Faire ensemble, vivre ensemble, agir pour la Paix

« Si Dieu l’avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté. Mais il a voulu vous éprouver par le don qu’il vous a fait. Cherchez à vous surpasser les uns et les autres par les bonnes actions. Votre retour à tous se fera vers Dieu, il vous éclairera au sujet de vos différends » (Sourate 48-verset 5).

posté le dimanche 10 mai 2015

le 10 mai 2015 : Conférence-débat sur le thème : « L'origine de la zakat et son application jusqu'à nos jours » au Centre Tawhid

 

 

Conférence-débat sur le thème :

« L'origine de la zakat et son application jusqu'à nos jours »

au Centre Tawhid 8 rue Notre Dame à Lyon 6ème,

en partenariat avec Zakat France de Décines-Charpieu,

en présence de

Cheykh Mahmoud Kalisa (Diplômé de l'Institut Al Hussary en Egypte, Imam de la Mosquée Bilal de Saint Fons),

Cheykh Abdallah Deliouah (Enseignant au Centre Shatibi et Imam de la Mosquée Al Forquane de Valence)

et

Abderramane Aït Rabah (Membre du Pole Communication de Zakat France).

 

 

La zakât, ou aumône purificatrice obligatoire, constitue le troisième pilier de l’Islam.
Le but de la zakât (l’aumône purificatrice légale), est de réaliser l’équilibre et la justice sociale, d’empêcher le monopole de l’argent par les riches et encourager la circulation des biens.
  Le modèle économique islamique est différent du capitalisme et du communisme.
L’argent en Islam est à Dieu et non pas à l’individu ou à l’Etat.

 

 

 

 Cheykh Mahmoud Kalisa

(Diplômé de l'Institut Al Hussary en Egypte, Imam de la Mosquée Bilal de Saint Fons),

 

Cheykh Mahmoud Kalisa

(Diplômé de l'Institut Al Hussary en Egypte, Imam de la Mosquée Bilal de Saint Fons),

 

 

Cheykh Mahmoud Kalisa

(Diplômé de l'Institut Al Hussary en Egypte, Imam de la Mosquée Bilal de Saint Fons),

 

 Cheykh Abdallah Deliouah

(Enseignant au Centre Shatibi et Imam de la Mosquée Al Forquane de Valence)

 

 A qui donner la Zakât?

 

  Cheykh Abdallah Deliouah

(Enseignant au Centre Shatibi et Imam de la Mosquée Al Forquane de Valence)

 

 

 

  Cheykh Abdallah Deliouah

(Enseignant au Centre Shatibi et Imam de la Mosquée Al Forquane de Valence)

 

 

 

 

 Cheykh Abdallah Deliouah

(Enseignant au Centre Shatibi et Imam de la Mosquée Al Forquane de Valence)

 

 

 

 Cheykh Abdallah Deliouah

(Enseignant au Centre Shatibi et Imam de la Mosquée Al Forquane de Valence)

 

 Cheykh Abdallah Deliouah

(Enseignant au Centre Shatibi et Imam de la Mosquée Al Forquane de Valence)

 

 

 Dieu dit dans le Coran : « Les aumônes ne sont destinées qu’aux pauvres, aux miséreux, aux agents qui y sont affectés, à ceux qui ont été ralliés (à la cause de l’Islam), à racheter la liberté des gens, à les acquitter de leurs dettes, au service de Dieu et à l’étranger de passage »

 

Abderramane Aït Rabah
(Membre du Pole Communication de Zakat France)

 

Abderramane Aït Rabah
(Membre du Pole Communication de Zakat France)

 

 Abderramane Aït Rabah

(Membre du Pole Communication de Zakat France)


 

  La Zakât est donnée de préférence et prioritairement aux proches qui sont dans le besoin (qui n’arrivent pas à avoir ce qui leur suffit dans l’année : c’est la définition du pauvre dans la doctrine malikite: ils doivent manquer au moins d’une partie de l’indispensable pour vivre une année, ou de ce qui suffit aux dépenses communes d’entretien).
Elle ne peut pas être donnée aux personnes qui sont légalement à notre charge : comme nos parents ou nos enfants. Ni à ceux qui sont à la charge obligatoire de quelqu’un d’aisée et capable de subvenir à leur Nafaqa.
Le fait de la donner aux proches pauvres implique la double récompense: celle de renouer le lien de sang et celle de l'aumône.

 

 


Commentaires

 

lespassionsdemyriam  le 11-05-2015 à 10:01:22  #   (site)

bonjour merci pour ton commentaire bonne journée super ton blog

 
 
posté le jeudi 07 mai 2015

le 06 mai 2015 : Rencontre de l'amitié et de l'unité, entre prêtres et imams au lycée Al Kindi à Décines-Charpieu

 

 

Rencontre de l'amitié et de l'unité entre prêtres et imams au Lycée Al Kindi à Décines-Charpieu, en présence de

Cheykh Mohamed Minta (directeur des sciences religieuses au lycée Al Kindi et Imam de la Mosquée de Décines-Charpieu),

le Cardinal Philippe Barbarin (Archevêque de Lyon, Primat des Gaules),

Yassine Benzada (Directeur du Lycée Musulman Al Kindi),

Sébastien de Pothuau  et

Abderramane Aït Rabah (Responsable du Mouvement les Musulmans pour l'Enfance)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Sébastien de Pothuau

 

 Cheykh Mohamed Minta

(directeur des sciences religieuses au lycée Al Kindi et Imam de la Mosquée de Décines-Charpieu)

 

Abderramane Aït Rabah

(Responsable du Mouvement les Musulmans pour l'Enfance)

 

 Sébastien de Pothuau

 

 Cheykh Mohamed Minta

(directeur des sciences religieuses au lycée Al Kindi et Imam de la Mosquée de Décines-Charpieu)

 

 le Cardinal Philippe Barbarin

(Archevêque de Lyon, Primat des Gaules)

 

Abderramane Aït Rabah

(Responsable du Mouvement les Musulmans pour l'Enfance)

 

 Sébastien de Pothuau

 

 Cheykh Mohamed Minta

(directeur des sciences religieuses au lycée Al Kindi et Imam de la Mosquée de Décines-Charpieu)

 

 

 

 Sébastien de Pothuau

 

 Cheykh Mohamed Minta

(directeur des sciences religieuses au lycée Al Kindi et Imam de la Mosquée de Décines-Charpieu)

 

 le Cardinal Philippe Barbarin

(Archevêque de Lyon, Primat des Gaules)

 

 Cheykh Mohamed Minta

(directeur des sciences religieuses au lycée Al Kindi et Imam de la Mosquée de Décines-Charpieu)

 

 

 

 

 

 Cheykh Mohamed Minta

(directeur des sciences religieuses au lycée Al Kindi et Imam de la Mosquée de Décines-Charpieu)

 

 le Cardinal Philippe Barbarin

(Archevêque de Lyon, Primat des Gaules)

 

 Sébastien de Pothuau

 

 Abderramane Aït Rabah

(Responsable du Mouvement les Musulmans pour l'Enfance)

 

 Cheykh Mohamed Minta

(directeur des sciences religieuses au lycée Al Kindi et Imam de la Mosquée de Décines-Charpieu)

 

 le Cardinal Philippe Barbarin

(Archevêque de Lyon, Primat des Gaules)

 

 Sébastien de Pothuau

 

 Cheykh Mohamed Minta

(directeur des sciences religieuses au lycée Al Kindi et Imam de la Mosquée de Décines-Charpieu)

 

 Abderramane Aït Rabah

(Responsable du Mouvement les Musulmans pour l'Enfance)

 

Cheykh Mohamed Minta

(directeur des sciences religieuses au lycée Al Kindi et Imam de la Mosquée de Décines-Charpieu)

 

 Sébastien de Pothuau

 

 Abderramane Aït Rabah

(Responsable du Mouvement les Musulmans pour l'Enfance)

 

 Cheykh Mohamed Minta

(directeur des sciences religieuses au lycée Al Kindi et Imam de la Mosquée de Décines-Charpieu) et
Sébastien de Pothuau

 

 Abderramane Aït Rabah

(Responsable du Mouvement les Musulmans pour l'Enfance)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Yassine Benzada

(Directeur du Lycée Musulman Al Kindi)

 et

Abderramane Aït Rabah

(Responsable du Mouvement les Musulmans pour l'Enfance)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Benaissa Chana

(Vice-président du Conseil Régional du Culte Musulman Rhône-Alpes)

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 


Commentaires

 

abdelmalik  le 10-05-2015 à 10:58:17  #   (site)

Merci Banga, pour ton commentaire. Effectivement, le dialogue inter religieux prend une place de plus en plus importante pour lutter contre le rigorisme, l'imposture et l'ignorance.

banga  le 09-05-2015 à 17:50:00  #   (site)

Bonjour L'ami merci de ton passage sur mon blog et sympathique commentaire , tes photos sont superbes de tout ces visages avec des sourires communicatifes de bien être d'amitié et de solidarité , c'est très importent ce genre de rencontre entre divers communautés pour mieux se comprendre et s'entendre .
Je te souhaite une très bonne fin de week end amitié.

 
 
posté le mercredi 06 mai 2015

le 05 mai 2015 : Soirée-Dîner de l’aumônerie musulmane hospitalière à Décines-Charpieu

 

 

Dîner de l’aumônerie musulmane hospitalière

à la Salles des Conférences 5 rue Antoine Lumière à Décines-Charpieu

en présence

d'Abdelhakim Yahia,

(responsable de l’aumônerie hospitalière musulmane au Conseil Régional du Culte Musulman Rhône Alpes)

 Khalid Belrhouzi

(est originaire de Lyon en France mais est né à Casablanca, au Maroc en 1969. Il a commencé à chanter très jeune et en 2001 il sort l’album “Al Burda”. En 2002 il sort l’album “Paroles Véridiques” et avec le groupe Badr l’album “Ya Muslimin”. En 2004, il pose sa voix sur l’album “Si tu me demandes” au coté de Jewed Belhidaoui. Par la suite il prend une dimension internationnale en intégrant la maison de production de Yusuf Islam, Jamal Records. En effet il est présents sur les albums respectifs : “Night of Remembrence” de Yusuf Islam et “Our World” de Zain Bikha. En 2008, il sort son dernier album “Man’ana” (Qui suis-je), déjà présent dans de nombreux pays).

Mohamed Bouayad

(Imam de la Mosquée Esalem) 

 

 Récitation coranique par

 

 Khalid Belrhouzi

 Khalid Belrhouzi

 

 Abdelhakim Yahia

(responsable de l’aumônerie hospitalière musulmane)

 


 

 Abdelhakim Yahia

(responsable de l’aumônerie hospitalière musulmane)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Khalid Belrhouzi est originaire de Lyon en France mais est né à Casablanca, au Maroc en 1969. Il a commencé à chanter très jeune et en 2001 il sort l’album “Al Burda”. En 2002 il sort l’album “Paroles Véridiques” et avec le groupe Badr l’album “Ya Muslimin”. En 2004, il pose sa voix sur l’album “Si tu me demandes” au coté de Jewed Belhidaoui. Par la suite il prend une dimension internationnale en intégrant la maison de production de Yusuf Islam, Jamal Records. En effet il est présents sur les albums respectifs : “Night of Remembrence” de Yusuf Islam et “Our World” de Zain Bikha. En 2008, il sort son dernier album “Man’ana” (Qui suis-je), déjà présent dans de nombreux pays.

 

 Khalid Belrhouzi

 

 Khalid Belrhouzi

 

 

 

 Khalid Belrhouzi

 

 Khalid Belrhouzi

 

 Khalid Belrhouzi

 

 

 

 Mohamed Bouayad

(Imam de la Mosquée Esalem) 

 

 Mohamed Bouayad

(Imam de la Mosquée Esalem) 

 

 Mohamed Bouayad

(Imam de la Mosquée Esalem) 

 

 

 

 

 

 Mohamed Bouayad

(Imam de la Mosquée Esalem) 

 

 

 

 

 

 

 

 Mohamed Bouayad

(Imam de la Mosquée Esalem) 

 

 

 

 

 

 

 

 Mohamed Bouayad

(Imam de la Mosquée Esalem) 

 

 Mohamed Bouayad

(Imam de la Mosquée Esalem) 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Khalid Belrhouzi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Khalid Belrhouzi

 

 Khalid Belrhouzi

 

 Khalid Belrhouzi

 

 

 

 Khalid Belrhouzi

 

 Khalid Belrhouzi

 

 

 

 Khalid Belrhouzi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Commentaires

 
 
 
posté le mercredi 29 avril 2015

le 29 avril 2015 : Journée d'étude et de "Dialogue avec l'Islam de France" avec le Préfet du Département de l'Ain à Bourg en Bress

 

Après l'émotion suscitée par les attentats de janvier, de nouvelles pistes ont été dévoilées ce mercredi par le ministre de l'Intérieur pour améliorer le dialogue avec l'Islam de France.


Des mesures concrètes

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a présenté une communication lors du Conseil des ministres en lançant plusieurs pistes articulées autour du dialogue avec la communauté musulmane, de la sécurité des lieux de culte et de la connaissance de l'Islam.

Des mesures concrètes ont été détaillées à l'issue du Conseil des ministres , elles s'articulent autour de quatre axes: dialogue, formation, sécurité et connaissance de l'islam.

Dialogue

Une "instance de dialogue" va être constituée, réunissant un panel le plus représentatif possible des Français musulmans, dans le respect des valeurs de la République. L'instance devrait être mise en place d'ici l'été, sans doute avant le début du prochain ramadan, prévu autour du 17 juin.

Des consultations vont être lancées par les préfets pour identifier les représentants (intellectuels, acteurs de terrain, associations...) susceptibles de participer à cette instance, ainsi que les sujets sur lesquels elle pourrait travailler (formation civile des imams, abattage rituel, sécurité des lieux de culte, organisation des aumôneries...)

Cette instance ne remplacera pas le CFCM, et son organisation comme son fonctionnement seront plus souples, avec différents groupes de travail et une réunion prévue deux fois par an autour du Premier ministre, à l'instar de ce qui existe pour le culte catholique avec l'"instance Matignon".

Formation

L'offre de formation à destination des imams et des aumôniers musulmans va être renforcée, avec notamment un encouragement à créer des diplômes universitaires (DU) de formation civile et civique, comme cela existe déjà à Paris notamment. L'objectif est qu'une douzaine d'établissements supérieurs proposent ce DU d'ici la fin de l'année.

Les aumôniers "ne seront recrutés désormais que s'ils ont obtenu ce diplôme de formation aux principes fondamentaux de la République", a affirmé le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. Le contenu ne sera pas religieux, l'Etat n'ayant pas vocation à assurer une formation théologique.

Sécurité

La sécurité des mosquées et des lieux de culte va être renforcée, avec des fonds débloqués pour le financement d'équipements tels que la vidéo-surveillance.

Formation

Une fondation va être mise en place pour "promouvoir les réalisations de l'islam de France", en liaison avec l'institut du monde arabe. Il ne s'agit pas de relancer la Fondation des oeuvres de l'islam de France, mise en place en 2005 et rapidement tombée en sommeil, mais de contribuer à la recherche, à la formation, à la diffusion de la culture en s'appuyant sur une "gouvernance différente". Le but est que cette fondation s'autofinance.

Les établissements scolaires confessionnels vont être incités à passer sous contrat avec l’Éducation nationale. Des instructions seront adressées aux préfets et aux recteurs afin qu'ils fassent "pleinement usage" de leurs prérogatives de contrôle, notamment pour les établissements hors contrat.

Un programme de recherche sur l'islam de France, l'islamologie et le monde musulman sera mis en place. Des bourses seront développées à l'intention des doctorants travaillant sur l'islam.

Des rencontres avec les représentants de la communauté musulmane

"Je sais aussi l’inquiétude qui saisit aujourd’hui nombre de nos compatriotes musulmans. Je veux leur dire, à travers vous, que j’en comprends les motifs et que je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour apaiser leurs craintes, répondre à leurs attentes légitimes et leur procurer la tranquillité d’esprit à laquelle, comme chaque Français, ils ont droit".


 


Commentaires

 

45477photos  le 05-05-2015 à 16:30:03  #   (site)

Merci pour le compliment!
La nature? Ce n'est que du bonheur!
A très bientôt.
Bernard

nyxie  le 03-05-2015 à 17:21:23  #   (site)

Merci pour ta visite, et compliment pour ton engagement au sujet de la paix, gros travail en perspective...
Bonne fin de journée.

pouty88  le 03-05-2015 à 09:30:02  #   (site)

bonjour
merci d’être passer sur mon blog pour y déposer un petit mot !
ah je suis comme vous pour la Paix ...
bon dimanche
pouty

dommage qu'il puisse pleuvoir c'est triste le debut de mai sous la pluie !

 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article