Faire ensemble, vivre ensemble, agir pour la Paix

« Si Dieu l’avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté. Mais il a voulu vous éprouver par le don qu’il vous a fait. Cherchez à vous surpasser les uns et les autres par les bonnes actions. Votre retour à tous se fera vers Dieu, il vous éclairera au sujet de vos différends » (Sourate 48-verset 5).

posté le dimanche 24 septembre 2017

le 23 septembre 2017 : Rassemblement et défilé de soutien aux Rohyngias de Birmanie, Place Bellecour à Lyon

 

 

Sur un coin de la place Bellecour, côté rue de la Barre, une banderole se déploie : "Génocide - Stop - Rohingyas". La cinquantaine de personnes, majoritairement des femmes, réunies ce samedi, semblent noyées dans le flot des passants, alors que la place est occupée par les lourdes installations d'Handicap International et sa gigantesque pyramide de chaussures.

 

 

Mais le petit cortège se met en branle direction la rue de la République puis l'Hôtel de ville, et commence à donner de la voix. "C'est un rassemblement humaniste, universel et pacifiste", précise Abdelaziz Boumediene, de Mouvement pour une solidarité internationale (MSI), qui a organisé la manifestation.

 

 

On se félicite de la mobilisation du président Macron et de l'ONU, qui ont fermement dénoncé le massacre des familles rohingyas par le gouvernement de Birmanie, poursuit-il. On ne peut pas fermer les yeux." Et il va plus loin que la dénonciation, en réclamant des sanctions contre le gouvernement birman, "comme un embargo", et "le retrait du Prix Nobel de la paix à Aung San Suu Kyi".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Commentaires

 
 
 
posté le samedi 23 septembre 2017

le 23 septembre 2017 : 23e pyramide de chaussures pour dire STOP aux bombardements des civils !Place Bellecour Lyon

 

 

 

 

 Chaque jour, 90 civils sont victimes des armes explosives : bombardements aveugles, tirs de mortiers ou d’obus.

 

 

 L’utilisation de ces armes en zone peuplée est une violation du Droit international humanitaire, les populations civiles doivent être protégées !

 

 

 Venez jeter une paire de chaussures comme geste de protestation en témoignage de solidarité avec les victimes, signer la pétition et soutenir Handicap International. 

 

 

 Vous pourrez participer à de nombreuses animations : démonstrations de déminage, sport inclusif, expositions, spectacle de rue, expérience réalité virtuelle avec une vidéo à 360° d’une ville syrienne bombardée...

 

 

Il faudra 30 ans pour déminer la Syrie, selon Handicap International. À l’occasion de sa 23e pyramide de chaussures place Bellecour, à Lyon, l’association a proposé à nouveau aux visiteurs, via des lunettes de réalité virtuelle ou une tablette, une “immersion à 360 degrés” dans la ville bombardée de Jisr-al-Choghour, pour prendre conscience de la problématique des bombardements des civils et du handicap.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une pétition "Stop bombing”

Sur la place, des installations ont permis aux passants d’imaginer à quoi pourrait ressembler Lyon bombardée. Soutenue notamment par les Pokémon Crew, venus montrer comment danser en situation de handicap, l’ONG a lancé l’année dernière la pétition “Stop bombing” contre la pratique des bombardements en zones peuplées, dont 92 % des victimes sont des civils, souligne Handicap International.

 

Cette pétition se poursuit avec l’objectif de rassembler un million de signatures d’ici septembre 2018, en vue d’une réunion aux Nations Unies.

À l’instar de Neymar, le premier ambassadeur international de l’ONG, le public est ainsi invité à écrire “stop” sur sa main et à poster un selfie sur les réseaux sociaux avec le hastag #stopbombing.

  
 


Commentaires

 
 
 
posté le samedi 23 septembre 2017

le 21 septembre 2017 : Soirée "la Foi à l'épreuve de l'entreprise" de rencontre inter religieuse entre le collectif des Entreprene

 

 

Soirée "la Foi à l'épreuve de l'entreprise" de rencontre inter religieuse

entre le collectif des Entrepreneurs et Dirigeants Musulmans

et les Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens,

avec la présence exceptionnelle

de l'Imam Azzedine Gaci

et de Monseigneur Philippe Barbarin.

 

 

Le MDEM est un mouvement d’entrepreneurs et dirigeants musulmans en cours de création, et dont les EDC apportent leur soutient. Ce cycle de conférence fait suite au rapprochement entre les EDC et les entrepreneurs musulmans, initiés depuis un ans.

 

 

Par la volonté de se rencontrer, de se reconnaître en l’autre, de mieux appréhender notre propre foi, nous avons appris à nous connaître. C’est ainsi que nous avons constitué un groupe de réflexion commun. »
 

 

 

 

           Xavier du Crest de Villeneuve,
          (président des EDC Rhône-Alpes-Auvergne)

 

 

Une rencontre islamo-chrétienne riche en spiritualité entre le collectif des Entrepreneurs et Dirigeants Musulmans et les Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens à la mairie de Lyon 7ème sur le thème :

"La Foi à l’épreuve de l’entreprise",

en présence du Cardinal Philippe Barbarin et de l'iman Azzedine Gaci.

« Comment construire sa spiritualité dans le travail et l’action, en tant que responsable ? Ou comment la foi peut-elle résonner dans le contexte de l’entreprise ?

 

 

 

 

 Abdenour Ainseba (chef d'entreprise)


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Azzedine Gaci

(Imam et Recteur de la Mosquée Othmane de Villeurbanne)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le Cardinal, Monseigneur Philippe Barbarin

(Archevêque de Lyon, Primat des Gaules)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pierre Stagnara

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 chant anacheed par Khalid Belrhouzi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci aux organisateurs de cet évènement, Xavier du Crest de Villeneuve, président des EDC Rhône-Alpes-Auvergne et directeur France de Handicap International et Abdénour Aïnséba, Vice-Président Délégué du CESER Rhône-Alpes et président du collectif des Entrepreneurs et Dirigeants Musulmans et les Entrepreneurs.

 

 

 

 
 


Commentaires

 
 
 
posté le vendredi 22 septembre 2017

Le 21 septembre 2017 : Conférence et échanges avec Philippe Meirieu, autour du livre "Eduquer après les attentats" à la Maison Pou

 

 

Conférence et échanges avec Philippe Meirieu, autour du livre

"Eduquer après les attentats" à la Maison Pour Tous salle des Rancy

en partenariat avec

le Groupe de Lyon du Mouvement pour une Alternative Non-violente.

 

 

"Prendre soin de la vie et de l'humain, avec une infinie tendresse et une obstination sans faille, est, aujourd'hui, la condition de toute espérence. Un seul sourire échangé, un seul geste d'apaisement, aussi minim soit-il, peuvent encore, contre tous les fatalismes, contribuer à nous sauver de la barbarie... le déséspoir des éducateurs serait la victoire des terroristes."

 

 

Les terribles attentats de 2015 et 2016 ont profondément secoué notre pays. Les enseignants, largement démunis malgré les récentes mesures prises par l'Éducation nationale, se posent un ensemble de « questions vives » : comment permettre aux jeunes de distinguer le savoir et le croire ? Comment construire à lécole le respect de la liberté de chacun pour lutter contre l'assujettissement au fanatisme? 

 

 

 Quel idéal offrir à celles et ceux qui, ne pouvant accéder à l'emploi et à la consommation, voient dans l'intégrisme religieux la seule manière de se donner une identité ? Philippe Meirieu sefforce de répondre à ces questions. Sans faux semblant ni langue de bois. Pour tous les enseignants et les éducateurs.

 


 Philippe Meirieu sefforce de répondre à ces questions. Sans faux semblant ni langue de bois. Pour tous les enseignants et les éducateurs. Pour tous ceux et toutes celles qui veulent une démocratie où chacun et chacune ait sa place et où nul ne soit plus jamais tenté par la violence barbare.

Éduquer après les attentats 

 

 

 Nous savions déjà que la plus grande barbarie du XX ème siècle est le nazisme. La fragilité de nos idéaux de notre civilisation judeo chrétienne. Le respect du l'humain de l'homme, le respect de l'humain dans l'homme.  Dans nos cités,  les courants philosophiques étaient mis à mal. 

 

 

 L'ampleur et le phénomène de l'emprise très grande sur les esprits. Un être sous emprise est incapable de se contrôler.  

 

Ces jeunes,  veulent une identité sans abdiquer leur liberté.  Est ce que nous avons été capable de proposer à ces jeunes, un idéal humain. 
Comment se faire entendre pour quelqu'un qui ne veut pas entendre.  

Comment convaincre de la non violence quelqu'un qui est réfractaire à toutes formes de paix. 
Aucun argument,  aucune justification ne peut arrêter tout cela.  

 

 

 

 Pour que quelqu'un accepte d'écouter,  il faut sortir de son enfermement. 

Face à la violence,  il faut accepter de langage, avec nos pulsions agressives qui sont en nous.

Comment faire pour les rendre pré entrée,  alors qu'ils sont dans la violence. 

Selon le philosophe Emmanuel Levinas.

C'est la difficulté des parents qui ont des enfants qui sont radicalise. 

On voit des gens qui sont dans une sorte de carapace.

C'est la question de la capacité pour nous, de proposer une sorte d'identité et de sécurité,  c'est l'abdication de toutes sortes de libertés. 

 

 

Il faut bouter daesh dehors,  d'un certains nombres de nos banlieues,  c'est vrai aussi pour un certains nombres de pays. De tous les lieux où nous avons abandonné les services publics.  Tant que nous ne serons pas capable de proposer une solution positive, il ne faut pas s'étonner que les jeunes gens tombent dans les bras deces djihadistes.  Mais la société,  que leur propose t elle ? Nous avons renoncé à toutes sortes d'utopie. 

 

 

 

A partir de ce constat,  quelles pistes pouvons nous proposer à ces jeunes.  Tout un travail avec des enseignants et des éducateurs de territoire. 

La première dimension à apporter,  c'est la laïcité. 

La croyance,  je ne l'approuve pas,  mais je ne prouve pas qu'elle est fausse.  Tout le monde peut y accéder. C'est un optimisme augmenté.  

 

Pourtant,  c'est très intéressant de se rappeler,  que la laïcité,  c'est de la pédagogie active.  

 

 

 L'empathie,  c'est cette capacité de se mettre à la place de l'autre. 

Le cyber harcèlement et plus dangereux que le harcèlement presentiel. La violence qui s'exprime sur les réseaux sociaux est beaucoup plus dangereuse.

 

 

 

 

 

 

 

 
 


Commentaires

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article