Faire ensemble, vivre ensemble, agir pour la Paix

« Si Dieu l’avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté. Mais il a voulu vous éprouver par le don qu’il vous a fait. Cherchez à vous surpasser les uns et les autres par les bonnes actions. Votre retour à tous se fera vers Dieu, il vous éclairera au sujet de vos différends » (Sourate 48-verset 5).

posté le dimanche 12 octobre 2014

le 11 octobre 2014 : Soirée caritative en soutien à Gaza, Sounds Of Light, au Centre des Congrès à Lyon...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Récitation du Noble Coran par Khalid Belrhouzi

 

 Récitation du Noble Coran par Khalid Belrhouzi

 

 Récitation du Noble Coran par Khalid Belrhouzi

 

 Récitation du Noble Coran par Khalid Belrhouzi

 

 Récitation du Noble Coran par Khalid Belrhouzi

 

  Récitation du Noble Coran par Khalid Belrhouzi

 

 Chafik

 

  Chafik

 

  Chafik

 

 Khalid Belrhouzi

 

 Khalid Belrhouzi

 

 Khalid Belrhouzi

 

 

 

 Khalid Belrhouzi

 

 Khalid Belrhouzi

 

 Khalid Belrhouzi

 

 

 

 Chafik

 

  Chafik

 

 Jérôme

 

Jérôme

 

 Jérôme

 

 Jérôme

 

 Chafik

 

Mesut Kurtis

 

 Mesut Kurtis


 

 Mesut Kurtis

 

 Mesut Kurtis

 

 

 

 Mesut Kurtis

 

 Mesut Kurtis

 

 Mesut Kurtis

 

Mesut Kurtis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Chafik

 

Maher Zain

 

 Maher Zain

 

 Maher Zain

 

 Maher Zain

 

 Maher Zain

 

 Maher Zain

 

 Maher Zain

 

 Maher Zain

 

 Maher Zain

 

 Maher Zain

 

 

 

 
 


Commentaires

 
 
 
posté le samedi 11 octobre 2014

le 11 octobre 2014 : Gaza, on n'oublie pas. Rassemblement de soutien, place de la République à Lyon...

 

Tout au long de l'été, nous avons à chaque rassemblement, à chaque manifestation dénoncé la passivité, si ce n'est la complicité de notre gouvernement avec le massacre commis par Israël. Notre formidable mobilisation citoyenne a été utile et très appréciée des Palestiniens.

 

 

 La trêve est intervenue, mais rien n'est réglé !

Le siège n’est pas encore levé et tout manque après les terribles crimes et destructions.

 

 

 Le monde regarde ailleurs et l'Etat d'Israël continue sa colonisation et sa répression du peuple palestinien !

Les prisons israéliennes sont pleines.
Les premières pages des journaux sont passées à autre chose,

mais nous, nous n'oublierons pas Gaza !

 

 

Nous resterons mobilisés pour la levée totale du siège de Gaza,

la reconstruction à la charge d'Israël et l'arrêt de la colonisation en Cisjordanie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 


Commentaires

 
 
 
posté le jeudi 09 octobre 2014

le 09 octobre 2014 : Conférence de Fabrice Balanche sur le thème "La tragédie Syrienne"...

 

 Parler de la Syrie, c’est penser en premier lieu aux drames qui y sévissent. La catastrophe humanitaire provoquée par la guerre atroce qui tient le pays depuis maintenant plus de trois ans est sans précédent régional.

 

 

  Conférence à la Maison de l'Orient et de la Méditerranée, Groupe de Recherche et d’Études sur la Méditerranée et le Moyen Orient (GREMMO), Amphi Bénéviste 7 rue Raulin à Lyon 7ème sur le thème : « La tragédie syrienne » en présence de Monsieur Fabrice Balanche (directeur du GREMMO, enseignant chercheur) et de Monsieur Chérif Ferjani (enseignant chercheur au GREMMO),

 

 Fabrice Balanche, directeur du Groupe de recherches et d’études sur la Méditerranée et le Moyen-Orient (Gremmo)

 

 Fabrice Balanche, directeur du Groupe de recherches et d’études sur la Méditerranée et le Moyen-Orient (Gremmo)

 

 
 


Commentaires

 
 
 
posté le vendredi 03 octobre 2014

le 02 octobre 2014 : Vernissage du oeuvres du peintre Evaristo au Musée de Fourvière

Du 2 octobre 2014 au 5 janvier 2015, le musée d’art religieux de Fourvière propose une exposition consacrée au peintre Evaristo. Avec près d’une centaine œuvres (huiles sur toile, gouaches, sculptures sur bois ou sur pierre, encres …), cette exposition permet au visiteur d’entrer pleinement dans l’univers de cet artiste hors norme.

 Trop souvent qualifié de "morbide" ou de "difficile d’accès", Evaristo détonne, surprend, voire même, dérange. Pourtant, loin de toute provocation, Evaristo cherche simplement à emmener ses spectateurs sur des chemins de lumière. Pour lui, tout acte de création est une occasion de témoigner de la vie. Oser se laisser bousculer par la peinture d’Evaristo est l’enjeu de la nouvelle exposition du musée de Fourvière.

 

 

Evaristo est né en Catalogne en 1923, dans une famille paysanne démunie. Il a 13 ans lorsque la guerre d’Espagne éclate. Gamin, il part ses les routes de l’exil en France, avec sa jeune sœur et sa mère. De cette période d’horreur, de massacres et de barbarie, il avouera n’être jamais guéri.
En 1945, il s’installe à Saint-Fons. Ouvrier dans la journée, ses soirées sont picturales. Il veut découvrir le monde de l’art, des musées, des galeries. Tel un affamé qui découvre une corne d’abondance, Evaristo se jette éperdument dans la peinture, la sculpture, sans maître, ni professeur. Très vite, il est remarqué par les artistes lyonnais (Couty, Batail, Calaferte, Kowalski, Bernard, ou les critiques René Déroudille, Jean-Jacques Lerrant, Bernard Gouttenoire  etc.), il enchaîne les expositions, dans la région et en Ardèche, où il aime y retrouver les paysages de son enfance espagnole.

Ses peintures sont marquées par les longues pérégrinations dans l’enfer de la guerre et de la mort. Evaristo porte en lui les souvenirs de douleur et de misère. Il peint les hommes avec des yeux fixes, aux énormes orbites noires, écarquillées, aspirant quiconque soutient leurs regards. Ces yeux regardent, pétrifient, transpercent. Evaristo a croisé l’inhumain. On ne sort pas indemne de ces rencontres. Alors, il témoigne, il questionne et propose de mêler en une même toile ses blessures, sa foi, ses rêves, ses souffrances, ses espérances.

Il faut prendre le temps de regarder les peintures d’Evaristo, il faut oser aller un peu plus loin que le premier regard, oser se laisser interpeller et entrer sur la pointe des pieds dans son monde extraordinaire.

 

 

 

 

 

 

 Bernard Berthod conservateur du Musée de Fourvière, (au centre) chargé avec Manuelle-Anne Renault de l'exposition Evaristo, accueille bernard-Yacine Gouttenoire (préfacier du catalogue) et sa compagne Amina Bouslama.

(cliché bYg) bernard gouttenoire photos

 

 Philippe Barbarin a tenu a saluer Thérèse Grange (au centre) et Amina Bouslama venue spécialement d'Alger pour l'exposition Evaristo

 (cliché bYg) bernard gouttenoire photos

 

 le Cardinal Barbarin dit toute son émotion à Ariel et Incarnation Estivil,

face à l'Oeuvre de Foi d'Evaristo

 (cliché bYg) bernard gouttenoire photos

 

Le Président de la Fondation Fourvière et Bernard Berthod (conservateur du Musée religieux de Fourvière) accueillent le Cardinal Philippe Barbarin au vernissage Evaristo.

(cliché bYg)  bernard gouttenoire photos

 

 Bernard Berthod (conservateur du Musée), Ariel (peintre et fils d'Evaristo) et Incarnation Estivil (épouse du peintre), le Cardinal Philippe Barbarin et Mr Demarescaux (Président de la Fondation Fourvière)

(cliché bYg)  bernard gouttenoire photos

 

le père Christian Delorme proche de la communauté Musulmane

tient à saluer Amina Bouslama.

(cliché bYg)  bernard gouttenoire photos

 

  Amina Bouslama, Philippe Barbarin et Abdel Malik Duchaine (représentant du culte Musulman en Rhone-Alpes), lors du vernissage Evaristo.

(cliché bYg)  bernard gouttenoire photos

 

 

Patrick Bertrand (ancien Directeur du Crédit Lyonnais France Sud)

et Amina Bouslama
 
bernard gouttenoire photos

 

 Patrick Bertrand (ancien Directeur du Crédit Lyonnais France Sud),

Amina et Bernard Berthod à l'exposition EVARISTO

(photo bYg)
bernard gouttenoire photos

 

  Amina et Bernard Yacine Gouttenoire
(photo bYg)
bernard gouttenoire photos
 
 


Commentaires

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article