Faire ensemble, vivre ensemble, agir pour la Paix

« Si Dieu l’avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté. Mais il a voulu vous éprouver par le don qu’il vous a fait. Cherchez à vous surpasser les uns et les autres par les bonnes actions. Votre retour à tous se fera vers Dieu, il vous éclairera au sujet de vos différends » (Sourate 48-verset 5).

posté le vendredi 16 mai 2014

le 16 mai 2014 : Colloque international Edward Said " Figures de l’intellectuel à l’heure de la mondialisation"...

Membre indépendant du Palestine National Council, il fut un temps pressenti par Yasser Arafat et Jimmy Carter pour devenir un des négociateurs officieux en charge de trouver un règlement pacifique du conflit entre la Palestine et Israël.
Prônant pour sa part la création d’un État binational, très critique envers les accords d’Oslo, Edward Said se pose donc en tant qu’intellectuel engagé.
Et il n’aura de cesse, de Beginnings à Humanism and Democratic Criticism, d’approfondir la question de la fonction intellectuelle et de s’intéresser à l’histoire moderne des intellectuels. Edward Said ancre cette réflexion dans la question de l’exil en particulier. Il convoquera à ce propos sa propre histoire familiale dans une sorte de socio-analyse informée par une analyse personnelle.
À ce titre, Edward Said est une voix assez singulière.

 

Président, Maxime Del Fiol, maître de conférences - Université Paul Valéry Montpellier 3 / RIRRA 21,

Claire Gallien, maître de conférences - Université Paul Valéry Montpellier 3 / Institut de Recherche sur la Renaissance, l’âge Classique et les Lumières
Edward Said, Theory, and the Palestinian Prism,

Anna Bernard, professor - King’s College of LondonSaid’s reception by Jewish scholars writing about non-and anti-Zionist Jewish thought,

Leyla Dakhli, chargée de recherche - CNRS/ Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman.Un apprentissage intellectuel : vivre entre les langues comme condition de la modernité arabe.

 

 

 

Maxime Del Fiol, maître de conférences - Université Paul Valéry Montpellier 3 / RIRRA 21

 

 Maxime Del Fiol

 

 Maxime Del Fiol

 

 

Claire Gallien, maître de conférences - Université Paul Valéry Montpellier 3 / Institut de Recherche sur la Renaissance, l’âge Classique et les Lumières
Edward Said, Theory, and the Palestinian Prism,

 

 

 Claire Gallien

 

Claire Gallien

 

 

 

 

 


Anna Bernard, professor - King’s College of LondonSaid’s reception by Jewish scholars writing about non-and anti-Zionist Jewish thought,

 

Anna Bernard

 

 

Anna Bernard

 

 

 

 

Leyla Dakhli, chargée de recherche - CNRS/ Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman.

Un apprentissage intellectuel : vivre entre les langues comme condition de la modernité arabe.

 

Leyla Dakhli,

 

Leyla Dakhli,

 

 

 

 

 

 


Commentaires

 
 
 
posté le jeudi 15 mai 2014

le 15 mai 2014 : Conférence "Orientalismes/occidentalismes" : problèmes et méthodes - Colloque international "Edward Said"

 

 

Disparu en septembre 2003, Edward Said est considéré comme une figure majeure de la République mondiale des intellectuels. Son ouvrage sur l’orientalisme paru en 1978 sous le titre Orientalism a mis en effet sous les feux de la rampe ce professeur à l’Université Columbia de New York détenteur d’une thèse sur Greene et Gide et d’une thèse sur Conrad. Soutenant que l’orientalisme avait produit un Orient mythique tout entier confit dans la tradition, la primitivité, le mystère, le merveilleux, le profond, l’impénétrable, l’immuabilité et donc construit en quelque sorte un Orient disponible pour la domination coloniale, Orientalism, quoique très controversé, est rapidement devenu un classique, objet de nombreux symposiums, traduit en de multiples langues (allemand, arabe, coréen, persan, turc, etc.).

 

 

Président Jérôme Maucourant, (maître de conférences - Université Jean Monnet Saint-Étienne / Triangle),

 

 Jérôme Maucourant

 

Jérôme Maucourant

 

Jérôme Maucourant

 

 

 

Réda Benkirane, (sociologue, consultant international, chercheur associé - Centre Jacques Berque (Maroc) et Institut de Recherches Philosophiques de l’Université Jean Moulin Lyon 3
Après l’orientae : de l’islamologue en tant qu’agent de renseignement)

 

Réda Benkirane,

 

Réda Benkirane,

 

 Dino Costantini, research Fellow - Università Ca’ Foscari di Venezia / Dipartimento di Filosofi a e Beni Culturali et Visiting Fellow/Universidade de Coimbra / Centro de Estudos Sociais
Les frontières de l’humain : humanisme, démocratie, crise

 

 Dino Costantini

 

 Dino Costantini

 

  Dino Costantini

 

Engin Isin, professor of Citizenship, Politics & International Studies - The Open University of London / Faculty of Social Sciences
Citizenship After Orientalism

 

Engin Isin,

 

Engin Isin,

 

 Engin Isin,

 

 

 

 

 

  Rada Ivekovic, philosophe - Professeure des universités Traduction et souverainetés nationales.
Sur la normativité des savoirs institués

 

 Rada Ivekovic

 

 Rada Ivekovic

 

 Rada Ivekovic

 

 président Réda Benkirane, sociologue, consultant international, chercheur associé - Centre Jacques Berque (Maroc) et Institut de Recherches Philosophiques de l’Université Jean Moulin Lyon 3

 

 Réda Benkirane

 

Makram Abbès, maître de conférences - ENS de Lyon / Triangle / Institut Universitaire de France
L’Islam et la science : misères de l’orientalisme, impasses de l’islamisme

 

Makram Abbès

 

 Makram Abbès

 

 

 


Commentaires

 
 
 
posté le mercredi 14 mai 2014

le 14 mai 2014 : Remise du prix de la Francophonie "Georges Carteron" dans les Salons de l'Hôtel du Département à Lyon...

 

Remise du prix du concours de la Francophonie « Georges Carteron » à l'occasion de son 10ème anniversaire, dans les salons de l’Hôtel du Département, cours de la Liberté à Lyon 3éme, sous la présidence

de Madame Danielle Chuzeville (Présidente du Conseil Général du Rhône),

en présence de Monsieur Charles Bréchard (vice président du Conseil Général du Rhône, chargé de la coopération décentralisée),

Madame Delphine Baya (Présidente de l'Association des Amis de l'Afrique Francophone), de

Monsieur Guy Lavorel (Président du Jury, Président Honoraire Université Jean Moulin Lyon 3),

Monsieur François Jeanselme (Directeur Lycée Don Bosco),

Monsieur Yves Delahousse (Président Rotary Club Charbonnières les Bains)

Monsieur Max Vincent (Vice-président en charge de la Coopération Décentralisée au Grand-Lyon),

Monsieur Alain Jeannot (Conseiller Général du Rhône),

Madame Farida Boudaoud ( Vice-présidente en charge de la Culture à la Région Rhône-Alpes),

Monsieur Olivier Desmules (Directeur des Relations Internationales et du Devoir de Mémoire au Conseil Général du Rhône),

Monsieur Jalal Nadarou (Délégué du Préfet du Rhône),

Madame Laure Dagorne (élue du 7e arrondissement),

Monsieur Mahiddine Messaoui (Consul Général Adjoint de l'Algérie à Lyon),

Monsieur Christophe Bessy (Consul honoraire du Gabon à Lyon),

Monsieur Bruno Chiaverni (de l'Association Internationale des Régions Francophones), Monsieur Rousset (Gouverneur du Rotary),

Monsieur André Targe (du Rotary-Club de Lyon Charbonnières),

Madame Pagnot-Denis (Directrice du Lycée Privé Orsel d'Oullins),Madame la Directrice du Lycée Professionnel Jamet Buffereau,

Monsieur Michel Nielly (Correspondant du Quotidien Le Progrè,

Monsieur Abdel Malik Richard Duchaine (représentant Monsieur Benaissa Chana Vice-président du Conseil Régional du Culte Musulman en Rhône-Alpes),

Madame Andrée Michon (Présidente du Comité Miss Rhône-Alpes),

Madame Fatima Diallo (Présidente de l'ANAN),

Madame Thérèse Gauze (Présidente des Amis Dynamiques d'Afrique),

Monsieur Farid Nasri (de l'Association Oulahlah International),


 

 

 

 

 

 Delphine Baya

 

 

 

 

 

 

  Farida Boudaoud

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Delphine Baya

 

 Delphine Baya

 

Delphine Baya

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Farida Boudaoud 

 

Farida Boudaoud 

 

  Farida Boudaoud

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Guy Lavorel

 

 Guy Lavorel

 

Guy Lavorel

 

Farid Nasri

 

  Farid Nasri

 

  Farid Nasri

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Commentaires

 
 
 
posté le mercredi 14 mai 2014

le 14 mai 2014 : Conférence Orientalismes / Occidentatismes à Ecole Normale Supérieure à Lyon...

 Edward Wadie Saïd, est un théoricien littéraire, un critique et un intellectuel palestino-américain. Il a enseigné, de 1963 jusqu'à sa mort en 2003, la littérature anglaise et la littérature comparée à l'université Columbia de New York

 

  L’œuvre et sa réception
En s’inscrivant dans la réflexion de Michel Foucault, Edward Said s’intéresse aux rapports entre pouvoir colonial et savoir orientaliste. L’Orientalisme va ainsi connecter la production fantasmatique d’un « Autre » infériorisé et essentialisé avec l’appareil idéologique colonial. La publication cet ouvrage inspirera de très nombreux travaux qui dépassent le cadre arabo-musulman pour embrasser d’autres géographies. Edward Said va devenir le maître à penser des postcolonial studies, et une référence privilégiée pour les subaltern studies. On ne compte plus les « The invention of... » ou les « Western Images of... ». Il s’agira ici de s’intéresser à la réception, l’appropriation critique, la transformation, l’approfondissement de la pensée de Said dans le champ internationalisé de la recherche académique.

 

Henry Laurens, professeur au Collège de France - Chaire d’histoire contemporaine du monde arabe
Histoire et nature de l’orientalisme

 

 

Henry Laurens

 

 

  Henry Laurens

 

 

 

 

Laurent Dartigues, chargé de recherche - CNRS / Triangle
Histoire d’un silence. La non-réception de L’Orientalisme dans le champ orientaliste français (1980-2000)

 

Laurent Dartigues

 

 Laurent Dartigues

 

 président Makram Abbès, Maître de conférence - ENS de Lyon / Institut Universitaire de France

 

Florent Villart, maître de conférences - Université Jean Moulin Lyon 3 / Institut des études transtextuelles et transculturelles
L’Orientalisme, la Chine et les Études chinoises : un état des lieux critique

 

Florent Villart

 

 

 

 

 

Makram Abbès

 

Henry Laurens

 

 Laurent Dartigues

 

présidente Leyla Dakli, Chargée de recherche - CNRS / IREMAM

 

 Sonya Dayan-Herzbrun, professeure - Université Paris 7 Denis Diderot / Centre de sociologie des pratiques et des représentations politiques et Directrice de la revue Tumultes
De l’invention de l’Orient au spectre de l’islam

 

 Nadia Marzouk

 

  Sonya Dayan-Herzbrun

 

  Leyla Dakli

 

 Sonya Dayan-Herzbrun

 

 Sonya Dayan-Herzbrun

 

Nadia Marzouk

 

 Sonya Dayan-Herzbrun

 

 

 

Mohammad-Mahmoud Ould Mohamedou

 

Nadia Marzouki, Chargée de recherche - CNRS / Centre d’études sociologiques

et politiques Raymond Aron
La critique saïdienne de l’orientalisme : débats théoriques et questions politiques

 

Mohammad-Mahmoud Ould Mohamedou

 

Mohammad-Mahmoud Ould Mohamedou, professeur invité - Graduate Institute et Directeur de programme / Geneva Center for Security Policy
L’archéologie de la soumission : comprendre l’actualité arabe à la lumière de Said

 

 

 

 

 

Mohamed Mahmoud Ould Mohamedou sometimes spelled Mohammad-Mahmoud Mohamedou (born 1968) is a Harvard University scholar who served as Minister of Foreign Affairs and Cooperation of Mauritania from 2008 until 2009. He is currently a Visiting Professor at the Graduate Institute of International and Development Studies in Geneva, and Head of the Middle East and North Africa Program at the Geneva Center for Security Policy and is regarded as a leading international specialist on the new forms of transnational terrorism.

 


Commentaires

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article