Faire ensemble, vivre ensemble, agir pour la Paix

« Si Dieu l’avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté. Mais il a voulu vous éprouver par le don qu’il vous a fait. Cherchez à vous surpasser les uns et les autres par les bonnes actions. Votre retour à tous se fera vers Dieu, il vous éclairera au sujet de vos différends » (Sourate 48-verset 5).

posté le mardi 26 décembre 2017

le 25 décembre 2017 : Discours de Rachid GUERGOUR pour la veillée de Noël au nom de la Communauté Musulmane de Vaulx-en-Velin.

 

Discours de Rachid GUERGOUR pour la veillée de Noël au nom de la Communauté Musulmane de Vaulx-en-Velin.

 

 

Bonsoir chères sœurs.

Bonsoir chers frères.

Bonsoir chers amis chrétiens.


Je vous transmets mes salutations les plus sincères, de Paix, de Fraternité et de Solidarité de la part de la Communauté Musulmane de Vaulx-en-Velin.


Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux, le Très Miséricordieux, que sa Paix et sa Miséricorde soient en vous, avec vous et autour de vous pour les siècles des siècles .

Amen.


De lourds nuages assombrissent en ce moment ce monde ou nous vivons.


L’emprise envahissante du faux dieu « profit », est denevue plus un outil au service de l’homme, mais une monstrueuses idole à laquelle des puissances économiques et financières veulent tout sacrifier

 

Les conflits sanglants, politiques, économiques, religieux qui secouent notre planète, le manque de travail et d’espoir pour nos jeunes, l’égoïsme et ses conséquences sur les familles

 

Le fondamentalisme et l’intégrisme, semeurs de haine qui se font jour dans toutes les religions, dont pourtant la base est l’Amour, qui accepte l’Autre tel qu’il est pour ce qui croient en Dieu, et tout particulièrement au Dieu d’Abraham/Ibrahim, que la Paix de Dieu soi sur lui, il existe heureusement une certitude:


Dieu est là ! Dieu est infiniment puissant, Dieu est infiniment Aimant, Dieu est infiniment fort, Dieu peut nous sortir de là !

Dieu écoute l’homme qui le prie et crie sa détresse.

 

Dieu écoute plus volontiers ceux qui se mettent ensembles pour le prier.

C'est une expérience nous éclaire.

 

En France, Protestant et Catholiques, jadis séparés par un lourd passé , fait de massacres et d’exclusion, ont appris à prier ensemble.

Rien n’a changé dans leurs différences concernant la foi.

Tout a changé dans leurs cœurs....ils sont devenus frères.


Nous ne pouvons que prier pour toutes ces victimes décédées au nom du fanatisme religieux.

Dieu prône la Paix, l'Amitié, la Fraternité entre tous.

 

Chers Sœurs, Chers Frères, en cette nuit bénie, dans ce lieu saint, je lance un appel vibrant à toutes les personnes et à toutes les communautés qui se reconnaissent en Abraham/Ibrahim.

Respectons-nous.

Aimons-nous les uns les autres.

Apprenons à comprendre la douleur de l'autre.

Que personne n'instrumentalise par la violence, le nom de Dieu...

Travaillons ensembles pour la Justice et la Paix.

Le Cardinal Jean Louis Tauran,

(Président du Conseil Pontifical au dialogue Inter religieux)

Réaffirme l'importance du dialogue entre les religions, particulièrement le dialogue islamo-chrétien.

Difficultés, déceptions, tragédies d'hier et d'aujourd'hui doivent être méditées comme des leçons providentielles.

Il revient aux hommes d'en retirer la sagesse nécessaire ouvrant à de nouvelles voies plus raisonnables et courageuses.

 

Les 10 commandements reçus par Moïse dans la Bible sont une référence pour tous les croyants, et le pape François leur donne une actualité très forte quand il nous interpelle tous dans son encyclique dédiée à la création et à l'écologie humaine. 


«La Audato si’, mi’ Signoré», -

«Loué sois-tu, mon Seigneur»,

chantait Saint François d’Assise. 

 

Je cite la prière qu’il propose dans cette lettre.

Une prière qui peut rassembler tous les croyants :

« Dieu qui entoures de tendresse tout ce qui existe, répands sur nous la force de ton amour, pour que nous vivions comme frères et sœurs.

O Dieu des pauvres, aide nous à secourir les oubliés de cette terre, qui valent tant à tes yeux.

Guéris nos vies, pour que nous soyons des protecteurs du monde, et non des prédateurs, pour que nous semions la beauté et non la pollution et la destruction. »


Comment transformer ces paroles du Pape François en actes ? Il nous faut conjuguer Foi, Raison et Humanité pour avancer dans la piété.

 

Je vous souhaite à toutes et à tous ainsi qu’à vos familles et à vos proches : « Un Joyeux Noël, rempli de joie, de bonheur, de sagesse, de paix et d'optimisme ».


Je finis ce propos et vous exhorte à la bienveillance.


Dans nos destins communs, rien de mieux que le sourire, la bonne parole pour répondre au mépris, à la haine et à la violence.


Les extrémistes de tout bord veulent nous diviser, ne leur donnons pas cette opportunité

 

Que ces événements tragiques que traversent notre pays et le monde aujourd'hui soient l'occasion de nous rapprocher pour mettre fin à cette escalade d'incompréhension, de suspicion et de violence.


Que Dieu protège, bénisse notre République et chacun de nous.


Amen.

 


Vaulx-en-Velin le 24/12/2017.Rachid Guergour

 

 

 Bonjour cher frère Abd-El-Malik, je tiens a remercié du fond du cœur pour ton engagement sans réserve au service de la paix, de l’amitié et du respect de l’autre que Dieu le très Miséricordieux te protège et éclaire ton chemin amin.

Voila depuis plus de vingt ans que j’honore par ma présence la communauté musulmane de Vaulx-en-Velin pendant les veiller de noël au 5 C et la messe du 8 décembre a l’ancienne Eglise

  

 

  Présent avec tous mes frères Lore des événements religieuses, associatifs ou commémoratifs, Juifs, Chrétiens, Protestant, Evangéliques, Musulmans, Bouddhistes et sans opinions.

Je suis heureux d’avoir réussi ce paris d’avoir rassemblé tous mes frères

J’ai commencé le dialogue avec mes frères Chrétiens et Juifs depuis plu de 45 ans.

J’ai participé de la première pierre jusqu’à l’inauguration dans toute l’agglomération Rhône-Alpes avec film et photos a l’appui.


Nous sommes la seul famille musulmane moi et mon épouse a être invité a lourde en tan que musulmans dans un respect réciproque.   

 

 


Commentaires

 
 
 
posté le dimanche 24 décembre 2017

le 24 décembre 2017 : Bon Noel

 

 

Que la magie de Noël
Vous apporte joie et gaieté 
Dans vos foyers.
Qu’elle soit le prélude 
D’une nouvelle année
Emplie de bonheur, de paix
Et de sérénité pour vous
Et ceux qui vous sont proche.

 

 

 

 

 

 

Joyeux Noël
Bonne Année

 

 


 


Commentaires

 
 
 
posté le samedi 23 décembre 2017

le 23 décembre 2017 : Conférence-débat "L'éducation et la parentalité selon le modèle prophétique" par Farid Mounir à la Mosquée d

 

 

 Conférence-débat "L'éducation et la parentalité selon le modèle prophétique" par Farid Mounir à la Mosquée de Décines-Charpieu

 

 

 

 

 

 

L'éducation c'est un dépôt confié aux parents.  Le Prophète ( Sallallah Aleyi Wa Salem ) a dit Soyez juste envers vos enfants. Être parents,  c'est un art qui s'apprend,  déjà avec le choix de l'épouse.  Cela aura une incidence sur l'éducation des enfants.  Et pour  l'épouse,  sur le choix du mari.  C'est le seigneur qui éduque.   C'est Allah qui a comblé ce vide.  Ne n'a t il pas trouvé pauvre,  il t'a enrichi.  De ton passé,  tu dois en tirer une leçon. 

 

 

 La chose la plus importante,  c'est l'amour. Le lien le plus fort envers les enfants,  c'est l'amour.  Cet amour,  comment on va le manifester,  c'est la tendresse,  c'est d'embrasser ses enfants,  c'est de s'amuser avec eux, c'est de prendre le temps d'être avec eux. L'enfant a besoin de grandir avec cette tendresse.  Le fait de complimenter les actes des enfants,  cela les motivent davantage. Manifester son amour et sa confiance envers son enfant. 

 

 

Il faut leur confier des responsabilités.  Il faut les laisser s'exprimer, ils ont du dynamisme,  il faut lui accorder du crédit.  Il faut leur enseigner ce qui leur est profitable.  On peut leur enseigner d'une manière expérimentale, c'est plus parlant pour l'enfant.  La chose la plus importante, c'est de lui apprendre l'amour pour Allah.  Allah nous a donné des ordres,  il faut les respecter,  Allah te protégera,  il ne n'abandonnera jamais. 

 

 

Cherche le secours d'Allah.  Quel que soit l'âge de l'enfant,  comment enseigner qu'Allah il te voit.  Allah,  il t'observe. Enseignons à nos enfants qu'Allah il nous regarde,  il nous observe.  Il faut leur faire aimer le Prophète ( Sallallah Aleyi Wa Salem ),  c'est aux parents de leur faire apprendre.  Lire quelques passages de la vie du Prophète.  En même temps, on transmet des valeurs. C'est le moyen de transmettre les bonnes oeuvres,  entre l'incitation et la dissuasion.  Apprendre à faire la prière, il faut répéter. 

 

 

 Il faut être patient d'une manière progressive.  Avoir un rendez vous avec Allah,  c'est un dialogue avec lui.  La prière,  c'est une chance, elle a une saveur,  elle a une douceur.  Cet amour là,  on doit le transmettre à nos enfants. 

 

 

 C'est aussi leur enseigner les bonnes oeuvres,  le bon comportement,  on doit s'eduquer nous même.  Nos enfants sont très observateurs.  Le comportement,  c'est la beauté intérieure que l'on exprime,  c'est l'intelligence utile.  

 

 

 

 

 Il faut donner des règles à nos enfants,  avoir le contrôle,  être capable de proposer autre chose.  Être lucide sur le monde qui nous entoure.  

 


 


Commentaires

 
 
 
posté le jeudi 21 décembre 2017

le 21 décembre 2017 : Cérémonie d'Obsèques de Pierre Meynier au Temple Protestant, 50, rue Bancel, à Lyon 7 ème

  

 Gilbert Meynier est décédé à l’âge de 75 ans. Ancien maître de conférences à l’université de Constantine (Algérie), professeur à l’université de Nancy-II de 1971 à 2000, aujourd’hui professeur émérite, il était un historien, spécialiste de l’Algérie, auteur d’ouvrages de références comme l’Algérie révélée (Droz, 1981, réédité, Bouchène, 2015), Histoire intérieure du FLN 1954-1962 (Fayard, 2002), le FLN, documents et histoire, 1954-1962 (avec Mohammed Harbi, Fayard, 2004), l’Algérie des origines (la Découverte, 2007), l’Algérie, cœur du Maghreb classique (la Découverte, 2010).

 

  

Membre du comité de rédaction de la revue Raison présente, militant anticolonialiste, partisan du combat émancipateur algérien depuis sa jeunesse étudiante, à Lyon, au sein de l’Unef à la fin des années 1950, il ne cachait pas sa sensibilité libertaire. « Celle-ci informait son travail rigoureux d’historien sans jamais cependant se substituer à la recherche de la vérité, et au souci de la connaissance et de la méthode historiques », souligne l’historien Fabrice Montebello dans son hommage.

 

  

Ami proche et élève de Pierre Vidal-Naquet, il était un « infatigable pédagogue et chercheur, militant altruiste de la cause humaine contre les injustices, la haine et l’arbitraire ». 

 

 

Depuis son départ en retraite, il avait quitté la Lorraine pour rejoindre Lyon, en compagnie de son épouse Pierrette Meynier, ancienne professeure d’histoire-géographie, également décédée, le 2 novembre 2017. Ses obsèques ont lieu ce jeudi 21 décembre à 9 heures au Temple, 50, rue Bancel, à Lyon, puis l’inhumation au cimetière de la Guillotière, 228, avenue Berthelot, à Lyon. 

 

 

 Paroles de la chanson Nos Absents par Grand Corps Malade

 

 

Nos absents ♪

 

C'est pas vraiment des fantômes, mais leur absence est
tellement forte,
qu'elle crée en nous une présence qui nous rend faible,
nous supporte.
C'est ceux qu'on a aimé qui créaient un vide presque
tangible, car l'amour qu'on leur donnait est orphelin, il
cherche une cible.
Pour certains on le savait, on s'était préparé au pire,
mais d'autres ont disparu d'un seul coup, sans prévenir.
On leur a pas dit au revoir, ils sont partis sans notre
accord, car la mort a ses raisons que notre raison ignore.
Alors on s'est regroupé d'un réconfort utopiste.
A
plusieurs on est plus fort mais on est pas moins triste.
C'est seul qu'on fait son deuil, car on est seul quand on
ressent. On apprivoise la douleur et la présence de nos
absents. Nos absents sont toujours là, à l'esprit et dans
nos souvenirs. Sur ce film de vacances, sur ces photos
pleines de sourires.
Nos absents nous entourent et resteront à nos côtés, ils
reprennent vie dans nos rêves, comme si de rien n'était.

On se rassure face à la souffrance qui nous serre le cou,
en se disant que là où ils sont, ils ont sûrement moins
mal que nous.
Alors on marche, on rit, on chante, mais leur ombre demeure,
dans un coin de nos cerveaux, dans un coin de notre bonheur.
Nous on a des projets, on dessine nos lendemins. On décide
du chemin, on regarde l'avenir entre nos mains. Et au coeur
de l'action, dans nos victoires ou nos enfers, on imagine de
temps en temps que nos absents nous voient faire.
Chaque vie est un miracle, mais le final est enervant. J'me
suis bien renseigné, on en sortira pas vivant. Faut
apprendre à l'accepter pour essayer de vieillir heureux,
mais chaque année nos absents sont un peu plus nombreux.
Chaque nouvelle disparition transforme nos coeurs en
dentelle, mais le temps passe et les douleurs vives
deviennent pastelles. Ce temps qui pour une fois est un
véritable allié. Chaque heure passée est une pommade, il
en faudra des milliers.

Moi les morts, les disparus, je n'en parle pas beaucoup.
Alors j'écris sur eux, je titille les sujets tabouts. Ce
grand mystère qui nous attend, notre ultime point commun à
tous. Qui fait qu'on court après la vie, sachant que la
mort est à nos trousse.
C'est pas vraiment des fantômes, mais leur absence est
tellement forte, qu'elle crée en nous une présence qui
nous rend faible, nous supporte. C'est ceux qu'on a aimé
qui créait un vide presque infini, qu'inpirent des textes
premier degré. Faut dire que la mort manque d'ironie.

 

 

 Témoignages du Père Christian Delorme 

 

 

 

 

 

 

 

 


Commentaires

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article