Faire ensemble, vivre ensemble, agir pour la Paix

« Si Dieu l’avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté. Mais il a voulu vous éprouver par le don qu’il vous a fait. Cherchez à vous surpasser les uns et les autres par les bonnes actions. Votre retour à tous se fera vers Dieu, il vous éclairera au sujet de vos différends » (Sourate 48-verset 5).

posté le vendredi 15 mai 2015

le 15 mai 2015 : Conférence-débat avec Farid Abdelkrim autour de son dernier livre intitulé "Pourquoi j'ai cessé d'être islamiste"

 

 

Conférence-débat avec Farid Abdelkrim autour de son dernier livre intitulé :

« Pourquoi j'ai cessé d'être islamiste ; Itinéraire au cœur de l'Islam de France »

en partenariat avec l'Association Musulmane Al Andalous (AMEA)

à la Salle Gérard Philippe à Saint Chamond.

 

 

 

 

 

 « En cherchant Dieu, à travers l’islam, j’avais fini par trouver l’islamisme. Et cet islamisme, le mien, ici, en France, ne m’a pas conduit à Dieu. Il m’en a éloigné et m’a éloigné de moi-même ». Pourquoi un gamin sans histoire, brillant écolier a-t-il fini par perdre pied ? Est-ce le décès précoce de son père qui va l’enfermer dans la spirale de la délinquance ? La mort tragique d’un jeune de son quartier l’a-t-elle poussé à devenir islamiste ? Éviter les raccourcis, voilà ce à quoi nous invite Farid Abdelkrim en retraçant son itinéraire riche d’enseignements.

 

 

 

 

 

 

 

 Dans ce livre, cet homme désormais libre nous offre un regard inattendu, plein de fraîcheur et sans concession sur notre société. Au fil des pages se déclinent les raisons qui vont amener un adolescent en quête de sens et d’identité à devenir un zélateur acharné. Sont dépeintes quelques-unes des phases qui vont conduire un enfant de la République à devenir apatride. Et en décortiquant les méandres, mais aussi la structure et le modus operandi de l’organisation islamiste des Frères musulmans à laquelle il a appartenu durant plus d’une quinzaine d’années, l’auteur nous raconte pourquoi et comment il va finir par en sortir. Une sortie vers la lumière suivie de ce cri d’espoir salvateur.

 

 

 

 

« Non, raisonnablement, je ne crois plus que Dieu m’ait confié la mission d’annoncer au monde entier que je suis le meilleur sous le seul prétexte que je serais dépositaire de sa religion. Il me semble plutôt que ses enseignements sont une invitation à partager, à condition de les incarner sciemment, des valeurs universelles qui respirent l’incitation à devenir meilleur. Les enseignements qui ressortent de ma lecture de l’islam m’intiment également le devoir de fournir les garanties en actes que ce dont je suis porteur ne constitue en rien une menace pour autrui, pour son intégrité, pour sa liberté, pour ses convictions… Telle est ma façon de me dire et d’être croyant désormais ». 

 

 

 

 

 

 

 

Un livre sans précédent, incontournable et haletant.

 

 
 


Commentaires

 
 
 
posté le mardi 12 mai 2015

le 12 mai 2015 : Rencontre à la Procure avec Régine Maire (Bibliste, déléguée épiscopale aux relations inter-religieuses

 

 

Rencontre de la Procure avec

Régine Maire

(Bibliste, déléguée épiscopale aux relations inter-religieuse dans le diocèse de Lyon)

à la Libraire la Procure 9 rue Henri IV à Lyon 2ème

à propos de la publication de son dernier livre « La Consolation » 

 

 

 

 

 

 

 Que dit la Bible sur la consolation, celle que nous portons à l’autre et celle que nous attendons de Dieu ? Dieu est le Dieu de toute consolation : « Béni soit le Dieu de toute consolation ; il nous console dans toutes nos détresses, pour nous rendre capables de consoler tous ceux qui sont en détresse » (2 Co 1,3-4).

 

 

 

 

 

 

 

 

Selon Régine Maire, la consolation est avant tout un don de Dieu qui relève et donne la force d’agir. Elle en a fait elle-même l’expérience dans des moments de grandes épreuves. Enracinée dans l’Écriture et à l’école d’Ignace de Loyola, l’auteur nous invite à être attentifs aux mouvements de consolation et de désolation qui nous traversent et qui sont au coeur du discernement spirituel.

 

 

 

 

 

 

 

 


Commentaires

 

pouty88  le 15-05-2015 à 08:53:25  #   (site)

bonjour
merci d’être passer sur mon blog pour ma photo du jour !
bonne journee
pouty

 
 
posté le dimanche 10 mai 2015

le 10 mai 2015 : Conférence-débat sur le thème : « L'origine de la zakat et son application jusqu'à nos jours » au Centre Tawhid

 

 

Conférence-débat sur le thème :

« L'origine de la zakat et son application jusqu'à nos jours »

au Centre Tawhid 8 rue Notre Dame à Lyon 6ème,

en partenariat avec Zakat France de Décines-Charpieu,

en présence de

Cheykh Mahmoud Kalisa (Diplômé de l'Institut Al Hussary en Egypte, Imam de la Mosquée Bilal de Saint Fons),

Cheykh Abdallah Deliouah (Enseignant au Centre Shatibi et Imam de la Mosquée Al Forquane de Valence)

et

Abderramane Aït Rabah (Membre du Pole Communication de Zakat France).

 

 

La zakât, ou aumône purificatrice obligatoire, constitue le troisième pilier de l’Islam.
Le but de la zakât (l’aumône purificatrice légale), est de réaliser l’équilibre et la justice sociale, d’empêcher le monopole de l’argent par les riches et encourager la circulation des biens.
  Le modèle économique islamique est différent du capitalisme et du communisme.
L’argent en Islam est à Dieu et non pas à l’individu ou à l’Etat.

 

 

 

 Cheykh Mahmoud Kalisa

(Diplômé de l'Institut Al Hussary en Egypte, Imam de la Mosquée Bilal de Saint Fons),

 

Cheykh Mahmoud Kalisa

(Diplômé de l'Institut Al Hussary en Egypte, Imam de la Mosquée Bilal de Saint Fons),

 

 

Cheykh Mahmoud Kalisa

(Diplômé de l'Institut Al Hussary en Egypte, Imam de la Mosquée Bilal de Saint Fons),

 

 Cheykh Abdallah Deliouah

(Enseignant au Centre Shatibi et Imam de la Mosquée Al Forquane de Valence)

 

 A qui donner la Zakât?

 

  Cheykh Abdallah Deliouah

(Enseignant au Centre Shatibi et Imam de la Mosquée Al Forquane de Valence)

 

 

 

  Cheykh Abdallah Deliouah

(Enseignant au Centre Shatibi et Imam de la Mosquée Al Forquane de Valence)

 

 

 

 

 Cheykh Abdallah Deliouah

(Enseignant au Centre Shatibi et Imam de la Mosquée Al Forquane de Valence)

 

 

 

 Cheykh Abdallah Deliouah

(Enseignant au Centre Shatibi et Imam de la Mosquée Al Forquane de Valence)

 

 Cheykh Abdallah Deliouah

(Enseignant au Centre Shatibi et Imam de la Mosquée Al Forquane de Valence)

 

 

 Dieu dit dans le Coran : « Les aumônes ne sont destinées qu’aux pauvres, aux miséreux, aux agents qui y sont affectés, à ceux qui ont été ralliés (à la cause de l’Islam), à racheter la liberté des gens, à les acquitter de leurs dettes, au service de Dieu et à l’étranger de passage »

 

Abderramane Aït Rabah
(Membre du Pole Communication de Zakat France)

 

Abderramane Aït Rabah
(Membre du Pole Communication de Zakat France)

 

 Abderramane Aït Rabah

(Membre du Pole Communication de Zakat France)


 

  La Zakât est donnée de préférence et prioritairement aux proches qui sont dans le besoin (qui n’arrivent pas à avoir ce qui leur suffit dans l’année : c’est la définition du pauvre dans la doctrine malikite: ils doivent manquer au moins d’une partie de l’indispensable pour vivre une année, ou de ce qui suffit aux dépenses communes d’entretien).
Elle ne peut pas être donnée aux personnes qui sont légalement à notre charge : comme nos parents ou nos enfants. Ni à ceux qui sont à la charge obligatoire de quelqu’un d’aisée et capable de subvenir à leur Nafaqa.
Le fait de la donner aux proches pauvres implique la double récompense: celle de renouer le lien de sang et celle de l'aumône.

 

 


Commentaires

 

lespassionsdemyriam  le 11-05-2015 à 10:01:22  #   (site)

bonjour merci pour ton commentaire bonne journée super ton blog

 
 
posté le jeudi 07 mai 2015

le 06 mai 2015 : Rencontre de l'amitié et de l'unité, entre prêtres et imams au lycée Al Kindi à Décines-Charpieu

 

 

Rencontre de l'amitié et de l'unité entre prêtres et imams au Lycée Al Kindi à Décines-Charpieu, en présence de

Cheykh Mohamed Minta (directeur des sciences religieuses au lycée Al Kindi et Imam de la Mosquée de Décines-Charpieu),

le Cardinal Philippe Barbarin (Archevêque de Lyon, Primat des Gaules),

Yassine Benzada (Directeur du Lycée Musulman Al Kindi),

Sébastien de Pothuau  et

Abderramane Aït Rabah (Responsable du Mouvement les Musulmans pour l'Enfance)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Sébastien de Pothuau

 

 Cheykh Mohamed Minta

(directeur des sciences religieuses au lycée Al Kindi et Imam de la Mosquée de Décines-Charpieu)

 

Abderramane Aït Rabah

(Responsable du Mouvement les Musulmans pour l'Enfance)

 

 Sébastien de Pothuau

 

 Cheykh Mohamed Minta

(directeur des sciences religieuses au lycée Al Kindi et Imam de la Mosquée de Décines-Charpieu)

 

 le Cardinal Philippe Barbarin

(Archevêque de Lyon, Primat des Gaules)

 

Abderramane Aït Rabah

(Responsable du Mouvement les Musulmans pour l'Enfance)

 

 Sébastien de Pothuau

 

 Cheykh Mohamed Minta

(directeur des sciences religieuses au lycée Al Kindi et Imam de la Mosquée de Décines-Charpieu)

 

 

 

 Sébastien de Pothuau

 

 Cheykh Mohamed Minta

(directeur des sciences religieuses au lycée Al Kindi et Imam de la Mosquée de Décines-Charpieu)

 

 le Cardinal Philippe Barbarin

(Archevêque de Lyon, Primat des Gaules)

 

 Cheykh Mohamed Minta

(directeur des sciences religieuses au lycée Al Kindi et Imam de la Mosquée de Décines-Charpieu)

 

 

 

 

 

 Cheykh Mohamed Minta

(directeur des sciences religieuses au lycée Al Kindi et Imam de la Mosquée de Décines-Charpieu)

 

 le Cardinal Philippe Barbarin

(Archevêque de Lyon, Primat des Gaules)

 

 Sébastien de Pothuau

 

 Abderramane Aït Rabah

(Responsable du Mouvement les Musulmans pour l'Enfance)

 

 Cheykh Mohamed Minta

(directeur des sciences religieuses au lycée Al Kindi et Imam de la Mosquée de Décines-Charpieu)

 

 le Cardinal Philippe Barbarin

(Archevêque de Lyon, Primat des Gaules)

 

 Sébastien de Pothuau

 

 Cheykh Mohamed Minta

(directeur des sciences religieuses au lycée Al Kindi et Imam de la Mosquée de Décines-Charpieu)

 

 Abderramane Aït Rabah

(Responsable du Mouvement les Musulmans pour l'Enfance)

 

Cheykh Mohamed Minta

(directeur des sciences religieuses au lycée Al Kindi et Imam de la Mosquée de Décines-Charpieu)

 

 Sébastien de Pothuau

 

 Abderramane Aït Rabah

(Responsable du Mouvement les Musulmans pour l'Enfance)

 

 Cheykh Mohamed Minta

(directeur des sciences religieuses au lycée Al Kindi et Imam de la Mosquée de Décines-Charpieu) et
Sébastien de Pothuau

 

 Abderramane Aït Rabah

(Responsable du Mouvement les Musulmans pour l'Enfance)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Yassine Benzada

(Directeur du Lycée Musulman Al Kindi)

 et

Abderramane Aït Rabah

(Responsable du Mouvement les Musulmans pour l'Enfance)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Benaissa Chana

(Vice-président du Conseil Régional du Culte Musulman Rhône-Alpes)

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 


Commentaires

 

abdelmalik  le 10-05-2015 à 10:58:17  #   (site)

Merci Banga, pour ton commentaire. Effectivement, le dialogue inter religieux prend une place de plus en plus importante pour lutter contre le rigorisme, l'imposture et l'ignorance.

banga  le 09-05-2015 à 17:50:00  #   (site)

Bonjour L'ami merci de ton passage sur mon blog et sympathique commentaire , tes photos sont superbes de tout ces visages avec des sourires communicatifes de bien être d'amitié et de solidarité , c'est très importent ce genre de rencontre entre divers communautés pour mieux se comprendre et s'entendre .
Je te souhaite une très bonne fin de week end amitié.

 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article