Faire ensemble, vivre ensemble, agir pour la Paix

« Si Dieu l’avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté. Mais il a voulu vous éprouver par le don qu’il vous a fait. Cherchez à vous surpasser les uns et les autres par les bonnes actions. Votre retour à tous se fera vers Dieu, il vous éclairera au sujet de vos différends » (Sourate 48-verset 5).

posté le lundi 09 mars 2020

Le 09 mars 2020 : Rencontre avec une jeune militante d'Alger Organisé par Malika Benarab Attou et CSLPA - Collectif de Soutien Lyo

 

 

Rencontre avec une jeune militante d'Alger

Organisé par Malika Benarab Attou et CSLPA - Collectif de Soutien Lyonnais au Peuple Algérien 

à la Bourse du Travail, Place Guichard à Lyon 3 ème 

 

 

 Présentation de la soirée par Nadia

 

 

 

 

 

 

 

 

Présentation du Hirak par Mourad 

 

 

 

 

 

 

 Sonia Gassemi,  chroniqueuse radio et militante féministe

La place de la femme dans la révolution algérienne. 

 

 

 Sur la question du divorce,  autant divorcer au plus vite afin d'éviter que la situation se dégrade,  en cas de conflit,  on n'a pas le choix.  En fait l'homme se projette dans le futur avec une vie saine et heureuse avec des enfants.  Le mariage,  c'est quand même la clef du bonheur avec des enfants et c'est la plus belle preuve d'amour. 

 

 

 La femme pour se marier en Algérie,  doit avoir un tuteur,  en sachant que la polygamie est autorisée pour les hommes.  La femme n'a pas le choix de pouvoir décider librement. 

 

 

La part des femmes,  dans le monde professionnel,  a beaucoup évolué depuis le hirak,  en Algérie,  on parle du code de l'infamie.  Y a t il,  un avant et un après le hirak,  qui a commencé en 1965. La présence des feministes dans le combat depuis le mois de février 2019. On ne peut pas libérer le pays,  si on ne libère pas les femmes.  Jusqu'à maintenant, les femmes n'avaient pas le droit de sortir le vendredi, on disait jumaa Moubarak et maintenant, on dit hirak Moubarak.  Le pays a changé depuis le 22 février 2019, toutes les polémiques qui ont eu lieu depuis le début,  se sont atténuées. Vive les polémiques.  

 

 

 Alger,  ce n'est pas l'Algérie,  il y a aussi les autres villes et les villages.  Le fait d'investir la rue pour une forme artistique. ! Le hirak, c'est la maturité.  Les réseaux sociaux sont une caisse de résonance pour le hirak qui est une source d'inspiration réelle.

 

 

Les rapports sociaux en Algérie ont commencé a évoluer.  Le "qui tue qui", c'est une expression qui date depuis la décennie noire dans les années 1990. 

Nous militons pour un état de droits,  les femmes continuent à se battre pour leurs droits,  c'est un sujet important pour une démocratie.  L'égalité des droits et de devoirs ont évolué. 

 

 

 L'art et la culture adoucissent les mœurs. 

Quand les hommes sortent pour manifester, on dit c'est une émeute, mais quand les femmes sortent pour manifester,  on dit que c'est une révolution.

 

  
 


Commentaires

 
 
 
posté le dimanche 08 mars 2020

le 08 mars 2020 : Conférence « L’engagement citoyen en Islam » Organisé par Centre Tawhid Lyon 8 rue Notre Dame à Lyon 6 ème par A

 

 

 

Conférence « L’engagement citoyen en Islam » Organisé par Centre Tawhid Lyon 8 rue Notre Dame à Lyon 6 ème par Abdelbasset Zouiten 

 

 

 

 

 

 

 

 

Récitation coranique par Abderrahmane 

 

 

 Est ce que vous vous sentez être français ? Voter,  c'est compatible avec les valeurs de l'islam.  En règle générale,  c'est la permission c'est autorisé. Est il permis de travailler avec des non musulmans ? Quand il y a quelque chose qui a du sens,  il faut participer. 

 

 

La sourate Youssouf,  nous le rappelle,  il se sentait investit d'une mission de donner sa vie pour les autres. Le diagnostic,  la solution et la mise en place.  Aller dans le débat avec une base saine,  toute les affaires de la gestion,  c'est le le principe et il y a la manière.  L'islam fait la différence entre un bien privé et un bien commun. 

 

 

La règle de l'islam,  c'est de bien veiller sur le bien commun.  Il faut garantir la neutralité,  l'équité.  Le Prophète ( Sallallah Aleyi Wa Salem ) a fait la charte de Médine, le Prophète était un visionnaire. 

 

 

 La charte de Médine est connue dans l’histoire comme un document scellant un pacte entre les primo-musulmans émigrés, fuyant la Mecque et les « Auxiliaires » médinois qui leur ont apporté leur soutien. Mais, la charte, érigée au rang de constitution, inclut les juifs de Médine comme membres de l’umma, la communauté des croyants. Cette charte définit les droits et devoirs des composantes de cette communauté. Son authenticité historique est admise par tous les savants et historiographes.  

 

  
 


Commentaires

 
 
 
posté le dimanche 08 mars 2020

le 07 mars 2020 : Soirée caritative au profit de la Mosquée Errahma 17 rue Songieux de Villeurbanne au Pavillon de la Soie Avenue

 

 


 

 

Soirée caritative au profit de la Mosquée Errahma 17 rue Songieux de Villeurbanne au Pavillon de la Soie Avenue de Bohlem à Vaulx en Velin 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cheykh Abdelmalilk Yousfi (imam de la Mosquée Errahma)  

 

 

avec Nabil animateur de la soirée  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Intervention de Samah Abdel'adhim Conférencière

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Cheykh Abdelmalilk Yousfi (imam de la Mosquée Errahma)  

 

 

Cheykh Abdelmalilk Yousfi (imam de la Mosquée Errahma)   

 

 

 Cheykh Abdelmalilk Yousfi (imam de la Mosquée Errahma)  

 

 

Cheykh Abdelmalilk Yousfi (imam de la Mosquée Errahma)   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cheykh Abdelmalilk Yousfi (imam de la Mosquée Errahma)   

 

 

 

 

Cheykh Larbi Kechat (Imam & Conférencier)

 

 

Larbi Kechat est né le 25 avril 1945 en Algérie dans la région de Sétif. Fils d’imam, il obtient une licence d’arabe en Algérie. Il s'est marié et a eu deux enfants avant de venir en France. Il arrive à Paris et s'inscrit à La Sorbonne pour prendre ses premiers cours de français et de civilisation française. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  
 


Commentaires

 
 
 
posté le dimanche 08 mars 2020

Le 07 mars 2020 : Cérémonie de remise de chèque du Conseil des Mosquées du Rhône à la mosquée Okba de Vaulx en Velin.

 

 

Cérémonie de remise de chèque du Conseil des Mosquées du Rhône à la mosquée Okba de Vaulx en Velin. 

 

 

Assalamou Aleykoum c’est avec plaisir que je partage avec vous ces quelques photos de la cérémonie de remise de chèque du CMR à la mosquée Okba.

Pour votre information la somme totale de la collecte s’élève finalement à 121 169,63€ car juste en moment de la remise du chèque on m’a mis une enveloppe de 3650 € des promesses données lors de notre campagne que nous avons remis immédiatement aux Responsables de la mosquée Okba.

Que Dieu accepte nos actes et qu’Il facilite la construction de cette mosquée. Je vous rappelle que nous avons déjà fixé une autre campagne de soutien dans les mosquées du Rhône au profit de la mosquée Er-Rahma à Villeurbanne le 10 Avril prochain incha’Allah.

Ne l’oubliez pas barakal Allahou fikoum. Fraternellement Abdelbasset 

 

 

Intervention de Faouzi Hamdi (Recteur et Imam de la Mosquée Okba de Vaulx en Velin)

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette cérémonie s'est déroulée en présence des Présidents de la Mosquées de Givors, de la Duchère, de saint Priest, de Vénissieux, de Gerland, de Décines, d'Oullins et d'un public nombreux parmi les quels les responsable de l'église de Vaulx en Velin venus en voisin se réjouir avec leurs frères Musulmans, au cotés des dizaines de fidèles venus participer à ce moment important de solidarité qui se déroulait dans leur Mosquée . En effet c'est prés de 30 Mosquées qui se sont mobilisées pour manifester leur solidarité pour cette mosquée qui depuis 10 ans se bat courageusement pour pouvoir enfin prier dans un lieu digne de la religion qu'ils pratiquent et sortir du ghetto dans lequel ils étaient enfermés depuis plus de 40 ans.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Intervention d'Abdelbasset Zouiten (Trésorier du Conseil des Mosquées du Rhône) 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Intervention de Cengiz Kalayci (Président du Conseil Régional du Cule Musulman Rhône Alpes)  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Intervention de Kamel Kabtane (Président des Mosquées du Rhône) 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  
 


Commentaires

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article