Faire ensemble, vivre ensemble, agir pour la Paix

« Si Dieu l’avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté. Mais il a voulu vous éprouver par le don qu’il vous a fait. Cherchez à vous surpasser les uns et les autres par les bonnes actions. Votre retour à tous se fera vers Dieu, il vous éclairera au sujet de vos différends » (Sourate 48-verset 5).

posté le mercredi 10 janvier 2018

le 09 janvier 2018 : Conférence-débat Cycle de conférences,  Regard sur l'actualité. « Lorsque le travail devient souffrance »

 

 

 Conférence-débat à l'Espace Saint Ignace Cycle de conférences,  Regard sur l'actualité.  « Lorsque le travail devient souffrance »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 par Isabelle Prin Vivien

(Coach - Formatrice - Consultante. Management et Ressources Humaines, santé et qualité de vie au travail, accompagnement du changement).

 

 

 

 

 

 

 

 

 Les 3 quart des actifs français se disent heureux au travail.  On voit apparaître de nouvelles formes de penibilite au travail.  

Le harcèlement moral.  Le stress au travail.  Le modèle biologique du stress,  alarme,  résistance,  épuisement.  Le trouble du sommeil,  perte de l'appétit,  replis sur sois même. Avoir des pensées cognitives.  Sous stress,  on ne réfléchit plus,  les troubles cardio vasculaire.

 

 

 En tout état de cause,  cela pose des problèmes de santé.  49% des salariés connaissent le stress.  

42 % des français s'accomplissent dans le travail.  Le travail est un véritable statut social. Les conflits de valeurs,  c'est aussi une notion de travail empêché.  Et aussi l'insécurité professionnelle.  Le métier change et je me sens de moins en moins capable de le faire.

 

 

 Les contraintes ont augmenté pour tout le monde et dans tous les secteurs. Depuis quelques années,  il y a beaucoup de fusions.  Et puis il y a les transformations societales. Il faut travailler de plus en plus vite,  il y a des métiers où il y a de la perte de sens des valeurs.  

 

 

 Coopération et le soutien de la hiérarchie, la reconnaissance au travail,  ou la considération au travail. C'est la justice sociale,  perspectives d'évolution. 

 

Burn out (syndrome d'épuisement professionnel). Pour les médecins,  il existe 35 causes de maladies professionnelles dues au Burn out.  Risques psychosociaux : stress,  violences incivilités harcèlement.  Pour les personnes, perte d'efficacité et de motivation, problèmes de santé.  Pour les équipes,  baisse de performance, tensions,  conflits.  Pour l'entreprise,  absentéisme,  presenteisme, tournoverr, baisse de qualité et de productivité.  
Management et organisation du travail,  qui décide quoi ? Qui fait quoi ? 
Comment sont accompagnés les changements ? Problèmes d'encadrement,  défaillance de compétences de management. 
 

 

   Comment prévenir la souffrance au travail ?  Il faut neutraliser les sources d'engagement positives et les sources d'engagement négatives.  La qualité de vie au travail,  c'est de faire du bon travail.  C'est une approche très large.  Il y a le droit à la déconnexion,  ne pas travailler chez soit le soir et le week end. L'autonomie ça ne se décrète pas.  Promouvoir l'intelligence collective.  Le sens du travail avec ses valeurs.  Nous sommes dans une mutation écologique et societale.

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 


Commentaires

 
 
 
posté le lundi 08 janvier 2018

le 07 janvier 2018 : Conférences à la Mosquée El Moustapha de Montreynaud à Saint Etienne

 








 Imam Ismail

(Mosquée Institut Malik Ibn Anas de Marseille). « Le dernier homme à rentrer au Paradis »


 

 Cette conférence sera axée sur la dounia et l'insouciance qui empêche l'accès au paradis.  Allah ( Azeogel ) nous a créé pour qu'on puisse l'adorer.


 

L'adoration est difficile, nous avons de la répulsion, mais c'est le prix pour aller au paradis.  Rechercher d'aide d'Allah, c'est dans nos capacités,  mais la douceur de la foi réside dans la difficulté. 


 

 Sans l'aide d'Allah ( azeogel ) nous ne sommes rien. Celui qui se lève le matin avec l'intention de rencontrer Allah,  sera récompensé, il lui réunira tout ce dont il a besoin. La vraie vie n'est pas celle qui est dans ce bas monde, qu'est la dounia. 

 


 

 Si tu délaisses Allah, Allah t'oublie.  Alors que l'au delà, est bien meilleurs. Fais l'effort d'adorer Allah par les  5 prières quotidiennes de salât Fajr à Ischa.  C'est une lumière qu'Allah te donne.  Il y a la responsabilité et la piété. 




 Moussa Ibn Yacoub

Association Banistreet « Ma détention au Bengladesh »















 Nader Abou Anas

(Dourous.net) « La réalité de ce bas monde »


 

 Les biens de ce monde appartiennent à personnes différentes.  1 le croyant,  il a de l'argent.  C'est le meilleur.  2 le croyant, mais n'a pas d'argent, sa seule intention c'est de faire le bien.  3 c'est quelqu'un qui a beaucoup d'argent, mais n'a pas de croyance,  c'est la position la plus mauvaise.  4 c'est la personne qui n'a pas d'argent, mais ne crois pas.



 Son souhait,  c'est de devenir comme le 3. Malheureusement,  aujourd'hui, beaucoup de musulmans sont tombés dans dounia.  Il n'y a de vraie vie,  que celle qui est dans l'au delà.  

Que ferais tu si tu devais mourir,  demain,  à l'heure de fajr. Tu ne donneras plus d'importance à cette vie d'ici bas.  Si l'ange de la mort venait te chercher,  on ne donnerait plus de grande valeur à cette vie. Le premier jugement,  c'est la tombe. Le vrai musulman,  c'est celui qui pense et qui croit qu'il peut mourir demain.  

 

 

 Nous ne sommes là que de passage.  Imagine que nous soyons sur un pont,  d'un côté c'est le paradis et de l'autre c'est l'enfer, mais après le passage du pont c'est l'aboutissement,  c'est la foi.


 

 C'est en répandant le bien autour de soi.  Ne repousse jamais une bonne action autour de toi. 

Un pieux,  c'est quelqu'un qui se contrôle. C'est aussi ceux qui maîtrise leurs colère.  Allah aime les bienfaisants.  Que ceux qui convoitent le paradis, concurrencez vous dans les bonnes actions. 

 

 

 Les personnes les plus aimées d'Allah,  sont celles qui rendent services aux autres. 




 

 La vraie richesse est celle de l'âme. C'est dans les adorations,  ce sont les 5 prières quotidiennes,  de jeûner le lundi et le jeudi. le matin tu te réveilles en paix,  tu as de quoi manger et tu es en bonne santé. 


 

 Mettre ses compétences au service des plus démunis. 


 

 C'est quelqu'un qui sait oeuvrer pour le bien et qui s'éloigne de la dounia de cette vie d'ici bas. 




 

 

 


 


Commentaires

 
 
 
posté le dimanche 31 décembre 2017

le 31 décembre 2017 : Bonne année 2018

 

 

 Je vous souhaite une très bonne année à vous...

 

 

Un grand, un très grand merci pour votre présence à mes cotés 

Tout au long de l'année qui s'achève

Votre amitié, cest le meilleur que nous aurions pu souhaiter

Alors, à mon tour de vous souhaiter le meilleur pour 2018...

 

 


Commentaires

 

gegedu28  le 31-12-2017 à 18:07:27  #   (site)

Bonsoir,
A vous aussi :


BONNE ANNEE 2018 !

Cordialement,
Gégédu28

calie  le 31-12-2017 à 14:16:17  #   (site)

L'équipe de Vefblog vous souhaite une bonne année 2018.

 
 
posté le dimanche 31 décembre 2017

le 30 décembre 2017 : Conférence-débat : « Les fruits et la saveur de la foi » par  Cheikh Larbi Kéchat (Docteur en sociologie de

 


 Conférence-débat : « Les fruits et la saveur de la foi »

 par  Cheikh Larbi Kéchat

(Docteur en sociologie de l'Université de la Sorbonne recteur de la mosquée Adda'wa de Paris) à la Mosquée de Décines-Charpieu

 

 

 

 

 

 

 C'est le lien que doit donner la source de notre inspiration.  Dès que l'on prononce le mot limane,  l'esprit doit être irrigué.  C'est l'esprit loyal qui est descendu avec ce Coran au Prophète Mohamed ( Sallallah Aleyi Wa Salem ). Le Coran est un discours qui doit être lu comme un impératif pour chaque musulman.

 

 

 Le vouloir divin se réalise avant le vouloir humain. Si tu n'es pas satisfait de la situation dans laquelle tu vis aujourd'hui,  c'est à toi de la changer.  Quand tu connais le premier pas qui n'est pas dans le sens de Dieu,  c'est à toi de le modifier. 

 

 

 Le Coran,  nous donne la possibilité de nous libérer de toutes nos contradictions.  Si j'essaie d'utiliser la langue des gestes,  comment traduire la langue du Coran. Dès le premier mot, le Coran incite les musulmans à connaître les lois divines.  

 

 

 Les gens élaborent des stratégies,  nous allons vous informer des activités culturelles.  Il est important de se révéler comme membres actifs des notre société.  Le Coran ne parle jamais de la foi dans l'abstrait. Par quel moyen peut on arriver chez notre imane qui habite nos coeurs.

 

 

 Nous sommes devenus un phénomène acoustique.  Le coeur est rempli de piété et a langue ne dit que le beau.  On peut être sûr de la Taqwa par ses effets et cela nous donne la possibilité de l'autocritique.  

 

 

 Le dikr a plusieurs dimensions,  le dikhr dans la Mosquée et le dikhr que nous avons dans le coeur.  Le meilleur dikhr, est celui qui t'empêche de déplaire à Dieu.

 

 

 C'est une étendue immense qui permet d'avoir de la diversité.  Toutes les belles actions qui te rapprochent de Dieu,  c'est la sincérité et la conformité.  

 

 

 C'est la pluralité que cet enseignement te rapproche dd Dieu. Il faut le vivre pour le savoir.

 

 

 C'est Dieu qui nous a révélé la pensée du Prophète (Sallallah Aleyi Wa Salem),  c'est la conduite du serviteur vers le maître. 

 

 

 Où sont les fruits de l'orientation de la prière,  si le coeur n'est pas purifié. 

 

 

 L'imane, c'est le coeur. L'anse la plus solide pour Dieu,  c'est d'aimer Dieu. 

 

 

Nous sommes interpellés par deux signes,  la disparition et l'apparition.   

 

 

 

  
 
 


Commentaires

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article