens mais de pousser

dans le même sens.

Nous en faisons tous l’expérience à l’échelle d’une famille, d’une école

buissonnière, d’une association, d’une société.

Et en définitive, ce qui compte, c’est la confiance, en soi, en l’autre, en l’avenir,

et la persévérance. Et votre présence ici, ce soir, que vous soyez volontaire,

accompagnant, soutien ou sympathisant, est la marque de votre confiance et

de votre persévérance, qui est déjà en soi une victoire.

Puisse cette cérémonie nous rappeler le sens de ce qui nous réunit :

Pour les jeunes, célébrer non pas la fin d’un parcours qui fut parfois éprouvant,

mais le début d’une aventure qui s’appelle autonomie et citoyenneté.

Pour nous tous, il s’agit de cheminer ensemble pour devenir :

 toujours plus authentiques, c’est-à-dire toujours plus alignés entre nos

pensées, nos paroles et nos actes ;

 toujours plus justes, au sens de la justice comme de la justesse ;

 toujours plus vrais, c’est-à-dire porteurs d’un sens qui interpelle, qui

provoque, qui nourrit, qui irrigue, et qui transforme.

Je vous remercie. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Commentaires

 
 
 
posté le jeudi 18 juillet 2019

le 18 juillet 2019 : Mandela Day Organisé par Les rendez-vous d'Africa 50 à l'Esplanade Nelson Mandela Lyon 3 ème

 

 

Chaque année le 18 juillet, jour de la naissance de Nelson Mandela, l’ONU appelle les individus partout dans le monde à commémorer la Journée internationale qui lui est consacrée. Chacun d’entre nous a la possibilité et la responsabilité de changer le monde pour le rendre meilleur, et la Journée internationale de Nelson Mandela est l’occasion d’agir et d’inspirer ce changement.

 

 

 A cette occasion, le collectif Africa 50 organise un événement sur l'esplanade Nelson Mandela Lyon 3e.

 

 

Annimation assurée par Jean-Eric SENDE

Membre élu au Comité Directeur de l’Office des Sports du 7 éme arrondissement de Lyon

Chargé de Mission Mémoire et Histoire de l’Esclavage pour le Collectif Africa50 

Président de l’association Jeunesse Arts Culture et Sport en Liberté  

 

  

 Programme :

Prise de parole
Dépôt de gerbes
Animation musicale
Verre de l'amitié
 

 

 

 

Roger Koudé Magloire Guelnodji Koussetogue

(Maître de Conférences Vice-Doyen de la Faculté de Droit, Sciences économiques et sociales de l’UCLY Enseignant-Chercheur en Droit international à l’Institut des droit de l’homme de Lyon (IDHL) Chercheur à la Chaire UNESCO « Mémoire, Cultures et Interculturalité » de l’Université catholique de Lyon Coordinateur scientifique de la Revue Études Interculturelles) 

 

 

 Le 18 juillet correspond à la date d'anniversaire de Nelson Mandela.

 

C’est ainsi qu’avec les militants du collectif #africa50, j’ai pris soixante sept minutes pour mobiliser une cinquantaine de personnes qui ont transmis les messages de Nelson Mandela sur l’esplanade qui lui a est dédiée à Lyon.
Félicitations remerciements et soutien à ceux et celles qui se sont impliqués pour cette cause avec une mention spéciale à :
- Christophe Amany Président du collectif Africa50 et Adjoint au Maire du 7 iéme arrondissement de Lyon 
- Colette Ilunga, porte parole d’Africa Cinquante et présidente de l’association EMERGENCE Parteners
- Sadio Ngaïdé membre d’Africa50 et de l’Association des Amis de la Présence Africaine à Lyon.
- Ya Mutuale chargé de Mission culture du collectif Africa50.
Remerciements à ceux et celles qui ont honorés cet événement par leur présence active, notamment :
-S.E Monsieur Afif Traouli, Vice Consul de Tunisie  qui représentait le corps consulaire de Lyon.
- Madame Roques Florence Berrhout Roques, Conseillère déléguée à la Ville de Bron
- Tiam Robert Manager sectoriel de l’ingénierie à l’AFPA
- Roger Koudé titulaire de la Chair de l’UNESCO « Mémoire, Culture, Interculturalité »
- Abdel Malik Richard Duchaine, Président de l'association interreligieuse « Mains Ouvertes » et Délégué au Dialogue Interreligieux auprès du Conseil Régional du Culte Musulman Rhône-Alpes ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

Jean-Paul Gabarre

Religieux franciscain, puis officier pendant la guerre d'Algérie, Jean Paul Gabarre fait carrière dans la Communication, principalement entre entreprises industrielles. L'importance qu'il accorde au langage l'amène à conceptualiser et à éprouver une méthode qui permet de formuler plus correctement que cela n'était fait jusqu'alors les offres technico-commerciales, puis à comprendre comment, de l'extérieur, il est possible d'aider efficacement – et rapidement – les personnels à améliorer leurs relations à l'intérieur de l'entreprise. Quand il quitte le monde professionnel (il y a 25 ans), il se consacre à l'étude du langage des évangiles : il y retrouve le sens réel des expressions qu'utilisait Jésus et... « ce que ce visionnaire projetait véritablement ! » Découverte, ô combien d'actualité, à laquelle il nous fait participer progressivement tout au long des trois tomes de A la recherche de l'essentiel. 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Abdel Malik Richard Duchaine 
(Délégué au Dialogue Interreligieux après du Conseil Régional du Culte Musulman Rhône Alpes) 
 

 
Citation de Nelson Mandela :
"Aucun de nous, en agissant seul, ne peut etteindre le succès."
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 Nous avons clôturé cette soirée par un dépôt de gerbe, la chanson « Asimbonanga » pour rendre hommage à Jonathan Clegg, chanteur engagé contre le régime séparatiste en Afrique du Sud  qui nous a quitté en début de semaine.

 

 

 Asimbonanga

Johnny Clegg

 

Asimbonanga -------------------- (nous ne l'avons pas vu) 
Asimbonanga--------------------(we have not seen him) 

Asimbonang 'umandela thina ----- (nous n'avons pas vu mandela) 
Asimbonang' umandela thina-----(we have not seen mandela) 

Laph'ekhona -------------------- (à l'endroit où il se trouve) 
Laph'ekhona--------------------(in the place where he is) 

Laph'ehleli khona -------------- (à l'endroit où il est gardé)
Laph'ehleli khona--------------(in the place where he is kept)

 

 

Oh la mer est froide et le ciel est gris 
Oh the sea is cold and the sky is grey 

Regarde à travers l'île dans la baie 
Look across the island into the bay 

Nous sommes tous des îles jusqu'au jour venu 
We are all islands till comes the day 

On traverse l'eau brulante
We cross the burning water
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  
 


Commentaires

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article