Faire ensemble, vivre ensemble, agir pour la Paix

« Si Dieu l’avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté. Mais il a voulu vous éprouver par le don qu’il vous a fait. Cherchez à vous surpasser les uns et les autres par les bonnes actions. Votre retour à tous se fera vers Dieu, il vous éclairera au sujet de vos différends » (Sourate 48-verset 5).

posté le dimanche 15 décembre 2019

le 14 décembre 2019 : Soirée Musicale avec le Groupe Al Anouar Organisé par Roho LfoAd au Centre Culturel et de la Vie Associative

 

 

 Magnifique Soirée Musicale avec le Groupe Musical  Al Anouar

au Centre Culturel et de la Vie Associative à Villeurbanne

 

Vivre un voyage au cœur des chefs d'œuvre traditionnels & populaires du Maghreb et de l'Orient.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 


Commentaires

 
 
 
posté le jeudi 12 décembre 2019

le 12 décembre 2019 : L’IFCM organise une projection et une table ronde sur le film « St François et le Sultan » à l'Institut Fran

 

 

 L’IFCM organise une projection et une table ronde sur le film « St François et le Sultan » à l'Institut Français de Civilisation Musulmane 146 Boulevard Pinel à Lyon 8 ème .

 

 

Allocuction de Kamel Kabtane

(Président de l'Institut Français de Civilisation Musulmane)  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Allocution de Bruno Guiderdoni 

 (Astrophysicien et directeur de recherche au CNRS).

 

 

 

 

 

 

 

 

 The Sultan and the Saint (Le Sultan et le Saint), produit par la Fondation Unity Productions (UPF) dans la catégorie du Meilleur éclairage et décors scéniques.

 

  

Ce documentaire de 60 minutes raconte la rencontre entre Saint-François d’Assise et le sultan d’Égypte Muhammad al-Kamil, neveu de Saladin, en 1219, au cours de la cinquième croisade. 

 

 

Frère Jo Coz, de l’Ordre des frères mineurs capucins rattaché à la famille franciscaine 

 

 

Œuvre de miséricorde: accueillir les étrangers. En 1219, la rencontre de François d'Assise et du sultan en pleine croisade. "800 ans après la rencontre de Damiette : Quelles leçons pour le dialogue des cultures et des religions aujourd’hui ? » 

 

 

1219-2019 : Cette année se commémore le huit-centième anniversaire de la rencontre de Damiette, entre St François d’Assise et le sultan ayyoubide al-Malik al-Kâmil. Dans un contexte difficile, celui des croisades et des luttes intestines au sein des mondes chrétien et musulman, le dialogue respectueux de François et du sultan constitue un témoignage exceptionnel, qui montre que l’entente est possible, au-delà des différences légitimes des perspectives, des dogmes et des rites. 

 

 

La rencontre entre saint François d'Assise et le sultan En 1219, en pleine croisade, François se rend à Damiette, en Égypte. À la faveur d’une trêve, il gagne le camp des musulmans. Le sultan Al-Kamil, le voyant pauvrement vêtu, le reçoit avec bienveillance. En discutant de leur foi, chrétienne et musulmane, ils éprouvent de la sympathie l’un pour l’autre. Après quelques jours, François décide de retourner chez les croisés. Le sultan veut le couvrir de cadeaux mais François refuse. Al-Kamil accorde alors aux franciscains la garde du Saint-Sépulcre à Jérusalem. Voici comment Saint Bonaventure rapporte l'entrevue : "Le prince leur demanda qui les envoyait, pourquoi et à quel titre, et comment ils avaient fait pour venir; avec sa belle assurance, François répondit qu'il avait été envoyé d'au delà des mers non par un homme mais par le Dieu très-haut pour lui indiquer, à lui et à son peuple, la voie du salut et leur annoncer l'Évangile qui est la vérité. Puis il prêcha au sultan Dieu Trinité et Jésus sauveur du monde, avec une telle vigueur de pensée, une telle force d'âme et une telle ferveur d'esprit qu'en lui vraiment se réalisait de façon éclatante ce verset de l'Évangile: "Je mettrai dans votre bouche une sagesse à laquelle tous vos ennemis ne pourront ni résister ni contredire".

 

 

 

 

 Témoin en effet de cette ardeur et de ce courage, le sultan l'écoutait avec plaisir et le pressait de prolonger son séjour auprès de lui. Il offrit à François de nombreux et riches cadeaux que l'homme de Dieu méprisa comme de la boue: ce n'était pas des richesses du monde qu'il était avide, mais du salut des âmes.

 

 

 Le sultan n'en conçut que plus de dévotion encore pour lui, à constater chez le saint un si parfait mépris des biens d'ici-bas. François quitta le pays du sultan escorté par ses soldats."

 

 

 L’IFCM organise une table ronde autour du film réalisé à l’occasion de cet anniversaire : « St François et le Sultan ». Après la projection du film, plusieurs intervenants débattront de l’actualité du dialogue interculturel et interreligieux, Frère Jo Coz, de l’Ordre des frères mineurs capucins rattaché à la famille franciscaine, Bruno Guiderdoni, Astrophysicien et directeur de recherche au CNRS.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  
 


Commentaires

 
 
 
posté le mercredi 11 décembre 2019

le 11 décembre 2019 : Conférence-débat «La crise du discours religieux musulman» avec Lahouari ADDI Professeur émérite à Science

 

 

 Conférence-débat « La crise du discours religieux musulman » avec Lahouari ADDI Professeur émérite à Sciences Po Lyon Chercheur associé à Georgetown University, Co-titulaire de la chaire ressources naturelles AUF – IméRA, auteur du livre "La crise du discours religieux musulman : le nécessaire passage de Platon à Kant, Louvain", PUL Presses universitaires de Louvain, Pensées musulmanes contemporaines, 2019, 238 p. à SCIENCES PO LYON AMPHITHÉÂTRE MARCEL PACAUT BÂTIMENT L – PÉDAGOGIQUE 4, RUE PROFESSEUR APPLETON à Lyon 7 ème

 

 

Le but de la religion est d'atteindre le but social de la légitimité intellectuelle. Le discours religieux musulman est parfois élaboré,  mais n'est pas théologien. N'importe qui en islam peut prendre un discours religieux en citant quelques versets du Coran ou de quelques hadiths. Il faut faire la différence entre la théologie et le sacré. Actuellement le discours religieux musulman est en crise,  les oulémas présentaient aux 18 ème siècle, l'ordre symbolique musulman. Le crise a été révélée par et a suscité un doute sur la façon de croire,  c'est autour de cette idée de l'amana. 

 

 

 Quelle est l'origine de la crise ? Très tôt la théologie biblique a trouvé dans la philosophie grecque le monde divin et intellectuel où l'âme trouvera le paradis éternel après la mort. La philosophie de Platon est basée sur la bonté de l'être humain pour atténuer les pensées humaines.  L'homme est moyen humain pour faire le bien sur terre.  Platon est un païens.  Saint Augustin s'est convertis au christianisme en lisant Plotin,  c'est du soufisme.

 

 

 C'est l'imam Al Ghazali qui a islamisé l'islam.  Le grand penseur de la mystique soufie est El Arabi. L'expression de Nietzsche c'est du platonisme intellectuel.  Le discours religieux a usé et abusé de la raison intellectuelle. La science ne peut pas parler au nom de Dieu,  elle n'a pas les moyens et la capacité de répondre a cette question.  Le discours religieux a trop demandé à la science. C'est affaiblir la sacralité. Il faut séparer la science de la religion.  La confiance en Dieu relève de la conscience. La modernité,  c'est le passage de la science à la conscience.  Chez Platon, l'homme n'a pas de conscience s'il n'a pas de raison dans les limites des facultés mentales.  Nous ne connaissons que ce que nous pouvons connaître.

 

 

 En somme Dieu est là et il apaise les cœurs.  Nous n'avons pas une activité directe au sacré, mais nous,  nous n'avons que des interprétations du sacré.  Est ce que c'est possible d'être musulman et kantien.  Prouvez votre foi dans votre comportement et vos bonnes actions.  Ne faites pas aux autres ce que vous voulez qu'on vous fasse, c'est parce que l'individu est une conscience,  l'homme n'a pas accès à la religion.  Qui sont les vrais chrétiens, les protestants ou les catholiques ? Qui sont les vrais musulmans,  les sunnites ou les chiites ? Il y a dans le genre humain,  des valeurs qui sont communes. 

 

 

Lahouari Addi

 Professeur émérite de sociologie à Sciences Po Lyon

 Domaines de recherche

  • Sociologie et anthropologie politique du Maghreb

  • Algérie - régimes politiques, Etat et société

  • Algérie - cultures de l’Islam

  • Clifford Geertz

  • Ernest Gellner

Parcours Lahouari Addi est sociologue et politologue, docteur d’Etat à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) de Paris en 1987. Il a été professeur de sociologie à l’Université d’Oran (Algérie) puis à Sciences Po Lyon, Université de Lyon, dont il est professeur émérite. Depuis quelques années, il vit aux USA, où il est chercheur associé à Georgetown University. Théoricien reconnu de la « régression féconde » appuyée sur le modèle tunisien où les islamistes au pouvoir sont obligés de tenir compte des réalités de la société et de l’Etat, il a commis de nombreux ouvrages et articles sur l’islamisme et la transition vers la démocratie. Son dernier livre est Radical Arab Nationalism and Political Islam (Georgetown University Press, 2017). 

 

 

Professeur et/ou chercheur invité dans de nombreuses universités, il a été notamment résident de l’Institut d’Etudes Avancées de Princeton en 2002-2003.

Il a été élu comme co-titulaire de la chaire AUF / IMéRA sur "Transformations Structurelles et Dynamiques Institutionnelles en Francophonie" du 9 septembre 2019 au 7 février 2020 avec le projet de recherche : 

Les ressources naturelles entre usage politique et exigence économique.

Formation Etudes primaires, secondaires et supérieures à OranLicence de sociologie et licence d’économie à l’Université d’Oran (1973)DEA d’économie à Grenoble (1974) portant sur Les Structures bancaires de l’économie coloniale en AlgérieDoctorat de Sociologie portant sur Structures agraires et Habitat rural en Algérie de 1830 à 1939 (sous la direction de Giolbert Durand)Doctorat d’Etat à l’EHESS sous la direction de L. Valensi sur Etat et Pouvoir dans les sociétés du Tiers-Monde : le cas algérien (1987)  Enseignement Enseignant à l’Université d’Oran (Département de sociologie) depuis 1976

1981-83 : Directeur de l’Institut des Science Sociales

1983-86 : détachement à l’EHESS à Paris
1991 : Fulbright Scholar à l’Université de Princeton (USA)
1994-1996 : Professeur associé à l’Institut d’Etudes Politiques de Lyon
1996-97 : Visiting Professor à University of Utah (Salt Lake City)
1997-98 : Professeur invité à l’IEP de Lyon
1998 : Professeur titulaire à l’Institut d’Etudes Politiques de Lyon
2002-2003 : Membre de l’Institute for Advanced Study, Princeton, USA

 

2007-2008 : Visiting Professor at UCLA, Californie, USA (1er. trimestre) 

 

 

 

 

 

 

Il faut accroître nos connaissances pour la raison pure.  L'objectif du Coran,  c'est d'être capable d'avoir une vie correcte et honnête.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  
 


Commentaires

 
 
 
posté le dimanche 08 décembre 2019

le 08 décembre 2019 : Temps d'hommage et de prière à l'Abbaye Saint Martin d'Ainay à Lyon 2 ème

 

 

Temps d'hommage et de prière à l'Abbaye Saint Martin d'Ainay à Lyon 2 ème 

 

 

 L’association « le Message de Tibhirine» est constituée de chrétiens et de musulmans qui veulent vivre le lien de la Paix, le Ribat el-Salam.

 

 

 Le 08 décembre 2018, Oran, au Sanctuaire de Santa Cruz, les Sept moines de Tibhirine et leur Compagnons ont été déclaré Bienheureux au cours de cette célébrations exceptionelle.

 

  

L’association a pour Président d’honneur  le frère Jean-Pierre Schumacher, dernier survivant de Tibhirine.

 

 

Un an après cet événement, commémorer à Lyon ces vies données jusqu'à l'ultime c'est faire passer « comme un grand signe de fraternité à destination du monde entier (Pape François) » 

 

 

Elle cherche à contribuer au dialogue, à l’amitié, à l’estime et l’admiration réciproque entre chrétiens et musulmans.

 

 

C'est aussi une invitation pour chacun de nous, quelque soit sa tradition religieuse, à répondre à l'amour de Dieu par le don de sa vie au quotidien. 

 

 

 

 

 Le père Eric Mouterde (Prêtre de la Paroisse de Saint Martin d'Ainay) et Azzedine Gaci, (Recteur et Imam de la Mosquée Othmane de Villeurbanne)  commentent le film « Sept frères pour l’Éternité »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 


Commentaires

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article